Coronavirus, est-ce que les choix politiques sont faux? Si oui, pourquoi donc? Un scandale potentiel…

Le professeur Raoult en voie de prouver que les choix politiques ne convergent pas avec les protocoles médicaux sérieux. Pourquoi refuser le b a ba de la médecine qui consiste à diagnostiquer puis soigner?

J’ai pu constater personnellement qu’une personne qui toussait et qui avait été en contact avec des personnes malades n’a pas été testée. Comme elle allait plutôt bien, et qu’elle n’avait plus de fièvre, on l’a laissée repartir chez elle, à la surprise de son médecin traitant, sans lui demander de s’isoler. Dans le cas de cette personne qui vit en Suisse, elle l’a fait spontanément.

Côté France, la femme d’une personne infectée, qui a dû être hospitalisée après 15 jours (!) de difficultés respiratoires, n’a pas semble-t-il reçu de consigne pour s’isoler…. Pourquoi? Combien d’autres ont continué de circuler, prendre les transports en commun par exemple et de contaminer leur environnement? LHK

Note: A l’heure où je publie ce post, je tombe sur la publication de M de Castelnau… Les mots manquent tout simplement!

Lire la suite

Sigmund Freud et la psychologie des foules – 1. la propagande fasciste. Vincent Held

freudSigmund Freud était-il un simple « compagnon de route du fascisme », comme a pu le dire Michel Onfray… ou plutôt l’un de ses concepteurs ?

L’un des domaines d’applications concrets de la psychanalyse freudienne devait être la manipulation des foules à des fins politiques. Une réalité mal connue, qui explique cependant la proximité avérée du neurologue viennois avec les mouvements fascistes italien et allemand…

Lire la suite

Bpifrance, le bras armé économique de la France sert un petit club privé.

« Art. 1er A. – La Banque publique d’investissement est un groupe public au service du financement et du développement des entreprises, agissant en appui des politiques publiques conduites par l’Etat et conduites par les régions.
« En vue de soutenir la croissance durable, l’emploi et la compétitivité de l’économie, elle favorise l’innovation, l’amorçage, le développement, l’internationalisation, la mutation et la transmission des entreprises, en contribuant à leur financement en prêts et en fonds propres.
« Elle oriente en priorité son action vers les très petites entreprises, les petites et moyennes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire, en particulier celles du secteur industriel.
« Elle investit de manière avisée pour financer des projets de long terme.
« Elle accompagne la politique industrielle nationale, notamment pour soutenir les stratégies de développement de filières. Elle participe au développement des secteurs d’avenir, de la conversion numérique et de l’économie sociale et solidaire.
« Elle apporte son soutien à la mise en œuvre de la transition écologique et énergétique.
« Elle favorise une mobilisation de l’ensemble du système bancaire sur les projets qu’elle soutient.
« Elle mène son action en coopération, en tant que de besoin, avec la Banque européenne d’investissement.
« Elle développe une offre de service et d’accompagnement des entreprises tout au long de leur développement.
« Elle peut stabiliser l’actionnariat de grandes entreprises porteuses de croissance et de compétitivité pour l’économie française. »

Lire la suite