Le New Deal de Franklin D. Roosevelt, le plus puissant des présidents américains

Le 31 octobre 1936, à la veille de sa ré-élection, Franklin D. Roosevelt, à l’époque président des États-Unis, défend le « New Deal » dans son fameux discours au Madison Square Garden. Il semble se réjouir des attaques du parti Républicain. Il soutient que le New Deal protège l’Américain moyen contre la tyrannie des riches et des puissants. « Jamais dans toute notre histoire ces forces n’ont été aussi unies contre un candidat qu’elles ne le sont aujourd’hui. Elles sont unanimes dans leur haine pour moi – et leur haine me fait plaisir. »

Voici donc traduit pour la première fois en français sur le web (par Andrei et François que je remercie chaleureusement pour leur aide) ce grand discours de Franklin Delano Roosevelt -impressionnant quand on pense à la soupe fade des discours actuels… D’autant que c’est bien le Président des États-Unis qui parle ici, pas un simple candidat. À méditer… (Site les Crises)

Lire la suite

La volonté de contrôler la biosphère, l’expérience de Biosphère II. CNRS

La biosphère ou symbiosphère (expression de Joël de Rosnay1) est le niveau planétaire d’intégration de toutes les échelles du Vivant (du gène à la somme des biomes (sans laquelle l’oxygène et donc la couche d’ozone n’existeraient pas). Le gène est représenté à part, car non vivant en tant que tel, mais support d’information et base du vivant. Plus on monte dans la pyramide, plus l’échelle est globale et plus le niveau de complexité mais aussi de stabilité et de résilience du système semble augmenter. (Wikipédia)

Lire la suite