TARGET (Dossier)

La redistribution des excédents financiers entre pays avec les contribuables en garants finaux (TARGET)

EXTRAIT:
Cela fait plusieurs années que Sinn alerte sur  ce qu’il appelle le scandale des soldes Target 2 de la Bundesbank (le système Target 2 est le système de paiement interbancaire de la zone euro). Avant la crise, les échanges commerciaux ou de capitaux étaient principalement réglés sur le marché interbancaire. La hausse des soldes Target que dénonce Sinn est le symptôme de la profondeur de la crise dans laquelle se débat la zone euro. Ces soldes indiquent que les banques centrales de l’euro zone sont obligées de se substituer au marché interbancaire qui, 4 ans après 2008, n’est toujours pas en état de fonctionner normalement. Sans ça, les banques des pays en difficulté ne pourraient pas couvrir leurs besoins de refinancement. Les banques allemandes montrant une aversion croissante pour s’engager dans les pays en crise, la Bundesbank est contrainte d’augmenter le niveau de ses interventions. 

Pour Sinn, ce système de garanties de dettes imposées au réseau des banques centrales européennes – garanties qui atteignent désormais des centaines de milliards d’euros – pourrait constituer un coût effroyable pour les contribuables allemands en cas d’explosion de l’eurozone. 

 Fin février, Jens Weidmann, le président de la Bundesbank en personne, écrivait une lettre à Draghi pour l’alerter sur les risques posés par ce système de paiement interbancaire Target 2.

La politique monétaire suisse serait-elle vassalisée par l’Allemagne?

EXTRAIT

La banque SECB est un « établissement fondé par des banques suisses à Francfort afin de faciliter le trafic des paiements en euros en Suisse ainsi qu’entre la Suisse et l’UE. La SECB Swiss Euro Clearing Bank, qui est soumise à la surveillance bancaire allemande, tient les comptes par lesquels euroSIC passe ses opérations; en outre, elle contrôle le déroulement des opérations de règlement et gère l’approvisionnement en liquidités. Le système euroSIC est exploité par SIX Interbank Clearing SA. La SECB traite des paiements conformes au SEPA et dispose d’un accès aux systèmes européens de paiement de gros et petits montants (TARGET2) » (Glossaire de la BNS).

Le trafic des paiements de la Suisse finance-t-il la zone euro ?

EXTRAIT:

Le problème d’une telle pratique est qu’elle aurait pour effet d’assécher les capacités de crédit à l’intérieur de la Suisse pour éviter l’inflation. Une banque centrale qui a opté pour ces mesures appelées « non conventionnelles » met ainsi en difficulté le financement du tissu économique local (PME, indépendants…) et de ses emplois. Dans tous les cas cela expliquerait potentiellement la politique restrictive en termes de libération de la LPP et l’accès à la propriété…

(…)

Alors après les risques systémiques des banques too big to fail, voici le risque systémique des pays de la zone euro dans lequel la Suisse s’est enchaînée volontairement.

TARGET2 établit de nouveaux critères dans le frafic des paiements de l’UE Revue SIX group (Explications + entretiens)

Le trafic de paiement suisse dans la zone euro par a+b (Privé)
La confiscation des dépôts personnels et collectifs: crise ou planification? (privé)

9 réflexions sur “TARGET (Dossier)

  1. Pingback: Le blog de Liliane Held-Khawam

  2. Pingback: BNS: Inflation pour les uns et déflation pour les autres.Liliane Held-Khawam | Le blog de Liliane Held-Khawam

  3. Pingback: BNS : inflation pour les uns et déflation pour les autres

  4. Pingback: Suisse | Inflation pour les uns et déflation pour les autres | News360x

  5. Pingback: La BNS distribue-t-elle le milliard pour éviter sa remise en question? Liliane held-khawam + Zerohedge | Le blog de Liliane Held-Khawam

  6. Pingback: Le milliard de la BNS : un coup marketing pour éviter de rendre des comptes au peuple ! Liliane held-khawam + Zerohedge | Le blog de Liliane Held-Khawam

  7. Bonjour
    Merci pour votre travail et pour sa mise a disposition sur ce Blog.
    Je souhaite une précision; vous écrivez ci dessus: « Fin février, Jens Weidmann, le président de la Bundesbank en personne, écrivait une lettre à Draghi pour l’alerter… Etc. »

    S’agit-il de Fevrier 2016 ou de Fevrier 2015, (à l’époque où H W Sinn se déchaînait contre le comportement « Self Serving » de la Banque centrale de Grece ?)
    Plus largement, la crainte de HWS (« ce système de garanties de dettes imposées au réseau des banques centrales européennes […] pourrait constituer un coût effroyable pour les contribuables allemands en cas d’explosion de l’eurozone. »), est-elle fondée ?

    Il me semble qu’elle repose sur l’idée qu’il faudrait alors « recapitaliser » la Buba, ce qui me parait absurde: un institut d’émission (et « prêteur en dernier ressort »), adossé a l’activité économique d’une collectivité nationale souveraine ne peut-il pas créer à loisir et sans effort… les Euros (ou les futurs DM reconstitués…), dont il a besoin pour reconstituer une masse monétaire évaporée (dans l’hypothèse « explosive »… considérée ?)
    Recapitaliser une BC, n’est-ce pas une idée aussi étrange que de prendre une lampe de poche pour éclairer le soleil ? !
    Merci d’avance pour vos commentaires !

    J'aime

  8. Bonsoir,
    Voici la lettre à laquelle je fais référence http://www.lesechos.fr/01/03/2012/lesechos.fr/0201926652124_la-bundesbank-s-inquiete-aupres-de-la-bce-de-risques-bilantiels-pour-l-union-monetaire.htm
    Maintenant sur le fond de la chose.
    Nous avons vu des bilans de banques centrales exploser. Beaucoup d’économistes-experts ont rassuré en confirmant que c’était une monnaie scripturale qui n’a pas de coûts.
    Je dis personnellement que ceci ne peut être juste pour différentes raisons:
    – Les banques centrales battent monnaie (billets, pièces, etc…)
    – Les banques privées créent de la monnaie scripturale sur la base de dettes. Donc l’objet de la dette est la garantie de la valeur de cette monnaie scripturale.
    – La monnaie bancaire est bien plus importante -et de loin- que la monnaie numéraire.
    – La chose publique et étatique est par ailleurs en phase de disparition au profit du privé et des marchés financiers.
    Conclusion: Pourquoi et comment au vu de ce qui précède une banque centrale pourrait créer une monnaie sans s’appuyer sur des actifs publics ou privés? Le raisonnement ne colle pas si on observe l’évolution globalement.(cf mes autres dossiers dont la dissolution des Etats)
    Mon hypothèse ici est la suivante;
    Le compte de virement des banques auprès de la banque centrale entre dans la composition de la monnaie centrale. C’est grâce à ce compte que les banques centrales investissent dans les marchés. C’est par ce biais que les bilans des banques centrales grossissent.
    Ce compte correspond en tout point au trafic de paiement. Mon hypothèse est qu’une banque centrale s’appuie sur les liquidités déposées par ces établissements pour grossir.
    Observez bien Bâle 3. Il faut augmenter les liquidités des banques too big to fail. Ces liquidités sont déposées où?
    J’ai contrôlé que les grands groupes non bancaires , y c ceux qui vont mal, disposent de liquidités importantes malgré leur endettement gigantesque…. Tout le monde joue le jeu.
    Mon hypothèse est que les banques centrales utilisent le trafic des paiements pour s’endetter. Ce faisant, elles assèchent les liquidités, ce qui crée la déflation… Et personne d’autre que le casino ne bénéficie de la soi-disant manne.
    Une banque centrale qui présentera des fonds propres négatifs devra être recapitalisée.
    Récemment la cotation de la BNS a été suspendue à l’annonce des pertes….
    Je vous invite à décortiquer un article où on voit comment d’un mois à l’autre des emprunts sont passés directement dans le compte de virement. https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/2016/01/29/bns-taille-et-financement-du-bilan-2015-liliane-held-khawam/
    (Désolée pour ma réponse tardive)

    J'aime

  9. Pingback: L’Allemagne est le patron-sponsor de l’Eurosystem. Liliane Held-Khawam – Le blog de Liliane Held-Khawam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s