Bio Liliane Held-Khawam

Bienvenue sur le blog personnel de Liliane Held-Khawam! Vous trouverez ici plusieurs publications parues dans la presse ou dans des revues spécialisées.

Liliane Held-Khawam est née à Héliopolis (Egypte) et a vécu au Liban, en France, Suisse, Etats-Unis.

Elle est aujourd’hui binationale (Suisse- Liban) mais avec des origines multiples (byzantine, arménienne, alépine, libanaise, grecque, éthiopienne).

Elle est diplômée en 1982 en économiste d’entreprise de l’Université de Neuchâtel (Suisse).

Elle a fondé  en 1989  une entreprise basée à Lausanne (Suisse) et active dans le conseil en stratégie d’entreprise et en management. Le slogan de l’entreprise est « Le développement de l’Humain dans le développement de l’Organisation ».

Elle a mis au point un système de gestion qui intègre le développement des processus,des projets et des compétences humaines. Cette méthodologie, appelée MPC,  vise une gestion d’entreprise basée sur l’Humain.

Elle est également l’auteur du livre Le Management Par le Coaching (MPC): le cadre à la recherche de ses repères, publié aux éditions Promind en 2002 et traduit en anglais. http://viaf.org/viaf/95216793/

Elle est aussi fondatrice de http://www.hr4free.com et http://www.management4free.com dont l’objectif est de ré-humaniser l’économie en mettant gratuitement à disposition de tous des outils de RH et de Management. Ces sites sont visités quotidiennement par plusieurs milliers de personnes venus de plus de 185 pays.

Elle s’est intéressée à l’économie politique le 6 septembre 2011 au moment où la BNS a fixé artificiellement le taux-plancher euro-franc suisse à 1.20.

Membre active de Impressum Vaud, association vaudoise des journalistes (Suisse) http://www.impressumvaud.ch

Quelques Publications

En allemand:

16 réflexions sur “Bio Liliane Held-Khawam

  1. Bonjour Liliane,
    Comment allez-vous ? J’ai beaucoup apprécié votre article dans le temps du 1er mai, qui correspond à la réalité telle que je la ressens.
    Cordiales salutations
    Claude Ruch

    J'aime

  2. Bonjour Chère Madame ! Avec tout l’infini respect que je vous dois, permettez-moi de vous dire que votre article n’est qu’une suite d’approximations tendancieuses. Juste un exemple. Vous écrivez à propos de l’art. 147 (ainsi libellé: « Les cantons, les partis politiques et les milieux intéressés sont invités à se prononcer sur les actes législatifs importants et sur les autres projets de grande portée lors des travaux préparatoires, ainsi que sur les traités internationaux importants ») que « Les lobbies sont les bienvenus dans la Constitution ! ». Mais Chère Madame, cet article ne fait que mettre par écrit une pratique fort ancienne. Il y avait des décennies que les procédures de consultation soumettaient les projets de lois fédérales aux partis politiques et autres milieux intéressés. Cette nouvelle constitution n’a fait rien d’autre que de mettre par écrit la réalité de la Suisse qui ne correspondait plus à son ancienne constitution écrite en 1874. Il en va de même pour les droits de l’homme qui n’y figuraient pas, car ils n’existaient pas en 1874 et n’étaient garantis que par la jurisprudence constante du Tribunal fédéral. Vos envolées lyriques sont certes spectaculaires, mais elles se basent sur des prémisses erronées …

    J'aime

  3. Comparer les droits de l’homme aux lobbyisme, il fallait oser! cela ravira Edward Bernays ( Propaganda )
    Chapeau bas Madame pour vos réflexions à quand l’écriture du livre « le complot contre la banque ( inter)nationale Suisse….. « 

    J'aime

  4. Ah ah ah! depuis 25 ans vivant en France, je viens de découvrir les effets du changement de la constitution en 1999, plus particulièrement son article 2, et ce dans les faits. Et bien il ne m’est plus possible comme citoyen Suisse de garder le vieux compte que j’avais à la BCV. En effet, la soumission de la Suisse au diktat mondialiste (merci Madame Widmer Schlumpf et les autres!) m’oblige à fournir une preuve fiscale à la BCV faute de quoi… le compte sera clôturé! (sic) Tous ça pour quelques centaines de francs bien pratique dans mes aller-retours fréquents.

    Oui les membres du Conseil Fédéral étaient tous membres de conseils d’administration. Oui il y avait bel et bien un lobby de tout temps. Mais cela restait quand même dans l’intérêt du pays et de ses entreprises. Aujourd’hui c’est dans l’intérêt d’une troïka mondialiste qui vise à niveler les cultures, les peuples et les pays. Par le bas!
    Donc « …mettre par écrit la réalité de la Suisse qui ne correspondait plus à son ancienne constitution écrite en 1874… » n’est qu’un prétexte pour changer une constitution qui est, désormais, au service d’une communauté mondialiste de laquelle on a tout intérêt à se rapprocher, sinon…. et non plus du peuple Suisse. La menace que je viens de citer m’a été confirmé par un responsable de la BCV ainsi que le risque de ne plus pouvoir retirer des espèces. « On ne sait pas quand… mais ça peut arriver à tout moment… »
    Qui sont vos maîtres ?

    J'aime

  5. Pingback: La réalité pure et dure est que les financiers ont pris le pouvoir politique. « FNACAB

  6. Pingback: La réorganisation du monde | Arrêt sur Info

  7. Madame LHK, à la recherche d’information sur le système économique suisse et sur la BNS, je suis tombé sur vos publications que je dévore maintenant sans modération. J’aurai aimé avoir votre avis ou votre vision sur l’initiative « monnaie pleine » et les conséquences en cas d’aboutissement. Au plaisir de vous lire. CU

    Aimé par 1 personne

  8. Pingback: « Ne détenez pas d’or dans une banque suisse ou dans n’importe quelle autre banque. » – brunobertez

  9. Sachant que les solutions les plus simples sont les meilleures :

    Par exemple en Italie selon la Loi de la République

    Définition de la mafia :
    (En Italie) La loi Rognoni-La Torre, promulguée en 1982 pour définir l’association mafieuse dans sa spécificité (article 416bis du code pénal), est une extension de l’article 416 définissant l’association criminelle. Le législateur postule que ce qui caractérise l’association mafieuse par rapport à la simple association criminelle sont ses méthodes et, notamment, trois d’entre elles : l’intimidation, l’omerta et la soumission. Dès lors, est désigné comme « mafieux » tout individu qui tire profit du pouvoir d’intimidation émanant du capital de violence inscrit dans son association – quand bien même cette violence n’est pas exercée de façon systématique –, qui protège son organisation par son silence et vit dans un rapport de soumission vis-à-vis de cette institution se superposant à l’État.
    Juger la mafia Deborah Puccio-Den Puf page 22

    La mafia comme délit
    La création, en 1982, du « délit d’association mafieuse » répond à la nécessité de fixer un phénomène social ambigu, objet d’une approche tantôt culturaliste (la mafia comme façon d’être, expression archétypale de l’être sicilien), tantôt criminologique (la mafia comme association de malfaiteurs sans rapports permanents entre eux). Or nous avons vu comment la difficulté de prouver le caractère durable du lien mafieux et de démontrer la conscience des associés quant au projet criminel de leur association rendait caduques les tentatives judiciaires d’imputer aux mafieux un délit associatif, tel que prévu par le code pénal. La loi Rognoni-La Torre, promulguée en 1982 pour définir l’association mafieuse dans sa spécificité (article 416bis du code pénal), est une extension de l’article 416 définissant l’association criminelle. Le législateur postule que ce qui caractérise l’association mafieuse par rapport à la simple association criminelle sont ses méthodes et, notamment, trois d’entre elles : l’intimidation, l’omerta et la soumission. Dès lors, est désigné comme « mafieux » tout individu qui tire profit du pouvoir d’intimidation émanant du capital de violence inscrit dans son association – quand bien même cette violence n’est pas exercée de façon systématique –, qui protège son organisation par son silence et vit dans un rapport de soumission vis-à-vis de cette institution se superposant à l’État.
    Juger la mafia Deborah Puccio-Den Puf page 22 (Voir le document en PDF sur internet)

    Avec la masse d’informations incontestables que vous, et d’autres chercheurs à travers le monde, avez accumulé sur ces antis démocrates, ces antis républicains qui veulent se substituer aux états, il ne semble pas bien difficile de les poursuivre en justice.

    Sans le savoir, inexorablement, ils avancent comme le Titanic vers leur iceberg…

    J'aime

  10. Pingback: Dans le nouveau monde, travailler gratuitement pourrait être considéré comme un service rendu | Infoméduse

  11. Lilian Held Khawam
    Bonjour Madame
    Merci pour toutes les informations importantes que vous nous transmettez.
    Aujourd’hui, le masque et le confinement ; demain, le vaccin et la 5G.
    S’il y a une chose de certain concernant ce vaccin anti-covid, c’est qu’il sera génétique.
    Beaucoup de personnes sont certainement prêtes à le refuser s’ils en connaissent exactement et précisément les caractéristiques et les dangers potentiels.
    Cependant, après avoir lu un certain nombre d’articles (de vulgarisation) sur l’ingénierie génétique dans les vaccins, il me reste de nombreuses questions. (Je ne parle pas ici de la puce et des nanoparticules magnétiques). Comme par exemple :
    – Les vaccins contre l’hépatite B et le papillomavirus sont-ils des vaccins génétiques ?
    – Les différents vaccins contre les virus H1N1, H2N2, H5N1 sont-ils des vaccins génétiques ?
    – en quoi les vaccins à ARN peuvent-ils modifier notre ADN et notre système immunitaire ?
    – peut-on comparer la manipulation génétique du bœuf et la manipulation génétique de l’être humain (OGM et HGM) ?
    – Ces vaccins peuvent-ils modifier négativement ou positivement l’immunité ?
    – Peuvent-ils se propager dans la descendance ?
    – Est-il possible d’intégrer dans de tels vaccins n’importe quelle modification génétique ?
    – A travers les nanoparticules métalliques, peut-on ensuite, avec la 5G modifier le génome dans d’autres directions ?
    – comment comprendre toutes les conséquences sur notre santé des différentes technologies génétiques employées dans les vaccins anti-covid ?
    Serait-il possible que vous puissiez écrire ou faire écrire un article complet sur ce sujet, qui ne laisserait aucun doute dans la compréhension du fonctionnement des différents vaccins anti-covid par rapport à la génétique, avec un résumé précis des mécanismes de l’ARN et l’ADN compréhensible par chacun ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s