Devinez qui dicte les ordres à vos autorités sanitaires….

Rome, le 27 janvier 2021 – Les membres du G20 ont convenu d’établir un groupe d’experts indépendant de haut niveau (HLIP) sur le financement des biens communs mondiaux pour la préparation et la riposte aux pandémies . La décision a été prise par les membres lors des premières réunions des Délégués des Finances et de la Banque centrale du G20, le mardi 26 janvier. La pandémie de Covid-19 a créé une crise sanitaire mondiale, qui entraîne des crises économiques et sociales à travers le monde. Malgré les réponses sanitaires et économiques rapides des pays, les coûts humains, économiques et sociaux restent sans précédent dans l’histoire récente.

Lire la suite

BigPharma veut contrôler la santé publique.

Durant un an, Jürg Stahl (à g.) et Ivo Bischofberger présideront respectivement le National et le Conseil des Etats

« Le verrouillage de la démocratie est tel qu’en Suisse, les deux chambres fédérales ont été, à un moment, présidées simultanément par deux responsables de la même compagnie d’assurance. «Cette accointance des nouveaux présidents avec le Groupe Mutuel fait jaser à Berne. Le conseiller national Jürg Stahl (UDC/ZH) – premier citoyen du pays – appartient à la direction de ce géant de l’assurance-maladie, alors qu’Ivo Bischofberger (PDC/AI), désormais à la tête du Conseil des Etats, a un mandat de membre consultatif. Tous deux siègent en commission de la santé. «Une caricature de l’importance du lobbyisme des caisses au parlement», réagit Daniel Brélaz (Les Verts/VD). «Un bon reflet de la façon dont se passent les choses ici», ajoute Liliane Maury Pasquier (PS/GE)[1]. »
A Bruxelles, une puissante présence, organisée de manière systémique et en réseaux, infiltre les arcanes du pouvoir. En 2014, on comptabilisait 120 millions d’euros annuels, recensés par Corporate Europe Observatory pour un effectif de 1’700 collaborateurs. Sans surprise, les JP Morgan, Goldman Sachs et autres Citigroup y sont représentés. A relever la forte présence britannique qui s’élève à 140 lobbies sur les 700 recensés[2].
Parler du lobbying à Bruxelles nous oblige à parler de Business Europe, le plus puissant lobby de Bruxelles. Mastodonte du lobbying, cette organisation qui regroupe entre autres Bayer, BMW, Google, Microsoft, Shell, ou Total a tenu 170 réunions de lobbying avec l’élite de la Commission (commissaires, proches collaborateurs, hauts fonctionnaires) entre décembre 2014 et novembre 2017. Il faut dire qu’il revient à la Commission européenne -entité non élue qui relève du RC- de rédiger les projets législatifs, de veiller à leur mise en œuvre et d’établir l’agenda politique de l’UE. »
EXTRAIT Coup d’Etat planétaire, 2019

[1] “Le Groupe Mutuel se hisse au sommet du parlement », TDG
[2] « Comment le lobby financier pèse sur Bruxelles », Le Monde, Avril 2014
Lire la suite