Noël, la fête de la réconciliation de Dieu avec sa création

L’ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Luc 1:35

Chers amis lecteurs,

A l’occasion de ce 25 décembre, je souhaite vous transmettre mes vœux les plus chaleureux à chacune et à chacun.

Comme chacun le sait cette date marque une fête que nous appelons Noël, mais est-ce que chacun connait encore son sens au-delà des festivités et des cadeaux qui l’accompagnent ? Où enseigne-t-on encore aux tout-petits le sens de la naissance d’un autre tout-petit, appelé Jésus ? Qu’en est-il des nouvelles générations, cette catégorie de l’humanité dont les membres semblent toujours plus désespérés car toujours plus prisonniers de la machine cybernétique ?

Je souhaiterais développer une petite réflexion autour du sens de Noël alors que l’humanité a plongé depuis un bout de temps dans les ténèbres du Nouvel ordre mondial et de son avatar qu’est le Great Reset.

Ce Noël est particulier. Nous célébrons Dieu qui s’est fait homme pour sauver les hommes, alors que des élites ont prévu d’éradiquer l’humanité telle que connue, pour en faire une ressource chosifiée, hybride, et connectée à une (pseudo-) Intelligence (mais réellement) artificielle.

L’humanité fait face actuellement à un danger existentiel et essentiel historique tant la détermination de son éradication par son ennemi de toujours est réelle.

Recréer une humanité chosifiée et technicisée est le projet très actuel qui ferait des survivants des cyber-esclaves. Personne n’est supposé échapper au projet. Même pas les puissants de la scène publique.

La lutte de Satan contre le Dieu créateur est le fil rouge de la grande histoire de l’humanité.

Les guerres, les famines organisées, la création de virus, les ruses politiques de toutes sortes, les additifs cancérigènes et autres inventions progressistes plus ou moins mortelles sont le fait d’un Satan qui, depuis la nuit des temps, s’acharne à phagocyter une humanité crédule qui se laisse tenter par les paillettes et les paroles vaines.

La Bible nous explique que déjà dans le jardin d’Eden, Satan va venir manipuler Eve dans le but de la détourner de Dieu.

  • Il va d’abord semer le doute sur l’existence et la parole de Dieu:

Vraiment, Dieu vous a dit : « Ne mangez du fruit d’aucun des arbres du jardin ! » ?

Genèse 3 :1
  • Ensuite, il va mentir :

Mais pas du tout ! Vous ne mourrez pas !

Genèse 3 :4
  • Et enfin, il va s’en prendre à son égo en lui faisant croire qu’elle sera l’égale de Dieu. Chemin faisant, il induit une rivalité entre l’homme et Dieu:

Seulement Dieu sait bien que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, choisissant vous-mêmes entre le bien et le mal.

Genèse 3:5

Les techniques de manipulations de masse qui semblent si sophistiquées s’appuient toutes sur ces 3 temps. C’est très simple et très efficace à la fois.

Le problème est que lorsque le poisson est bien hameçonné et que l’égo de l’élite terrestre est suffisamment gonflé, l’issue concrète est désastreuse pour les uns et les autres. Cela aussi est prédictible.

Les étoiles et les paillettes du système satanique (dont les plus célèbres sont produites par Hollywood) vont se révéler factices, et montreront qu’elles ne sont qu’une facette trompeuse des ténèbres.

La fausse lumière de Satan piège systématiquement ses victimes qui se sentiront obligées de se soumettre en tant que ressources chosifiées, dont la subsistance ne sera accordée que contre des contreparties humiliantes. Impuissance, dépendance, ou désespoir hanteront l’âme sans paix de la proie. Aucune issue ne semble possible.

La survie des victimes est conditionnée à leur exploitation potentielle. Dans le cas contraire, euthanasie, guerres, et autre avortement tardif (voire euthanasie postnatale) seront au rendez-vous. Ce site regorge d’exemples concrets qui sont autant d’œuvres inspirés par Satan lui-même. Le mal qui gangrène la société est de puissance surhumaine.

Finalement, la manipulation de l’homme par Satan dans le jardin d’Eden ne peut qu’être décevante aussi bien pour l’homme que pour Dieu. Ce dernier va être obligé de poser des limites à celui qu’il a créé à son image et qu’il appelait son ami.

 Puis il [Dieu]dit :
—Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous pour le choix entre le bien et le mal. Maintenant il ne faut pas qu’il tende la main pour cueillir aussi du fruit de l’arbre de la vie, qu’il en mange et qu’il vive éternellement.

23 Alors l’Eternel Dieu le chassa du jardin d’Eden pour qu’il travaille le sol d’où il avait été tiré.

24 Après avoir chassé l’homme, il posta des *chérubins à l’est du jardin d’Eden, avec une épée flamboyante tournoyant en tout sens pour barrer l’accès de l’arbre de la vie.

Genèse

La conséquence majeure de cet épisode est que l’homme qui cheminait librement avec Dieu son créateur mais aussi son ami, va se retrouver isolé et livré à toutes sortes de difficultés qui subitement peuvent déboucher sur la mort. L’immortalité est perdue. La ruse de Satan a détourné l’homme de la vie en Dieu.

Et Dieu met son fils à disposition pour faire ce que l’homme ne pourrait jamais faire par ses propres forces.

Dieu ne va pas renoncer à son amour pour l’humanité. Il va envoyer une nuit son unique fils bien-aimé pour sauver celle-ci.

De simples bergers vont découvrir le bébé envoyé par Dieu.

10 (…) l’ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple :

11 aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur.

12 Voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »

Luc 2

Noël représente ainsi la naissance du messie. Celui qui doit sauver l’humanité non pas en créant un empire guerrier, mais en réconciliant l’humanité avec son créateur. Cela se fera à la croix.

La réconciliation avec Dieu porte en elle plus que les richesses dont l’humain peut rêver.

La naissance de Jésus, célébrée le 25 décembre, n’est pas anodine. Elle n’est que la première étape naturelle et visible d’une stratégie spirituelle élaborée par Dieu lui-même, et dont le cœur nucléaire est la crucifixion-résurrection.

La venue de Jésus sert à expliquer et à enseigner les enjeux du combat endémique livré par le Satan. La chose se finira grâce à un Jésus qui le terrassera le jour de la résurrection qui a suivi la crucifixion.

Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix.

Colossiens 2 :15

Comprendre les enjeux spirituels aide tout un chacun à mieux saisir le déchaînement actuel mené par nos dirigeants technocrates pour faire taire le véritable message biblique.

Et là, les ingrédients qui continuent de faire recette sont toujours les mêmes ; à savoir ruses, mensonges et fausses prophéties- où l’homme devrait prendre la place de Dieu.

La lumière de l’étoile de Noël continue et continuera de briller très haut dans un Ciel inaccessible à Satan et à ses disciples. Exemple : quand le soleil tousse, les satellites des puissants de ce monde sont renvoyés à leurs expéditeurs. Grillés et calcinés.

Satan et ses fils doivent se résoudre à constater qu’ils ne peuvent rien contre le grand Dieu. Rien.

Dieu a toujours été aux commandes et il nous a déjà communiqué l’issue de tout cela dans Apocalypse 22. Le sort de Satan et celui des membres de sa famille -que l’on a appris à connaître par leurs manipulations religieuses/économiques/financières/industrielles/génétiques (…) -, sont d’ores et déjà connus.

15 Mais dehors les hommes ignobles, ceux qui pratiquent la magie, les débauchés, les meurtriers, ceux qui adorent des idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge.

Apocalypse 22

En revanche, la réconciliation du Dieu de la Genèse avec son peuple est aussi actée. Apocalypse répond à Genèse, et le parcours de vie du nouveau-né célébré à Noël rouvre la voie qui mène à l’Arbre de vie. Devant l’œuvre du Messie, les chérubins postés devant l’Arbre de vie, s’effacent.

—Oui, dit Jésus, je viens bientôt. J’apporte avec moi mes récompenses pour rendre à chacun selon ce qu’il aura fait.

13 Je suis l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

14 Heureux ceux qui lavent leurs vêtements. Ils auront le droit de manger du fruit de l’arbre de vie et de franchir les portes de la ville.

Apocalypse 22

La boucle est bouclée. La Vie a vaincu la mort.

Joyeux Noël !

11 réflexions sur “Noël, la fête de la réconciliation de Dieu avec sa création

  1. https://livre.fnac.com/a16812117/Pierre-Hillard-Des-origines-du-Mondialisme-a-la-Grande-Reinitialisation#int=S:NonApplicable|NonApplicable|NonApplicable|16812117|NonApplicable|L1
    Je viens de lire ce livre de Pierre Hillard qui livre une analyse très documentée sur tout ce qui, d’après lui a conduit à la situation que nous vivons actuellement et
    quelles que soient les opinions que l’on puisse avoir sur les sujets traités dans ce livre.

    Joyeux Noël LHK

    J’aime

  2. Bonsoir.
    Vous avez fait là, dans votre article sur Noël, un magnifique raccourci à la fois du Plan divin pour le salut de l’homme, et aussi de la destinée de tout homme qui veut son salut. Dieu vous en bénisse, c’est vraiment très-édifiant.
    Je pense que vous seriez intéressée de parcourir mon site qui expose les assises profondes de « la crise de l’Église » (et donc, subséquemment, de la civilisation, car « l’Église est au commencement de toutes choses » disait St Epiphane), et notamment l’article suivant : https://eglise-la-crise.fr/index.php/fr/component/joomblog/post/reflexions-sur-le-nazisme-universel-contemporain-encore-dit-democratie-universelle?Itemid=1
    Passez une bonne fin de soirée de Noël, auprès de Jésus-Enfant.
    Vincent Morlier,
    Écrivain catholique.
    https://www.eglise-la-crise.fr/

    J’aime

  3. Pingback: Noël, la fête de la réconciliation de Dieu avec sa création – Les moutons enragés

  4. Quand mon épouse et moi avons ouvert la dernière fenêtre de nos deux calendriers de Noël, qu’avons-nous vu ? Pas d’enfant Jésus, pas de crèche… Nada !
    C’est un signe flagrant de la décrépitude spirituelle dans laquelle nous sommes actuellement..
    D’ailleurs, lors d’une discussion avec différentes personnes devant vous, dites seulement une date comme « le tel et tel 2022 après Jésus-Christ » : voyez la réaction contrite de nombreuses personnes ! C’est comme si vous auriez dit une obscénité…
    Epoque bizarre que celle dans laquelle nous sommes.

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour.
    Votre récit et résumé serait presque exact Mais Jésus n’est pas né le 25 /12 car le récit autour de sa naissance indique que les bergers gardaient les moutons, Or en Palestine les nuits sont glaciales fin décembre et les moutons ne sont plus dans les pâturages. De plus les premiers chrétiens ne célébraient pas les anniversaires de naissance ! ( car origine païenne) Cette période du 25/12 correspond aux solstice d’hiver et indiquait la renaissance du soleil et de la lumière. Ils ont ainsi christianisé ce renouveau. 2 corinthiens 6:14 à lire.

    J’aime

  6. Merci Liliane pour ce texte fondamental, en cette période de Noël, moment sacré pour chacun d’entre nous, au sein de nos familles… Votre texte doit être lu par tous ceux qui nous entourent, car il répond à toutes les questions dont les merdias nous assaillent…Que ce Noël vous soit doux, & plein de promesses pour cette année 2023, qui devrait voir la défaite de Satan & de ses associés. Juste un mot pour rappeler à ceux qui disent ne pas croire en Dieu: comment expliquez-vous que tous les décadents du Great Reset soient incapables d’accéder à la vie éternelle grâce aux richesses qu’ils ont volé aux Peuples de la Terre ? Comment ne peuvent-ils pas se recréer eux-mêmes à l’identique, âme comprise ? Pourquoi sommes-ils incapables de créer un homme ou une femme véritable, sans en passer par le processus divin disponible seulement à un couple Homme-Femme ? Il y a tant de questions qui indiquent qu’un Créateur mène notre Univers, si beau & si complexe, que les affidés de satan n’y peuvent RIEN !!! Joyeux Noël à vous, la libération approche…

    J’aime

  7. @Grimi, Je dis: La naissance de Jésus, « célébrée » le 25 décembre, n’est pas anodine. Cela peut bien signifier que cette date est un rendez-vous choisi et non la véritable date de naissance.

    J’aime

  8. @ Danielus: Tout à fait juste. Je pense que tout est fait, du côté des hérauts de l’homme nouveau (ça fait bien soviétique tout ça), pour que l’on ne pense surtout pas à celui que l’on fête en ce jour béni. Je vous défie de déambuler dans un magasin ou un kiosque et de trouver une carte de Noël avec une crèche. C’est tellement révélateur.

    J’aime

  9. Madame LHKH Je viens réciproquement vous souhaiter mes meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2024 santé, longue vie et ainsi qu’à toute la famille sous la protection du Seigneur ! Bonne réception !

    Envoyé à partir de Outlook pour Androidhttps://aka.ms/AAb9ysg ________________________________

    Aimé par 1 personne

  10. Le châtiment annoncé par Notre-Dame à Garabandal en Espagne puis à Akita au Japon se rapproche. Les séismes se font plus nombreux, les volcans se réveillent, toute la Création se prépare.

    D’abord, l’Avertissement illuminera toutes les consciences. Plus personne ne pourra nier l’existence de Dieu, mais dans son libre-arbitre, chacun pourra le refuser. Puis la purification par le feu viendra après le court règne de l’anti-Christ et de sa marque.

    2030 : 2000 ans après la mort et la résurrection du Christ (né en l’an -3 ou -4 de notre ère), une nouvelle ère commencera, celle de la paix. Pas étonnant que les mondialistes-satanistes soient si obsédés par l’année 2030. Le temps des vilains touche à sa fin. Leur frénésie et leur agitation montrent qu’ils le sentent. En tout cas, leur maître, à qui ils ont vendu leur âme, le sait parfaitement. Plus sa fin est proche, plus il se démène. Stupidité suprême, car il sait qu’il a perdu.

    L’humanité a 6000 ans à peu près, n’en déplaise aux adeptes de la théorie fumeuse de « l’évolution ». La Bible, Parole de Dieu révélée et vivante, ne peut mentir. Les travaux remarquables (16’000 pages) de Fernand Crombette ont réconcilié foi et science, l’origine du monde, la chute d’Adam et Eve et leur bannissement du paradis terrestre, le Déluge universel et la dérive brutale des continents qui s’en est suivi, la dispersion des peuples à la tour de Babel, l’histoire de l’Egypte et son occultisme, etc.

    Il reste 1000 ans à l’humanité, si l’on écoute les révélations données par Jésus-Christ à sa servante Luisa Picaretta et à d’autres mystiques. 1000 ans de paix. C’est pour bientôt.

    Les mondialistes débiles ne m’enlèveront jamais mon espérance. Pauvres types. Ils ont déjà perdu, car le Christ a triomphé. Si on regarde seulement cette courte vie terrestre, on peut trouver l’avenir bien sombre. Mais une éternité de plénitude nous attend, si on fait le bon choix. A nous de le faire pendant notre passage fulgurant sur terre. Il n’y a pas de troisième voie.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s