Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme?

Patrick Berche, est un médecin français, biologiste des Hôpitaux, professeur des universités et praticien hospitalier (PU-PH, 1985), chef de service de microbiologie de l’hôpital Necker-Enfants malades, ancien doyen de la faculté de médecine Paris-Descartes, qu’il a contribué à créer en 2004, par fusion de trois facultés de médecine (Cochin, Necker et Broussais). Il a été directeur général de l’Institut Pasteur à Lille de juillet 2014 à juin 20182. https://lilianeheldkhawam.com/2021/02/14/bioterrorisme-le-prof-patrick-berche-fait-parler-lhistoire/

Alors que les uns ont accusé l’Ukraine d’héberger une trentaine de laboratoires servant des causes plus ou moins louables, et que les autres démentaient avec véhémence et criaient aux fake news (la tarte à la crème des critiques paresseux), l’OMS conseillait ce 11 mars à l’Ukraine de détruire les agents pathogènes dans les laboratoires de santé pour empêcher la propagation de la maladie.

Le problèmes est que chemin faisant, l’ONU invite à la destruction d’éventuelles preuves en matière de fabrication d’armes biologiques, ou d’actions bioterroristes pilotées par certains partenaires du Nouveau Monde.

La chose est d’autant plus d’actualité qu’une nouvelle publication vient reposer la question de l’origine du SARS CoV 2, sachant qu’une séquence essentielle du virus qui rend le virus « hébergeable » par l’humain présente une importante corrélation avec une séquence brevetée par Bancel, patron de Moderna.

L’origine du Covid soigneusement bannie, ridiculisée ou consensuellement tue par les mainstreams.

Dans cette vidéo, la journaliste de Fox news interviewe Stéphane Bancel, le PDG de Moderna. Et ce n’est que durant les dernières secondes qu’elle va s’intéresser à la publication extraordinaire sur l’origine du SARS CoV 2 qui met au jour le brevetage d’une séquence par Moderna qui est celle qui a permis au virus de passer et de se fixer sur les cellules humaines. A cette question, M Bancel rigole et lui dit qu’il ne sait pas de quoi il retourne et que ses équipes étudient les données. Donc ce monsieur a fait breveter à son nom (!) une séquence qui correspond côté virus à rien de moins qu’un gain de fonction qui permet à celui-ci d’infecter, voire de tuer, l’humanité et il se permet de ne pas répondre à la question. La situation est d’autant plus rocambolesque que ce monsieur se prévaut de son brevet, développé dans un but de thérapie génique en oncologie. C’est grâce à cet usage fait de l’ARN messager qu’il a pu développer et commercialiser un vaccin pour des sommes faramineuses lui garantissant un chiffre d’affaires mirobolant pour les dix prochaines années. Toujours sans sourciller, il se cache derrière l’éventualité d’un accident de laboratoire et minimise la chose en disant que l’erreur est humaine. Oui, mais les bénéfices financiers pour les uns et les faillites et les morts pour les autres sont privés. https://video.foxbusiness.com/v/6298708599001#sp=show-clips . Vous pouvez lire la traduction du passage en question chez Nexus https://www.nexus.fr/actualite/news/brevet-moderna-sars-cov2/

Est-ce que le virus SARS CoV 2 qui frappe l’humanité a été fabriqué par l’homme? Vaste question d’un débat qui n’a jamais eu lieu. Et pour cause. Si la réponse devait se révéler positive, cela signifierait que nombre de nos propagandistes officiels, vendeurs de produits expérimentaux à portée génétiques en guise de vaccins seraient coupables de crime contre l’humanité.

Comme vous l’imaginez, nous n’avons pas les moyens d’y répondre, mais avons suffisamment d’indices pour poser des questions qui exigeraient à tout le moins une enquête publique officielle. Et si nos autorités se refusent à le faire, c’est que potentiellement certains individus qui sont aux manettes ont des choses à cacher ou à se reprocher. Nous allons voir ensemble les éléments qui appellent une enquête publique nationale et internationale. M Berset pourrait par exemple avec le Conseil fédéral mandater des scientifiques indépendants pour tirer l’affaire au clair n’est-ce pas?

Une publication récente du Daily mail présente un étude accablante envers Moderna, et envers son président Bancel.

Les scientifiques affirment que le virus Covid contient un minuscule morceau d’ADN qui « correspond à la séquence brevetée par Moderna TROIS ANS avant le début de la pandémie »

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10542309/Fresh-lab-leak-fears-study-finds-genetic-code-Covids-spike-protein-linked-Moderna-patent.html

L’article relate le fait que de nouveaux soupçons selon lesquels Covid aurait pu être bricolé dans un laboratoire sont apparus aujourd’hui après que des scientifiques aient découvert du matériel génétique appartenant à Moderna dans la protéine de pointe du virus.

L’étude de virologues présente la partie du génome de SARS CoV 2 qui permet d’infecter l’humain…

L’étude ci-dessous s’intéresse à une séquence du SARS CoV 2. Celui-ci est le seul coronavirus de ce type à porter 12 lettres uniques qui permettent à sa protéine de pointe d’être activée par une enzyme commune appelée furine, lui permettant de se propager facilement entre les cellules humaines. (Daily Mail)

Et voici ce qu’écrit l’équipe de chercheurs.

Sur la base d’une publication récente décrivant des variantes d’insertion du SRAS-CoV-2 ( 1 ), nous souhaitons attirer l’attention sur nos découvertes récentes liées à la séquence du site de clivage de la furine (FCS) dans SARS-CoV-2 Spike (S) protéine. Le SRAS-CoV-2 à l’origine de la pandémie de COVID-19 ( 2) a une identité d’acides aminés de 82,3 % avec le coronavirus de chauve-souris SL-CoVZC45, une identité d’acides aminés de 77,2 % avec le SRAS-CoV et une identité de séquence génomique de 96,2 % avec le coronavirus de chauve-souris RaTG13.

Alors que de nombreuses différences de mutations ponctuelles existent entre le SARS-CoV-2 et le RaTG13, une seule insertion et dissimilitude dépassant 3 nucléotides (nt) : une insertion de 12 nucléotides codant pour quatre acides aminés (aa 681-684, PRRA) dans le SARS-CoV La protéine -2 S a été découverte.

Ce FCS polybasique différencie le SRAS-CoV-2 des autres bétacoronavirus de la lignée b ou de tout autre sarbecovirus ( 3 ). Un ajout de FCS a amélioré l’infectivité du SRAS Co-V-2 en 2019 ( 4 ). L’absence de ce FCS entraîne des variantes atténuées du SRAS-CoV-2 utiles pour la vaccination animale, accentuant sa pertinence pour l’infection humaine ( 5). Ce FCS est vital pour la transmission entre l’homme et le furet ( 6 ), étend le tropisme viral aux cellules humaines ( 7 ) et est requis pour une maladie grave dans deux modèles animaux de SARS-CoV-2 ( 8 ).

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fviro.2022.834808/full

L’accablante correspondance de la séquence avec un brevet de Moderna daté de 2016

Il a été découvert dans le site unique de  clivage de la furine du SRAS-CoV-2 , la partie qui le rend si efficace pour infecter les gens et le sépare des autres coronavirus. Et voilà que ce codage correspond à une séquence brevetée par Moderna et son patron Bancel.

Figure 1 .
L’origine de la séquence furine dans le SRAS-CoV-2.
Comparaison des séquences protéiques à la jonction S1/S2 dans le SARS-CoV, le RaTG13 et le SARS-CoV-2 démontrant la présence du site de clivage de la furine (FCS) PRRA uniquement dans le SARS-CoV-2.
Sur la base d’une recherche BLAST du tronçon de 12 nucléotides codant pour le FCS PRRA, une séquence identique longue de 19 nucléotides a été identifiée dans la séquence brevetée (US 958 7003) Seq ID11652.
SEQ ID11652 est transcrit en un ARNm MSH3 qui semble être un codon optimisé pour l’homme.
Cette séquence de 19 nucléotides dont 12 nucléotides codant pour le FCS PRRA, présent dans le gène MSH3 humain pourrait avoir été introduite dans le génome du SRAS-CoV-2 par le mécanisme illustré de recombinaison par choix de copie dans des cellules humaines infectées par le SRAS-CoV-2 surexprimant le Gène MSH3.

Le SRAS-CoV-2, qui cause le Covid, contient toutes les informations nécessaires à sa propagation dans environ 30 000 lettres de code génétique, appelées ARN. Le virus partage une séquence de 19 lettres spécifiques avec une section génétique appartenant à Moderna. Douze des lettres partagées constituent la structure du site de clivage de la furine de Covid, le reste étant une correspondance avec des nucléotides sur une partie voisine du génome.

De fait, les scientifiques écrivent que « la corrélation entre cette séquence SARS-CoV-2 et le complément inverse d’une séquence d’ARNm propriétaire est d’origine incertaine. » Sauf que l' »analyse biostatistique conventionnelle indique que la probabilité que cette séquence soit présente de manière aléatoire dans un génome viral de 30 000 nucléotides est de 3,21 × 10 -11  »

Calculs de la probabilité d’occurrence naturelle de la séquence 19nt étudiée.
Le génome du SARS-CoV-2 a une longueur d’environ 30 000 nucléotides (P1).
La séquence brevetée a une longueur d’environ 3 300 nucléotides (P2).
La bibliothèque brevetée comprend 24’712 séquences de longueurs variables, la longueur médiane étant de l’ordre de 3 300 nucléotides.
Des calculs de probabilité conventionnels sont donnés de la probabilité de la présence d’une séquence de 19 nucléotides dans le génome humain et dans l’une des séquences de la bibliothèque brevetée.

L’analyse du génome original de Covid a révélé que le virus partage une séquence de 19 lettres spécifiques avec une section génétique appartenant à Moderna, qui compte un total de 3 300 nucléotides.

0,0000000000321 (3,21 × 10 -11) est la probabilité de retrouver cette séquence de 19 nucléotides (responsables de la contagion animal-humain) simultanément dans le génome humain ET dans une des séquences brevetées. Dans notre cas, celle de Moderna.

Alexandra Henrion-Caude avait déjà relevé le probable gain de fonction au niveau du SARS CoV 2

Dès les premiers mois de la fausse pandémie, néanmoins vraie attaque biologique, Alexandra Henrion Caude avait soulevé l’étonnante présence ainsi que la précision de l’emplacement de la séquence étudiée ci-dessus! Sa vidéo sur Nexus avait été censurée et sa brillante carrière ramenée plus bas que terre.

En octobre 2020, Alexandra henrion-Caude, brillante généticienne à la retraite avait souhaité apporté un droit de réponse à sa vidéo publiée par un magazine scientifique. Elle nous avait écrit ceci:

A la question du journaliste sur l’importance de  l’insertion de cette séquence à cet endroit précis entre S1 et S2,  Alexandra aurait souhaité préciser les données suivantes:

« la séquence insérée entre S1 et S2 qui confère un « gain de  fonction », en l’occurrence la capacité d’être clivée par la furine, est insérée entre ces deux éléments, pour lui permettre d’être accessible au 
niveau membranaire.  

« Ce principe d’insérer un site de  clivage au niveau de protéines membranaires a fait l’objet d’un brevet  (n° US 7,223,390 B2), ce qui rend l’hypothèse de l’origine animale  toujours plus extra-ordinaire, et l’hypothèse d’une création humaine de  laboratoire hautement concevable.

Cette dernière hypothèse est largement  étoffée par les deux récents articles de Li-Meng Yan qui rapportent les  possibles étapes permettant la construction de la séquence du SARS-Cov2  dans un laboratoire. »» 

Alexandra Henrion-Caude https://lilianeheldkhawam.com/2020/10/27/et-si-le-sars-cov-2-avait-ete-fabrique-en-laboratoire-hypothese-hautement-concevable-selon-alexandra-henrion-caude/
Unusual Features of the SARS-CoV-2 Genome Suggesting Sophisticated Laboratory Modification Rather Than Natural Evolution and Delineation
of Its Probable Synthetic Route Li-Meng Yan (MD, PhD)1, Shu Kang (PhD)1, Jie Guan (PhD)1, Shanchang Hu (PhD)1
SARS-CoV-2 Is an Unrestricted Bioweapon: A Truth Revealed through Uncovering a Large-Scale, Organized Scientific 
Fraud Li-Meng Yan (MD, PhD)1, Shu Kang (PhD)1, Jie Guan (PhD)1, Shanchang Hu (PhD)1

Je vous invite à écouter la réaction récente de Alexandra Henrion-Caude suite à la publication ci-dessus.

https://odysee.com/@MagazineNexus:b/InterviewHenrionCaudeBrevetModernaCovid:4?r=9Lojnwn3eHgh5ZvgTyf7sMPPvCN3VSEr

L’origine humaine du SARS CoV 2 vue par des gens hors consensus qui seront discrédités…

Souvenez-vous du nombre de scientifiques qui ont émis de gros doutes sur le SARS CoV 2 dans la mesure où ce virus n’aurait pas été, selon leurs dires, isolé et identifié selon les méthodes usuelles. Ainsi, la structure du SARS CoV 2 a toujours été l’un des points focaux du (non-) débat sur l’origine du virus, certains scientifiques affirmant qu’il n’aurait pas pu être acquis naturellement. Souvenez-vous de nos publications sur le sujet. Ces scientifiques ont été systématiquement muselés.

Article décrédibilisé à censurer. https://zenodo.org/record/4028830
Article décrédibilisé à censurer. https://zenodo.org/record/4073131

… et les scientifiques-architectes du réseau mondial de laboratoires détenant le pouvoir sur la santé publique globale

  • Peter Daszak qui par son pouvoir démesuré a lancé dans la revue Lancet la lettre affirmant dès les premiers jours de la pandémie que le virus avait suivi une évolution « darwinienne » naturelle.
Daszak très à l’aise pour faire passer des lettres auprès de Lancet. Il y est lui même de la Commission Covid-19. Facile non?

Manque de chance pour lui, ça s’est su qu’une bonne partie des scientifiques signataires de ladite lettre du Lancet étaient financièrement connectés aux affaires sino- CDC- City-Wall Street.

Le Taipei News écrit que le zoologiste britannique et président de l’EcoHealth Alliance Peter Daszak est le seul individu à faire partie à la fois des équipes de l’OMS et du Lancet enquêtant sur les origines de la pandémie de coronavirus de Wuhan. Cependant, il entretient des liens professionnels et financiers de longue date avec l’Institut de virologie de Wuhan (WIV), ce qui représente un conflit d’intérêts.

Et c’est M Daszak que l’OMS va choisir pour mener son équipée à Wuhan pour aller contrôler les travaux qu’il a veillé à financer via ses ONG…

Richard H. Ebright est professeur au Conseil des gouverneurs de chimie et de biologie chimique à l’Université Rutgers et directeur de laboratoire à l’Institut de microbiologie Waksman. https://lilianeheldkhawam.com/2021/06/07/largent-anglosaxon-developpe-la-technologie-necessaire-au-transhumanisme-en-chine-lhk/
Peter Daszak en rit encore… Enfin peut-être.
  • Le professeur Ralph Baric, un proche de Bill Gates, qui a travaillé main dans la main avec la batwoman de Wuhan. Voici un extrait d’une publication rédigée par le duo:

Cependant un brevet est inscrit au nom de Baric mais AVANT sa publication précitée avec la dame de Wuhan. On peut supposer que cette femme a servi à détourner les regards vers Wuhan et son laboratoire construit sur ordre du gouvernement français (président Chirac, 1er ministre Raffarin).

Sanctions envers les scientifiques non consensuels…

Pendant ce temps, notre amie Alexandra Henrion-Caude qui nous a alertée sur l’invraisemblance de la mutation naturelle qui est sur la sellette. Elle est injustement ridiculisée dans l’unique but d’amener le public à ne pas la croire et à suivre les experts de plateaux-télé…..

Wikipédia

… et bonus à presque 7 chiffres pour les autres

Voici le brevet de Moderna daté de 2016, soit 3 ans avant la pandémie!

Le brevet est inscrit sous le titre de « Polynucléotides modifiés pour la production de protéines et de peptides liés à l’oncologie ». Nous sommes bel et bien dans un contexte de thérapie génique pour lutter contre le cancer. Le brevet porte officiellement sur « des compositions et des procédés de préparation, de fabrication et d’utilisation thérapeutique de polynucléotides liés à l’oncologie, de transcrits primaires liés à l’oncologie et de molécules d’ARNm liés à l’oncologie. » Et dans ce brevet, nous avons un bout du génome du virus SARS CoV 2. ENORME.

L’équipe internationale de chercheurs suggère que le virus pourrait avoir muté pour avoir un site de clivage de la furine lors d’expériences sur des cellules humaines en laboratoire. Ils affirment qu’il y a une chance sur trois billions que la séquence de Moderna soit apparue au hasard au cours de l’évolution naturelle. 

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10542309/Fresh-lab-leak-fears-study-finds-genetic-code-Covids-spike-protein-linked-Moderna-patent.html

Franchement, vous êtes surpris? Souvenez-vous de Zak de cette même Moderna qui se vantait d’avoir hacké l’humain! Ces gens n’ont pas attendu le SARS CoV 2 pour élaborer leur mixture. Tout était prêt pour soigner les malheureux cancéreux. Mais voilà, ils ont d’autres ambitions pour l’humanité et il fallait quitter les labos avec leurs élixirs et passer dans la vraie vie pour faire vivre à l’humanité sa période la plus noire de son existence.

Vaccination à tout va

Au vu de ce qui précède, et de tout ce que l’on peut imaginer encore ignorer, la même fine équipe a décidé de « traiter » l’humanité avec des vaccins dont les effets indésirables s’accumulent jour après jour!

Et c’est M Bancel qui vous offre une 4ème dose dédiée spécialement à toutes les personnes âgées de plus de 80 ans qui auraient eu l’idée de survivre aux infections covidiennes et/ou aux 3 doses du produit expérimental bricolé dans les innombrables laboratoires de la planète finance. Et c’est on ne peut plus sérieux!

La chose est recommandée par l’incontournable monsieur vaccin français; le professeur Alain Fisher.

Lhk

Complément

J’ai tenté de vous transmettre un maximum d’infos de la manière la plus sourcée possible. Le reste vous appartient. Je voudrais juste vous dire que nous approchons à grands pas du moment où toutes les technologies convergeront dans le grand feu d’artifice qu’est le grand reset et que j’avais appelé le Nouveau Monde (terme repris depuis quelques temps par les politiques. On se hâte lentement comme disait quelqu’un…). Ami lecteur, préparez-vous parce que sans le vaccin vous n’en ferez pas partie.

Exemple.

 » Credit social et crypto monnaie en Ukraine

Un cartel de banques proposent une aide de 1000₴ (hryvnia) qu’il est possible dépenser de manière numérique uniquement dans une liste de partenaires. Il est impératif d’avoir un certificat covid et d’être vacciné pour avoir cette somme. Il est impossible de retirer ou transférer totalité ou partie de cette somme. C’est bien évidemment un appât, légitimant la soumission « sanitaire », l’atteinte au droit de la propriété et destiné à familiariser avec la crypto monnaie. Quoi de mieux que de viser une population meurtrie par la période covid et maintenant la guerre pour faire adhérer en proposant de l’argent ?

Message transmis par Julien

Une preuve supplémentaire s’il en fallait encore que ce sont les financiers, banksters inclus, qui s’occupent de vaccination et de santé publique.

J’ai entendu des « hommes de Dieu » dire qu’il n’y avait pas de marque dela bête dans ce vaccin. Ah oui, et qu’en savent-ils? L’humilité serait d’avouer son incompétence face à des adeptes de la technologie qui ont brûlé toutes sortes de limitations éthiques. Par conséquent, je vous invite à analyser le contenu des produits. La puce que vous craignez tant n’a plus cette dimension:

Cette technologie date

Dans les faits, nous évoluons dans le monde de l’infiniment petit; celui des nanoparticules qui sont présentes d’ores et déjà dans tous les vaccins. Cela est admis. Il est moins admis que les nanoparticules soient celles de l’oxyde de graphène bien que de nombreuses études le démontrent par observation, et que les publications sur le sujet abondent.

Pour l’info, je vous mets cette étude qui remonte à 2015. Autant dire une quasi éternité quand on traite de technologie! Voici ce qu’on pouvait lire à l’époque :

https://www.nature.com/articles/522137a Injecter un circuit électronique dans le cerveau : c’est possible !
Implanter un circuit électronique dans le cerveau, pour mesurer son activité ou pour le stimuler, est une opération complexe et délicate… que l’on pourrait bientôt réaliser à l’aide d’un outil bien connu dans le milieu médical : la seringue ! https://www.usine-digitale.fr/editorial/injecter-un-circuit-electronique-dans-le-cerveau-c-est-possible.N335095

Ajout:

21 réflexions sur “Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme?

  1. Pingback: Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme? — Le blog de Liliane Held-Khawam – La vérité est ailleurs

  2. Porter plainte pour crime contre l’humanité par les voies légales prend beaucoup de temps. Les mondialistes ont toujours un temps d’avance. Après le Covid, ils nous infligent l’Ukraine et les sanctions auto destructrices. Puis ce sera le climat. Ils font déjà usage des systèmes HAARP et Chemtrails pour provoquer des catastrophes. Toutes ces actions sont des crimes contre l’humanité. Ils se sentent au-dessus des lois, car ils se prennent pour des dieux tout-puissants. Ils s’amusent à faire la pluie et le beau temps sur Terre, c’est le cas de le dire. Ils punissent l’Occident pour la simple raison qu’il est de tradition chrétienne. Cette intention, on la connaît depuis 2000 ans. Elle est écrite dans le Talmud. Et maintenant, au XXIe siècle, ils ont tous les moyens pour passer vraiment à l’action, sous de faux prétextes.

    Soros hait la Russie, mais aussi les USA et il ne se prive pas de le dire. Son but est le mondialisme avec une humanité mélangée, réduite et soumise. Cela s’appelle le néo-messianisme qui est sensé apporter la rédemption de la communauté talmudique. Mais il s’agira plutôt d’une damnation, vu la doctrine et les moyens utilisés. Le transhumanisme et sa technocratie concrétisent le rêve gnostique et satanique. Certains pensent qu’il ne s’agit que d’une utopie irréalisable, produite par des cerveaux déséquilibrés, paranoïaques et sans conscience.

    Il faut stopper tout cela et empêcher le nouveau monde version Soros, Gates, Orwell et Attali. Il y a bien mieux à concevoir, mais sans l’oligarchie. Le duel entre Dieu et Lucifer tourne à l’avantage des forces du Bien. Il manque encore le grand réveil des endormis qui votent encore pour Macron. L’espoir vient des Etats-Unis de Trump et des pays de l’Alliance qui ont encore l’honnêteté, la loyauté et la noblesse de défendre leurs peuples.

    Aimé par 1 personne

  3. Sous les yeux d’une population abreuvée de pain et de jeux !

    “Rien ne nous concerne” sera l’épitaphe que personne ne prendra la peine de déposer sur la tombe de cette civilisation.

    J’aime

  4. Le général Trinquand (conseiller défense de Macron, quand même !) et qui répand la propagande anti-russe, déclare sur LCI, et ce par deux fois, que le « virus Covid » est une arme biologique. (!)
    (Le général Trinquand, invité le 11 mars 2022 sur LCI au journal de 12h,)

    Personnellement, j’en déduis qu’il y a des gradés (lui ne risque pas grand chose puisqu’il est à la retraite) qui se réveillent dans l’armée et qui ne sont pas dupes. Il n’empêche que l’armée a la responsabilité de la santé de ses soldats et que ou bien elle ne savait pas, et alors que dire d’une armée qui est ignorante sur les armes biologiques, ou bien qu’elle a trahi sa mission de protection de ses soldats.

    J’aime

  5. Bonjour Madame Held-Khawam,

    vous avez écrit en français l’article le plus complet qu’il m’ait été donné de lire au sujet de la modification, en laboratoire, du coronavirus en SARS-CoV-2 !

    Félicitations !

    Oui, c’est une arme biologique, selon Richard M. Fleming, PhD, MD, JD : « Is COVID-19 a bioweapon ? – a scientific and forensic investigation », Skyhorse publishing, 2022.

    Il nous reste maintenant à déterminer quelles sont les formulations EXACTES de ces injections que l’on qualifie de vaccinales. D’une part, il s’agit de savoir que la protéine de pointe « spike » est une toxine, et de constater sa distribution, son expression et ses effets dans pratiquement tous les organes corporels ayant un récepteur membranaire idoine ACE2. D’autre part il s’agit de connaître quels sont les ingrédients non révélés par les notices officielles fournies par les compagnies pharmaceutiques, car beaucoup de rumeurs (bientôt fondées car révélées ?) font part de substances « bizarres » dans ces injections. Oui : bizarres… à en croire ce que nous voyons sur internet et venant de sources fiables et sérieuses.

    Imaginez-vous ce qui arriverait au niveau sociétal si ces révélations venaient aux yeux et aux oreilles du « commun des mortels » ?!? Un chaos social généralisé. Une perte de confiance totale envers les autorités. Etc. et la liste et longue…

    Annexes :
    https://web.archive.org/web/20210205035803/https://apnews.com/press-release/pr-newswire/business-science-greater-china-biology-severe-acute-respiratory-syndrome-333bdd4934baa0cd258753ca0947ea0c
    https://zenodo.org/record/3988139
    https://breggin.com/coronavirus-resource-center/

    Aimé par 1 personne

  6. (…) Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme ? (…)

    J’adore de titre de ‘Si’ !

    Premièrement, un virus EST UNE POUSSIÈRE (voir dictio) et n’a donc pas d’agressivité ni de petits ou de transgenre. C’EST UNE POUSSIÈRE.

    Cela m’a surpris (y a 2 ans) quand les merdias affichaient ‘Découverte d’un nouveau virus !’ (que j’ai pris d’abord pour un microbe).
    Mais que nenni ! Il s’agissait bien d’une poussière ! Oui mais là où est la nouveauté est que cette poussière (appelée ‘virus’) est ‘intelligente’ !! (Whôaw !).
    Cette poussière a été fabriquée/modifiée en poussière enveloppée (renfermant le fameux poison motel violent oxyde de graphène) et, peut (par l’envoi d’ondes basses fréquences) se déshabiller et offrir son poison. Mais jusque là elle n’est faite que pour contrôler les inoculé(e)s.
    Elle est disponible en masques (imprégnés de), en gels (qui pénètrent l’épiderme), en écouvillons (de faux tests ‘RT-PCR’) qui les déposent en cavités nasales et en seringues (95 à 99 % des flacons injectables sont composés d’oxyde de graphène ! soit 40 000 milliards de nano-particules !).
    L’objectif est d’incorporer ces ‘tours relais’ dans l’organisme afin de le diriger (voir transhumanisme).

    Donc, reprenons: Une poussière ne se déplace dans l’air que dans un rayon restreint, mais n’est PAS un microbe ! Un microbe est porteur de maladies. Il est contaminant mais n’occupe qu’un territoire local, régional voire national mais JAMAIS mondial.
    Donc, faute de pouvoir se déplacer (avec ses petites ailes ?) elle n’est donc disponible qu’en injections. Si vous êtes piqué: vous l’avez !

    Et, il n’existe (à ce jour) AUCUN ‘vaccin’ anti-poussières !

    Aimé par 1 personne

  7. Pingback: Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme?Le blog de Liliane Held-Khawam – Titre du site

  8. Pingback: Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme? – LE BLOG DU DOCTEUR JO

  9. Pingback: Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme? – Le blog de Liliane Held-Khawam. Un blog qui mérite d’être connu,qui nous apporte des nombreuses informations sourcées, des témoignages importants. A lire et suivre régulièrement pour

  10. Pingback: Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme? | Raimanet

  11. Pingback: “Et si l’émergence du Covid relevait du bioterrorisme ?” (LHK) – NEWERA : Métanoïa pour une Nouvelle Ère

  12. Bonsoir madame Liliane .
    Je lis vos réflexions avec beaucoup d’attention , c’est un vrai régal !
    Cependant , pour un premier commentaire je souhaiterais dire qqch à propos de la fameuse
    marque de la bête .
    Nous devons bien regarder ce que nous en dit la bible .
    Apocalypse 13 affirme que c’est durant le règne de la Bête ( le dernier empire et son pouvoir séculier politique qui sera personnifié dans un individu ) que cette marque sera imposée par le faux prophète , PAS AVANT !
    Certes les progrès fulgurants de la technologie ( probablement pour ce funeste projet ) convergent dans ce sens .
    Or la manifestation de l’Antéchrist n’a pas encore été révélée , même sil est fort probable que cette décennie en verra l’ accomplissement .
    Cette marque sera de très haute technologie ( on attrape pas des mouches avec du vinaigre ! )
    Elle annihilera la volonté et la conscience , donc contrôlées , manipulées .

    J’aime

  13. @regis Bedouet, Bonsoir. Le fait est que la construction du Nouveau Monde est anonyme car repose sur des contrats/accords avec des représentants de la planète finance qui ne sont certainement pas les bénéficiaires finaux. Eux-mêmes sont à la tête de structures anonymes…
    Pour faire simple, il est quasiment impossible de dire aujourd’hui qui a conquis le monde. Cela ne signifie pas qu’il n’existe pas.
    Quant à la technologie, elle est certainement celle de la nanotechnologie et pas celle du « grain de riz ». Cela signifie qu’elle peut être intégrée dans n’importe quel produit. D’ailleurs, nous consommons tous les jours quantité de produits bourrés de nanoparticules. Et là, en effet, les chrétiens peuvent dire le passage concernant le breuvage mortel qui ne leur fera rien. En revanche, il en va autrement de l’acte volontaire de recevoir un produit dont le contenu est au mieux inconnu.
    Après chacun est libre de prendre les risques de prendre une décision sans avoir tous les indicateurs en main.

    J’aime

  14. Pingback: COMPRENDRE LES ENJEUX GÉOPOLITIQUES: LA FOLIE COLLECTIVE COVIDIENNE – JEMINFORMETV.COM

  15. Pingback: La folie collective covidienne – les 7 du quebec

  16. Pingback: La modification ou le hacking de la nature humaine à son insu est un acte génocidaire. Quid du programme de la galaxie de Klaus Schwab ? | Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie

  17. Pingback: La modification ou le hacking de la nature humaine à son insu est un acte génocidaire. Quid du programme de la galaxie de Klaus Schwab ? - PLANETES360

  18. Pingback: ← Oiseaux migrateurs de destruction massive ! – Titre du site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s