La Chine est-elle indépendante de l’ultra-élite financière?

« Voici un extrait du discours du Président chinois Xi Jinping prononcé lors de l’ouverture du Forum de Davos de 2017. Le moment était très attendu puisque Xi Jinping est le premier président chinois à participer au sommet. »

Les dirigeants politiques, économiques et financiers semblent fasciner par la Chine d’aujourd’hui, et plus particulièrement par son leader Xi Jinping. Je vous invite à voir comment un M Raffarin (vidéo de Arte ci-dessous) ou une Doris Leuthard (WEF en 2017 ci-dessus)semblent subjuguer par son charisme. Au demeurant, on peut vraiment le trouver très agréable à voir et à entendre.

Cependant, par-dessus tout, il est étonnant de le voir offrir aux occidentaux une leçon de marché économique globalisé. Il semble maîtrisé bien mieux que nos élus les divers enjeux de la globalisation. Et à l’heure actuelle, face à des Etats occidentaux en miettes, il sait bien qu’il tient le couteau par le manche.

Il sait qu’il lui suffit de bloquer ses ports pour que la population occidentale voit les rayonnages de ses supermarchés se vider. Il y a eu captation des PIB nationaux par la planète finance, et la Chine fut le champion à engraisser. Et cela, nos amis de la haute finance savent très bien faire. C’est donc un monde de consommation qui a envahi la Chine dans les années 80 (cf le documentaire LCP ci-dessous).

L’Occident a clairement et volontairement misé sur la Chine en tant que champion du monde, et sur M Jinping son messie. https://www.pwc.com/gx/en/research-insights/economy/the-world-in-2050.html
Le score de Mme Leuthard a dû crever le plafond, puisqu’elle a été nommée à la gouvernance de la numérisation mondiale, aux côtés du mythique patron de Alibaba. La présence de Melinda Gates à la direction du projet doit être relevée. https://www.ictjournal.ch/news/2018-07-13/doris-leuthard-travaille-a-la-gouvernance-de-la-numerisation-aux-cotes-de-melinda

Aujourd’hui, les Etats occidentaux doivent filer droit pour être approvisionnés. Mais qu’en est-il de la planète finance? A-t-on dans les faits affaire à l’Etat chinois ou aux acteurs économiques de la City-Wall Street qui ont largement infiltré le pays et qui auraient un idéal sociétal pour tous?

https://lilianeheldkhawam.com/2020/09/08/vers-un-capitalisme-communiste-lhk/

A chacun de se faire son opinion. Je vous ajoute tout en bas de l’écran des découvertes sur certains créateurs occidentaux de monnaie pour le gouvernement chinois.

Pour ma part, je reste convaincue que nous avons en face de nous un monde unifié dirigé par des entités privées et dont les populations sont et seront privées de toutes formes de libertés que vous soyez chinois ou pas.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/12/04/leurope-entre-dans-une-ere-fasciste-et-dit-adieu-aux-libertes-individuelles-france/
https://lilianeheldkhawam.com/2021/07/21/notre-monde-capte-par-lelite-techno-financiere-modele-organisationnel-possible-video/#more-57961

Souvenez-vous de notre enquête sur l’Institut Pasteur.

https://lilianeheldkhawam.com/2021/06/08/les-liens-etroits-france-chine-symbolises-par-linstitut-pasteur/
https://lilianeheldkhawam.com/2022/02/05/lindustrie-petrogaziere-en-mains-de-loligopole-de-la-haute-finance-cartellisation-par-le-capital/

Dans la 2ème partie de cette publication, nous voyons ensemble que nombre d’entités étrangères ont les deux pieds en Chine. Je rappellerai que ce sont des groupes occidentaux qui ont massivement transféré le savoir-faire occidental à la Chine. Pensez-vous vraiment que cette équipe dotée de création monétaire privée l’a fait pour une tasse de thé au jasmin?

LHK

Le monde de Xi Jinping. Vidéo ICI

Reportage de Arte disponible jusqu’au 28 février 2022

https://www.arte.tv/fr/videos/078193-000-F/le-monde-de-xi-jinping/

« Derrière son apparente bonhomie se cache un chef redoutable, prêt à tout pour faire de la Chine la première puissance mondiale, d’ici au centenaire de la République populaire, en 2049. Ce portrait très documenté du leader chinois donne un aperçu inédit de sa politique et montre comment l’itinéraire de Xi Jinping a façonné ses choix.

En mars 2018, à l’issue de vastes purges, Xi Jinping modifie la Constitution et s’intronise « président à vie ». Une concentration des pouvoirs sans précédent depuis la fin de l’ère maoïste. Né en 1953, ce fils d’un proche de Mao Zedong révoqué pour « complot antiparti » choisit à l’adolescence, en pleine tourmente de la révolution culturelle, un exil volontaire à la campagne, comme pour racheter la déchéance paternelle. Revendiquant une fidélité aveugle au Parti, il gravira en apparatchik « plus rouge que rouge » tous les degrés du pouvoir. Depuis son accession au secrétariat général du Parti en 2012, puis à la présidence l’année suivante, les autocritiques d’opposants ont réapparu, par le biais de confessions télévisées. Et on met à l’essai un système de surveillance généralisée censé faire le tri entre les bons et les mauvais citoyens. Inflexible sur le plan intérieur, Xi Jinping s’est donné comme objectif de supplanter l’Occident à la tête d’un nouvel ordre mondial. Son projet des « routes de la soie » a ainsi considérablement étendu le réseau des infrastructures chinoises à l’échelle planétaire. Cet expansionnisme stratégique, jusque-là développé en silence, inquiète de plus en plus l’Europe et les États-Unis. Son pouvoir et ses ambitions sont d’autant plus renforcés qu’il apparaît comme le grand gagnant de la crise du coronavirus. Entre contrefeux et dissimulation, il poursuit à vitesse grand V son agenda politique et diplomatique afin d’intégrer les minorités au géant chinois, quitte à recourir à la violence. Génocide des Ouïghours, Hongkong, Taïwan : par sa politique, Xi Jinping revendique, plus que jamais, la force de l’hégémonie du régime chinois aussi bien dans les domaines économique et militaire que diplomatique. Avec un seul but : faire de la Chine la première puissance mondiale.

Impériale revanche
Dans ce portrait très documenté du leader chinois, Sophie Lepault et Romain Franklin donnent un aperçu inédit de sa politique et montrent comment l’itinéraire de Xi Jinping a façonné ses choix. De Pékin à Djibouti – l’ancienne colonie française est depuis 2017 la première base militaire chinoise à l’étranger – en passant par la mer de Chine méridionale et l’Australie, les réalisateurs passent au crible les projets et les stratégies d’influence du nouvel homme fort de la planète. Nourrie d’images d’archives et de témoignages (de nombreux experts et de dissidents, mais aussi d’un haut gradé proche du pouvoir), leur enquête montre comment Xi Jinping a donné à la reconquête nationaliste de la grandeur impériale chinoise, projet nourri dès l’origine par la République populaire, une spectaculaire ampleur. Elle jette aussi une lumière éloquente sur le système de fichage numérique de la population mis en place sous l’égide du « président à vie », qui a montré, avec la crise du coronavirus, sa redoutable efficacité. »

M Jinping, un leader qui semble fasciner les dirigeants occidentaux. Quant à lui, il a des ambitions pour l’humanité.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-125.png
https://www.arte.tv/fr/videos/078193-000-F/le-monde-de-xi-jinping/
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-126.png

Quelques exemples de données technologiques qui soumettent la population à une surveillance intrusive de tous les instants

La surveillance de la température corporelle https://www.scmp.com/video/china/3074719/coronavirus-chinese-police-wear-smart-helmets-check-body-temperature-crowds
VIDEO La Chine lance davantage de satellites Gaofen pour renforcer la sécurité nationale et le développement technologique https://www.scmp.com/video/china/3105413/china-launches-more-gaofen-satellites-boost-national-security-and-technological
Au cours des 20 dernières années, de nombreux pays ont attaché une grande importance au système d’observation de la Terre (EOS) à haute résolution, à la technologie et à l’application.
En particulier, les récents satellites chinois de la série Gaofen, de Gaofen-1 à Gaofen-13, ont été lancés avec succès dans l’espace de 2013 à 2020. Jusqu’à présent, l’EOS mondial à haute résolution couvrait les signaux panchromatique, multispectral, hyperspectral, visible et hyperfréquence. bandes d’ondes.
Il est juste de dire que divers EOS à haute résolution constituent l’observation de la Terre avec une résolution spatiale élevée, une résolution temporelle élevée et une résolution spectrale élevée, qui ont fortement contribué à l’amélioration de la capacité d’observation de la Terre.
Du point de vue de la tendance de développement, les perspectives d’application de l’EOS haute résolution sont très étendues.
Nous pensons que de plus en plus de nouveaux EOS haute résolution seront lancés dans un proche avenir.
De plus, les réalisations applicatives d’EOS haute résolution ont été très riches à ce stade.
Par conséquent, ce sujet multidisciplinaire vise à inviter les chercheurs à publier des articles sur les derniers progrès et les tendances de développement des EOS, des technologies et des applications haute résolution.
Les sujets potentiels pour ce sujet incluent, mais ne sont pas limités à :
EOS et missions haute résolution actuelles et futures
Capteurs, concepts et techniques innovants d’observation de la Terre
L’intelligence artificielle dans les applications de télédétection EOS
Traitement en temps réel embarqué des images de télédétection EOS
Reconnaissance et interprétation d’images de télédétection EOS
Amélioration de la qualité des images de télédétection EOS
Positionnement géométrique de haute précision de l’image de télédétection EOS
Traitement super-résolution de l’image de télédétection EOS
Fusion d’images EOS multi-sources https://www.mdpi.com/topics/HREOSTA

Résultat de ce qui précède? Une société notée. Bonus et sanction à la clé

Dans ce reportage, un journaliste français filme sa femme, une citoyenne chinoise modèle. Très disciplinée, elle a pour objectif (obsession?) d’augmenter inlassablement les crédits de bonne conduite qui lui sont attribués. Une vidéo très intéressante qui est un avant-goût de la société occidentale qui se met en place hors du consentement de la population. En même temps, quand on voit l’idéologie totalitaire qui sous-tend ce dispositif technologique, on comprend l’omerta qui accompagne la mise en place de la Nouvelle Société.

Sesame Credit (chinois: 芝麻信用 ; pinyin: Zhīma Xìnyòng) est un système d’évaluation du crédit social individuel développé par Ant Financial Services Group, filiale du groupe chinois Alibaba et associé du gouvernement chinois. Introduit le 28 janvier 2015, Sesame Credit est le premier du genre en Chine à utiliser un système de notation pour les utilisateurs individuels, en utilisant à la fois des informations en ligne et hors ligne1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sesame_Credit

En finir avec l’idée d’une toute-puissance du Parti Communiste Chinois.

Mon papier de l’autre jour sur les compagnies pétrogazières qui démontraient l’ouverture de PetroChina à l’argent anglosaxon n’a pas trop plu à un lecteur d’un autre site. Pour lui, les Chinois sont en train d’utiliser la haute finance internationale, et sont maîtres de l’échiquier du Nouveau Monde.

Peut-être bien, mais peut-être pas.

Selon ma vision, on ne peut exclure le fait d’avoir mis en place une alliance mondiale dans laquelle sont associés des Chinois qui occupent des postes-clés (non la Chine en tant qu’Etat) .

Prenons l’exemple de AliBaba Group, pièce essentielle de la techno-société qui comptabilise les scores de la population chinoise. Wikipedia la décrit comme « une société chinoise cotée en bourse qui tire principalement ses revenus de ses activités sur Internet, dont un marché public destiné à faciliter les échanges entre entreprises (qu’ils soient internationaux ou chinois), des plateformes de paiements et de ventes au détail, un moteur de recherche pour le magasinage et des services de cloud computing. Son activité est proche de celle d’Amazon, mais elle génère des revenus plus élevés4. »

Et qui sont les actionnaires de AliBaba?

Et à qui appartient SoftBank?

https://www.softbank.jp/en/corp/ir/stock/info/

Alipay

Alipay est aussi une solution de paiement réelle fonctionnant sur un système de QR Code. Le vendeur propose son QRcode personnel, l’acheteur scanne ce QRcode avec son mobile et accepte la transaction. Le paiement est effectué instantanément et la facture arrive par email ou sms.

En 2018, Alipay compte 600 millions d’utilisateurs actifs sur son marché domestique, et l’application de paiement mobile est déployée dans 36 pays et régions dans le monde, dont 10 pays en Europe1.

Wikipédia

Le fondateur historique de Alipay est Jack Ma, comme pour tout le groupe Alibaba. Il est contributeur pour l’Agenda du World Economic Forum. Et lui en revanche siègerait dans le Conseil d’administration de SoftBank.

Je vous laisse voir la dernière phrase qui relate ses fonctions… J’avoue ne pas comprendre ce qui y est dit. https://www.weforum.org/agenda/authors/jack-ma

Tencent, l’autre entreprise de BigTech « chinoise » qui compte

Tencent Holdings Ltd. est un conglomérat multinational chinois de technologie et de divertissement et une société holding dont le siège est à Shenzhen . C’est également la plus grande entreprise de l’ industrie du jeu vidéo au monde en fonction de ses investissements. [4]

Fondée en 1998, ses filiales commercialisent à l’échelle mondiale divers services et produits liés à Internet , notamment dans le domaine du divertissement, de l’intelligence artificielle et d’autres technologies. [5] Son siège social à deux gratte-ciel, Tencent Seafront Towers (également connu sous le nom de Tencent Binhai Mansion) est basé dans le district de Nanshan à Shenzhen . [6]

Wikipedia

A qui appartient-elle?

Son principal actionnaire est le conglomérat sud-africain Naspers. Son problème est qu’avec la croissance exceptionnelle de Tencent, cette société a à l’heure actuelle un poids écrasant à la bourse de son pays… En ce qui nous concerne, on relèvera que Naspers est l’actionnaire principal de Tencent. Et celui-ci n’a rien de chinois.

La société Naspers, cotée à Johannesburg, a acquis 46,5 % de Tencent pour seulement 32 millions de dollars en 2001, alors que la société chinoise n’était qu’une start-up courageuse.
Dans les années qui ont suivi, la participation de Naspers dans Tencent s’est réduite à environ 29 %. Cependant, la valeur de la participation a continué de croître dans une large mesure, atteignant environ 200 milliards de dollars en février – pas mal pour une humble entreprise de presse au pied de l’Afrique. https://www.thenationalnews.com/business/technology/2021/09/26/why-a-200bn-stake-in-tencent-is-a-problem-for-south-africas-naspers/

Des occidentaux de planète finance en acteurs de la finance chinoise

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-21.png
En 2008, en pleine crise des subprimes, JP Morgan ouvre la voie aux primary dealers pour fournir des liquidités contre dettes publiques du gouvernement chinois.https://www.marketwatch.com/story/jp-morgan-gets-nod-to-underwrite-china-government-bonds

Et la Deutsche Bank, l’une des banques européennes les plus risquées, a été agréée en 2021, en pleine crise covidienne…Et le journaliste de nous expliquer:

En collaboration avec la PBOC, elle mènera des activités sur le marché libre telles que le rachat de bons du Trésor, d’obligations financières, d’opérations sur obligations au comptant, d’émission de bons de la banque centrale et d’autres instruments de négociation.

https://www.thetradenews.com/deutsche-bank-approved-as-qualified-primary-dealer-for-chinas-open-market/

Les Primary dealers de Hong Kong

9 réflexions sur “La Chine est-elle indépendante de l’ultra-élite financière?

  1. La Chine communiste est née en 1948 sur un arrangement entre Rothschild et Mao. Ce dernier a appliqué les consignes et les directives maçonniques pour obtenir une population servile en installant une dictature féroce et en exterminant 10% de récalcitrants. La mafia ploutocrates tenait la Chine comme l’Occident, grâce aux sociétés secrètes et l’infiltration de leurs membres dans les administrations de l’Etat.

    En retour, la promesse faite par Rothschild à Mao, était de transférer le savoir faire occidental en Chine, ainsi que le travail de fabrication par les délocalisations. Cela a permis à la Chine de devenir la puissance actuelle. En revanche, l’Occident est dépendant de la production chinoise dans de nombreux domaines, ce qui fragilise l’approvisionnement en cas de troubles politiques graves et constitue un moyen de chantage potentiel de la part des Chinois.

    Pour les gens équilibrés et normaux, la mondialisation et le mondialisme sont des absurdités qui ne servent qu’aux ploutocrates mafieux. Assortie à une ingénierie sociale globale, ces systèmes de management souhaitent simplifier, uniformiser et rationaliser chaque compartiment de la vie des « êtres humains ». Le mondialisme et le transhumanisme ressemblent à un système esclavagiste où chaque action de l’individu est observée, analysée et jugée. Dans la doctrine collectiviste des gnostiques talmudiques, l’âme n’est pas individuelle, mais commune à tous. La personne est considérée comme une unité indifférenciée de l’ensemble. C’est le système holiste de la fourmilière, chère aux idéologues de gauche.

    Comme l’Occident est construit sur un socle chrétien anti-holiste, dans lequel chaque personne a une âme propre et est un enfant unique et précieux de Dieu, on se rend compte de la divergence conceptuelle qui existe par rapport aux théories et à l’idéologie mondialistes appliquées en Chine. Quant aux imposteurs qui dirigent clandestinement notre destin, ils font partie de la caste privilégiée des maîtres du Cosmos. Ils se sont substitués à Dieu grâce à la ruse de l’occulte.

    Le mondialisme et son communisme inspiré du modèle chinois, ne servent qu’à consolider et verrouiller la position de domination de la tribu des ploutocrates, en nous privant de Dieu, du Christianisme, de notre civilisation, de notre âme, de notre dignité et de nos libertés. Cette utopie criminelle réalisée en sacrifiant des centaines de millions d’êtres humains depuis plus de 300 ans est l’oeuvre de personnes déséquilibrées par le culte de la Kabbale, du satanisme et du Mal.

    Aimé par 1 personne

  2. C’était du tout-cuit (depuis toujours). Du tout-prévu. Plus il y a des gens sur Terre plus il y a d’intelligences et donc de progrès. Lorsqu’un pays empêche son Peuple de s’instruire, il demeure au même stade durant des siècles. Puis, à l’occasion d’un changement (par exemple Internet) la quotient intellectuel de chacun se modifie. C’est ce qui est appelé le progrès. Suffit de jeter un œil sur les réalisations en Chine ces dernières années. 1,400 milliard de personnes sont certainement plus forte en cerveaux que ne peuvent l’être des pays de 300 millions. Qu’on le veuille ou non c’est le Peuple qui fait la différence, l’Internet a tombé les frontières et traduit les langues.
    Certains gouvernements font tout pour que l’intelligence recule, puis, voyant que le train va trop vite ils décident de l’éliminer. Imagine une poussière (virus) qui ‘serait dans l’air’ mais qui demeurerait invisible aux microscopes électroniques !! HAHAHAHA ! et donc (force aux merdias) proposerait un ‘vaccin’ anti-poussières, un ‘Mr Propre’ qui nettoie tout du sol au plafond ! Pchitt ! 10 millions de morts. Pchitt ! 100 millions de morts, etc ! Cà alors ! C’est ‘un peu tard’ que le Peuple compris que la mort (le dit virus) était DANS le faux vaccin. Plus t’en prend plus t’es mort.

    Mais n’oublions pas (pour revenir à l’article) que ‘HAARP’ n’existe pas qu’en Alaska ! Il y a des stations HAARP en Russie, Angleterre, Chine, Brésil, Australie, Porto-Rico, etc ! Interrogez-vous pourquoi.

    Aimé par 1 personne

  3. Actuellement, j’ai entre mes mains le livre du Dr. med. Peter R. Breggin intitulé « COVID-19 and the Global Predators: We are the Prey ».

    Résumé :

    « COVID-19 and the Global Predators est bien plus qu’une analyse de l’exploitation actuelle de l’humanité sous le couvert de la pandémie de SARS-CoV-2. Il révèle pour la première fois le plan directeur et le plan directeur qui ont mis dix ans à être élaborés par des prédateurs mondiaux avant la pandémie : un plan pour réorganiser le monde au nom de la santé publique. Des milliardaires, des agences gouvernementales, des fonds géants et de grandes industries ont collaboré des années à l’avance pour jeter les bases de ce qui allait devenir l’opération Warp Speed ​​​​et la grande réinitialisation en 2020. Tout cela est divulgué, des individus et des groupes sont nommés et leurs plans pour le l’avenir sont documentés. Le livre se termine par des chapitres sur ce que l’Amérique et le monde doivent faire dans les semaines et les mois à venir pour sauver les libertés de l’humanité.
    De nombreux experts médicaux et de santé publique de haut niveau traitant et examinant COVID 19 conviennent qu’il s’agit du livre le plus complet sur qui et ce qui se cache derrière les mesures draconiennes qui écrasent les libertés individuelles et de nombreuses sociétés et économies du monde occidental, y compris les États-Unis, Canada , Grande-Bretagne et Australie. »

    Il faut effectivement être bien assis durant sa lecture…

    https://breggin.com/covid-19-and-the-global-predators-we-are-the-prey-latest-breggin-book/

    Aimé par 1 personne

  4. Il semblerait de plus en plus que les élites globalistes aient choisi l’Eurasie – avec à sa tête la Chine; et dans une moindre mesure la Russie?… – comme nouveau centre du pouvoir mondial, et « modèle » pour le Monde de Demain – ou plutôt pour « leur » Nouvel Ordre Mondial…

    En complément de ce très bon article de LHK, 2 articles très pertinents de l’analyste alternatif économique et géopolitique américain Brandon Smith, sur la « division »/ »adversité » Est/Ouest:
    https://lesakerfrancophone.fr/la-chine-se-prepare-a-une-guerre-commerciale-depuis-plus-dune-decennie
    https://lesakerfrancophone.fr/dans-le-nouveau-monde-multipolaire-les-globalistes-controlent-toujours-tous-les-acteurs

    P.S: En géostratégie, tout comme dans le domaine de l’ingénierie sociale de masse, Machiavel et Sun Tse demeurent toujours autant d’actualité; surtout quand il s’agit de « jouer » avec les apparences.

    Aimé par 1 personne

  5. Excellent travail une fois de plus.Que ceux qui nous traitent de « complotistes » se méfient, car eux ce sont des « traitres » envers l’Humanité,lorsque l’on lit les faits exposés depuis déjà longtemps par Liliane et Vincent. Tous les deux vous avez apporté à l’Humanité les faits et les clés de ce qui arrive aujourd’hui ! On ne vous dira jamais assez merci pour la grande cohérence des éléments que vous avez au grand jour ! Encore Merci…

    Aimé par 2 personnes

  6. oui. aujourd’hui on vit une geurre MONDIALE CIVILE : tous peuples contre leur(s) élite(s) respective(s).. et là je suis beaucoup plus proche en tant que citoyen du PEUPLE

    J’aime

  7. Un « Coup d’Etat planétaire » est en cours et la Chine est un pion essentiel dans le Grand échiquier (cf l’ouvrage du même nom du fameux géostratège américain, Zbignew Brzezinski) de l’oligarchie financière apatride. Cette dernière n’a plus besoin des U.S en tant que « gendarme du Monde » et semblent plus que disposés à sacrifier cet ex-superpuissance hyper-endettée(au niveau public « SEULEMENT »: 30 trillions USD!!!), en totale faillite économique, morale et culturelle; et je ne parle même pas de leur « composante militaire ».
    Nous assistons aux derniers soubresauts de cet ex-« hyper-puissance » (cf expression utilisée par l’ancien ministre français des affaires étrangères, Hubert Védrine, suite à la situation internationale post-URSS).

    Le « multilatéralisme » prôné et revendiqué par nombre de pays, dont les BRICS – avec sous son leadership, les 2 grandes puissances: la Chine et la Russie -, apparaît de plus en plus comme une nouvelle ruse des globalistes pour tromper les peuples à travers le Monde.
    L’auteur de l’article suivant n’est pas dupe:

    https://lesakerfrancophone.fr/lamerique-perdra-la-guerre-commerciale-parce-que-cest-ce-que-les-globalistes-veulent

    « Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Chacun y joue successivement les différents rôles d’un drame en sept âges. », William Shakespeare
    Dans cette « Société du spectacle » – et des apparences – à tous les niveaux ou presque, cette citation du célèbre dramaturge demeure toujours aussi pertinente.

    J’aime

  8. Cette pièce de théâtre dont parle Serge est écrite et mise en scène par les Gnostiques depuis deux mille ans. Ces Gnostiques sont les mondialistes, les globalistes, les Kabbalistes et les Talmudistes qui ont tous la même doctrine hégémonique en faveur des initiés et qui proposent pour les Goyim une soumission dans le communisme. L’ultra-élite financière fait partie de cette mouvance gnostique conquérante.

    Depuis 300 ans, l’histoire se répète avec les mêmes scénarios de terreurs rouges menés par les mercenaires de l’idéologie gnostique : les Francs-maçons et les Bolcheviques. Ils déclenchent les révolutions et les guerres. Elles se terminent par des exécutions à grande échelle comme en Vendée, en Russie et après les guerres mondiales (Dresden, Hiroshima et Nagasaki). Les Bolcheviques communistes profitent de l’absence de justice juste après les guerres pour massacrer un maximum de personnes de haut niveau qui les contrarient. Il s’agit de millions de victimes en France et en Allemagne après 1945.

    Le communisme est un système violent qui n’est pas naturel, comme d’ailleurs le mondialisme. Il a été conçu par ceux qui souhaitent dominer. Ce sont les initiés dont la force réside dans la ruse des démons et l’amoralisme. Le crime est considéré comme un acte sacrificiel en faveur de déités terrestres méchantes comme le dieu Baal ou les démiurges. Leur « Dieu bon » est l’En Sof, c’est-à-dire le néant. Pour les Gnostiques, le corps humain est méprisable, c’est le Mal. Les sectes gnostiques s’adonnent à des sorties de corps pour que l’esprit se libère du corps qui est sale. Ils sont débauchés et ils transgressent le décalogue. Le corps peut disparaître, cela n’est pas important. Tout ce qui est terrestre est mauvais, y compris les démiurges comme Lucifer.

    Dans le « monde nouveau », ils ont prévu pour les Goyim une « religion » basique, le Noachisme, qui figure dans la Constitution de la Franc-maçonnerie. Il ne s’agit pas du décalogue de Moïse, mais de sept lois qui protègent surtout les initiés.

    Ce qui nous est proposé par les mondialistes, le gouvernement unique et le Nouvel Ordre Mondial, sont produits par la Gnose paganiste dont la doctrine est très contestable. La grande fusion des nations, des cultures, des religions, des esprits, des ethnies, des différences, dans un grand Tout cosmique est une arnaque utopique, une dystopie qui sert les mondialistes et leur grand management social et économique mondiaux.

    Les régimes communistes de Lénine, Trotsky, Staline, de Mao ou de Pol Pot ont tous été criminels et ignobles, massacrant des millions de personnes aux QI élevés pour laisser les initiés gnostiques avoir le monopole intellectuel du monde.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s