La censure a encore frappé. Le totalitarisme s’installe à la vitesse V.

Sébastian Dieguez de l’Université de Fribourg s’interdit de penser par lui-même… A voir à tout prix.

La pensée unique dictée par la Planète finance et relayée par ses médias ne tolère pas d’alternative. Laurent Mucchelli, sociologue a eu l’outrecuidance de mettre les chiffres les uns à côté des autres, ce qu’un sociologue sait mieux faire qu’un médecin. La sociologie s’appuie sur les statistiques publiques tous les jours. La méthodologie est la même que l’on travaille sur des thèmes de criminalité ou d’effets secondaires.

Notre ami Martin Hoegger est pasteur et il s’est livré il y a 2 jours à cet exercice qui est de récupérer des données publiques pour comparer les décès dus au vaccin A avec les décès dus au vaccin B. Il s’est livré à une démarche citoyenne! https://lilianeheldkhawam.com/2021/08/01/les-deces-associes-aux-vaccins-anti-covid-sont-exceptionnellement-eleves-le-pasteur-hoegger-denonce-le-silence-coupable-des-autorites/

Nous sommes aujourd’hui condamnés à le faire puisque les grands médias obéissent au consensus dictés par les industriels. Pire, nous ne sommes pas informés des entourloupes qu’imposent ceux-ci. Un exemple: un rapport sur la vaccination des enfants et des jeunes a été livré mais après avoir été largement caviardé! Unique donc! Et pourquoi les médias qui censurent les Raoult, Montagnier, Alexandra Henrion-Caude, Perronne et j’en passe ne s’émeuvent pas devant de telles pratiques?

A préciser que AHC est spécialiste de l’ARN
Je voulais partager avec vous cette vidéo passionnante de AHC avec 2 autres intervenants qui présentaient les données israéliennes. Que des faits, rien d’autre. Pourtant la vidéo n’a pas tenu plus de quelques heures. Voici le lien qui donne accès aux travaux des 3 personnes.https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3896310 ET une version active de la vidéo https://odysee.com/@Dissidence-2.0-chaine-secondaire%F0%9F%98%A4:5/Alexandra-Henrion-Caude–Fautil-continuer-%C3%A0-vacciner-les-jeunes:d?

Pourquoi lesdites chartes acceptent de ne pas dévoiler les conflits d’intérêts qui gangrènent la sphère sanitaire? Comment se fait-il que mes papiers sur le Professeur Fischer, sur Mme Siegrist, M Ackermann, M Tanner, M Blachier, M Gates, et j’en passe n’aient pas poussé les uns ou les autres à mener des enquêtes pour contrôler et dénoncer les dangers que leur côté multi-cartes font courir à l’ensemble de la population?

Comment se fait-il que mon papier sur la mise en danger de l’ensemble du système bancaire par les banques centrales ne fassent pas bouger le petit doigt de l’un ou de l’autre des médias? https://lilianeheldkhawam.com/2021/04/03/liquidation-des-banques-de-lepargne-et-des-monnaies-nationales-nouveau-paradigme/ Ce papier est un des plus importants que j’ai pu écrire. Votre avenir économique et financier est en danger. Et personne n’en parle. Les banques sont virtuellement en faillite par pure volonté des banquiers centraux et de leurs acolytes politiques.

Récemment 3 délégués de la haute finance internationale se sont constitués en « observatoire » de la banque nationale suisse elle-même. 2 sur 3 sont des étrangers. Ils veulent influencer la BNS à réduire ses fonds propres. Que viennent-ils faire là? Qu’en disent les médias?

Qui parle des pénuries organisées dans nombre des secteurs? Vous comprenez que les prix vont flamber parce que nous sommes soumis à une cartellisation mondiale des industries de biens et services?

Silence de mort autour de ces sujets vitaux.

En revanche, qu’un malheureux intellectuel ose se mettre à réfléchir avec ses collègues parce qu’ils se croient en démocratie, et là c’est la cata. On le réduit au silence.

Eh bien, il est hors de question que je me soumette à cette interdiction de penser qui se met en place. Par conséquent, je publie à mon tour son papier et vous remet le lien d’une entretien dans lequel il explique sa démarche.

Entretien sur France Soir. Disponible ICI https://videos.francesoir.fr/?mediaId=48ad4807-5f06-461e-9397-63807cdd73dd

A chacun et chacune de se documenter et de se faire son opinion pour aller se faire vacciner ou pas.

L’enjeu à l’heure actuelle est moins le vaccin que la protection de nos libertés.

En écrivant ces quelques mots, je repense à un texte que Claude Mineraud avait écrit il y a quelques années et dont le passage suivant reflète parfaitement ce que je ressens à l’heure actuelle:

« Liliane Held Khawam tient un blog comme on tient une ligne de front au cours de cette guerre menée par un système de prédation sans précédent qui transforme la planète « privatisée à un niveau global » en lignes de crédit. Elle n’en entend pas moins éveiller les consciences à une nouvelle réalité de possibilités. Celles-ci restent à écrire pour chaque sept milliardième d’humanité dont la vie pourrait bien être décrétée « sans valeur économique » et vidée de tout avenir, ne serait-ce que par l’acceptation de la grande spoliation en cours. Qui ne dit mot et persiste à s’ignorer en objet de prédation consent à l’exercice illimité de cette violence désormais ordinaire faite à tous. On se consolera en se rappelant fort opportunément que, s’il y a des « armes de destruction massive » de l’intelligence et du patrimoine des peuples à l’oeuvre, il existe aussi des armes d’intelligence de la vie à la portée des bonnes volontés pour se resaisir – et « changer de cap »… » https://lilianeheldkhawam.com/2019/02/08/le-pire-des-mondes-est-il-certain-claude-mineraud/

Courage et n’ayons pas peur!

LHK

Laurent Mucchielli dépublié par Mediapart : sa réaction et son article republié

Publié le 04/08/2021 à 15:39

La vaccination Covid à l’épreuve des faits. 2ème partie : une mortalité inédite FS PARTAGER CET ARTICLE : Auteur(s): Laurent Mucchielli, Héléne Banoun, Emmanuelle Darles, Vincent Pavan, Amine Umlil pour FranceSoir A+A

TRIBUNE – publié originellement le 30 juillet sur le blog de Laurent Mucchielli hébergé chez Médiapart, cet article vient d’être censuré par la rédaction du site au motif que celui-ci ne respecterait pas la charte, récemment mise à jour

« L’expression libre d’éventuels désaccords ou divergences doit seulement respecter les règles édictées dans notre Charte de participation »  peut-on lire sur le site de Médiapart, qui ajoute que la dissonance fait la richesse de Médiapart et qui d’après le site est « le seul dans toute la presse française (sic) à permettre de le prolonger et de le discuter, de l’interpeller ou de s’en différencier« .

Enfin,on peut y lire à propos de l’article que « Non seulement les opinions et positions qu’il y exprime ne sont pas celles de Mediapart – ce que permet naturellement notre Club participatif, ouvert au débat pluraliste de nos abonné·e·s dans le respect de notre Charte de participation –, mais de plus elles vont le plus souvent à l’encontre du travail de notre rédaction sur la pandémie. »

La liberté d’expression a toujours été conditionnée au respect des principes édictés dans la loi. Chez Mediapart, elle semble devenue davantage conditionnelle encore.

Laurent Mucchielli a réagi cet après-midi sur son compte Twitter : « Certains de mes collègues le redoutaient, je ne voulais pas y croire. Mediapart qui me censure ! C’est un choc. Sachant que je tente depuis des mois d’avoir une vraie discussion avec ses journalistes, qui ne m’ont jamais répondu. Notre travail sera republié ailleurs. Mais quelle tristesse de voir que même Mediapart considère qu’il n’y a qu’une seule façon de penser autorisée, et qu’à la place du débat, on trouve la censure. Pour un journal qui prône la liberté et l’indépendance, cela me semble grave. Et cela fera aussi date. Car nous allons évidemment continuer à publier notre travail critique, n’en déplaise au pouvoir politique, à sa cour et tous les influenceurs type « nofakemed » et cie qui m’attaquent sans relâche et qui ont donc réussi à faire pression sur Mediapart. Quand viendra – plus tard – le temps de la vérité, que les masques seront tombés, je fais (hélas) le pari que la rédaction de Mediapart regrettera d’avoir préféré cette censure hautaine au dialogue que je lui propose depuis le mois de mars 2020. »

mediapart410.png

La vaccination Covid à l’épreuve des faits. Deuxième partie : une mortalité inédite

La pharmacovigilance des vaccins anti-covid est déniée car elle menace l’idéologie de la vaccination intégrale portée par les industries pharmaceutiques, les gouvernements et les principaux médias. Cette vaccination de masse conduit pourtant à une mortalité inédite dans l’histoire de la médecine moderne. Il y a urgence à la suspendre pour évaluer la balance bénéfice/risque au cas par cas.

Épisode 59  (actualisé au 01/08/2021)

Dans le précédent épisode de notre mini-série sur la vaccination, nous avions montré que les données épidémiologiques les plus facilement disponibles à l’échelle mondiale suffisent à prouver que la vaccination ne protège pas de la contamination et de la transmission du Sars-Cov-2, en particulier de l’actuel variant Delta (ou indien), ce qui contredit massivement les déclarations répétées des représentants du pouvoir exécutif français relatives à la « protection vaccinale ». Aux États-Unis, le directeur du NIAID, Antony Fauci, vient du reste de le reconnaître publiquement, recommandant même le port du masque en intérieur par les personnes vaccinées. Autre exemple : en Angleterre, les touristes français doivent subir une quarantaine même s’ils sont vaccinés. Il est donc déjà clair que la vaccination n’est pas la solution miracle annoncée pour endiguer l’épidémie et que le chantage formulé par l’exécutif français (vaccination générale ou reconfinement) est fondé sur un mensonge. Un second mensonge répété à plusieurs reprises tant par le président de la République, le premier Ministre que le ministre de la Santé (et d’autres élus adoptant des postures sanitaires autoritaires, à l’image du maire de Nice M. Estrosi) est probablement la prétendue quasi-disparition (« à 96% ») des formes sévères de la Covid grâce à la vaccination. En Israël, un des pays où la population est la plus vaccinée au monde, les autorités viennent ainsi de décider de fermer les frontières du pays aux touristes vaccinés, indiquant non seulement que la vaccination ne protège pas de la contamination et de la transmission, mais également que la majorité des personnes hospitalisées pour des formes graves sont désormais des personnes vaccinées. Tout ceci suggère clairement qu’un gouffre sépare le marketing des industriels (repris par la propagande politique) des réalités de santé publique. Et c’est également au fond de ce gouffre qu’est pour le moment oubliée la question des effets indésirables les plus graves de la vaccination anti-covid, sujet de ce nouvel épisode.

Sortir du déni, observer froidement les données de la pharmacovigilance

Dans un autre précédent épisode de notre enquête, nous avons montré comment et pourquoi la plupart des journalistes français travaillant dans les médias mainstream ont trahi certains principes déontologiques de base de leur profession, n’exerçant plus leur rôle de contre-pouvoir pour devenir au contraire de simples relais de la communication gouvernementale. En cause notamment, la fin du journalisme d’investigation, remplacé par un fact-checking de bureau qui n’est plus qu’un simulacre de journalisme. S’agissant de la sécurité des vaccins anti-covid, le pseudo-journalisme va ainsi chercher à dénier la réalité des effets indésirables, dans la droite ligne du discours gouvernemental. Un exemple parmi de nombreux autres est fourni par les fact-checkers du groupe de télévision TFI-LCI qui, depuis janvier 2021, s’évertuent à dénier toute conséquences médicales négatives de la vaccination (le dernier article en ce sens est à lire ici). L’argument est toujours le même, et il est bien connu. Sur tous les sites de pharmacovigilance du monde, on trouve en effet les mêmes précautions d’interprétation indiquant que les déclarations d’effets indésirables imputées à tel ou tel médicament ne sont qu’une présomption de causalité (imputabilité). Cette présomption est cependant considérablement renforcée lorsque les décès surviennent très rapidement après la vaccination, ce qui est le cas comme on le verra avec les données américaines (la très grande majorité des décès déclarés sont survenus dans les 48h).

Par ailleurs, ces réserves d’interprétation sont à appliquer à la pharmacovigilance de manière générale, et on verra que la comparaison avec d’autre médicaments montre qu’il se passe bel et bien quelque chose d’inédit pour ces vaccins génétiques anti-covid. Comme d’habitude, les journalistes sont aveuglés par leur dépendance au pouvoir politique et aux sources institutionnelles directement liées au ministère de la Santé, et ils font preuve d’un esprit critique à géométrie extrêmement variable. Les mêmes précautions valent en effet, par exemple, pour le comptage des morts imputables à la Covid (morts de la Covid ou avec la Covid ?), sujet sur lequel on n’a pourtant quasiment jamais lu d’article critique dans la presse. Autre exemple saisissant de parti-pris : à la fin du mois de mars 2020, il avait suffit de 3 cas de décès (liés en réalité à des auto-médications surdosées) remontés par la pharmacovigilance pour déclencher en France une tempête politico-médiatique sur le thème de la dangerosité de l’hydroxychloroquine. En d’autres termes, pour la plupart des journalistes, les statistiques sanitaires sont indiscutables quand elles vont dans le sens de la narration officielle, mais elles deviennent soudainement discutables lorsqu’elles contredisent cette même narration. Cette malhonnêteté intellectuelle devrait sauter aux yeux.

En outre, nous allons voir que, dans certains pays (comme la France mais également les États-Unis), les remontées d’informations de pharmacovigilance sur la sécurité des vaccins anti-covid sont principalement le fait de médecins et non de malades. Et nous verrons également qu’elles corroborent largement celles des pays (comme les Pays-Bas) où la déclaration est principalement le fait des malades. Nous verrons même qu’il existe des recherches qui ont testé rétrospectivement la fiabilité de ces déclarations, et qui indiquent un haut niveau de fiabilité.

A distance de ces jeux de représentations et de ces arguments d’autorité, nous allons donc ici observer froidement les données de la pharmacovigilance concernant la sécurité des vaccins anti-covid. Et nous allons le faire dans plusieurs pays afin d’échapper au tropisme français. On verra alors que, en réalité, les mêmes constats peuvent être faits un peu partout dans les pays occidentaux.

Dernière précision avant d’entamer l’examen des chiffres : loin d’exagérer les problèmes, ces chiffres sont au contraire à considérer comme des minima sous-évaluant la réalité. En effet, la pharmacovigilance fonctionne presque partout de façon passive (et non pro-active) : les centres dédiés à la collecte des effets indésirables des médicaments attendent que les professionnels de santé et les particuliers leur signalent les problèmes. Si pour une raison ou une autre (oubli, incertitude, auto-censure, manque de temps ou négligence des médecins généralistes ou hospitaliers, isolement du malade qui meurt seul à domicile, ignorance du dossier médical de la personne décédée par le médecin établissant le certificat de décès, problèmes informatiques divers et variés, etc.) les médecins ou les malades ne remplissent pas le formulaire de déclaration d’incident, ce dernier ne sera jamais connu. Dès lors, la sous-estimation de l’état réel des problèmes est à la fois permanente et massive. Les premières études françaises, au début des années 2000, estimaient qu’environ 95% des effets indésirables des médicaments n’étaient pas rapportés. Même si on peut éventuellement faire l’hypothèse que la sous-déclaration concerne surtout les effets indésirables les moins graves, tout ce qui suit doit donc non seulement être pris très au sérieux, mais de surcroît regardé comme constituant très probablement une euphémisation de la réalité des problèmes de sécurité posés par les vaccins anti-covid (comme pour tout autre médicament).

En France, les rapports de l’agence du médicament

En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) publie un « suivi hebdomadaire des effets indésirables des vaccins » dont nous avons épluché les rapports détaillés sur chacun des quatre vaccins utilisés en France. On va systématiquement y observer ce qui est dit sur les effets « graves » (par opposition aux effets non-graves qui sont les petites réactions locales immédiates à l’injection).

Concernant le vaccin d’AstraZeneca, l’ANSM indique que 7,2 millions de doses avaient été administrées au 08 juillet 2021, majoritairement dans la population ciblée par les recommandations vaccinales des plus de 55 ans, mais « on note néanmoins 623 doses tracées comme administrées chez des patients de moins de 16 ans ». A la même date, plus de 22 071 évènements indésirables ont été déclarés, exclusivement par des professionnels de santé (on se souvient qu’il leur était réservé en priorité au début, conformément à la Recommandation de la Haute Autorité de Santé du 2 février 2021), dont 5 191 événements « graves » (soit près d’un quart du total). Comme l’indique le tableau ci-dessous, ces cas graves concernent toutes les tranches d’âge mais sont concentrés entre 30 et 74 ans. Parmi ces 5 191 événements graves, un quart a nécessité une hospitalisation, 247 ont engagé le pronostic vital, 121 ont entraîné des invalidité ou incapacités et 170 ont conduit à la mort. cas-graves-astrazeneca.png

Source : CRPV d’Amiens  CRPV de Rouen, Enquête de pharmacovigilance du vaccin VAXZEVRIA®

Concernant le vaccin de Pfizer, plus de 42,5 millions de doses avaient été administrées au 1er juillet 2021 (dont 700 000 à des jeunes de 16 à 18 ans) et 31 389 cas effets/évènements indésirables déclarés, principalement par les professionnels de santé. Parmi eux, 8 689 événements « graves » survenus à partir de l’âge de 30 ans (27,7% du total des événements indésirables), dont 2 551 mises en jeu du pronostic vital, 460 invalidités ou incapacités et 761 décès.

cas-graves-pfizer.png

Source : CRPV de Bordeaux, CRPV de Marseille, CRPV de Toulouse, CRPV de Strasbourg, Enquête de pharmacovigilance du vaccin Pfizer – BioNTech Comirnaty

Concernant le vaccin de Janssen, l’ANSM indique que 608 489 injections ont eu lieu au 08 juillet 2021, dont 7% de personnes âgées de 16 à 49 ans et même 407 enfants âgés de 0 à 15 ans, « contrairement aux recommandations nationales de réserver ce vaccin aux plus de 55 ans » ! A la même date, 243 évènements indésirables ont été déclarés, principalement par des professionnels de santé. Parmi ces événements, on note 39 hospitalisations, 4 pronostics vitaux engagés, 1 invalidité ou incapacité et 7 décès.

cas-graves-janssen.png

Source : CRPV de Grenoble et CRPV de Lyon, Enquête de pharmacovigilance du vaccin JANSSEN®

Concernant le vaccin de Moderna, l’ANSM indique que 5,2 millions de doses avaient été administrées au 08 juillet 2021, dont près de 53 000 à des mineurs. A la même date, environ 6 000 évènements indésirables avaient été déclarés, dont 14,4% de cas graves et autant de « cas inattendus » (on ignore hélas ce que recouvre cette catégorie), signalés ici presque autant par les particuliers que par les professionnels de santé. Sur les 1 050 événements graves, on note 312 hospitalisations, 50 mises en jeu du pronostic vital, 25 incapacités ou invalidités et 44 décès (dont quelques cas de morts fœtales). Les principaux problèmes constatés parmi ces cas graves sont de type hématologiques/vasculaires (thromboses, AVC, embolies pulmonaires), neurologiques (paralysies faciales, convulsions généralisées), cardiaques (troubles du rythme, myocardites), à quoi s’ajoutent « 28 morts subites inexpliquées ».

cas-graves-moderna.png

Source : CRPV de Lille, CRPV de Besançon, Enquête de pharmacovigilance du VACCINE MODERNA

De quels effets indésirables s’agit-il précisément ?

Au 8 juillet 2021, au terme d’environ 6 mois de campagne vaccinale, la pharmacovigilance française du vaccin AstraZeneca rapporte un total de près de 43 000 effets/évènements indésirables, dont 9 637 (22,5%) classés comme « graves ». Ces derniers sont des réactions immédiates à la vaccination, des affections du système nerveux (paralysies notamment), des problèmes vasculaires (thromboses, AVC notamment), des problèmes respiratoires graves et cardiaques graves, enfin des problèmes cutanés très importants, des affections hématologiques et des troubles graves de la vision et/ou de l’audition.

effets-indesirables-astrazeneca.png

CRPV d’Amiens  CRPV de Rouen, Enquête de pharmacovigilance du vaccin VAXZEVRIA®

La même analyse peut être faite sur les 4 vaccins qui ont des effets indésirables graves en partie différents (surtout neurologiques et nerveux pour le Moderna et le Janssen, davantage cardiaques pour le Pfizer).

Enfin, si l’on additionne les conséquences les plus graves, mentionnés précédemment pour chacun des 4 vaccins, l’on parvient au tableau ci-dessous qui livre le constat de plus de 15 000 événements indésirables graves, parmi lesquels près de 1 800 hospitalisations, plus de 2 800 mises en jeu du pronostic vital et près de 1 000 morts potentiellement liés à la vaccination anti-covid. Le tout en seulement 6 mois. 

comparaison-des-4-vaccins-en-france.png

Ce que dit la pharmacovigilance dans d’autres pays occidentaux

Au Royaume Uni, le ministère de la santé indique que, le 14 juillet 2021, ont été administrées environ 20 millions de premières doses et 12 millions de deuxièmes doses du vaccin Pfizer/BioNTech, 25 millions de premières doses et 23 millions de deuxièmes doses du vaccin AstraZeneca (cette firme pharmaceutique étant domiciliée à Londres), et environ 1,3 million de premières doses du vaccin Moderna. Au total, plus de 46 millions de personnes ont reçu au moins une dose et plus de 35 millions deux doses. Le rapport de pharmacovigilance du 22 juillet commence par indiquer que les vaccins sont sûrs et fait tout pour appeler à la vaccination générale. Le début du rapport officiel signale que les vaccins ont des effets indésirables de court terme qui sont très peu graves. Par exemple, pour la Pfizer, « les effets indésirables les plus fréquents dans les essais étaient la douleur au site d’injection, la fatigue, les maux de tête, les douleurs musculaires, les frissons, les douleurs articulaires et la fièvre ; ceux-ci ont été signalés chacun chez plus de 1 personne sur 10. Ces réactions étaient généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résorbées en quelques jours après la vaccination ». Certes, le ministère précise aussi avoir enregistré quelques 325 000 signalements d’effets indésirables (dont les deux tiers pour l’AstraZeneca). Mais dans le détail, il précise que « l’écrasante majorité des rapports concernent des réactions au site d’injection (douleur au bras par exemple) et des symptômes généralisés tels que syndrome « ​​grippal », maux de tête, frissons, fatigue (fatigue), nausées (envie de vomir), fièvre, étourdissements, faiblesse, douleurs musculaires et rythme cardiaque rapide. Généralement, ceux-ci surviennent peu de temps après la vaccination et ne sont pas associés à une maladie plus grave ou plus durable ». En un mot : tout va bien. Comme en France, le gouvernement anglais martèle du reste dans son rapport que « les vaccins sont le meilleur moyen de protéger les gens contre le COVID-19 et ont déjà sauvé des milliers de vies. Tout le monde doit continuer à se faire vacciner lorsqu’on lui demande de le faire, sauf indication contraire ». Et pourtant. Une fois passée l’introduction à la gloire de la vaccination, la seconde partie du rapport détaille les effets indésirables : chocs anaphylactiques, paralysie de Bell (paralysie faciale), thromboses (71 décès de ce type avec l’AstraZeneca), troubles menstruels et saignements vaginaux, myocardites et péricardites (surtout avec le Pfizer), réactions cutanées sévères (surtout avec le Moderna), syndromes de Guillain Barré (surtout avec l’AstraZeneca) et enfin des « événements à l’issue fatale », c’est-à-dire des morts. Dans le détail, à la date donc du 14 juillet 2021, l’agence britannique reconnaît 999 morts que les déclarations lient à l’injection du vaccin AstraZeneca, 460 à celle du Pfizer et 31 autres, ce qui porte le total à près de 1 500 morts.

Aux Pays-Bas, le centre de pharmacovigilance (bijwerkinden centrum – LAREB) fait un point mensuel sur la vaccination et ses effets indésirables, ces derniers étant principalement signalés par les citoyens. Dans sa dernière actualisation du 4 juillet 2021, il faisait état de 16,5 millions de doses administrées, principalement le Pfizer (11,8 millions de doses, contre 2,8 millions pour AstraZeneca, 1,3 million pour Moderna et 600 000 pour Janssen). A cette date, 93 453 déclarations d’effets indésirables avaient été remontées concernant les conséquences de la vaccination anti-covid, parmi lesquels les thromboses dans le cas des vaccins AstraZeneca et Janssen. Enfin, le centre comptait 448 décès rapportés comme liés à la vaccination, concernant principalement des personnes âgées et principalement le vaccin Pfizer.

En Europe, le site de pharmacovigilance de l’Agence européenne du médicament est particulièrement difficile à manier informatiquement, le chargement des données concernant les vaccins anti-Covid est compliqué à trouver et extrêmement long à réaliser, quand il fonctionne. Deux chercheurs français les ont cependant étudiées patiemment à la fin du mois de juin et présenté dans cette vidéo. A la fin du mois de juin, la pharmacovigilance européenne avait déjà enregistré environ 9 000 décès liés à la vaccination uniquement pour le vaccin de Pfizer, notamment du fait de complications cardiaques, pulmonaires ou cérébro-vasculaires, inclues des morts par Covid (un comble pour les vaccins anti-covid…). Par ailleurs, ces données livrent également un deuxième constat très préoccupant, qui est le fait que ces risques d’effets indésirables graves concernent non seulement les personnes âgées de plus de 65 ans, mais aussi les nourrissons et les adolescents (12-17 ans). En d’autres termes, les vaccins génétiques anti-covid utilisés en Europe présentent des risques d’effets indésirables graves (pouvant aller jusqu’à la mort) dans des catégories de la population qui ne sont nullement menacées par la Covid. Les professionnels de santé du collectif ReinfoCovid et de la Coordination Santé Libre ont ainsi montré que, en dessous de l’âge de 45 ans, la balance bénéfice/risque est très défavorable à la vaccination génétique anti-covid. Concernant les enfants et les adolescents, elle relève même d’une forme de violence sur mineurs qu’il serait par conséquent criminel de généraliser. C’est du reste l’occasion de rappeler que l’OMS elle-même déconseille la vaccination des jeunes, n’en déplaise au gouvernement français et à ses serviteurs (parmi lesquels l’Académie de médecine dont on se souvient du communiqué du 25 mai 2021).

Enfin, aux États-Unis, où la pharmacovigilance (comme la transparence des données d’administration publique de manière générale) est beaucoup mieux organisée et plus contraignante que dans beaucoup de pays européens, des données très précises peuvent être exploitées sur le site de la Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). Et, contrairement à l’argument des industriels, répétés en boucle par les journalistes français (à l’image des fact-checkers déjà cités), ces données sont très largement fiables. Six chercheurs anglais viennent ainsi d’analyser un échantillon de 250 déclarations de décès attribués aux vaccins anti-covid dans la VAERS. Il en résulte que les deux tiers des déclarations ont été faites par des médecins et qu’elles sont fiables à 86%. Or le constat qui ressort des données américaines est plus saisissant encore. En recherchant dans ces données les décès liés à la vaccination, il est possible non seulement d’avoir un comptage détaillé pour chaque vaccin anti-covid, mais de surcroît de pouvoir comparer ces résultats avec ceux de tous les autres vaccins administrés depuis plus de 30 ans dans ce pays. Au 16 juillet 2021, date à laquelle 160 millions d’Américains avaient été intégralement vaccinés, les vaccins anti-covid sont liés à plus de 6 000 décès, 91% d’entre eux étant attribuables aux seuls vaccins de Moderna et Pfizer (deux entreprises pharmaceutiques/biotechnologiques américaines, Janssen étant la filiale belge d’une autre entreprise pharmaceutique américaine, Johnson & Johnson). Nous avons reconstitué le tableau ci-dessous qui donne le détail de ces chiffres.

mortalite-liee-aux-vaccins-usa.png

Source : VAERS, calcul réalisé sur les données datant du 16 juillet 2021

Ces décès sont en outre survenus principalement dans les 48h qui ont suivi la vaccination, ce qui renforce considérablement la présomption de causalité. Par ailleurs, ces fichiers permettent donc de comparer cette mortalité des vaccins anti-covid à la mortalité vaccinale globale dans ce pays depuis 30 ans (concernant des centaines de vaccins). Ce fichier donne un total de 16 605 décès pour l’ensemble des vaccins sur toute la période. A elle seule et en seulement 6 mois, la vaccination anti-covid représente donc 36% de la totalité de la mortalité vaccinale dans ce pays depuis 30 ans. Par comparaison, dans la même base de données, nous avons compté le nombre de morts occasionnés par l’administration des différents vaccins contre la grippe saisonnière (influenza seasonal). En 30 ans (1990-2020), ces vaccins ont occasionné 1 106 décès, ce qui représente 6,66% du total de la mortalité vaccinale depuis 30 ans. Une autre façon d’exprimer ces résultats est donc de dire que, aux États-Unis, en 6 mois, la vaccination anti-covid a contribué à tuer 5 fois plus de personnes que la vaccination anti-grippe en 30 ans. Ceci confirme d’une autre façon encore que nous sommes bien en présence de vaccins d’un nouveau genre, dont la dangerosité est inédite. Ajoutons enfin que cette dangerosité doit tout particulièrement interroger lorsqu’elle concerne des personnes jeunes et qui ne sont donc pas sérieusement menacées par la Covid. Or, 23,2% du total des morts américains imputés aux vaccins anti-covid et dont l’âge est connu avaient moins de 65 ans.

Conclusion

La question des effets indésirables graves des vaccins anti-covid fait l’objet d’un déni et d’un silence de la part du gouvernement et des principales agences sanitaires (Agence nationale de sécurité du médicament, Haute autorité de santé, Haut conseil de santé publique, etc.). Tout se passe comme s’il s’agissait d’un véritable tabou, en France comme dans la plupart des autres pays occidentaux. L’importance de ces effets apporte en effet une contradiction trop flagrante et dévastatrice pour l’idéologie de la vaccination intégrale qui guide des gouvernements ayant choisi de s’abandonner dans les bras de l’industrie pharmaceutique. Cette dernière est ainsi au cœur de toute la gestion d’une épidémie qui constitue pour elle une aubaine inédite dans l’histoire : quel produit commercial breveté a pour marché potentiel la totalité de l’humanité, renouvelable chaque année qui plus est ? Patrons et actionnaires de ces firmes pharmaceutiques et biotechnologiques sont en train de devenir immensément riches. Au vu de la façon dont ces industries ont travaillé (dans l’urgence, pour générer un maximum de profits, sans tester les personnes les plus à risque – âge et comorbidités -, à grand renfort de formules de type publicitaire), notamment aux États-Unis et en Angleterre, pour mettre au point ces nouveaux vaccins génétiques (ADN ou ARN), on pouvait ainsi dès le départ redouter que ces produits ne soient pas de très bonne qualité. Mais la réalité dépasse ces craintes et montre que ces vaccins ont davantage d’effets indésirables plus ou moins graves qu’aucun autre avant eux. Nous avons vu ainsi qu’aux Pays-Bas l’on parvient à un taux de 2,7 morts pour 100 000 vaccinés (16,5 millions de vaccinés, 448 morts). En France et aux États-Unis, ce taux monte à environ 3,7 morts pour 100 000 vaccinés. Et en Grande-Bretagne, ce taux grimpe même à 4,3 morts pour 100 000 vaccinés, très probablement en raison de la prépondérance du vaccin AstraZeneca que l’on sait depuis le mois de mars 2021 être le plus dangereux des quatre vaccins couramment utilisés en Occident (en particulier du fait des nombreuses thromboses qu’il provoque et qui commencent à être documentées dans la littérature scientifique médicale, voir par exemple ici et ), ce qui n’est guère surprenant lorsque l’on connaît les conditions dans lesquelles il a été fabriqué en Chine. Au passage, nous avons également signalé que ce fut le premier vaccin administré en France, dès février 2021, aux professionnels de santé. De là une des raisons rationnelles probables de la grande réticence à la vaccination anti-covid que manifestent une partie d’entre eux.

Cette mortalité vaccinale (qui n’est que la pointe émergée de l’iceberg des effets indésirables graves) est donc inédite, elle est particulièrement grave et sa dissimulation l’est plus encore. Soyons clair : dissimuler d’une façon ou d’une autre un tel danger est tout simplement criminel vis-à-vis de la population. Même réduite à ses plus élémentaires principes de déontologie (primum non nocere), l’approche de cette question en termes de santé publique devrait conduire à suspendre d’urgence la campagne vaccinale, à étudier beaucoup plus en détail les données de cette pharmacovigilance (en particulier selon les classes d’âge et en fonction des différents facteurs de risque) et, au terme d’une analyse bénéfices/risques méticuleuse, à déterminer à quelles catégories bien précises de la population il est possible de proposer la vaccination sans risque que les effets indésirables graves soient plus nombreux que les formes graves de la Covid dont elle est censée les protéger. Tout autre approche ne relève pas de la santé publique mais de postures idéologiques ou d’un marketing commercial. Et l’histoire a déjà montré (sur le tabac, sur les pesticides, sur la pollution aux hydrocarbures, etc.) que ces postures et ce marketing étaient responsables de véritables crimes contre les populations civiles. Qu’ils soient commis au nom du Bien ne devrait en aucun cas aveugler sur leur réalité et leur nature. Toutes celles et ceux qui s’y adonnent pourraient être désormais considérés comme complices de cette nouvelle mortalité vaccinale qui semble inédite dans l’histoire de la médecine moderne.

A propos des auteurs : Laurent MUCCHIELLI (sociologue, directeur de recherche au CNRS), Hélène BANOUN (pharmacien biologiste, PhD, ancienne chargée de recherches à l’INSERM), Emmanuelle DARLES (maîtresse de conférences en informatique à Aix-Marseille Université), Éric MENAT (docteur en médecine, médecin généraliste), Vincent PAVAN (maître de conférences en mathématique à Aix-Marseille Université) & Amine UMLIL (pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier, unité de « pharmacovigilance/CTIAP (centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques)/Coordination des vigilances sanitaires » du Centre hospitalier de Cholet). Contact : laurent.mucchielli@protonmail.com

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vaccination-covid-lepreuve-des-faits-2eme-partie-une-mortalite-inedite

37 réflexions sur “La censure a encore frappé. Le totalitarisme s’installe à la vitesse V.

  1. LE Dr Mercola aussihttps://www.sott.net/article/456405-Dr-Mercola-to-delete-ALL-CONTENT-from-website-Future-articles-available-for-48-hours-only

    J'aime

  2. ‘Tu dis ça, mais je me porte très bien, sans problème après mes deux doses. Les oracles que tu suis veulent seulement faire l’intéressant avec de faux chiffres. En plus ce sont souvent des catho »

    Que répondre de solide à cela ?

    Même sans « employer un ton grave et catastrophique », comme dirait l’ex-préfet de Guadeloupe, quels problèmes risquent fort de rencontrer dans un délai plus ou moins long les double-injectés sans problème ?

    J'aime

  3. @Sprikritik, Vous pouvez consulter les pages Facebook (menaces de fermeture) et de Telegram de groupes dédiés au recensement des effets secondaires des vaccins…. Mieux que n’importe quel papier qui traite du sujet.

    J'aime

  4. Bonjour, La première difficulté dans cette farce politico médiatique et de définir les intérêts des uns et des autres. Essayez de répondre à cette question donne le vertige par la multiplicité des intervenants. Sans compter avec les liens envers les uns et les autres. Tout esprit bienveillant sera tiraillé suivant sont vécu, et sa culture pour se faire une opinion. Ce qui ajoute à nouveau une couche sur ce qui précède. Il faudra du temps pour analyser cette époque, Bienheureux sont ceux qui ouvrent les pistes, et qui prennent des risques.

    J'aime

  5. « La désobéissance civile devient sacrée quand l’état devient hors la loi ou corrompu. »

    Gandhi ,vainqueur de la Perfide Albion malade sur le porte avions ELIZABETH, où L.O.L tout le monde est vacciné, croisant actuellement vers l’océan indien, neutralisé par une épidémie de covid à DIEGO GARCIA, où Jacob de ROTHSCHILD, illuminati ,maçon du 33ième
    degré, comme feu le Prince Philip mort en 2021, un 9 Mai à 99 ans, (999) « rêvant être réincarné en un virus mortel » , époux d’ Elizabeth II franc-maçonne, également du 33ième degré ont détourné le 08.03.14, le vol MH 370 = MH 17, le 17.07.14 photographié par un satellite de J.P.L, filiale de la NASA, abattu par un missile air-air de KIEV, quand nous manifestions dans nos Etats pontificaux, contre le terrorisme d’Etats ,sous FRANCOIS, Franc-Maçon, capot du N.O.M dirigé par Jacob de ROTHSCHILD et ELIZABETH II nos vassaux, comme CAROLI, tous derniers primo-descendants de LOUIS I, roy de France et d’Occitanie, second Empereur d’Occident dont je suis le sosie comme tous derniers primo-descendants, après mon frère aîné Christian de CAROLI de SAINT-LOUIS moine bénédictin, PIERRE II, « successeur de Pierre », selon prophétie à Pâques 1951 de PIE XII, nous recevant 2h45 en audience privée .Mon frère a été élevé le 09.07.03, Cardinal d’Ancre en Arles par ST JEAN PAUL II , faisant un miracle ,fermant les plaies aux bras de notre mère,3 fois terrassée devant mon frère, Christian et une icône de la Ste Vierge Marie des sept douleurs, se trouvant sur la loggia de notre duplex à LA GRANDE MOTTE (HERAULT) !?

    OBJET 1: Appel à la désobéissance civique le 31.07.21 jusqu’à notre victoire . « HASTA LA VICTORIA SIEMPRE O LA MUERTE »,dixit Ernesto GUEVARRA LYNCH de CERNA. Nous sommes en DEMONCRATIE des Francs-.Macs du 33ième degré . « La Bête est là, la Bête de l’événement arrive »,dixit le 14.04.20 MACRON,F.M, capot du N.O.M et de la Bête se nomme la Covid 19, » la marque de la Bête que tout le monde devra porter , » selon l’ Apocalypse de ST JEAN à la fin des temps, où nous sommes avec le Franc-Maçon :
    « BERGOGLIO, traite au siège de Pierre, depuis le premier jour », selon accusations de Mgr Carlo,Maria VIGANO, ex nonce apostolique aux USA. Cliquez sur Google :
    MARANATHANOUSTATTENDONS.TRAVEL.BLOG Viganò dit : «BERGOGLIO VEUT DÉMOLIR L’ÉGLISE », photographié, se prosternant en Mai 2014, devant ses banquiers :
    John de ROTHSCHILD , Henry KISSINGER, en faisant un baisemain à David ROCKEFELLER, Kaiser des ILLUMINATI, ex prisonnier en 1962 à ORAN de mon frère Christian de CAROLI, alors jeune spahi-cadet de SAUMUR avait fait prisonnier David ROCKEFELLER, Empereur des illuminati,franc-maçon du 33ième degré, PDG de STANDARD OIL. David ROCKEFELLER était suspecté de terrorisme par mon frère à présent moine bénédictin à TOURS, a vécu depuis 1964, enfermé à Ste Anne à PARIS, 1/2 siècle de GOULAGS de LA RAIE PUBLIQUE. Pour avoir échappé en 1963 à un peloton d’exécution à TANGER ,où le Roi HASSAN II a refusé les ordres du Général DE GAULLE , qui en 69 pris de remord a écrit, à mon frère, pour le féliciter pour « son attitude admirable lors des événements en Algérie ». Mais le mal était fait, mon frère, pour avoir refusé de tirer sur une foule, multi ethnique brandissant le drapeau tricolore, était un zombi, ayant perdu la mémoire durant 10 ans, après avoir subi des électrochocs à Ste Anne patronne des fous et des architectes. Architectes légions avec wwwreOpen9.11, à vouloir connaitre la vérité sur le 11 et 21 septembre 2001,des auto-attentats du N.O.M à NEW-YORK et TOULOUSE, « TO LOOSE » :
    POUR PERDRE devant un NUREMBERG II diligenté par le C.S.A.P.E et du Dr Reiner FUELLMICH, avocat américano-allemand qui a gagné contre le géant de l’automobile Volkswagen qui avait truqué les pots catalytiques .

    OBJET 2 ,Plainte du C.S.A.P.E :
    (Collectif des Syndicats et Associations Professionnels Européens) a déposé en date du 28 juin 2021 devant la C.P.I une plainte pénale visant le président Emmanuel Macron, le Gouverne-ment et les haut-fonctionnaires impliqués dans la gestion criminelle de l’épidémie de la Covid devront rendre des comptes, comme le Préfet de LA REUNION ,nous impose être vaccinés pour sortir de l’île BOURBON, une prison de murs tagués de presque 1 million de moutons rebelles à 75% aux pseudos « vaccins » COVID 19, tuent en France 900 personnes et en Europe plus de 19.000 patients dont 40% de cobayes, ayant reçu les 2 doses , obligatoires. Comme au Tadjikistan, au Pakistan, en Arabie Saoudite et dans nos Etats pontificaux, états ayant rendu obligatoire « la vaccination » COVID 19 . En Israël, en Angleterre et aux Seychelles où les mutants ont explosé chez les « vaccinés » , transmettant la covid 19 ,créé par l’institut PASTEUR France, selon accusations le 04.12.20 du Pr Jean-Bernard FOURTILLAN, embastillé le 15.05.21 à la Santé à PARIS, a été libéré le 12.07.21 par l’armée . Le Pr Jean-Bernard FOURTILLAN risquait être de nouveau interné en psychiatrie à Ste Anne, patronne des fous et des architectes. Architectes qui sont légions à exiger la vérité sur le terrorisme d’Etats depuis les auto-attentats du N.O.M du 11 et 21 septembre 2001 à NEW-YORK et TOULOUSE et à présent le terrorisme « sanitaire » covidique !?

    OBJET 3 ,Plainte déposée par nous, les frères Louis DURIEUX-DUBUT de ST PAUL, comtes DELAITTRE de CAROLI, en juillet 2014 devant la C.P.I, où nous avons déposé plainte contre x devant la Cour Pénale Internationale, pour terrorisme sur nous la nuit du 3 avril 2014, 3h,3 énormes explosions d’un drone militaire, ordonné par le Malin :

    333.HOLLANDE et son Gouverne-ment visionnez sur Google « VIVIEN DURIEUX BOUCAN ATTENTAT MANQUE » .Terrorisme avec mon frère Christian kidnappé et drogué en Italie en août 2014, pour être extradé sur TOURS .Nous avons porté plainte devant la C.P.I pour terrorisme crimes contre l’humanité ,plainte visant HOLLANDE,VALLS,CAZENEUVE et MACRON aux affaires :

    Des capots de Jacob de ROTHSCHILD, chef du N.O.M , accusé par le Premier Ministre de Malaisie du détournement sur DIEGO GARCIA du vol MH370=MH 17 ,le 17.07.14, abattu par un missile air-air de KIEV ,photographié par un satellite de J.P.L, quand nous manifestons avec Christian de CAROLI, mon frère aîné, moine bénédictin, à ROME et dans nos Etats Pontificaux, où le 23.07.14, FRANCOIS nous a bannis à vie ,nous soustrayant de force le détonateur du drone militaire qui m’était destiné, un disque de 8cm de diamètre que je montre sur YOUTUBE sur la vidéo ci-dessous « Vivien DURIEUX,BOUCAN attentat manqué »: https://youtu.be/2tUlAP835sA?t=7.
    Visionnez la vidéo ci-dessous sur sœur Lucie DOS SANTOS où la différence l’âge des deux femmes et l’attitude de la « fausse » sœur beaucoup plus jeune, filmée devant JEAN PAUL II lui donnant la communion à la main, plaident à l’imposture de la fausse sœur Lucie DOS SANTOS qui a trompé JEAN-PAUL II, concernant la 3ième révélation de la Ste Vierge Marie à FATIMA qui est selon la vraie sœur Lucie DOS SANTOS l’apostasie au Vatican, selon l’ Evangile de ST JEAN, à la fin des temps où nous sommes avec FRANCOIS. Avec BERGOGLIO qui oblige tous ses sujets et les catholiques se « vacciner » avec des vaccins élaborés à partir de fœtus humains avortés. Alors que le Premier commandement est « TU NE TUERAS PAS »,EST-CE QUE LA FIN JUSTIFIE LES MOYENS !?

    La fausse sœur Lucie – l’imposture de Vatican II
    YOUTUBE.COMhttps://youtu.be/BiN0NlUsY-o?t=9.

    OBJET : Sur YOUTUBE,Macron apocalyptique : «la Bête de l’Evènement arrive …
    « La Bête est là, la Bête de l’événement arrive », dixit le 14 avril 2020 au FINANCIAL TIME, MACRON, capot de la Bête ,le Malin,333,666 collabo du Nouvel Ordre Mondial ,dirigé par Jacob de ROTHSCHILD et Elizabeth II nos vassaux, comme CAROLI, avec mon frère aîné Christian de CAROLI, tous dernier-primo-descendants de LOUIS I ,second Empereur d’Occident, dont je suis le sosie au même âge. Notre ADN est vérifiable à AIX LA CHAPELLE, où est inhumé CHARLEMAGNE :

    Premier Empereur d’Occident, dont le père PEPIN LE BREF est le parrain des 22 cités offertes aux papes par notre grand aïeul , PEPIN LE BREF surnommé PEPIN LE CHEVELU, dont mon frère Christian est le sosie, selon archives vues au Vatican par ST JEAN PAUL II, avait bénit en 2002 toute notre famille Louis, Marie, André DELAITTRE de CAROLI ,noblesse carolingienne. Nos grands oncles DELAITTRE de CAROLI avaient tous fait naval , avec Paul DELAITTRE de CAROLI, vice pacha du cuirassier LE STRASBOURG, héro le 3 juillet 1940 à MER EL KEBIR ,le PEARL HARBOURG français brisant le blocus britannique avait comme ses frères, servi les papes comme garde-suisses, comme sujets d’honneur dans nos Etats pontificaux, à présent depuis 1958 aux mains de la Bête, du Veaux d’or:
    La mafia illuminati-Rothschild et loge P II, qui depuis le décès de PIE XII en 1958 dirigent nos Etats pontificaux où FRANCOIS a été photographié en Mai 2014, se prosternant devant la Bête, le Veau d’or, ses banquiers, Henry KISSINGER, John de ROTHSCHILD et feu David ROCKEFELLER ex prisonnier en 1962 à ORAN, de mon frère Christian de CAROLI. Alors spahi-cadet de SAUMUR avait arrêté David ROCKEFELLER, le suspectant de terrorisme. Ce que David ROCKEFELLER avait reconnu avant sa mort en 2018 à 101 ans , en 2014 recevant un baisemain de « BERGOGLIO, traite au siège de Pierre depuis le premier jour », selon accusations fondées de Mgr Carlo, Maria VIGANO, ex nonce apostolique aux USA, concernant la dictature sanitaire du COVID 19 a saisi par écrit le 25.10.20:
    Donald TRUMP , Président élu le 03.11.20 , mais a été spolié de son élection par le N.O.M . Nouvel Ordre Mondial, dont FRANCOIS est le pape du « N.O.M, instauré par une bonne pandémie et ayant comme capitale JERUSALEM, une belle ville « ,dixit Jacques ATTALI, prophète du N.O.M , parrain de MACRON, capot de la Bête, copieusement sifflé sur les champs Elysée le 14.07.21.

    Que « Dieu, Amour, Justice et Vérité » selon CAODAÏ bénisse toutes ces manifestations en Europe et Australie contre le pa SS « sanitaire » voulu par « La Bête est là » dixit MACRON . Vade retro satanas.

    « Nous les frères Louis de CAROLI, aiglons jamais vassaux », devise de Christian, Pierre II et Vivien II de CAROLI de SAINT-LOUIS, tous derniers primo-descendants de Louis I, second Empereur d’Occident dont je suis le sosie page 2 de nos courriels quotidiens à FRANCOIS, depuis Pâques 2020 faisant obstruction à la Justice, en refusant nous restituer le détonateur du drone militaire depuis le 23.07.14 soustrait de force place PIE XII, par la police du pape BERGOGLIO, capot du Nouvel Ordre Mondial, la mafia illuminati ROTHSCHILD et loge P II dirigent nos Etats pontificaux .

    Fait sur l’honneur le 5 août de l’an de grâce 2021,pour faire valoir à qui de droit .Nous sommes domiciliés à PARIS chez notre avocate spécialiste de terrorisme d’États du N.O.M :

    Me Isabelle COUTANT-PEYRE : 215 BD SAINT GERMAIN 75007 PARIS Téléphone : 01 42 22 84 95 Courriel : coutant.peyre@gmail.com

    Vivien Durieux de Caroli sur FACEBOOK. Vivien DURIEUX de CAROLI , LES ILLIADES, 12 rue du GRAND HOTEL, BOUCAN CANOT 97434 ,île BOURBON ,LA REUNION de toutes les races et religions vivant en Paix=Chalom=Islam. Téléphone : 692 68 69 66 Courriel : v.durieuxdecaroli@gmail.com

    J'aime

  6. Nous avons vu ainsi qu’aux Pays-Bas l’on parvient à un taux de 2,7 morts pour 100 000 vaccinés (16,5 millions de vaccinés, 448 morts).

    Les Hollandais sont 17.28 millions et le taux de vaccination est de 54%.
    Votre calcul m’échappe?

    Merci pour tout le travail effectué!

    J'aime

  7. @Jul, comme vous avez pu le comprendre, je ne suis pas l’auteur de ces chiffres. En revanche, je vous prie de trouver l’adresse mail de M Mucchielli en bas de page. Merci.

    J'aime

  8. Je viens de lire son article sur francesoir.
    Il parle de 16.5 millions d’injections en milieu d’article puis de 16.5 millions de vaccinés pour son calcul.
    Les chiffres de décès par 100000 sont donc plus élevés.

    J'aime

  9. @Jul, j’avoue que je n’ai pas regardé. Mais si le chiffre de base concerne des injections, cela signifie que le nombre de vaccinés est moindre puisque l’injection peut être la 2ème dose. Or, il faut ramener le nombre de décès au nombre de vaccinés et non au nombre d’injections.

    J'aime

  10. Oui mais.. la liberté.. est un « truc » à SERIEUSEMENT repenser… Aujourd’hui.. (et pour n’pas dire que de cette « notion » elle n’a jamais même été PENSEE une (SEULE) fois… en c’bas monde… (cachée sous des valeurs (pourries) « pour cela ».

    J'aime

  11. Pingback: La censure a encore frappé. Le totalitarisme s’installe à la vitesse V.Le blog de Liliane Held-Khawam – naufrage/sauvetage

  12. Dans le sens où il le dit, il a parfaitement raison, les gens ne pensent par eux-mêmes ils pensent via un prisme de construction sociétale préétabli, régi par des mœurs. Le système psychique est bâti sur une mécanique interprétative. Sortir d’une interprétation, c’est faire une abstraction, la masse n’en est pas capable.

    Peu peuvent comprendre le propos dans le sens où il le dit, la preuve sur le plateau on s’arrête au premier degré, à l’interprétation première de la phrase, mais il n’y a pas d’action d’abstraction du propos. Démonstration nette du problème par lui-même.

    J'aime

  13. En complément :

    LE JOURNAL THE SOVEREIGN INDEPENDANT TITRAIT A LA UNE EN 2011 : « DEPEUPLEMENT PAR VACCINATION FORCEE : LA SOLUTION ZERO CARBONE ! »

    https://guyboulianne.com/2021/08/05/le-journal-the-sovereign-independent-titrait-a-la-une-en-2011-depeuplement-par-vaccination-forcee-la-solution-zero-carbone/

    UN PLAN SECRET ANGLAIS DE 2017 PREVOYAIT DE PRIVER LES PERSONNES AGEES D’AIDE MEDICALE EN CAS DE PANDEMIE

    https://fr.sputniknews.com/societe/202108031045961254-un-plan-secret-anglais-de-2017-prevoyait-de-priver-les-personnes-agees-daide-medicale-en-cas-de/

    UNE ETUDE DU MIT CONFIRME QUE LES GENS HESITANTS A SE FAIRE VACCINER SONT « HAUTEMENT INFORMES, SCIENTIFIQUEMENT INSTRUITS ET SOPHISTIQUES »

    https://guyboulianne.com/2021/08/01/letude-du-mit-confirme-que-les-gens-hesitant-a-se-faire-vacciner-sont-hautement-informes-scientifiquement-instruits-et-sophistiques/

    Plutôt flatteur pour des « bourrins complotistes », non ?

    Je rappelle que le MIT (Massachussetts Institute of Technology) n’est pas n’importe laquelle des institutions :

    « Institut de recherche américain et université spécialisés dans les domaines de la sicence et de la technologie. Situé à Cambridge près de Boston il est considéré comme une des meilleures universités mondiales. En 2008, il compte près de 1 000 enseignants pour 10 000 étudiants.

    Au 21ème siècle, le MIT est un chef de file mondial pour l’enseignement et la recherche en science et en technologie, mais il est aussi réputé dans d’autres domaines comme le management, l’économie, la linguistique, les sciences politiques et la philosophie. Le cursus le plus suivi est celui d’ingénieur avec 2 000 étudiants, puis celui des sciences.

    Ce qui caractérise le MIT est sa proximité avec le monde industriel et sa très forte implication dans la recherche scientifique et technologique, à laquelle les étudiants participent dès leur première année de cursus. En 2002, elle a été la première université à mettre l’intégralité de ses cours en ligne sur internet, le MIT OpenCourseWare.

    Les étudiants du MIT ont été les lauréats de 78 prix Nobel parmi 813 lauréats, dont William Bradford Schockley, inventeur du transistor et Kofi Annan, ex Secrétaire général des Nations Unies, ce qui en fait la 5e institution universitaire au niveau mondial en termes de prix Nobel. »

    Je me permets également de rappeler que les plus excités de l’obligation vaccinale occultent les dernières statistiques d’Eudravigilance du 3 aout :

    Plus de 19 000 décès et presque 2 millions d’effets secondaires dont 50 % de graves après injection concernant les 4 potions ARNm distribuées dans seulement 27 pays en Europe

    Alors que les réfractaires eux n’ont rien à redire sur le fait qu’une partie de la population désire se faire inoculer. On appelle cela la tolérance : chacun est libre de son choix. Et surtout quand il s’agit de son corps, de sa santé et plus important encore de sa vie et celle de ses enfants.

    Pourtant, force est de constater que l’intolérance est uniquement dans le camp des forcenés de la piquouse. Et je ne généralise pas car beaucoup de vaccinés n’agissent pas de la sorte, fort heureusement.

    Mais ceux qui sont les plus intolérants face à ce choix personnel agissent de plus en plus comme une secte avec ses codes, ses signes de ralliement, ses éléments de langage et son entre soi qui leur font croire qu’ils sont à l’abri dans leur groupe : le camp du bien. Cela ressemble fort à de l’endoctrinement dont le moteur principal a été la peur mais aussi un manque cruel d’information. Et il faut bien l’avouer beaucoup de crétinerie et de naïveté.

    L’Inquisition n’avait pas agi autrement au 13ème siècle faisant entre 400 000 à plusieurs millions de victimes. Aujourd’hui on assiste au même obscurantisme.

    Il est maintenant évident que les plus acharnés du covidisme semblent être bien incapables d’avoir un jugement rationnel et surtout personnel. Le conformisme moutonnier étant le moteur principal qui s’apparente de plus en plus à un comportement suicidaire de masse. Ce qui en ressort c’est que ça pue la trouille à plein nez. Les plus obtus se doutent bien au fond d’eux qu’ils ont fait une belle connerie en se faisant inoculer ce poison. Les faits parlent d’eux même, au point que même le ministère de la santé commence à devenir fébrile à ce sujet :

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/08/04/alerte-la-4e-vague-amorce-sa-decrue-veran-sinquiete-pour-les-morts-du-vaccin/

    https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/08/05/document-quand-veran-commence-a-sinquieter-de-lefficacite-reelle-des-vaccins/

    Mais les plus endoctrinés ne le reconnaitront pas car cette perspective d’avoir eu tort et de s’être fait couillonnés avec les conséquences que cela implique leur fait trop peur.

    « Je me protège et je protège les autres », c’est le genre de message qui les rassure et leur permet de s’en persuader encore un peu, tel un noyé qui se raccroche à sa bouée perdu en pleine mer. Ils continueront à s’enfoncer dans le mensonge étatique jusqu’à ce que la réalité finisse tôt ou tard par les rattraper. Mais dans leur fort intérieur ils ne sont pas tranquilles et sentent bien qu’il y a quelque chose qui cloche.

    Quelqu’un qui est persuadé d’avoir fait le bon choix, est sûr de son fait et en toute confiance, n’a pas besoin de diffuser à tout bout de champ ce genre de messages propagandistes fabriqués de toutes pièces, d’autant plus par un gouvernement.

    Depuis un an et demi, le réel n’a fait que démontrer que les soit disant complotistes ne se sont guère trompés et la mauvaise foi n’y changera strictement rien. Les faits restent les faits et s’accélèreront au fil des mois.

    https://docteur.nicoledelepine.fr/les-pseudovaccins-anticovid-injections-geniques-ne-protegent-ni-les-vaccines-ni-leurs-contacts/

    Et resteront libres les hommes et les femmes qui n’accepteront pas d’être précipités dans ce génocide que les autorités présentent bien cyniquement et hypocritement comme être le bien commun. Je ne vois pas comment le fait que l’on vous injecte une substance qui risque de vous rendre gravement malade ou de vous faire mourir peut être un bienfait pour l’humanité.

    Aimé par 1 personne

  14. Bravo à LHK pour sa prise de position sans concession face aux Ennemis De l’Humanité.

    Les EDH pour faire plus court, qui sont-ils et comment opèrent-ils?
    Il s’agit, comme tout le monde commence à la savoir, d’une organisation secrète en forme de pyramide. A la base de la pyramide, ce sont des gens normaux qui agissent néanmoins pour le compte de l’EDH par conviction ou par corruption. Ils se cooptent pour infiltrer tous les postes importants dans la plupart des domaines sociétaux, du droit, de la justice, de l’enseignement, du commerce, de la politique, de l’économie, etc. Les ordres viennent de la hiérarchie de la pyramide et sont transmis lors de réunions dans des sociétés secrètes maçonniques, Bilderberg, CFR, etc. Au sommet de la pyramide, il y a l’oligarchie des financiers qui souhaitent s’approprier la planète et la diriger comme bon leur semble. L’Humanité est uniformisée et réduite à l’esclavage, avec l’interdiction de penser, d’analyser, de juger ou de critiquer. C’est l’approbation automatique et systématique qui équivaut à une déshumanisation imposée.

    L’oligarchie des financiers du sommet de la pyramide obéit aux rabbins talmudiques qui sont les concepteurs et les stratèges. Eux-mêmes, obéissent aux prophéties du Deutéronome qui somme les membres de l’EDH à tout mettre en oeuvre pour réaliser le projet d’appropriation de de domination grâce à l’usure. Ce projet s’appelle aujourd’hui le néo-messianisme et il amènera la rédemption et l’harmonie pour l’EDH exclusivement. Ces textes « sacrés » ne sont pas révélés, mais écrits par des esprits issus d’un clan. Le Christ a aboli ces privilèges. Le Nouveau Testament est l’application des Lois de Moïse et rien d’autre.

    L’EDH agit en imaginant qu’il s’agit d’une guerre « sainte » car « prophétique ». Mais le Christianisme s’oppose au projet. Le Christianisme est devenu l’ennemi principal du messianisme. C’est pourquoi actuellement, l’EDH s’attaque principalement à l’Occident chrétien et à la France qui symbolise le fief du catholicisme. Le Vatican a été infiltré par de faux catholiques et il s’est rangé désormais du côté de l’EDH.

    Pour contrer l’EDH, il faut retrouver le Christianisme, la foi en Dieu et les valeurs qui les accompagnent. C’est l’arme la plus puissante contre l’EDH qui a tout fait pour apostasier un maximum de Chrétiens. Il faut aussi dénoncer les crimes, les incohérences, l’irrationalisme, les mensonges et les parti-pris du système, comme le font les dissidents et LHK. Il faut informer le plus possible les endormis qui pensent que la vérité et les vertus sont du côté de l’EDH. Il faut combattre la Gnose et la Kabbale qui sont les armes spirituelles diaboliques de l’EDH.

    J'aime

  15. Si vous voulez mieux comprendre la stratégie de Macron : injecter toujours plus et pass sanitaire, il vous faut jeter un oeil sur la dernière étude de suivi publiée par Pfizer.

    LA GRANDE ETUDE DE SUIVI PFIZER EST ENFIN PUBLIEE : Le vaccin n’a pas d’effet sur la mortalité et il cacherait la contagiosité d’asymptomatiques avec de très fortes charges virales

    https://pgibertie.com/2021/07/30/la-grande-etude-de-suivi-pfizer-est-enfin-publiee-le-vaccin-na-pas-deffet-sur-la-mortalite-et-il-cacherait-la-contagiosite-dasymptomatiques-avec-de-tres-fortes-charges-virales/

    Cet hiver ça va être open bar et la foire aux malades avec des vaccinés qui vont choper tout ce qui traine. D’autant qu’une étude sur les anticorps en Israel, par le Pr Gili Regev Yochay épidémiologue, dévoile que certains vaccinés ont 7 fois moins d’anticorps que les non vaccinés.

    https://twitter.com/adrenaline1001/with_replies?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1421737897145901058%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.lelibrepenseur.org%2Fcertains-vaccines-ont-7-fois-moins-danticorps-que-les-non-vaccines-selon-une-etude-du-pr-gili-regev-yochay%2F

    Mais bien entendu tout sera de la faute des réfractaires. La propagande est déjà bien huilée.

    https://fr.sputniknews.com/politique-francaise/202108051045965174-une-menace-pour-la-democratie-emmanuel-macron-sinsurge-contre-les-anti-pass-sanitaire/

    Mais ce qui les emmerdent par dessus tout, c’est que les non VAX vont être le groupe témoin qui démontrera que ce sont bien les vaccinés qui morflent le plus.

    https://pgibertie.com/2021/07/31/le-gouvernement-a-planque-50-des-deces-pour-sous-evaluer-la-part-des-vaccines-decedes/

    J'aime

  16. Un brevet chinois datant de septembre 2020 puis une étude de la même année induisent la forte probabilité que l’oxyde graphène ait été utilisé dans les injections ARNm Covid.

    Cette étude évoquait l’oxyde de graphène (OG) comme vecteur potentiel de vaccin et adjuvant « LARGEMENT UTILISE pour l’administration de biomolécules, qui excelle dans le chargement et l’administration d’antigènes et montre le potentiel d’activation du système immunitaire. Cependant, l’oxyde de graphène s’agrège dans le liquide biologique et induit la mort cellulaire, et il présente également une faible biosolubilité et biocompatibilité. »

    D’autre part, dès 2016 des scientifiques chinois décrivaient le graphène comme un « nouveau nano-adjuvant vaccinal pour une stimulation robuste de l’immunité cellulaire ».

    Le Dr. Astrid Stuckelberger, chercheuse et enseignante à la Faculté de médecine de l’Université de Genève et de Lausanne, présente des théories relatives à l’oxyde de graphène dans les vaccins. Des études plus poussées sont nécessaires, notamment pour démontrer la présence éventuelle de nano graphène dans les vaccins à ARNm. Jusque là, les médias de masse ont totalement renié cette possibilité.

    https://www.fawkes-news.com/2021/07/le-nouveau-vaccin-contre-le-coronavirus.html

    J'aime

  17. @LKH

    J’avoue que je ne les ai pas encore lus et je vais y remédier. Mais il y a tant à lire que parfois cela devient difficile de faire face à tant d’informations.

    J’attends avec impatience votre prochaine enquête. Peut être sur les nouveaux traitements précoces en préparation ? Voici ce que l’on a encore appris récemment :

    https://www.francesoir.fr/societe-science-tech/un-laboratoire-finlandais-medicament-covid-hcq-ivermectine

    Et qui sait quelques révélations sur les intérêts financiers de nos chers politiciens dans la machinerie Covid ? Beaucoup en croquent et à divers niveaux . 😈

    Excellente fin d’après midi à vous aussi et bon week end !

    Aimé par 1 personne

  18. Bonjour,

    Ce m. Dieguez est d’une bêtise abyssale, et d’un mépris de classe qui devrait le reléguer aux poubelles de l’histoire. Je l’avais déjà repéré comme figure proéminente du conformisme totalitaire actuel, et ceci dès ses premiers articles lamentables dans «Vigousse», il y a longtemps…

    Parfois il me prend l’envie d’exercer un lobbyisme inversé pour que de tels incapables se fassent virer des universités, hautes écoles, etc…

    Mais ce serait utiliser l’arme de destruction de réputation qui est justement la marque de fabrique de ces néo-crétins arrivistes à la noix et incultes.

    Quant à un commentaire ci-dessus; croire ou faire croire que les citoyens («la masse», ☺) seraient incapables de faire preuve de capacités d’abstraction, c’est tellement risible et grotesque, non franchement vous n’avez pas honte???

    Les mots ont un sens; c’est juste que quand cet abruti se fait prendre la main dans le sac à produire du bullshit en live à la télé, on peut simplement constater le naufrage de l’intelligence et de notre civilisation que ce personnage incarne, qui flamboie au-delà de la pire caricature que l’on serait tenté de faire pour se défouler…

    J'aime

  19. @Literato, je devrais écrire moins donc? Blague à part, ces 2 articles sur le graphène sont truffés de preuves de son rôle pour faire muter les humains en transhumains. Bn WE aussi.

    J'aime

  20. « Je pense, donc je suis. « (René Descartes, Discours de la méthode)
    Tant qu’on a notre humanité, ils ne pourront pas nous imposer leur diktat, ni nous empêcher de penser, ni nous amadouer avec leur propagande.

    J'aime

  21. Exclusif : le cabinet McKinsey, condamné à 573 millions de dollars pour fraude, a créé en 2016 le parti d’Emmanuel Macron En Marche

    Et sans surprise, c’est McKinsey qui pilote aujourd’hui la campagne vaccinale en France

    https://lecourrier-du-soir.com/exclusif-mckinsey-condamne-a-573-millions-de-dollars-pour-fraude-a-participe-a-la-creation-den-marche/

    En Suisse aussi, vous devriez faire une petite enquête car m’étonnerait pas que vos autorités soient également proches de McKinsey. Voici ce qu’on apprenait en début d’année :

    « Berne, 27.01.2021 – Le Conseil fédéral a nommé le 27 janvier 2021 Anja Isabella König, directrice générale de Novartis Venture Funds, au Conseil de fondation et au Comité du Conseil de fondation du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS)…..

    En 2000, elle a obtenu son doctorat en physique théorique à l’Université Cornell (US). APRES AVOIR TRAVAILLE COMME CONSULTANTE CHEZ MCKINSEY (2002-2006), elle a rejoint Novartis Venture Fund en 2016. »

    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82131.html
    https://www.consultor.fr/devenir-consultant/breves/5014-longue-interview-de-felix-wenger-le-managing-partner-de-mckinsey-en-suisse.html

    Sans oublier que la Suisse a aussi été touchée, dans une moindre mesure qu’aux Etats Unis, par la crise des opioïdes. Et qui pilotait la stratégie commerciale du laboratoire Purdue Pharma, fabricant du poison ?

    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/medecine/10666887-la-consommation-dopiaces-est-en-forte-augmentation-en-suisse.html

    https://korii.slate.fr/biz/rabais-chaque-overdose-plan-mckinsey-pour-vendre-plus-dopioides-drogue-proces-pharmacie

    La Suisse, 7e consommateur d’opioïdes au monde

    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/medecine/9665325-en-suisse-aussi-la-forte-hausse-des-prescriptions-dopioides-inquiete.html

    J'aime

  22. @literato
    « Suisse: des membres de plusieurs corps de police menacent de ne plus appliquer les mesures anti-Covid si celles-ci s’opposent à l’avis général de la population ». CA c’est un gros signal, mais il faut qu’il s’amplifie, partout, pas seulement dans les forces de police. Désobéissance maximale. A partir du moment où le rapport de forces s’inverse, tout peut arriver en bien ou en mal, mais il faut saisir cette chance. Et si en plus la fronde commence chez leurs premiers serviteurs, les clowns cravatés vont commencer à pisser au froc. Mais j’y croirai effectivement quand les forces de police dans leur ensemble débraieront en masse, car il est évident que malgré les belles déclarations d’intention il faut encore passer le stade des inévitables convocations que ces personnes devront subir, comme un « entretien constructif visant à évaluer les risques démocratiques des comportements divergents », ou autre connerie du genre dont l’administration a le secret. Et le 2ème signal très important sera quand les merdias couvriront en masse ces manifestations. Car tant que ça reste confidentiel c’est que le système les contrôle encore. Mais faux-cul comme ils sont si la bascule change de sens ils vont vite se remettre à lécher les culs complotistes. Je m’étonne d’ailleurs qu’un tel article ait pu sortir…

    J'aime

  23. Le pire avec ces histoires de médocs c’est que même en agrafant les articles sur le front des gens il y en a beaucoup qui ne comprennent pas, ou qui ne veulent pas comprendre car ça remet en cause tout leur petit monde bobo confortable et bisounours implanté dans leur éducation. Et le peu qui ont une once de semblant de début de réflexion, ils vont se renseigner sur les articles des autorités… N’insistons pas. Se concentrer sur soi et ses proches, les autres qu’il aille goûter le prochain gâteau du CF, prendre leur dose de shit, voire leur billet de 50.- puisqu’il ne m’étonnerait pas qu’on en arrive là partout.

    Quoique…. vu ici ou là que la vaccination semblant poussive et qu’il ne faut pas risquer un retournement d’opinion, on pourrait progressivement passer à un autre sujet de peur avec évidemment les mesures adéquates pour faire chier le peuple. Vous avez vu les infos du probable rapport ultra-alarmiste du GIEC? Comme par hasard… La seule question est quel moyen sera utilisé en vue de continuer l’élimination massive de la population avec ce critère.

    Un vaccin contre les températures excessives? On va bien rigoler.

    J'aime

  24. @ahmedmiloud
    Impec, mais effectivement ça ne sert à rien sinon bien faire rigoler les clowns cravatés. Par contre, à partir du moment ou quelques robocops se feront démembrer par une foule chauffée à blanc, ce qui inévitablement déclenchera la loi martiale, ça fera déjà réfléchir les artistes. En parallèle quelques propriétés de politicards pourris du coin saccagées et brûlées et leurs occupants pendus aux arbres du jardin, là mes amis, vous verrez les médias se retourner d’un seul coup, le momentum sera inversé surtout si ça se répète partout. Ce sera le bon moment pour attaquer. 2500 personnes qui chantent avec des banderoles neuhneuh « liberté » ou autres fadaises, ça pisse pas loin. Mais 250.000 qui cassent de la cravate et qui arrachent des têtes ça calme. Rappelez-vous Ceausescu, c’est pas si vieux. Faudra en passer par là sans doute et soutenir les familles des inévitables victimes innocentes. Toues les vraies révolutions se font dans la violence et malheureusement je pense qu’il faudra y passer.

    Et comme par hasard je viens de voir sur les infos internet des articles évoquant clairement la vaccination obligatoire. C’est dans les tuyaux de toute façon, les choses vont s’accélérer maintenant, les cravatés ont reçus des ordres c’est évident.

    Résistance.

    J'aime

  25. Mais la bascule se fera définitivement si les forces de l’ordre retournent leur veste, surtout l’armée. C’est la clé. Si l’armée prend la défense du peuple, n’importe quel pouvoir est fini.

    J'aime

  26. Le spectacle continue: je savais pas trop avec quel article de LHK le proposer. Frais du jour: comme prévu, on se sert des piquouzés pour le sale boulot.

    Les non vaccinés sont-ils devenus des «pestiférés» ?
    Eric Felley Il y a 2 heures

    La liberté vaccinale se lézarde alors que la Suisse est confrontée à une 4e vague due au variant Delta. L’émission «Infrarouge» ouvre le débat ce soir avec un titre choc sur le sort de ceux qui refusent la piqûre.

    «Non vaccinés, les nouveaux pestiférés?», un titre choc: de l’huile supplémentaire sur un feu déjà brûlant?© Getty Images «Non vaccinés, les nouveaux pestiférés?», un titre choc: de l’huile supplémentaire sur un feu déjà brûlant?
    Selon Larousse, un pestiféré, au sens second, est une personne «avec qui on évite toute relation à cause de son caractère nuisible, réel ou supposé». Ce soir l’émission «Infrarouge» sur la RTS, a titré son débat consacré à l’évolution de l’épidémie: «Non vaccinés, les nouveaux pestiférés?» Dans l’état polémique dans laquelle se trouve la population suisse – rappelons un peu plus de la moitié de population est vaccinée (50.89% mardi) – ce titre accrocheur paraît jeter de l’huile supplémentaire sur un feu déjà brûlant.

    Mais le producteur et animateur de l’émission, Alexis Favre, s’en défend: «Le titre, on l’a lancé comme cela, c’est un élément de langage qu’utilisent les non vaccinés eux-mêmes, qui se sentent considérés comme tel, des «pestiférés». Il y a une année la perspective du vaccin était très différente, on parlait de pesée des intérêts, de choix personnel, et aujourd’hui c’est devenu un impératif. Mais le but du débat n’est pas qu’on s’entretue sur cette question, au contraire».

    «Ni proche, ni ami»

    Pour cette émission de rentrée, Alexis Favre aurait préféré traiter d’un autre sujet, mais l’actualité ne lui laisse guère le choix. Pour faire la promotion du débat de ce soir, sur sa page Facebook, il a fait cette remarque: «Celui qui ne s’est pas engueulé sur le vaccin avec un ami ou un proche, n’a ni proche, ni ami». Au moins, constate-t-il, cette boutade n’a pas créé de polémique, ni dans un camp, ni dans l’autre. Tout le monde est d’accord.

    Sur le principe, la liberté vaccinale est garantie en Suisse (une initiative a cependant été lancée pour l’inscrire dans la Constitution). Mais cette liberté se lézarde de plus en plus à cause de la 4e vague due au variant Delta, qui cause un nombre d’infections plus important que prévu. Le choix de ne pas se faire vacciner est de plus en plus perçu comme une prise de responsabilité, ou d’irresponsabilité, qui n’est pas sans conséquences pour les autres, les vaccinés. Le conseiller national Kurt Fluri (PLR/SO) a été le premier a lancé l’idée, il y a un mois, de faire payer les frais hospitaliers des non vaccinés s’ils tombent malade du Covid -19. Mais il n’a eu que peu d’écho.

    Jusqu’où la solidarité va-t-elle tenir?

    Un mois plus tard, c’est le ministre de la Santé genevoise, Mauro Poggia, qui a fait vendredi dernier sur Léman Bleu, une proposition similaire, qui a surpris jusque parmi ses plus fervents supporters. «Infrarouge» ouvre donc le débat national que le conseiller d’État souhaite lancer: «Et si les non vaccinés devaient passer à la caisse en cas d’hospitalisation ou d’incapacité de travail suite à une infection au Covid-19? Jusqu’où la solidarité va-t-elle tenir? Est-il juste que tout le monde paie pour ceux qui refusent le vaccin?»

    Pour en parler le plateau d’«Infrarouge» recevra ce soir à 21 heures Mauro Poggia, ainsi que le médecin infectiologue et épidémiologiste genevois Didier Pittet, la secrétaire des Jeunes Vert.e.s valaisans «vaccinosceptique», Céline Lugon, et la secrétaire des Amis de la Constitution, Michelle Cailler. Un cinquième invité est prévu, qui devrait «être un peu au-dessus de la mêlée», selon le vœu d’Alexis Favre.

    Il fût un temps où j’appréciais le franc-parler et le style de Poggia: finalement c’est un abruti comme les autres. Ca doit faire 3 semaines que je ne regarde plus la tv et je ne m’en porte pas plus mal. Si il y a bien des émissions à la con, ce sont ces débats orientés où le représentant « complotiste » se fait constamment coupe la parole et passer pour un con. Mais les disciples du Dieu merdiatique écouteront religieusement les avis des experts….

    La machette est prête pour le jour où un piquouzé me fera une remarque agressive. Cela ne saurait tarder je pense, vu l’attitude des autorités et la soumission des moutons.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s