Jusqu’où va l’influence de la Firme McKinsey en France dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass?

Ce film fait référence à l’entreprise de conseils américaine McKinsey qui est au coeur de la globalisation du secteur privé ET public, et ce partout dans le monde. Elle a des « concurrents » qui ont du pouvoir mais incomparable avec celui de la Firme. Leur pouvoir en France en matière de marketing vaccinal auprès de la population française semble avoir été déterminant pour faire basculer les scores de 58% d’opposition à la vaccination à 66% de vaccinés avec au moins une dose. Un tour de force où tous les coups sont permis.

« McKinsey & Company est un cabinet international de conseil en stratégie dont le siège est situé à New York City, aux États-Unis3. McKinsey fut fondé en 1926 par James O. McKinsey, professeur à l’Université de Chicago. En 2021, McKinsey compte plus de 130 bureaux répartis dans 65 pays et réunissant près de 30 000 personnes. Avec Bain et BCG, ils forment les « MBB », les trois plus grands cabinets de conseil en stratégie au monde en termes de chiffre d’affaires. Selon le classement annuel Vault, McKinsey est fréquemment considéré comme le plus prestigieux au monde. » (Wikipédia)

Le cabinet McKinsey est le pivot central qui a permis la globalisation des entreprises qui comptent, l’agencification et la corporatisation des administrations publiques. Et là où se trouve McKinsey se trouvent les banquiers d’affaires de la City-Wall Street.

McKinsey est l’entreprise-clé qui a permis d’abord l’atomisation des entités publiques et privées, puis l’intégration de leurs processus d’activités au niveau mondial. Grâce à cette restructuration puissante, systématique et planétaire, les PIB nationaux ont été vidés, les substances des entreprises riches ont été vampirisées, les gouvernements n’ont plus de pouvoir sur les structures des Etats, devenues indépendantes.

Phagocytage de Swissair

Swissair, la victime des prédateurs de la haute finance internationale, conseillée depuis les premiers jours de ses égarements par le célèbre cabinet et dirigée par un insider…

Une autre caractéristique du groupe est d’installer leurs meilleurs éléments bien formatés à la tête des entreprises et autres gouvernements. Conflits d’intérêts au plus haut niveau garantis. L’exemple le plus saisissant pour un Suisse est le rôle de ce cabinet dans la descente aux enfers de la banque volante, que fut Swissair. Hans Peter Bech se demandait si McKinsey n’avait pas tué Swissair.

https://tbkconsult.com/did-mckinsey-company-kill-swissair/
https://www.letemps.ch/economie/affaire-swissair-banques-consultants-ont-avantages

Il est à relever que Philippe Bruggisser patron de Swissair dès le début des années 90 (au niveau Holdings) aurait été selon le journal Le Temps, un consultant de McKinsey. faut-il dès lors s’étonner de le voir suivre à la lettre les directives du cabinet américain pour monter sa propre alliance, la très risquée Hunter Strategy?

https://www.letemps.ch/economie/anciens-administrateurs-defunte-swissair-yen-navait-vraiment-point-eux

Aux dernières nouvelles, ceux qui ont tué Swissair n’ont pas connu le chômage. Il faut dire qu’il y avait tant d’entreprises à écumer … Bon on arrive là gentiment au bout de la captation de l’outil de production de biens et services, publics et privés. Il reste encore les PME/PMI dont le coussin financier leur a permis d’échapper à la nasse du système de la haute finance… Affaire à suivre.

Big Pharma: Scandale américain réglé à l’amiable pour la somme modique de 600 millions de dollars. Données du litige prises au New York Times (Source ICI )

McKinsey couvre l’ensemble des secteurs de l’économie. Tout naturellement, ils comptent parmi leur clientèle des noms de la Big Pharma. Et voici le scandale que le cabinet de conseil à enterrer en préférant passer à la caisse. Le litige porte sur le rôle de cette compagnie dans l’aide aux ventes d’opioïdes « suralimentés »

Les règlements interviennent après que des poursuites judiciaires ont mis au jour une mine de documents montrant comment McKinsey a travaillé pour stimuler les ventes de l’analgésique OxyContin de Purdue Pharma au milieu de la crise américaine des opioïdes qui a contribué à la mort de plus de 450 000 personnes au cours des deux dernières décennies. Excusez du peu.

La collaboration intensive de McKinsey avec Purdue consistait à lui conseiller de se concentrer sur la vente de pilules lucratives à forte dose, et ce même après que le fabricant de médicaments ait plaidé coupable en 2007, suite aux accusations criminelles fédérales qui lui étaient reprochées et selon lesquelles il avait induit médecins et régulateurs en erreur sur les risques d’OxyContin.

Le cabinet a également invité Purdue à « s’associer » (band together) à d’autres fabricants d’opioïdes pour éviter un « traitement strict » par la Food and Drug Administration.

(Note LHK: On voit d’où vient l’idée de travailler en bande. On pense aux banques, agroalimentaires, etc)

Le New York Times nous apprend que le cabinet a conclu un accord de 573 millions de dollars avec les procureurs généraux de 47 États, du district de Columbia et de cinq territoires, selon un dossier déposé jeudi dans le Massachusetts. Des accords séparés ont été annoncés dans l’État de Washington, pour 13 millions de dollars, et en Virginie-Occidentale, pour 10 millions de dollars. Selon le bureau du procureur général, le Nevada, quant à lui, poursuivra son enquête sur les opioïdes.

Christine Gagnon a assisté à une manifestation en 2018 à Southington, dans le Connecticut, pour ceux qui ont perdu des membres de leur famille et des amis à cause d'overdoses d'opioïdes.
Christine Gagnon a assisté à une manifestation en 2018 à Southington, dans le Connecticut, pour ceux qui ont perdu des membres de leur famille et des amis à cause d’overdoses d’opioïdes.Crédit…Jessica Hill/Presse associée

Côté entreprise, des membres de la famille Sackler, propriétaire de Purdue, ont accepté l’automne dernier de payer au gouvernement fédéral 225 millions de dollars de pénalités civiles et sont en pourparlers avec d’autres parties pour payer 3 milliards de dollars. Quant à la société Purdue Pharma, celle-ci a accepté de payer 8,3 milliards de dollars en octobre et a plaidé coupable pour des accusations criminelles fédérales à cause de sa commercialisation d’OxyContin. Purdue s’est déclarée en faillite. Une de plus… Une goutte d’eau dans l’océan de la ré-ingénierie de l’économie planétaire…

Toutefois, ce pas de la justice est une nouveauté. Un ancien partenaire a qualifié les règlements d’extrêmement importants parce qu’ils brisent la distance que McKinsey – qui fait valoir qu’il ne fait que des recommandations – met entre ses conseils et les actions de ses clients. Pendant des décennies, la société a évité toute responsabilité légale pour les défaillances très médiatisées de certains clients, notamment la société énergétique Enron et Swissair, la défunte compagnie aérienne nationale de la Suisse. L’ancien partenaire a demandé l’anonymat car les anciens employés de McKinsey sont liés par des accords de confidentialité.

La raison de ce qui précède, qui rendra McKinsey et ses concurrents encore plus vulnérables, est le fait qu’au cours des dernières années, ils se sont agressivement déplacés vers une nouvelle ligne de travail, non seulement en offrant des conseils de gestion, mais aussi en aidant les entreprises à mettre en œuvre leurs suggestions.

De multiples scandales et controverses

Le but ici n’est pas de faire la liste de ces scandales épiques qui reflètent une éthique à la hauteur des délits des clients. Wikipédia en recense quelques-uns https://fr.wikipedia.org/wiki/McKinsey_%26_Company#Scandales_et_controverses . La version anglophone est plus étoffée. https://en.wikipedia.org/wiki/McKinsey_%26_Company.

Plusieurs livres ont été écrits sur la Firme. En voici un parmi d’autres:

McKinsey coache-t-il le président Macron?

Le président Macron semble côtoyer le cabinet depuis plusieurs années. Durant la campagne présidentielle de 2017, les « MacronLeaks » avaient révélé la collaboration entre des membres de McKinsey et la République en marche, le parti lancé par le candidat Macron, rapporte Le Monde. Mais aucune trace d’une facture du cabinet dans les comptes de campagne du parti, consultés par le quotidien à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). LREM a assuré au quotidien qu’il ne faisait pas appel à des cabinets de conseil en stratégie « ni pour des missions facturées, car nous n’en avons pas les moyens, ni pour des missions ‘pro bono’ [pour le bien public], car ce serait considéré comme un don d’une personne morale à un parti politique et c’est interdit par la loi ». https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-on-vous-resume-la-polemique-autour-de-mckinsey-le-cabinet-qui-conseille-le-gouvernement-sur-la-strategie-vaccinale_4291131.html.

Une chose est sûre à l’heure actuelle, à savoir l’organigramme du parti du président français dirigé par Paul Midy:

https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/organigramme-siege.pdf

… et qui est Paul Midy?

En Marche Paul Midy
Un ancien McKinsey DG d’En Marche
Paul Midy (36 ans, X 2003), ancien associate partner chez McKinsey (d’octobre 2007 à septembre 2014), qui a également occupé des fonctions chez Jumia, l’Amazon africain, a pris au printemps les fonctions de directeur général adjoint d’En Marche. Il a brièvement été directeur général de Frichti entre avril et octobre 2018.
Le parti politique créé par Emmanuel Macron et qui l’a porté à la présidence de la République a enregistré le ralliement de plusieurs consultants en stratégie, plus habitués à une discrétion de moine. Comme ces associés parisiens de McKinsey qui auraient contribué à la campagne d’Emmanuel Macron ou lorsque Olivier Marchal, président de Bain & Company, lui apportait son soutien public.

McKinsey aux commandes de la campagne de vaccination française?

François Krug dans son article pour le Monde: McKinsey, un cabinet dans les pas d’Emmanuel Macron, recense les thèmes de collaboration entre le cabinet et le président français. Et il y en a: Commission Attali, rédaction du programme présidentiel, élaboration de la stratégie vaccinale contre le Covid-19… Bref, le cabinet américain coacherait le chef de l’Etat français et interviendrait dans de nombreux dossiers sensibles

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/02/05/de-la-creation-d-en-marche-a-la-campagne-de-vaccination-mckinsey-un-cabinet-dans-les-pas-de-macron_6068833_4500055.html

France TV revient sur le billet du Monde et explique que le 23 décembre 2020 « lors d’une visioconférence organisée par Olivier Véran avec les directeurs d’hôpitaux choisis pour lancer le plan de vaccination, Maël de Calan, élu du Finistère embauché en 2018 par McKinsey, détaille la stratégie logistique retenue et dresse un état des lieux de la vaccination chez les voisins européens. Une présence qui étonne, alors que « pour le H1N1, en 2010, nous n’avons pas eu besoin d’autres compétences, on a tout géré en interne », remarque une personne haut placée au sein du ministère de la Santé. »

Ce recours à McKinsey et à d’autres cabinets s’expliquent aussi par rapport à l’urgence de la situation. « On peut avoir le sentiment qu’il y a eu une sorte d’effet de panique », souffle à Politico la députée Les Républicains Véronique Louwagie, rapporteure du budget sur plusieurs sujets santé. « 

Eh bien, il n’est pas dit que les collaborateurs auraient pu gérer la campagne de vaccination de l’interne. Il faut une mentalité particulière pour pousser des gens sains à aller se faire injecter un produit de thérapie génique dont les effets secondaires semblent pires que le mal lui-même. Il faut des individus du gabarit psychologique des collaborateurs McKinsey. Renseignez-vous auprès de collaborateurs qui ont eu affaire à eux. Vous comprendrez ce que je n’écrirai pas ici.

McKinsey est l’entité qui est capable de restructurer et d’imposer une nouvelle organisation sans se préoccuper de la casse qu’elle peut provoquer au plan humain. Et c’est ce qu’il fallait au président Macron pour vendre aux Français ce dont la majorité ne voulait pas. A part les résidents des EHPAD à qui on ne demande pas franchement leur avis, les Français n’avaient pas envie de se faire vacciner. Dans un sondage, Le Figaro et Franceinfo avaient interrogé, les 22 et 23 décembre, 1004 personnes et ont confirmé que la majorité restait réfractaire à la vaccination avec un taux de refus de 58 %. 15% uniquement était partant pour se faire vacciner.https://www.lefigaro.fr/politique/la-population-francaise-reste-en-majorite-refractaire-a-la-vaccination-20210103

Alors que le taux de vaccination piétinait, le président a envoyé à son ministre le SMS suivant:

Les 58% de réfractaires au vaccin ont muté en 66% ayant reçu une première dose. Ce différentiel est très probablement le fruit du travail de McKinsey.

La campagne de vaccination a quitté la sphère politique et a basculé dans la logique de com. On a commencé par une campagne anxiogène pour se poursuivre avec le chantage et la menace de perte d’emplois ou de salaires. La suite du narratif n’est pas connue. Que feront-ils des réfractaires lorsque le taux de vaccination aura atteint les objectifs voulus? Mystère…

McKinsey se nourrit des relations proches du pouvoir. Le Pass sanitaire en question.

Le sujet ne s’arrête pas à l’Elysée avec la campagne de vaccination à booster à tout prix. Il déborde et interroge sur les éventuels interférences avec le Conseil Constitutionnel. Pourquoi? Parce que le président de la noble institution est le père d’un des patrons du cabinet américain en France. Son nom est Victor et il est bien répertorié sur le site de la Firme.

Victor Fabius est directeur associé de McKinsey & Company. Basé à Paris, il opère principalement dans le pôle d’activité Consommation et Distribution. Il pilote le pôle de compétences Marketing et Ventes en France.
Victor Fabius se spécialise dans les problématiques de stratégie, de marketing et d’innovation. Il accompagne aujourd’hui les clients de McKinsey dans l’identification de relais de croissance fondés sur une compréhension fine des consommateurs (développement de marques, innovation produit et leviers de pricing).
Il accompagne des acteurs européens et mondiaux de l’industrie alimentaire, du secteur textile et de l’e-commerce faisant face à des ruptures de marché majeures.
Il est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm et diplôme d’économie de Sciences Po et Columbia University.https://www.mckinsey.com/business-functions/marketing-and-sales/our-insights/incumbents-as-attackers-brand-driven-innovation

Victor Fabius est chef de pôle pour les questions de Marketing et vente. Et là la question qui tue est la suivante: Intervient-il auprès des fabricants de vaccins reconnus par l’Europe que sont Pfizer/Moderna/AstraZeneca et co?

Eh bien, comme nous le disions plus haut, cette entreprise est partenaire de pratiquement l’ensemble des groupes globaux et de gouvernements de la planète. Voici un entretien, preuve de leur proximité avec Pfizer et même de leur intérêt dans la thérapie génique:

Un exemple de placement d’un ex-partner à la bonne place chez Pfizer dans le domaine de la promotion des vaccins:

Le président de Moderna Therapeutics, Stephen Hoge, a quitté McKinsey pour aller chez Moderna.

En Chine, un directeur de AstraZeneca

Dans cet article ils font référence à certains produits de Roche et d’Astrazeneca https://www.mckinsey.com/industries/pharmaceuticals-and-medical-products/our-insights/creating-value-from-next-generation-real-world-evidence

Et là, je vous laisse prendre connaissance de ce rapport qui est incroyablement sourcé, renseigné et « designé ». A l’évidence, ils connaissent la gestion de la production de l’intérieur et en détails. Impressionnant. https://www.mckinsey.com/business-functions/risk-and-resilience/our-insights/the-risks-and-challenges-of-the-global-covid-19-vaccine-rollout

Impressionnant ce schéma qui détaille le schéma opérationnel commun aux différentes entités pour délivrer les vaccins.

Victor Fabius co-auteur de Comment le Covid-19 change le comportement du consommateur maintenant et pour toujours!

Dans un document, quelques collaborateurs, dont Victor Fabius, affirment dès juin 2020 que les changements de comportement sont définitifs

Vous constaterez que ce document fouillé était prêt en juin alors que rien ne laissait prévoir que la crise durerait, n’est-ce pas? – COVID-19 is changing how consumers behave across all spheres of life We see new

Les personnes qui ont validé le Pass sanitaire et sa potentielle dérive totalitaire autour de… Laurent Fabius, leur président.

L’équipe du Conseil Constitutionnel de France entourant le président Fabius.

LHK

Pour mémoire: https://lilianeheldkhawam.com/2020/04/06/la-sante-une-affaire-de-gros-sous-et-depouvoir-les-dessous-de-laffaire-du-sang-contamine-le-monde-diplomatique/

27 réflexions sur “Jusqu’où va l’influence de la Firme McKinsey en France dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass?

  1. Merci Liliane pour votre étude sur les liens entre Macron et Mac Kinsey, qui illustrent parfaitement à qui nous sommes confrontés. Puissent votre travail exemplaire nous débarrasser de cette lie de l’Humanité, dont la malhonnêteté est sans limite sur tous les plans.Les Français ne savent pas à quel point ils vous sont & seront redevables…Bonne soirée.

    J'aime

  2. Pingback: Jusqu’où va l’influence de la Firme McKinsey en France dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass? | COMMENTAIRES EN GOGUETTE

  3. Bonjour, j’espère que les guillemets après ce § ne donneront pas l’impression que la phrase est une citation car elle ne l’est pas sur mon texte:
    François Krug pour le Monde dans son article dans le Monde: McKinsey, un cabinet dans les pas d’Emmanuel Macron, recense les thèmes de collaboration: Commission Attali, rédaction du programme présidentiel, élaboration de la stratégie vaccinale contre le Covid-19… Bref, le cabinet américain coacherait le chef de l’Etat français et interviendrait dans de nombreux dossiers sensibles

    J'aime

  4. @commentairesengoguette A vous de voir. Ca ne me dérange pas. C’est juste que le commentaire n’est pas une citation… Bonne soirée.

    J'aime

  5. Bonjour, excellentes recherches sourcées qui plus est, question : Peut-on partager ces (vos) informations… ?

    J'aime

  6. @ LHK Merci et à vous aussi. Et encore bravo pour vos articles fouillés. Il est regrettable qu’il n’y ait plus de journalistes d’investigation. Les blogueurs pouvant difficilement aller au delà des documents ouverts. Mais rien qu’avec cela vous dites déjà beaucoup.

    Aimé par 1 personne

  7. Quand on voit le niveau de préparation de toute cette merde, il est clair qu’ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin. Vu le ralentissement apparent de la vaccination et les manifs antivaxx, préparez-vous à une fin d’année + 2022 dantesques. A un moment tous les coups seront permis, et je pense qu’ils ne vont pas se gêner pour prendre l’initiative.

    J'aime

  8. Rappel: simulation cyber-polygone début juillet, probable développement en réel dans quelques mois, comme pour la pandémie. Ou monstres pénuries, etc… Se préparer.

    J'aime

  9. LHK, merci pour cet article.
    En complément à cet article très intéressant, un autre, non seulement de très bonne facture et plus que fouillé; m’ayant fait pensé à votre dernier livre « Coup d’Etat planétaire »:

    https://fr.sott.net/article/37743-Covid-19-changement-climatique-et-Grande-reinitialisation-La-nouvelle-troika-comme-facade-et-solution-au-systeme-financier-defaillant-de-l-Occident

    P.S: je vous recommande à toutes et tous de visionner surtout la 2e interview de cet homme très courageux; disparu en 2019:

    https://fr.sott.net/article/31024-Ronald-Bernard-repenti-de-la-Haute-Finance-temoigne-Si-seulement-les-gens-savaient-comment-fonctionne-reellement-le-monde

    P.P.S: « Dame Helvétie » en héberge des entités mondialistes – et malfaisantes pour la planète – d’envergure…

    Aimé par 1 personne

  10. « Les événements du monde n’arrivent pas par accident. Ils sont provoqués, que cela implique des problématiques nationales ou relève du domaine commercial, la plupart sont planifiés et gérés par ceux qui détiennent les cordons de la bourse. », Denis Healey, ancien secrétaire de la Défense britannique.

    Tout est dit!

    J'aime

  11. Merci Liliane pour vos articles toujours pertinents. Je les publie toujours afin d’éveiller cette humanité faible et manipulée, penchant encore pour pas mal du mauvais coté. Que la Lumière soit avec vous.

    J'aime

  12. Je tiens juste à faire une observation qui interroge le dissident normal que je suis.

    Sur la dernière photo de l’article ci-dessus, on voit Fabius et ses acolytes debout sur un sol au carrelage noir et blanc en damier, typiquement et symboliquement maçonnique, ce qui n’étonnera personne.

    J’ai regardé la dernière émission de Richard Boutry sur LaUnetv de samedi dernier. Durant les trois heures de l’émission, le fond d’écran montrait un bâtiment entouré d’un parterre en carrelage identique à celui de Fabius. Cette symbolique étrange et inappropriée dans une émission de la dissidence a été dénoncée par un intervenant. J’ai remarqué des dessins de chouettes sur le site de Valérie Bugault et J.-D. Michel se fait interviewer devant des statues de sphynx.

    Il serait temps que l’on soit informé de l’interprétation à donner à ces signes d’appartenance maçonnique au sein des chefs de file de la résistance. Si quelqu’un peut me donner une piste pour expliquer ces paradoxes incongrus, j’en serais très heureux.

    J'aime

  13. McKinsey, le plus puissant des soft power (Natacha Polony)

    https://www.politico.eu/article/comment-les-cabinets-de-conseil-comme-mckinsey-ont-conquis-la-france/

    https://multinationales.org/spip.php?page=recherche&recherche=McKinsey

    Important à rappeler : c’est Sarkozy qui fut le premier à véritablement introduire le ver dans le fruit et ceci depuis son arrivée aux manettes.

    https://www.bastamag.net/Vous-avez-dit-RGPP

    Beaucoup ont tendance à oublier tout le processus que Sarkozy a entrepris pendant ses cinq années à l’Elysée pour torpiller la France. Ce qui fut poursuivi par Hollande. Macron est arrivé ensuite dans le rôle du rouleau compresseur. Mais pour se faire, il a largement profité de tout ce qui avait été fait en amont par ses deux prédécesseurs. Un trio complémentaire avec 15 ans de destruction non stop.

    https://www.voltairenet.org/article157210.html

    J'aime

  14. Bonjour Liliane
    je vous lis depuis très longtemps avec un plaisir continu, je suis curieux de nature et j’essaie de comprendre ce qui m’entoure, au sujet de Mc Kinsey, ma réaction fut « les conseilleurs ne sont jamais les payeurs* viel adage populaire, votre éclairage me le confirme
    L’espoir d’un grand procès Nuremberg Covid afin de nous libérer de cette emprise américaine depuis 1945, les frères Dulles ont fait » du bon boulot »
    Je lis actuellement sur le Saker francophone le livre de Barnes  » La guerre perpétuielle pour une paix perpétuelle » révélateur super travail
    Merci encore Liliane

    Aimé par 1 personne

  15. @Kendal, je voudrais juste apporter une précision: McKinsey est le cabinet qui restructure les processus à VA privés et publics de la planète. Si officiellement, ils sont annoncés comme américains, ce sont des globalistes dénationalisés. C’est important pcq ces gens ont participé à déplacer l’outil de production et les laboratoires de R&D vers l’Asie. Donc au détriment des US.
    Ils sont aussi américains que Total ou BNP sont français.
    En revanche, c’est une espèce d’armée chargée de la réingénierie de la planète au service exclusif de Planète finance.

    Aimé par 1 personne

  16. @Oliver. Ces symboles, comme le pentagramme bien connu, sont ceux du mouvement gnostique et kabbaliste qui a ses racines dans le culte de Baal et l’Egypte antique.

    La dissidence qui se pare de la symbolique maçonne a probablement une spiritualité gnostique et kabbaliste. Cette dissidence a le rôle rôle d’antithèse dans le jeu kabbaliste d’opposition des contraires. Le Mal et le Bien jouent à cache-cache mais se respectent l’un l’autre, car ils font partie d’un tout qui est l’âme cosmique.

    Le Christianisme n’a rien à voir avec cette pseudo-religion.

    J'aime

  17. Pingback: Jusqu’où va l’influence de la Firme McKinsey en France dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass ? – LE BLOG DU DOCTEUR JO

  18. @Olivier
    Je pense qu’il ne faut pas voir des signes partout.
    Des dallages en damier, il y en a dans beaucoup de bâtiments, surtout dans les bâtiments historiques.
    Et on peut aimer les représentations des chouettes et autres volatiles. Ce ne sont pas les ornithologues amateurs qui me contrediront.
    La plupart des gens ne savent même pas que de telles représentations sont des signes franc-maçons, ésotériques ou occultes.
    Ils ne savent pas non plus ce que signifient des dessins sur leur t-shirt par exemple, ou sur une pochette de disque.

    J'aime

  19. Pingback: Jusqu’où va l’influence de la firme McKinsey dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass? - PLANETES360

  20. Pingback: Jusqu’où va l’influence de la firme McKinsey dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass? - myessentielles

  21. Pingback: Le saker francophone:Jusqu’où va l’influence de la firme McKinsey dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass? – naufrage/sauvetage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s