Asservissement, le nouveau livre de Vincent Held

https://lilianeheldkhawam.files.wordpress.com/2021/03/image.png?w=607
Le livre de Vincent Held est arrivé. Il y est question d’asservissement comme résultante de la déshumanisation de la société et de l’esclavage numérique.

Le nouveau livre de Vincent Held est arrivé.

Il traite du sujet brûlant du moment, à savoir de la réinitialisation de la société, ou reset social.

Nous découvrons dans ce livre à quel point non seulement la technologie remet en question les moindres recoins de notre vie – y compris la plus intime- mais aussi à quel point nos valeurs de fond qui définissaient autrefois la dignité et le respect de l’intégrité de l’humain ont été balayées.

Le statut de l’enfant ainsi que ses droits sont reconsidérés avec la bénédiction des institutions supranationales et avalisés par les divers gouvernants des pays membres de la galaxie onusienne.

Ces derniers jours, le philosophe suisse Eric Werner écrivait dans les lignes de l’Antipresse:

« La pandémie a été l’occasion d’un saut qualitatif, ouvrant des perspectives que personne jusqu’alors, pas plus Orwell que Kafka, n’avait seulement imaginées ni moins encore explorées. Et pour cause, puisqu’on ne savait pas encore ce qu’était le numérique. Au CERN, près de Genève, les employés et cadres sont désormais équipés d’une application leur permettant de respecter les «distances sociales». Dès qu’on se rapproche de trop près d’un collègue, une sonnerie de mise en garde retentit.

Antipresse https://antipresse.net/aparchive/275509/Antipresse-275.pdf?mc_cid=30741bb0f3&mc_eid=064f5ba168

Et Werner d’ajouter à juste titre » que rien dans cette pandémie ne justifie toutes ces folies« . Précision indispensable à laquelle il convient de rappeler les méthodes statistiques fallacieuses dont se servent les autorités pour faire avancer un agenda au mieux mortifère et au pire génocidaire.

Car oui, faire de l’individu un objet de production ou oeuvrer à la dénaturation de l’être humain, de la famille, de la société et finalement de l’humanité est un acte génocidaire qu’il va falloir traiter un jour.

Dès lors, il ne faudra pas s’étonner que des mesures du genre distanciation sociale et autre port de masque ambitionnent finalement la désinsertion sociale de chaque individu petit et grand. Le corollaire de cet axiome est l’interdiction probable de la famille en tant qu’entité privée et personnelle.

Des recensements ont cours actuellement ont pour objectif de cartographier les données de votre foyer avec le but probable d’y faire héberger des tiers. Ça sera une première étape pour décloisonner les foyers. Il est bon de savoir que ces recensements sont gérés par des sociétés privées appartiennent généralement au marché de la finance.

En Suisse, le mandat a été accordé par la Berne fédérale à Demoscope, une société hautement controversée puisqu’elle ne respecte même pas le droit du travail du sol qui l’héberge. Et que fait Demoscope des données accumulés dans sa base de données? Nul ne le sait…

https://www.rts.ch/play/radio/le-journal-du-matin/audio/la-societe-de-sondages-demoscope -geneve-est-dans-le-viseur-du-syndicat-unia?id=8777682

La gouvernance mondiale du 21ème siècle nous renvoie au début du 20ème siècle où les sociétés occidentales étaient dirigées par des eugénistes assumés, dont Hitler était le détestable rejeton.

Time_Person_of_the_Year/Time Magazine/wikipedia

Le transhumanisme qui se loge derrière les mesures covidiennes remet l’eugénisme sur le devant de la scène sociétale. Chassez le naturel… Bref, au vu des informations que nous détenons, si l’humanité devait laisser faire, ce serait exclusivement de sa faute…

LHK

Oser voir l’évidencePréface par Slobodan Despot

Nous vivons une époque fabuleuse. Fabuleuse, au sens littéral: tenant de la fable. Effondrements, secousses et révolutions s’enchaînent à une vitesse que notre esprit n’arrive plus à absorber. Ouvrir les réseaux sociaux, les sites de nouvelles et de commentaires ou simplement Twitter s’apparente à un électrochoc. On tombe en tétanie. Comme si trois ou quatre illusionnistes à la fois accaparaient notre attention pendant que des comparses nous vident les poches, ou pire. C’est pourquoi l’exercice le plus difficile, aujourd’hui, consiste à trier ces agressions cognitives, à séparer la matière vive de la vapeur toxique, et à ordonner ce qu’il en reste pour en tirer le sens. C’est à cette étape que vous guette — pour peu que vous ne gardiez pas vos observations par-devers vous — l’étiquette imparable de «complotiste». Le complotisme consistant, en temps de psychose collective, à persister dans la quête du «pourquoi» derrière les miroitements hypnotiques du «comment».

Du point de vue de l’information, de l’intelligence des choses, la fable qui me vient à l’esprit est celle de la Lettre volée d’Edgar Allan Poe. Vous fouillez le tiroir le plus profond, décrochez le dernier rideau, soulevez le moindre tapis — alors que l’objet de votre quête était nonchalamment posé sur le manteau de la cheminée.

Vincent Held est un chercheur de vérité dont l’ingénuité n’est qu’apparente. Il ne fait pas de conjectures, ne nomme pas de «forces cachées» derrière les événements: il se limite à ouvrir les yeux sur le spectacle qui se déroule en pleine lumière et à rendre compte de ce qu’il voit. Encore faut-il avoir le sang-froid et l’acuité visuelle nécessaires pour isoler dans le bruit ambiant les jalons essentiels de la compréhension. Qu’il s’agisse de finances, de réseaux, de santé publique, d’informatique, de surveillance, l’apparente sophistication des processus et de leurs paramètres recouvre une passion vieille comme le monde, aussi nue aujourd’hui qu’au temps des pharaons: le besoin de tout contrôler, tout dominer dans une parodie grotesque de la toute-puissance divine.

Le coup d’Etat technologique global auquel nous assistons en temps réel ne date pas d’hier, on peut dire qu’il est consubstantiel au développement de la société industrielle, et qu’en nous détournant des humanités et de l’humain au profit du calibrage, de la rationalisation et de la cybernétique, nous avons invoqué avec ferveur et sottise les spectres qui aujourd’hui nous terrifient. Car nous avons oublié que le culte scientiste impliquait aussi la désactivation de cet ensemble de valeurs et de vertus qui, au fil du temps, avaient contenu la tentation de la bestialité qu’implique toujours un pouvoir illimité.

Le regard de Vincent est aigu et serein. Il n’extrapole pas, il montre et il décrit ce que beaucoup d’enquêteurs professionnels — universitaires, médiatiques, institutionnels — n’osent plus même regarder. Une telle démarche, aujourd’hui, n’implique pas seulement de la connaissance et de la méthode, mais encore une véritable force d’âme. Slobodan Despot

Informations sur l’ouvrage

Asservissement

De la déshumanisation sociétale à l’esclavage numérique

4ème de couverture

Intervenants

Slobodan Despot – Nicolas Bonnal- Prof. Philippe Laurent, « la Grande Réinitialisation monétaire »

L’auteur

Commander le livre sur le site de l’éditeur- Frais de port gratuits

Attention: Veiller à sélectionner la devise euro/CHF/$ qui vous convient: http://www.reorganisationdumonde.com

21 réflexions sur “Asservissement, le nouveau livre de Vincent Held

  1. « Si vous croyez que le monde ressemblera un jour à celui de Big Brother, détrompez-vous… Vous êtes en plein dedans ! »
    Alex Türk, président de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés de France, autorité administrative indépendante française)

    J'aime

  2. Pingback: Asservissement, le nouveau livre de Vincent Held – Les moutons enragés

  3. Pingback: Asservissement, le nouveau livre de Vincent Held – Les moutons enragés – Le Monde

  4. Au sujet des statistiques fallacieuses, et curieusement juste au moment où le conseil fédéral subi de la pression pour la réouverture des établissements publics (restaurants, bars et cafés), notre cher OFSP nous annonce, avec la complicité des merdias, que le nombre des contaminations est à nouveau à la hausse. Ce qui, évidemment est faux. Et qui plus, des contaminations, on s’en tamponne, cela ne veut rien dire.

    J'aime

  5. Pour ceux qui ne l’aurait pas encore compris, ce que nous vivons a été planifié il y a 2500 ans dans le Deutéronome. L’esclavagisation de l’humanité et son abrutissement ont pour but de glorifier une d’élite et l’asseoir définitivement sur le trône de la Toute-Puissance. Il s’agit d’un retour à l’antiquité et plus précisément à l’Egypte des Pharaons, son occultisme, ses démons, sa magie, sa numérologie, ses symboles, son pédo-satanisme, sa mystique et sa mythologie. A l’heure du transhumanisme, du numérique et de la 5G, cette civilisation, dont la grandeur et les ambitions infinies n’ont jamais totalement disparues dans l’esprit de certains, veut renaître, nantie et agrémentée des instruments technologiques modernes.

    Car derrière le programme du grand reset et de la pandémie, se cachent des intentions qui vont au-delà de l’écologie et du réchauffement climatique. C’est l’aboutissement d’une prophétie dont la concrétisation s’est accélérée depuis 300 ans. Il a fallut entraîner la civilisation occidentale dans sa propre décadence et affaiblir les nations les unes après les autres, jusqu’à les priver d’identité, de foi, de culture, de traditions et de richesses. Les oligarques et la superclasse qui pilotent ce projet satanique sont de faux philanthropes. Ils utilisent les minorités comme mercenaires et invoquent des arguments à la mode pour faire progresser l’asservissement des peuples et leur mise sous contrôle.

    Le grand réveil doit survenir dans les esprits qui sommeillent encore. Une remise en question de l’establishment, de la pensée dominante et de son idéologie marxiste, ainsi que l’inféodation à l’oligarchie de la presse doit maintenant avoir lieu.

    Réduire l’humanité à 500 millions d’individus n’est pas un projet acceptable. L’amoralisme et Machiavel font partie d’une philosophie criminelle. Le satanisme est abject. L’oligarchie et l’hyperclasse ne proposent rien d’autre que la destruction des libertés et de la dignité humaine.

    Aimé par 1 personne

  6. @ Bertrand
    Dites-moi, vous avez lu Pierre Hillard ? 😉 On dirait.
    Je suis actuellement dans ses Archives du mondialisme.
    La spiritualité nous donne une lumière tellement éclairante sur la période que nous vivons. C’est bien la lutte continue depuis la chute, celle du mal contre le bien, du démon contre la Création, et la destruction du christianisme et des valeurs chrétiennes, car elles libèrent l’Homme, et les tyrans au pouvoir veulent l’enchaîner.
    Bien à vous.

    J'aime

  7. @mirko
    La situation présente est anxiogène pour la population. On n’a jamais vécu une telle défiance vis à vis des gouvernements qui se mettent à utiliser le mensonge contre leurs peuples. Alors, on se demande pourquoi ce changement de comportement ou de philosophie? La presse et les médias mentent ou cachent. La censure des idées est perceptible. Un certain totalitarisme avec pensée unique se met en place, surtout chez nos voisins.

    Nicolas Baverez, éditorialiste du Figaro, affirme que le XXIe siècle sera machiavélien.

    Première chose à faire, savoir ce que véhicule la philosophie de Machiavel et qui est derrière ce changement? Machiavel, c’est la politique du mensonge, l’amoralisme, « tous les moyens sont permis », « la fin justifie les moyens », un manuel à l’usage du gouvernement pour berner le peuple et le diriger grâce à la crainte et l’illusion, afin d’asseoir sa domination définitivement. Conclusion, on ne vit plus dans la civilisation traditionnelle. Il y a un coup d’Etat politique, philosophique et sociétal. Des barbares sèment le désordre volontairement et en Occident surtout. C’est l’Etat profond. Autrement dit la Franc-maçonnerie. Elle est anti-chrétienne et veut inverser les valeurs traditionnelles de libre-arbitre et d’honnêteté pour machiavéliser, sataniser et kabbaliser la société. Car la religion de la maçonnerie est la Kabbale, c’est-à-dire un système diabolique qui sert à être toujours gagnant avec l’aide de divinités démoniaques. On est donc bien dans un système qui utilise le Mal comme moyen pour arriver à ses fins. Le XXIe siècle tend donc à devenir machiavélien, mais aussi sataniste et kabbaliste, avec l’inversion des valeurs, l’amoralisme et le retour à l’irrationnel et à l’occulte. Ces modifications sont des moyens pour obtenir la soumission des peuples par le chaos et la destruction. Le but final est le gouvernement mondial de l’oligarchie.

    Pierre Hillard a contribué par ses livres et ses conférences à révéler les causes religieuses aux événements politiques.

    Aimé par 1 personne

  8. Les élites mondialistes, si elles n’ont aucune pitié, pourraient effectivement réduire dramatiquement la population. Ce sujet a été traité dans le film Resident Evil dont je vous livre ici un aperçu :

    J'aime

  9. Les protocoles des sages de Sion sont inspirés du talmud et de la kabbale juive(1).Selon ces textes,le goy (non-juif,gentil)a été créé pour servir le « peuple élu », d’où la mise en place du nouvel ordre mondial. Ce dernier, selon ses concepteurs-rédacteurs, doit naître du désordre du monde,désordre voulant dire guerres,terrorisme,crises économiques,libération sexuelle,féminisme, athéisme,laïcisation des sociétés, suppression des repères et symboles identitaires,
    (1)D’après la Kabbale, qui est la doctrine secrète du Judaïsme et de la Franc-maçonnerie, « le mal et les catastrophes sont des facteurs endémiques du processus de création. Sans mal il ne peut y avoir de bien, sans destruction, la création ne peut pas s’accomplir. » (La Kabbale : Une introduction au mysticisme Juif, par Byron L. Sherwin, p.72)

    Par ailleurs,dans l’ouvrage « You Gentiles » (Vous les Gentils) (1924) Maurice Samuel écrit :
    « En tout, nous sommes les destructeurs – y compris les éléments de destruction vers lesquels nous nous tournons pour trouver un soulagement… Nous les juifs, nous, les destructeurs, resterons les destructeurs à tout jamais. Rien de ce que vous ferez ne rassasiera jamais nos besoins et nos demandes. Nous détruirons toujours tout parce que nous voulons un monde à notre image. » (p.155)

    En 1928, Marcus Ravage, un biographe juif des Rothschild a écrit un essai intitulé : « The Real Case Against the Jews. »:
    « Vous n’avez pas encore commencé d’apprécier la profondeur réelle de notre culpabilité. Nous sommes les semeurs de discorde. Nous sommes les pervertisseurs. Nous avons pris votre monde naturel, vos idéaux, votre destinée et les avons ravagés. Nous avons été à l’origine pas simplement de la dernière grande guerre mais de pratiquement toutes vos guerres, pas seulement du soulèvement bolchévique mais de toutes les autres révolutions majeures de votre histoire. Nous avons fomenté la discorde, la confusion et la frustration au sein de votre vie personnelle et publique. Nous le faisons encore. Personne n’est capable de dire combien de temps nous continuerons à le faire. »
    (THE CENTURY MAGAZINE, JANVIER 1928, Vol.115, No.3, pp. 346-350 )
    « Les Goïm sont nés seulement pour nous servir » déclare le grand rabbin séfarade israélien Ovadia Yosef(voir vidéo ci-dessous) :
    Lien de la vidéo : https://youtu.be/5rS23i2RW0c
    Pour finir, je paraphrase la fameuse citation d’Aldous Huxley (Le Meilleur des Monde) :
    « Grâce au contrôle des pensées par la terreur constamment martelée et relayée par des médias et des politiciens complices pour maintenir l’individu dans un état de soumission voulu, nous sommes aujourd’hui entrés dans la plus parfaite des dictatures,celle du Nouvel Ordre mondial(1)une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, dont ils ne songeraient même pas à renverser les tyrans. Système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. »
    (1) Voir : http://islamvraiereligion.over-blog.com/2017/10/la-nouvelle-gouvernance-mondiale.html

    J'aime

  10. TOUT AU PLUS, aurais-je mis, moi, personnellement ,.), le mot « communiste ».. au lieu de « soviétique ». Et même si ça n’est (peut-être) pas vendeur…

    J'aime

  11. @ahmedmiloud.
    Les protocoles semblent se vérifier par les faits. Le Nouvel Ordre Mondial communiste, même s’il est multilatéral, signifie l’asservissement à l’oligarchie d’une grande partie de l’humanité. Ce projet est vieux comme Mathusalem, car il figure dans le Deutéronome qui a précédé les protocoles de 2500 ans.
    Les doctrines du Talmud ou de la Kabbale ont été construites pour ce projet semble-t-il.

    Jugeons les doctrines et pas les hommes. Le culte du secret a empêché un débat et un dialogue. Chacun a mené sa vie, puisant son inspiration dans sa doctrine religieuse ou philosophique : les Chrétiens dans le Nouveau-Testament, les judéens dans les lois mosaïques, les musulmans dans le Coran, les Asiatiques dans le Bouddhisme ou l’Indouisme, etc. Tant que la pratique d’une doctrine ne nuit pas aux autres, il n’y a pas de raison de s’indigner. La plupart des religions sont universalistes et pacifiques, avec ou sans déité. Leur but étant de guider les fidèles vers le Bien, l’amour, la paix et le bonheur. Le Mal étant à combattre et à détruire. Ce sont des doctrines positives. Chaque civilisation est construite autour d’une religion ou d’une doctrine spécifique à la quelle correspond sa culture. Vouloir tout unifier et uniformiser pour appliquer des concepts de masse n’est pas souhaitable pour l’intérêt général, sauf pour des intérêts particuliers commerciaux ou hégémoniques.

    On voit bien qu’une critique mérite d’être évoquée concernant le Talmudisme et la Kabbale. Leur but est la suprématie sur un monde uniformisé, sans particularismes, sans spécificités, sans différences, afin d’appliquer des méthodes de masses, sans distinction de quoi que ce soit. Une personne étant le clone à l’identique de l’autre. Un monde esclavagisé, manipulé et contrôlé. C’est l’esprit du communisme. Pour obtenir ce résultat, il y a ingérence dans les civilisations, les cultures, dans l’intérêt général pour un intérêt particulier. En plus, les moyens autorisés par la doctrine sont illimités, car la fin justifie les moyens. L’humanité est méprisable et considérée comme inférieure. Cette doctrine est en train de s’imposer en Occident, progressivement, au détriment de la morale et de l’honnêteté.

    Les suiveurs et les partisans du mondialisme et du gouvernement mondial devraient s’expliquer sur leur choix. La presse et les médias semblent acquis à cet objectif prophétique. Beaucoup de politiciens aussi. Peut-être que certains sont ignorants ou corrompus. L’absence de dialogue profite aux comploteurs.

    L’avenir sera une dictature talmudiste ou le grand réveil des consciences.

    J'aime

  12. Le monde ne se réveillera pas, en tout cas pas dans l’immédiat. Il est pris dans l’étau par les élites mondiales judéo-maçonniques à travers leurs médias, leur propagande et leur mainmise sur les finances et l’économie mondiales. Ils œuvrent à ce que Al Qods/Jérusalem soit la capitale du nouvel ordre mondial messianique.
    C’est ce que croient en tout cas tous les juifs.Ils ne cessent de le répéter dans leurs prières et leurs sermons ,dans leurs télévisions et leurs journaux (« בשנה הבאה בירושלים-L’an prochain à Jérusalem )(1).Ils ont même convaincu l’ONU de leurs prières »,qui a fait d’Al Qods/Jérusalem une ville internationale (2),prélude à la future capitale du monde enfin rendu à l’image que veulent les Juifs(3).Les sionistes d’entre eux s’en sont chargés,usant de mensonges et à coup de milliards de dollars (les principales banques de la planète leur appartiennent (4).Ainsi,ils ont mis en place des associations et des sociétés secrètes en apparence œuvrant pour le bien de l’Humanité,comme la franc-maçonnerie (5), mais en secret ils mettent en place les rouages nécessaires à la réalisation de leur projet.

    A partir de là, leurs élites influentes, en Occident particulièrement, commencèrent à militer pour l’instauration du Nouvel Ordre Mondial (6).

    (1) « Nous aimons Jérusalem comme le symbole de notre foi, et si nous en souhaitons le relèvement, ce n’est pas pour y retourner, pour en faire notre patrie, mais pour voir le monothéisme, la, religion du Sinaï, établie solidement dans l’antique Sion et briller de là, comme un phare lumineux, sur toutes les nations de la terre, unies dans une même croyance et dans un même amour. N’est-ce pas là ce que prédit le prophète ? Vehayah beacharith hayamim nachon yihyeh har beth Adonaï berosch heharim venisa migebaoth vehalchou elav kol hagoyim vehalchou amim rabim veamrou lechou venaaleh el har Adonaï el beth Elohei Yaakob veyorenou midrachav venelchah beorchothav ki mitzion tetze Thorah oudebar Adonaï mirouschalaïm : « Dans l’avenir, la colline sur laquelle sera bâtie la maison de l’Eternel s’élèvera au-dessus de de toutes les montagnes, et tous les peuples afflueront vers elle. Les nations se réuniront et se diront les unes aux autres : Allons sur la montagne de l’Eternel, vers la maison du Dieu de Jacob ; qu’il nous enseigne ses voies ; nous voulons marcher dans ses sentiers ; car la doctrine sort de Sion et la parole de l’Eternel vient de Jérusalem ! » (Isaïe, 2:2-3).

    …Nous ne désirons pas que Jérusalem nous appartienne comme dans le passé, mais qu’elle devienne la capitale religieuse de tous les peuples, de toutes les races, du monde entier. Ce sentiment que nous éprouvons pour Jérusalem, peut-il être comparé au patriotisme ? L’amour de la patrie est exclusif, égoïste, et nous nourrissons l’espoir que toutes les nations viennent revendiquer leur part dans les bienfaits de la Terre sainte, que Jérusalem soit un domaine neutre, appartenant de droit à tous les hommes. Nous ne rêvons pas l’établissement à Jérusalem d’un royaume juif ; le rejeton de David que les prophètes promettent et que nous attendons ne sera pas un roi gouvernant les israélites, mais un prince qui étendra sur tous les peuples son empire essentiellement spirituel et religieux, un arbitre dont l’autorité sera reconnue par toutes les régions de la terre et qui, par sa sagesse et grâce au triomphe de la vérité, fera cesser les discordes et mettra fin aux haines et aux guerres : veschaphat ben hagoyïm vehochiach leamim rabim vechitethou charbothain leïtim vachanithothehein lemazmeroth lo yisa goy el goy chereb veto yilmedou od milchamah : « Il sera le juge des nations, il décidera les différends des peuples ; les glaives seront changés en socs de charrue, et les hallebardes en serpes ; une nation ne lèvera plus l’épée contre l’autre, et l’on ne s’exercera plus au métier de la guerre » (Isaïe 2:1). »

    http://judaisme.sdv.fr/histoire/rabbins/moschuhl/jeru.htm

    «לַשָּׁנָה הַבָּאָה בִּירוּשָׁלָיִם הַבְּנוּיָה»

    «L’an prochain à Jérusalem restaurée». Tel fut, depuis près de 2000 ans, le vœu le plus cher exprimé par l’ensemble du peuple juif dispersé parmi les Nations du monde. Toutefois ce rêve de retour à Jérusalem, présente plus de 800 fois dans le Tana’kh (Bible), est aujourd’hui devenu réalité. Louée par le roi David, Jérusalem, la Cité de Justice, tant convoitée par de nombreuses puissances, est finalement rendue à ses habitants, a été réunifiée et restaurée pour le bonheur de tous les hommes libres d’y rendre un culte à Dieu. » Source : http://blog-fr.eteacherbiblical.com/index.php/jerusalem-un-amour-eternel/

    J'aime

  13. @ahmedmiloud
    « Nous ne désirons pas que Jérusalem nous appartienne comme dans le passé, mais qu’elle devienne la capitale religieuse de tous les peuples, de toutes les races, du monde entier ».

    On peut dès lors penser que la laïcité imposée dès 1789 et la critique du Christianisme par Michel Onfray et d’autres penseurs ou philosophes, ne sont qu’un stratagème pour uniformiser les croyances mondiales dans un but simplificateur et monopolisateur autour du Judaïsme et Jérusalem.

    Le problème est que le Judaïsme talmudique est polythéiste sous son apparence de monothéisme. Dans la Torah on trouve des phrases telles que : »Les dieux a dit.. » Le sujet est pluriel et le verbe au singulier. Un retour au polythéisme, aux démons, à la superstition, à l’irrationnel est un retour vers l’occulte. Drôle d’idée. Mise à part cette parenthèse, le projet ressemble à un hold-up que l’on ne peut cautionner. Les méthodes utilisées sont criminelles et immorales. Les commentaires d’ahmedmiloud sont lourds de sens et révèlent une réalité inédite pour la plupart d’entre nous. La naïveté des Chrétiens tient à leur religion qui exclut le Mal et les comportements machiavéliens. Les Chrétiens n’imaginent même pas qu’un monde fait de mensonge soit possible. Je ne veux pas dire que tous les Chrétiens sont des saints, mais je parle de l’inconscient collectif. La doctrine chrétienne rend les gens confiants, même en ceux qui les trompent. Cette naïveté accorde beaucoup d’avantages, de libertés et d’avance à ceux qui ont des intentions dominatrices.

    Ce qui nous amène à la situation d’aujourd’hui. Il serait temps qu’on en discute sans attendre l’accomplissement définitif du projet. Car l’uniformisation de tout et l’égalitarisme qui en est le corollaire représentent le système collectiviste qui est inhumain car il retire toutes les libertés et le libre-arbitre. Ceux qui comme Marx ont conçu le communisme sont de l’autre côté de la barrière. Il serait temps de renoncer définitivement à ce genre d’idéologie abrutissante et à deux vitesses.

    L’humanité n’est pas un troupeau indifférencié mais la somme de toutes les individualités qui savent vivre intelligemment en démocratie, mais en l’absence d’un l’Etat profond disciple de Machiavel.

    Aimé par 1 personne

  14. @ahmedmiloud
    Merci pour vos explications fort intéressantes.
    Comment expliquez-vous alors que Netanyaou oppresse son propre peuple ?

    @Bertrand
    « La naïveté des Chrétiens tient à leur religion qui exclut le Mal et les comportements machiavéliens. Les Chrétiens n’imaginent même pas qu’un monde fait de mensonge soit possible. »
    Ce n’est pas vrai. Les chrétiens connaissent tout à fait l’existence du mal, du péché originel, des péchés, des vices, des anges déchus (dont satan), et savent que l’homme a un penchant mauvais. En tout cas les catholiques, qui ont gardé la confession d’ailleurs. L’Evangile ne cache pas le mal et les mauvais comportements. Le Christ sermonne d’ailleurs fréquemment les pharisiens et les docteurs de la loi.
    Après, il y en a qui tombent peut-être dans le « tout le monde est beau, tout le monde est gentil » et qui suivent aveuglément sans questionnement la marionnette mondialiste actuellement chef au Vatican.
    Mais bien des chrétiens sont dans la résistance actuellement, ils luttent contre le mal.

    J'aime

  15. Mirko
    Je vous en prie. Netanyahu est un sioniste originaire de Lituanie. C’est un khazar qui n’a rien à voir avec le judaïsme, ce qui explique son antipathie pour les juifs, les vrais. Voici ce que disent ces derniers :
     » Nous sommes juifs, héritiers d’une longue période où la grande majorité des Juifs ont estimé que leur émancipation comme minorité opprimée, passait par l’émancipation de toute l’humanité.

    Nous sommes antisionistes parce que nous refusons la séparation des Juifs du reste de l’humanité.

    Nous sommes antisionistes parce que la Nakba, le nettoyage ethnique prémédité de la majorité des Palestiniens en 1948-49 est un crime qu’il faut réparer.
    Nous sommes antisionistes parce que nous sommes anticolonialistes.

    Nous sommes antisionistes par ce que nous sommes antiracistes et parce que nous refusons l’apartheid qui vient d’être officialisé en Israël.

    Nous sommes antisionistes parce que nous défendons partout le « vivre ensemble dans l’égalité des droits ».

    Au moment où ceux qui défendent inconditionnellement la politique israélienne malgré l’occupation, la colonisation, le blocus de Gaza, les enfants arrêtés, les emprisonnements massifs, la torture officialisée dans la loi … préparent une loi liberticide assimilant l’antisémitisme qui est notre histoire intime à l’antisionisme,
    Nous ne nous tairons pas. »
    Source :
    https://www.ujfp.org/spip.php?article6938

    J'aime

  16. Bertrand
    J’espère que je ne vais pas froisser nos amis chrétiens en disant que le hold up que vous mentionnez a été perpétré par Constantin 1et en l’an 325 au cours du Concile de Nicée. C’est au cours de ce concile que le christianisme actuel fût né et que le monothéisme des premiers siècles fût piétiné en élevant Jésus à Dieu et fils de Dieu. Il faut dire que Saul, alias Paul de Tarse, tortionnaire de Saint Étienne, leur a tracé la voie .

    J'aime

  17. @ahmedmiloud
    Avant le concile de Nicée, il y a eu 3 siècles de persécutions des Chrétiens que l’on appelle l’ère des martyrs. Pour mettre fin à ces exactions et en raison des nombreuses conversions, Constantin décida que le Christianisme serait la religion officielle de l’empire. Il faut souligner que les Romains avant 325 étaient polythéistes. Le monothéisme mosaïque, si c’est de lui dont vous parlez, n’était pas la religion officielle. Le Christ a apporté une doctrine universelle positive qui n’existait pas dans la Torah. Il s’agit donc d’un progrès social qui fut validé par le Concile de Nicée.

    J'aime

  18. Voici ce qu’en dit Napoleon Bonaparte:
    « Jésus a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même. Mais, après la mort de Jésus, un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un. »(Correspondances de Napoléon, Ste Hélène)
    Je m’arrête ici, je ne désire pas aller plus loin sur le christianisme car chacun voit sa religion comme il veut.

    J'aime

  19. @ ahmedmiloud
    Merci beaucoup pour vos explications. Je comprends donc bien que les sionistes ne représentent pas tous les Juifs, et que Netanyahu non plus. Au contraire, il les opprime et les agresse avec violence en les soumettant à une expérimentation de Pfizer.
    Dans les Evangiles, Jésus se définit lui-même comme fils du Père (fils de Dieu). Cela ne date pas du 4e siècle. Aussi, lors de la transfiguration, une voix dit « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! », Matthieu 17,5
    Dieu est Un et Trine à la fois : Le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Un Dieu en trois personnes en communion parfaite, pas plusieurs Dieu. Cela semble difficile à comprendre peut-être.
    La vision de Bonaparte était la sienne propre. En l’occurrence, elle n’est pas exacte.
    Merci pour ces échanges enrichissants.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s