Target 2: Le déficit italien entraîne forcément ses créanciers du système dans la tourmente…

logo target.PNG

PLATEFORME PARTAGÉE UNIQUE

Le système Target 2 qui unifie le sort des pays déficitaires ET excédentaires est la source principale des maux des pays de la zone euro et de ceux qui leur sont associés à l’image de la Suisse.

Ce système est intimement lié à la politique monétaire non conventionnelle des banquiers centraux.

VIDÉO EXPLCATIVE:

Ne pas le prendre en compte en 2017 dans les analyses macro-économiques est au mieux un défaut de raisonnement.

Un article, ci-dessous, nous présente le déficit du solde italien Target 2  au sein du trafic interbancaire de la zone euro.

https://lilianeheldkhawam.com/2014/10/23/le-trafic-de-paiement-de-la-suisse-finance-t-il-la-zone-euro-par-liliane-held-khawam/
https://lilianeheldkhawam.com/2017/09/30/rappel-que-sont-devenus-les-excedents-de-la-balance-courante-de-la-suisse-lhk/

Il est aussi le reflet des soldes comptabilisés dans les deux parties de la balance des paiements des différents pays (balance courante ET/OU compte financier).

https://lilianeheldkhawam.com/2017/08/09/france-le-deficit-chronique-de-la-balance-de-paiements-liliane-held-khawam/

Que le solde Target 2 d »un pays comme l’Italie soit dans la tourmente, signifie que d’autres pays de la zone euro vont fatalement être happés par le processus. Ne serait-ce que pour le compenser…

La compensation se fera bien sûr en monnaie centrale, avec l’Etat en garant final. Cela est valable à la fois pour ceux qui ont un trou à boucher, mais aussi pour ceux qui les bouchent.

De la monnaie centrale est utilisée pour prêter aux pays déficitaires. Cela signifie que les richesses nationales des pays excédentaires finissent en obligations d’Etat dont l’insolvabilité est garantie.

Le système de redistribution des richesses ne cessera que lorsque les pays excédentaires auront atteint les limites du volume de leur épargne respective.

LHK

 

Italy Target2 Imbalance Hits Record €432.5 Billion as Dwindling Trust in Banks Plunges

target 2 novembre 2017

TRADUCTION: Contrairement à la propagande de la BCE, les déséquilibres Target2 sont la conséquence directe d’un système de balance des paiements qui n’est pas tenable. Ces déséquilibres représentent à la fois fuite de capitaux et dettes qui ne seront jamais remboursés. Si vous pensez que l’Italie est en mesure de rembourser 432,5 milliards aux Allemands et à ses autres créditeurs, vous vivez sur une autre planète.

Ce nouveau record des déséquilibres Target2 aux dépens de l’Italie coïncide, et c’est très intéressant, avec la perte de confiance des Italiens en leur banque (note : nous avons mentionné dans un article précédent qu’ils ne sont plus que 16 % à faire confiance à leur établissement financier).

C’est quoi, Target2 ?

Target est l’acronyme de Trans-European Automated Real-time Gross Settlement System (que l’on pourrait traduire par « système de compensation transeuropéen automatisé en temps réel des paiements »…). Il reflète les flux de capitaux des pays du Club Med du sud de l’Europe vers les banques du Nord. Pour plus de détails, nous vous renvoyons à la lecture de cet article consacré à Target2 et ses risques.

Traduction http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-italie–la-note-target2-atteint-432-5-milliards-un-record.aspx?article=11759831752H11690&redirect=false&contributor=PIECES+OR

Original:

Contrary to ECB propaganda, Target2 imbalances are a direct result of an unsustainable balance of payment system. The imbalances represent both capital flight and debts that can never be paid back. If you think Italy can pay German and other creditors a record €432.5 Billion, you are in Fantasyland.

The interesting aspect of Italy’s new record Target2 Imbalance is that it comes just as Dwindling Trust in Italian Banks is on the rise.

Just 16 percent of Italians have confidence in the country’s lenders, down from an already meager 17 percent in June, according to a poll by the SWG research group of Trieste on Friday. Only 24 percent trust the Bank of Italy, plunging from 36 percent in June.

One likely reason: a tortuous bank crisis that caused losses for savers and led the government to rescue three lenders with taxpayers’ money this year. The vanishing confidence is likely to show in campaigns for national elections expected by next spring.

Supporters of the populist Five Star Movement and anti-migrant Northern League have the least confidence in lenders and the Bank of Italy among those with a definite opinion, according to the survey of 1,000 adults conducted Oct. 23-25.

Confidence in Banks Plunges

The eurosceptic Five Star Movement just happens to have the largest share of the vote in recent polls.

 

Target2 Discussion

 

Target2 stands for Trans-European Automated Real-time Gross Settlement System. It is a reflection of capital flight from the “Club-Med” countries in Southern Europe (Greece, Spain, and Italy) to banks in Northern Europe.

Pater Tenebrarum at the Acting Man blog provides this easy to understand example: “Spain imports German goods, but no Spanish goods or capital have been acquired by any private party in Germany in return. The only thing that has been ‘acquired’ is an IOU issued by the Spanish commercial bank to the Bank of Spain in return for funding the payment.

This is not the same as an auto loan from a dealer or a bank. In the case of Target2, central banks are guaranteeing the IOU.

Target2 also encompasses people yanking deposits from a bank in their country and parking them in a bank in another country. Greece is a nice example, and the result was capital controls.

If Italy or Greece (any country) were to leave the Eurozone and default on the target2 balance, the rest of the countries would have to make up the default according to their percentage weight in the Eurozone.

Another Look at Capital Flight

It is no coincidence that Target2 imbalances are on the rise as faith in banks collapses. Target2 is a measure of capital flight despite the ECB’s assurances to the contrary.

9 réflexions sur “Target 2: Le déficit italien entraîne forcément ses créanciers du système dans la tourmente…

  1. Les analyses macro-économiques sont bien pertinentes, mais ne vont pas au cœur du problème parce que qui est le grand gagnant de la situation économique en Europe ?
    L’Italie est l’Espagne avait des industries bien plus compétitive de l’Allemagne, mais cela ne pouvait pas durer, l’Allemagne avec l’Europe de Bruxelles ou les a absorbés ou tous simplement éliminer les industries italiennes et espagnoles de la compétition économique avec ça base industrielle allemande en détruisant graduellement le système bancaire des pays du Sud Europe qui sont devenus les esclaves de la dette allants tous sur le même chemin de la Grèce.

    L’aide du fossoyer Draghi, le protégé de la Merkel d’aider les pays du Sud pour les enfoncer toujours plus dans les dettes arrive au terminal prochainement. Prendre un Italien pour envoyer dans la misère les Italiens et les Espagnoles ( Barroso) a été Machiavélique.

    Aimé par 1 personne

  2. Je comprends bien Jean.
    J’ai toutefois un gros problème à dire que l’Allemagne en tant qu’Etat est le gagnant.
    Le peuple finance ces excédents de la balance courante en acceptant un salaire de misère et une précarité grandissante.
    Du coup, l’explication ne me suffit plus.
    L’Allemagne est hautement endettée. A ne pas négliger dans le raisonnement.
    Du coup, il faut s’interroger sur les gagnants finaux.

    J'aime

  3. Liliane, vous avez bien raison sur la majorité du peuple allemand qui sont aussi parmi les victimes, c’est bien une compétition entre les classes aisées, le fameux 1% qui est la cause du résultat indirecte de la manipulation des élections.

    J'aime

  4. Je pense que l’élite financière qui est derrière le casino (à ne pas confondre avec la bourgeoisie nationale du genre Arnault), utilise les leviers des banques centrales et les avantages comparatifs des uns et des autres pour faire avancer ses pions.
    Le pourcentage dont on nous parle représenterait d e mon point de vue la classe bourgeoise nationale.
    Ce qui m’intéresserait serait de savoir combien sont ceux qui sont derrière le casino… Nous n’avons pas le début de l’info… Ils sont cachés par une myriade de produits et d’établissements financiers atomisés à travers la planète…

    J'aime

  5. Cela est une autre question, la bourgeoisie nationale ou le 1% a été toujours derrière toutes les révolutions ou guerres dans l’histoire comme la création de l’Europe unie, mais ce qui est changé actuellement, est vous avez bien raison sur ce point Liliane, c’est ce nouveau pouvoir anonyme qui se cache dans le 1%, on ne peut plus parler de pourcentage puisque trois personnes aux USA sont plus riches que la moitie de la population la plus pauvres, idem pour les autres pays, mais encore ces personnes ne sont probablement que le miroir du vrai propriétaire est tout cela pour ne jamais être découvert ou ce si-tu le vrai pouvoir.
    J’aime bien ce que vous avez cité sur Machiavel sur votre blog la réponse a votre question est peut-être dans cette phrase.
     » Les grands hommes appellent honte le fait de perdre et non celui de tromper pour gagner. »

    J'aime

  6. Le 1% m’inquiète peu. En revanche, ceux qui sont restés anonymes à ce jour et qui détiennent la haute technologie……
    Machiavel était incroyablement lucide.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s