Ce soir nous sommes uni(e)s pour dire NON à un cyber-Etat totalitaire.

Le peuple suisse se réveille doucement et comprend que quelque chose ne tourne plus rond et que des privés financiarisés tentent d’influencer, voire de s’accaparer le pouvoir politique décisionnaire. Tout le monde comprend à l’heure actuelle que nos libertés fondamentales sont menacées. Or seule la démocratie peut les défendre un tant soit peu. Or, le peuple suisse ne compte pas y renoncer.

Le peuple suisse ne renoncera pas facilement à sa démocratie à travers l’accaparement du pouvoir politique par une poignée d’individus.

https://lilianeheldkhawam.com/2021/05/20/la-suisse-mute-en-cyber-etat-portes-derobees-bienvenues/

COVID, les statistiques suisses tournent à la farce! Les preuves de la falsification s’accumulent

Fin des libertés. Nous alimentons l’hydre numérique, avec le risque de nous faire traiter de terroristes. 

On ne peut profiter de l’état d’urgence pour aller au-delà de l’indispensable.

Les choses sont certes très avancées mais pas encore perdues. Il reste de nombreuses cartouches à jouer, et des personnes très compétentes sont en train de trouver le fil sur lequel il faut tirer. Encourageons-les à aller de l’avant. Si le modèle suisse arrivait à faire tomber les intrus pilotés par la haute finance, le modèle global pourrait se casser la figure. Pourquoi? Parce qu’un monde ne peut être globalisé s’il venait à manquer l’intégration d’un bout de la planète.

Pour l’heure nos concitoyens se battent durement et nous ne pouvons que les en féliciter:

De plus, comme tout le monde le sait, nombre d’institutions supranationales agissent depuis Genève. En fait, cela va plus loin. J’irais jusqu’à pouvoir imaginer que la supra-élite suisse serait promotrice du Nouveau Monde. Pourquoi pas? Avec une maîtrise des langues, une aisance avec la technologie de pointe, un sens de la discipline, une gestion administrative à toute épreuve et enfin une maîtrise fine des modèles organisationnels de pointe, la supra-élite suisse serait capable d’être le pilote de la mise en place du nouveau modèle de gouvernance mondiale.

Ceux qui croient que la Suisse est indépendante se trompe ou trompe leurs auditeurs. Cette image représente M Berset qui plaide à l’ONU en faveur du multilatéralisme qui n’est autre qu’une intégration des différents pays pour créer un monde globalisé, un Etat unique sous l’égide de l’ONU. M Berset fait la promotion de la supériorité du droit international… « Mon pays, la Suisse, est un pays interconnecté et un pays ouvert sur le monde, nous avons conscience de la valeur d’un ordre juridique international fonctionnel, basé sur l’échange et le dialogue à plusieurs voix », a dit M. Berset. « Un tel ordre est garant de la stabilité et correspond aux valeurs de la Suisse, telles qu’elles sont inscrites dans notre Constitution ».https://news.un.org/fr/story/2018/09/1024582
Ici Mme Leuthard fait son reporting sur l’Agenda 2030 à l’ONU. Elle rend compte des progrès faits par la Suisse en matière de Développement durable. L’abattage de forêts entières, le bétonnage des terres agricoles, la destruction des écosystèmes qui vont avec ne semblent pas troubler le processus. https://www.24heures.ch/suisse/doris-leuthard-oral-nations-unies/story/23327927

Il est enfin bon de rappeler que la supra-élite suisse brille par sa capacité à « vendre » des lois et à maîtriser la manière de banaliser le fait de devoir avaler des couleuvres pour rentrer dans la cage que la haute finance a préparer au bon peuple sous des allures de démocratie. Vous avez là un cas d’école de vente d’un pass sanitaire …

… alors que le peuple vient de dire NON/NEIN/NO à l’identité numérique . M Berset semble l’avoir un peu vite oublié. Pas nous, et nous ne manquerons pas de lui rappeler ces prochains temps que son passeport sanitaire qui exigerait une identité électronique (c’est le principe d’un pass) contreviendrait au refus du peuple du 7 mars.

C’est ainsi! Nous serons là pour ralentir la finalisation d’un cyber-Etat qui sera au mieux soumis et au pire aux mains de compagnies d’investisseurs étrangers. Nous avons les moyens de le démontrer. Et nous le ferons un jour prochain.

Un passeport vert pour un Etat mondial numérisé.

Pour l’instant, nous rappelons que la Suisse est inscrite au Registre du commerce belge:

https://lilianeheldkhawam.files.wordpress.com/2021/03/image-9.png
https://lilianeheldkhawam.com/2021/03/18/la-confederation-suisse-inscrite-en-tant-quentite-commerciale-au-registre-du-commerce-belge/

En matière de manipulation de la démocratie et de propagande mensongère, je ne peux que vous conseiller cet excellent ouvrage toujours disponible:

Ce qui se passe en Suisse est éminemment important pour le reste de la planète. Nous avons les moyens d’agir pacifiquement, et ils est de notre devoir de saisir cette opportunité/privilège.

N’oubliez pas de vous déplacer pour aller voter. C’est indispensable.

Bon week-end à toutes et à tous.

LHK

En Suisse, le conseil scientifique est traîné devant les tribunaux pour avoir joué sur les peurs du COVID. Le Courrier des stratèges

20 mai 2021Blanche Chevalier

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Science-Task-Force-300x300.jpg
Covid, l’Autorité illégitime et surtout inconstitutionnelle

L’Association des « Amis de la Constitution » porte plainte devant lel parquet de Zürich contre le groupe « Swiss National Covid-19 Science Task Force », en la personne de son président, Martin Ackermann. Le texte de la plainte est un vigoureux plaidoyer pour la démocratie et la préservation des libertés en Suisse. Il reproche à la Task Force d’avoir joué sur les peurs pour imposer des mesures d’autorité.

Les Amis de la Constitution sont une association engagée pour une Suisse libre et souveraine, conformément à la Constitution fédérale.

La plainte des Amis de la Constitution porte sur les déclarations faites tout au long de la crise du COVID 19, jugées mensongères et propres à avoir influencé volontairement les politiques dans le sens de la peur et du durcissement de la politique sanitaire. Dans le courrier de plainte, l’auteur dénonce la Task Force, accusée d’avoir : « délibérément et avec succès effrayé le public en prétendant être un danger pour la vie et l’intégrité physique conformément à Article 258 du Code pénal suisse (CP). »

L’accusation du mensonge et de la manipulation

En synthèse, la plainte liste les accusations comme suit :

  • Déclarations fausses et prévisions alarmistes, publiées de façon répétée, concernant l’utilisation de lits, le nombre d’hospitalisations et de décès notamment ;
  • Manipulation systématique des données « vraisemblablement dans le but de rendre la situation actuelle plus dramatique » et ainsi encourager à appliquer des mesures restrictives drastiques, inadaptées ;
  • Mise à l’écart de données qui contredisaient le « récit souhaité » ;
  • Créer de nouvelles raisons afin de prolonger les mesures restrictives.

L’accusation du lobbying pour maintenir la situation difficile de confinement

Les Amis de la Constitution expliquent aussi leur crainte concernant « le manque d’indépendance des membres du groupe de travail par rapport à l’industrie et/ou à la politique ».

La conclusion est sans appel : « La conduite de Martin Ackermann réunit tous les éléments d’un crime d’intimidation délibérée et réussie du public… »

Manipulation des chiffres, analyses tronquées et conclusions erronées. Les auteurs de la plainte portent de lourdes accusations mais il y va, selon eux, de la liberté et de la démocratie en Suisse.  Il est (toujours selon eux) inacceptable qu’un groupe – censé être scientifique –possède un pouvoir d’influence aussi démesuré sur l’opinion publique et les décisions politiques. Menés par la peur, les hommes politiques ont non seulement pratiqué un gel de la vie économique, culturelle, sociale et publique. Mais cela revient à un sabotage – conscient ou inconscient – de la vie civique, de la liberté que la Suisse a toujours voulu préserver !

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/20/en-suisse-le-conseil-scientifique-est-traine-devant-les-tribunaux-pour-avoir-joue-sur-les-peurs-du-covid/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164

Retired but not tired: Marcel Tanner beendet seine erfolgreiche  Professorenkarriere | Universität Basel
Prof Marcel Tanner, membre de la Task force, membre de l’ancienne direction. Ici avec Bill Gates en Afrique. https://sagw.ch/fileadmin/redaktion_sagw/dokumente/Allgemein/Corona-TaskForce.pdf

15 réflexions sur “Ce soir nous sommes uni(e)s pour dire NON à un cyber-Etat totalitaire.

  1. cette poignée ‘d individus ce sont les multimilliardaires du condominium israélo yankee qui dirigent le monde depuis la tête du CFR au dessus de ses 3000 membres plus ou moins manipulés plus ou moins complices et leurs alliés occidentaux.
    Sans l alliance de type gaulliste de la Résistance on est proche du cimetière où sera enterrée la démocratie bourgeoise chère à la petite bourgeoisie et que les vrais communistes cad ,non P »c »F doivent défendre. Sinon les fanatiques sectaires des deux bords nous entraîneront dans la chute finale!

    J'aime

  2. Le 16 avril 2020, Macron dit dans une interview : la bête de l’événement est là. Elle arrive!

    Il faisait allusion à une métaphore sur la plus épouvantable déité jamais créée : le dieu Baal. Il demande des sacrifices d’enfants pour agir. Ce démon est la bête annoncée par le Président Macron et il considère que c’est inéluctable. « Rien ne peut empêcher ce qui arrive », secrètement et sournoisement, par la volonté des initiés qui pilotent le projet mondialiste. Les initiés sont l’Etat profond. Et l’Etat profond est disciple de la bête. Il pratique dans ses « laboratoires » d’arrière-boutiques le culte de Baal.

    Donc un président fait référence au satanisme le plus abject qui soit, décidé et mis en place par les sociétés secrètes gnostiques et kabbalistes avec la moralité de Machiavel, c’est à dire l’amoralisme, le mensonge et la tromperie. Ce qu’il ne dit pas c’est qu’il fait partie de ces sociétés. Il ment quand il dit qu’il n’y est pour rien et qu’il doit faire avec. Je pense que c’est valable pour beaucoup de chefs d’Etat.

    Il dit plus tard dans l’interview que c’est un mal pour un bien. Le Covid va permettre de changer le monde en mieux. Alors là on se met à rire jaune. Il met en place la dictature du PCC dans son propre pays et la souhaite dans le monde entier. Ce serait mieux? Car le programme des progressistes est clair : plus de liberté de penser (c’est Marcuse qui l’a dit), le transhumanisme qui nous retire notre âme, LHK nous l’a bien expliqué, l’esclavagisation au profit des initiés qui seront considérés comme des dieux-seconds, après Baal.

    Heureusement, le Zoro de l’événement est là, il arrive! C’est inéluctable et rien ne pourra l’arrêter. Car les forces du Bien, guidés par le Dieu universel agissent. Le premier domino est tombé et gare aux suivants. La délivrance et la liberté viennent de l’Ouest, des USA de Donald Trump qui va rapidement reprendre le pouvoir aux imposteurs démocrates mondialistes et disciples de Baal. Leur bébête n’est pas inéluctable et il suffit de le vouloir, comme l’équipe de Trump le démontre chaque jour depuis 2016. Il nettoie le marais chez lui et viendra aussi assainir le nôtre en Europe. La Suisse abrite des dignitaires et des boutiques du culte de Baal qu’il s’agit de pulvériser pour que nos enfants retrouvent les valeurs qui les ont faits naître libres.

    J'aime

  3. @Gags, aussi longtemps que la phase qui altère définitivement l’humanité par la technologie n’a pas été finalisée, il y a de l’espoir.

    J'aime

  4. Pingback: Suisse : Ce soir nous sommes uni(e)s pour dire NON à un cyber-Etat totalitaire. – Les moutons enragés

  5. Pingback: Le blog de Liliane Held-Khawam:Ce soir nous sommes unis pour dire NON à un cyber-Etat totalitaire. – naufrage/sauvetage

  6. @Gags peut-être qu’il faut voter au dernier jour. En effet, les votes plus tôt sont pré-dépouiller (dans ma commune) avant le « dépouillage » officielle qui a lieu pour les derniers votes apportés et fait par des gens pris au hasard…

    J'aime

  7. @Jake Oui, votez à la dernière minute, et si c’est possible se déplacer à l’urne. Mais une modification des chiffres dans le logiciel le dimanche n’est pas exclu non plus. On peut s’attendre à tout de la part de ces menteurs.
    Et aussi, si la loi est refusée, ils vont remettre le paquet avec la peur, un nouveau variant hyper dangereux, que sais-je ?
    L’ingénierie sociale, la propagande, la manipulation, les mensonges, ils ont tout les outils dans leurs mains.

    De plus en plus de gens autour de moi se sont fait injecter les produits, et ils le proclament fièrement. Depuis quand se vante-t-on de nos données médicales ?
    Tous ces gens risquent bien de voter oui à la loi. Et certains disent que les non « vaccinés » sont des profiteurs, parce qu’ils profitent de la protection des « vaccinés ». Pardon ? Où ont-ils entendu ou vu cela ? A la radiotélévision soviétique suisse ou dans la presse ? Qu’est-ce que c’est que ce délire ?

    Ils n’ont pas compris qu’ils ne retrouveront jamais leur liberté. La surveillance à la chinoise, avec QR codes partout, les suivra toujours. Et toujours plus.
    C’est la conclusion à laquelle est arrivé le Dr Yeadon : le but est le « pass sanitaire » . https://open.lbry.com/@JeanneTraduction:a/YeadonSenta:d
    Ca fait près d’une année que je le dis autour de moi.
    Et après, ce sera pour un autre virus, une autre maladie ? Hitler faisait pareil avec son délire eugéniste. Il voulait éliminer les personnes qui avaient une maladie du cœur par exemple, puis examiner toute la famille pour les éliminer aussi, etc. Et cela n’aurait jamais eu de fin.

    En tout cas, il est de notre devoir de voter, car c’est un acte que nous pouvons encore poser. Ensuite, nous ne sommes pas responsables de ce qui est fait du résultat. N’omettons pas d’apporter notre caillou à l’édifice. C’est important. La résistance doit se fait partout où c’est possible, et cela passe aussi par les urnes.

    Courage, tenons bon !

    J'aime

  8. Pingback: Ce soir nous sommes uni(e)s pour dire NON à un cyber-Etat totalitaire. – Les moutons enragés – Le Monde

  9. Les dirigeants politiques helvétiques – passés et présents – devraient avoir à rendre des comptes devant la population suisse.

    Les votations du 13 juin prochain marqueront très probablement un tournant dans la vie socio-économico-politique suisse. Le peuple doit en être bien conscient et ne pas céder à la peur et aux manipulations de la caste politico-médiatique.

    Cette mascarade du coronavirus – ou plutôt « plandémie » – a assez duré!

    Le peuple doit être acteur de sa destinée; et c’est maintenant ou jamais!..

    J'aime

  10. Tout ceci ne peut que se terminer dans la violence puisque voter ne sert plus à rien. D’ailleurs les changements radicaux se font toujours dans la violence. Car si la loi est refusée ça va se durcir. Se préparer en conséquence.

    J'aime

  11. Une question aux politocards qui gouvernent l’UE & la Suisse: pourquoi vouloir imposer une thérapie génique, appelée à tort « vaccin », si elle n’empêche pas la ré-infection des vaccinés,ni la re-transmission du COVID après vaccination ? Il n’y a alors pas besoin d’instaurer un Pass Sanitaire à moins que ce ne soit pour signifier que les porteurs sont contaminants…Merci pour les réponses éventuelles…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s