Les bénéficiaires finaux de la conquête par la création monétaire privée demeurent anonymes. LHK

Masse monétaire BNS monnaie scripturale

« La création de monnaie est un processus à deux volets: le premier consiste en la création de monnaie centrale (billets de banque ainsi qu’avoirs en comptes de virement auprès de la banque centrale) par la banque centrale en application du monopole d’émission des billets de banque. Le second est constitué par la monnaie scripturale c réée par les banques commerciales lorsqu’elles accordent des crédits au public (ménages, entreprises » Masse monétaire et prix. Circulation de l’argent. Version décembre 2018 http://www.iconomix.ch

Texte complet: Circulaire de la BNS masse_monetaire_et_prix_article_specialise

Nos deux dernières publications nous ont permis de constater qu’une guerre est livrée aux Etats depuis de nombreuses décennies, pour ne pas dire des siècles, par des individus qui cherchent à détenir un pouvoir planétaire absolu. Et les indicateurs tendent à montrer qu’ils sont en voie de finaliser la réalisation de leur vieux rêve: la gouvernance mondiale. De fait, elle est une conséquence simple et logique de l’accaparement de la création monétaire contre dettes publiques et privées.

Avec cet argent illimité, générateur d’immenses richesses, et l’effondrement concomitant des Etats, les nouveaux leaders arrivent à s’approprier toutes les familles d’activités. Dans Dépossession, nous avions vu que les filières de la drogue ont été si bien intégrées aux processus productifs globaux que leurs activités sont dorénavant intégrées aux PIB nationaux.

M Attali dénonce une montée en puissance d’un marché qui va devenir toujours plus puissant faisant des activités du genre prostitution, ou commerce d’organes des activités économiques comme les autres. Le paroxysme du modèle sera atteint avec la commercialisation de la « chose la plus importante, c’est-à-dire de la vie. La transformation de l’être humain en un objet marchand« . C’est bien ce que nous annonçons ici depuis de nombreuses années.

Réorganisation du monde: Le développement d’un eugénisme marchand… Dossier
La Haute finance à l’assaut de votre patrimoine génétique. (Votation 14 juin DPI)
En s’appropriant malgré vous les déterminants de votre identité, le système vous chosifie.

Le Nouveau Monde adore le dieu-argent et ses corollaires que sont l’hyperperformance, l’hyperproductivité, l’hypercompétitivité, etc. A l’heure actuelle, les tabous tombent et les vainqueurs sont fiers de leur succès. Et l’argent coule à flot dans les poches des ultra-riches. Et c’est vrai.

https://www.forbes.com/billionaires/#1d84ee21251c

Les médias relaient ces dernières années les statistiques autour du 1% qui détient une fortune qui dépasse le million. Et ils seraient 1% autour de la planète à répondre à cette variable.

Mais voilà le fameux 1% représente en réalité 47’000’000 d’individus, qui détiennent $158 trillions (cf pyramide ci-dessous). Soit en moyenne une fortune de 3.22 millions*. Dans un pays comme la Suisse, un 4 pièces non luxueux dans la région valdo-genevoise coûte plus d’un million. Un vigneron, qui s’est construit sa maison pour quelques centaines de milliers de francs dans les années 80, se voit l’heureux propriétaire d’une fortune de plus d’un million. Et nous ne parlons pas par exemple du cas de personnes âgées, propriétaires depuis des lustres de maisons dans des stations balnéaires, qui deviennent subitement millionnaires…

*Ce chiffre est là à titre purement indicatif car dans cette tranche, il y a aussi bien des gens qui ont des milliards que d’individus détenant un million fictif. C’est d’ailleurs LA tranche la plus hétérogène en termes de distribution des richesses.
Distribution richesse monde 2019
https://www.credit-suisse.com/about-us/en/reports-research/global-wealth-report.html

La richesse du pourcent du top de la pyramide est soumise à la spéculation boursière et immobilière qui un jour la gonfle, et un autre la tire vers le bas. D’ailleurs, ce pourcent est voué à disparaître avec le nouveau modèle sociétal à forts relents collectivistes. Mais là n’est pas le sujet.

Dans les faits, ce pourcentage certes riche n’est rien d’autre que l’arbre qui cache la forêt. Et pour cause, ce 1% présenté n’a rien à voir avec la création de monnaie, et encore moins avec le financement et la gestion des créances d’Etats, et celles des entreprises globales.

Ci-dessous vous trouverez l’explosion de l’agrégat monétaire M3. Cela est le fait de la création de monnaie.

Le plus intéressant est tu en matière d’enrichissement, simplement parce qu’inconnu, et fortement influencé par des capitaux détenus par des structures anonymes (sociétés anonymes, hedge funds, etc.). Nous ne savons pas qui se tient derrière les constructions en cascades de trusts et de fondations. Et pourtant, il existe bel et bien des personnes physiques qui donnent les ordres, et qui les gouvernent. Or, ces personnes n’ont pas besoin de détenir de capitaux en nom propre, alors même qu’elles ont toute latitude d’agir  comme des propriétaires physiques. Ainsi, elles bénéficient des avantages dont celui de l’anonymat, et de l’exonération de toutes contraintes. Par conséquent, elles ne figurent pas obligatoirement dans le fameux 1% tant décrié par les principaux médias, et l’essentiel de leur fortune reste propriété des structures morales.

Les trillions qui comptent car en plus octroient l’accès simultané aux emplois, au pouvoir politique, au pouvoir monétaire, au pouvoir économique, au pouvoir social, au pouvoir sociétal, et in fine à la gouvernance mondiale sont ailleurs qu’en mains du 1%. Ceci a été rendu possible par les réformes successives du droit civil et de la législation qui régit le Code des obligations et celle relative au Registre du Commerce.

https://www.payot.ch/blobs/blob.aspx?ref=F1201FE893CD27DD9953B128D909FAE709F41446&type=f

La théorie juridique unitaire de l’entreprise présentée dans ce livre, sans nuire aux petites et moyennes entreprises (PME), est de nature à faire disparaître la puissance politique cachée derrière les « galaxies opaques » que sont les « groupes économiques ». « L’entreprise nouvelle norme » rendra au « fait politique » la place qui est, de droit, la sienne et qu’il a malencontreusement, et depuis trop longtemps, abandonnée au profit du « fait économique » anonyme. Ce renouveau juridique de l’entreprise actera un retour de « l’ordre naturel », c’est-à-dire d’une organisation politique et sociale viable, compatible avec le concept de civilisation. Ce nouvel ordre politique rendra, à son tour, possible un renouveau géopolitique.

https://business.financialpost.com/investing/a-20-trillion-blackrock-vanguard-duopoly-is-investings-future

Voici pour vous le prouver l’exemple de Blackrock qui a pris l’ascendant en Suisse sur le monde politique. Ce mammouth qui pèse près de 7 trillions de dollar est omniprésent dans les allées du pouvoir. L’ancien patron de la banque centrale est le vice-président du manager d’actifs.

Blackrock suisse 5

Nous pourrions imaginer qu’il dicte même les décisions politiques. Et le « il » représente 2 à 3 personnes qui ont en mains la stratégie de l’entreprise, et donc une bonne part de l’avenir de l’économie planétaire. Le reste des collaborateurs sont des exécutants. De luxe, mais exécutants tout de même. Je vous invite à regarder cette vidéo:

https://www.cnnmoney.ch/shows/living-markets/videos/vblackrock-leading-shareholder-pack-swiss-stock-market

Ces captures d’écran de la vidéo citée affichent la présence de cette entreprise au sein de la crème des entreprises suisses du SMI (l’équivalent du CAC40). Le cumul de cette présence dans les différentes compagnies est un indicateur indiscutable de la présence politique de Blackrock.

Blackrock suisse 2Blackrock suisse 1

Blackrock suisse 4Blackrock suisse 3

Et dans le texte suivant, qui est une missive envoyée par le patron Larry Fink à ses collaborateurs, vous avez la confirmation que les Etats sont devenus impuissants, laissant du coup le soin à son entreprise à gérer l’environnement social. Blackrock suisse 8

Blackrock suisse 7

Blackrock suisse 6

Le patron de Blackrock se présente en tant que « conscience de Wall Street » et se donne une mission sociale et politique. Et que propose ces financiers hors normes pour sauver l’humanité? Eh bien la production d’encore plus de dettes.

L’inspiration leur vient directement de leur maître à penser Milton Friedman, père du néolibéralisme, qui savait dès les années 70 que son concept ferait caler l’économie et qui préconisa comme nouvelle étape au quantitative easing l’hélicoptère monétaire, ou revenu de base.

Mais comme vous l’avez compris, la source de la monnaie distribuée par des banques centrales ne serait pas issue de la planche à billets de l’Etat public (génératrice d’inflation), mais de celle des banquiers génératrice elle de déflation puisqu’elle se sert d’une part des liquidités disponibles (épargne, retraite,…) et d’autre part de nouvelles liquidités générées par des dettes comme contreparties.

La proposition choc de BlackRock pour affronter la prochaine crise

D’anciens banquiers centraux employés par le géant de la gestion d’actifs – dont Stanley Fischer et Philipp Hildebrand – pro posent de conférer aux banques centrales le pouvoir de financer directement l’économie. Pour l’Europe, ils préconisent même des prêts perpétuels à taux zéro aux particuliers. (Les Echos)

Blackrock, Vanguard et consorts sont les fils spirituels des grandes banques internationales qui avaient déclenché la guerre comme vu précédemment contre les Etats-Unis. D’ailleurs, c’est depuis ce territoire, sorte de base arrière, qu’ils ont lancé une offensive planétaire suite aux Accords de Bretton Woods qui a vu le dollar américain muté en monnaie de réserve mondiale.

Nous finissons avec un extrait de Dépossession:

«  »Le dollar ne pourrait survivre en tant que monnaie de réserve mondiale sans obliger les États-Unis à gérer des déficits sans cesse croissants. ». Nous sommes en octobre 1959, et ce diagnostic sans appel est celui de Robert Triffin[1] qui témoigne devant une commission du Congrès. Ces constats convergent avec ceux de Jacques Rueff[2] qui a longuement développé les mêmes thèses dans « le péché monétaire de l’Occident », ouvrage dans lequel il expliquait le mécanisme de la double pyramide des crédits[3].

Déjà en 1944, des conséquences dévastatrices en matière d’endettement avaient été prédites si le dollar américain venait à être choisi en tant que  monnaie de réserve mondiale. C’est pourquoi John Maynard Keynes avait défendu, dans le cadre des négociations de Bretton Woods, l’introduction du bancor, unité de compte réservée aux échanges internationaux, à laquelle les différentes devises nationales auraient été rattachées.

Or, malgré les avertissements, c’est bien l’option la plus risquée qui fut choisie. Ce jour-là, les États-Unis, en tant qu’État se sont liés les mains, et ont été condamné à un endettement croissant et abyssal. Pour le plus grand bonheur des gros banquiers. Relevons au passage que lors des négociations de Bretton Woods, le président Roosevelt[5] avait pour Assistant secretary of state for American republic affairs l’ancien banquier Nelson Rockfeller, descendant de la célèbre et richissime famille. Un heureux hasard pour les banquiers…. »

[1]Professeur d’économie à Yale
[2]Economiste et haut fonctionnaire français
[3]« Le péché monétaire de l’Occident », Jacques Rueff, Plon (disponible sur le site de l’Institut Coppet)
[4]Célèbre économiste britannique
[5]…et par la suite de Truman. Il deviendra vice-président des États-Unis (1974-1977)
Rueff couverture

Le livre de Rueff n’a plus été édité et le PDF a été supprimé du site de l’Institut de Coppet depuis la publication de Dépossession. Je vous mets le fichier ici aussi longtemps que cela me sera possible. Le péché monétaire de l’occident Jacques Rueff

Liliane Held-Khawam

A lire également

Blackrock, un pouvoir institutionnalisé. LHK.

Blackrock puissamment lié à l’industrie du pétrole. Novethic

Blackrock, le monstre de Wall Street. Arte

Explosion de l’agrégat monétaire M3, intimement lié à la création de monnaie contre dettes. Exemple

M3 plusieurs pays

Regardez l’explosion de cet agrégat en zone euro.

M3 euro money

Organization for Economic Co-operation and Development, M3 for the Euro Area [MABMM301EZM189S], retrieved from FRED, Federal Reserve Bank of St. Louis; https://fred.stlouisfed.org/series/MABMM301EZM189S, February 5, 2020.

Voici la M3 pour les Etats-Unis. Son évolution est impressionnante. Source Nous pouvons suivre l’histoire de la guerre monétaire livrée à ce pays par les grands financiers internationaux …

M3 USA

Organization for Economic Co-operation and Development, M3 for the United States [MABMM301USM189S], retrieved from FRED, Federal Reserve Bank of St. Louis; https://fred.stlouisfed.org/series/MABMM301USM189S, February 5, 2020.

Un petit pourcentage (5à10% environ) est le volume des billets et piécettes, qui sont elles émises sous contrôle des banques centrales. C’est l’agrégat M0.

M0 Etats unis

6 réflexions sur “Les bénéficiaires finaux de la conquête par la création monétaire privée demeurent anonymes. LHK

  1. Merci pour cette mine d’information.
    Le principe d’un empire qui veux gouverner la planète…

     » Contrôle les ressources de ton rival et tu contrôles ton rival »
    Ressources = monnaie, énergies, travail, argent, libertés, informations, éducations, santé, retraite, justices, esprit critique,…
    Proverbe Chinois, Sun TzuL’art de la guerre
    https://citation-celebre.leparisien.fr/auteur/sun-tzu

    J'aime

  2. J’aurais quelques fortes tendances à me méfier de monsieur Jacques Attali, non seulement vu son passé, mais aussi parce qu’il a explicitement dit qu’il rêve de voir installer un gouvernement mondial à Jérusalem.
    Quoiqu’il en soit, pendant qu’on retarde artificiellement la mort du système, les cadres supérieurs, y compris les 600 de Bercy, continuent de toucher leurs gros salaires.

    J'aime

  3. Pingback: Les bénéficiaires finaux de la conquête par la création monétaire privée demeurent anonymes . LHK | Raimanet

  4. Pingback: Les bénéficiaires finaux de la conquête par la création monétaire privée demeurent anonymes. LHK snbchf.com

  5. Jean-Marie GLANTZLEN: effectivement, il suffit de lire les écrits de ce sbire de la finance pour se convaincre de sa duplicité. Cet Attali me donne envie de vomir.

    J'aime

  6. Le Sophisme made in Thatcher/Attali :
    There Is No Alternative, TINA 1 :
    Dérégulation du Marché pour libérer la croissance (sinon c’est la pauvreté)
    TINA 2 :
    Gouvernement mondiale (NOM) pour réguler le Marché (sinon c’est le totalitarisme)

    Sauf que les TINA ne profitent qu’aux plus riche des plus riches, leurs actions vont à l’encontre des soi-disant buts recherchés.
    TINA 1 ne libère rien du tout mais crée de la pauvreté.
    TINA 2 ne régulera rien du tout mais créera un totalitarisme absolu.

    Solution rationnelle :
    Remettre en cause TINA 1 et non lui ajouter TINA 2. On ne se guérit pas d’un empoisonnement en ajoutant une autre dose de poison.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s