Géoingénierie, la société civile dit NON! Attac France

Manifeste contre la géo-ingénierie : bas les pattes !

Plus de 110 organisations du monde entier, provenant de 5 continents, dont Attac France, publient à l’occasion de la réunion du GIEC en Corée du Sud un manifeste exigeant l’arrêt immédiat des expériences de géo-ingéniérie actuelles et prévues dans les mois à venir et l’interdiction pure et simple de la géo-ingéniérie. Cet ensemble de solutions techniques à grande échelle visant à bloquer une partie des rayons du soleil, réfléchir la lumière du soleil ou capturer les émissions de gaz à effet de serre, avec des effets dévastateurs sur l’environnement, les écosystèmes et les communautés du monde entier. A l ’occasion de la publication du rapport du GIEC sur le 1.5°C, cette coalition d’organisation appelle à déployer les solutions déjà éprouvées et moins risquées, mais qui restent marginalisées dans les délibérations sur le changement climatique.

 

 

Nous, organisations de la société civile, mouvements populaires, peuples autochtones, organisations paysannes, chercheurs et chercheuses, intellectuel-le-s, écrivain-e-s, travailleurs, travailleuses, artistes et autres citoyen-ne-s concerné-e-s du monde entier, nous opposons à la géoingénierie en ce qu’elle est une proposition dangereuse, absolument inutile et injuste pour lutter contre le changement climatique. Le terme géoingénierie fait référence aux interventions technologiques destinées à atténuer certains symptômes du changement climatique en agissant à grande échelle sur les océans, les sols et l’atmosphère de la planète Terre.

Etant donné la gravité des risques que la géoingénierie fait peser sur la biodiversité, l’environnement et les modes de vie et moyens de subsistance, en particulier dans le cas des communautés autochtones et paysannes, nous exigeons :

  • L’interdiction des expérimentations et du déploiement de la géoingénierie
  • La création d’un système de gouvernance multilatéral des Nations Unies qui soit international, transparent, participatif et qui se charge de faire respecter ces interdictions. Le moratoire sur la géoingénierie de la Convention sur la Diversité Biologique et l’interdiction par le Protocole de Londres de la fertilisation des océans en sont des points de départ.
  • La cessation immédiate de toutes les expériences prévues en plein air, y compris :
    • Le projet SCoPEx, une expérience visant à injecter des aérosols dans la stratosphère dans le cadre du programme de géoingénierie solaire de Harvard, prévu en 2018 en Arizona, tout près de la frontière mexicaine
    • L’expérience d’éclaircissement de nuages marins (The Marine Cloud Brightening Project) prévue dans la baie de Monterey, en Californie
    • Le projet Ice911, qui vise à épandre des microbilles de verre sur la glace et la mer en Alaska
    • Les projets Oceaneos de fertilisation des océans au Chili et au Pérou

Manifeste contre la géoingénierie: home_manifesto-fr-1

Source: https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/manifeste-contre-la-geo-ingenierie-bas-les-pattes

4 réflexions sur “Géoingénierie, la société civile dit NON! Attac France

  1. A part la reforestation et le nourrissage du phytoplancton (mais pas avec n’importe quoi) le reste est est plutôt du domaine des apprentis sorciers en catastrophes !

    J'aime

  2. Voici ce que dit le Fils de l’homme ( le Schilo qui veut dire  » Celui contre lequel on ne peut rien et dont le jugement et la parole sont La Parole de DIEU  » ):

    Extrait:

    Le climat au soir du monde

    (26) En dehors de ces choses, il faut savoir que les déserts ne se développent pas aujourd’hui à cause d’un quelconque changement climatique naturel ; car, le climat de la Terre, désormais stabilisée sur son orbite, ne change pas. L’accroissement des déserts est essentiellement dû au surnombre d’hommes et à leurs activités. En effet, au terme de ces siècles du malheur, nous voyons la température de l’atmosphère s’accroître, non par effet de serre mais parce que la mince couche d’air est chauffée en permanence et toujours plus par les nombreux incendies de forêt, par l’intense chaleur des villes de plus en plus monstrueuses, par le nombre insoutenable d’êtres humains et de bêtes d’élevage, par l’industrie, par les énormes surfaces bitumées, et par les innombrables véhicules et autres engins qui parcourent la terre, les mers et le ciel. Outre leur grand réchauffement et leur pollution, les masses d’air sont alors stagnantes ou turbulentes, en ayant pour conséquences de graves perturbations atmosphériques qui provoquent des inondations dévastatrices ici et des sécheresses catastrophiques là, car tout le climat est déséquilibré.

    (27) Le climat tempéré de notre planète est dû à la chaleur interne produite par le noyau, qui se fait sentir depuis le fond de la mer jusque dans les airs, et à la température solaire qui est idéale sur l’orbite où nous nous trouvons. L’équilibre climatique qui en résulte ne doit point être perturbé par l’homme, sinon il faut s’attendre rapidement à la fin de tout ce qui vit.

    (28) Aujourd’hui cependant, chacun peut constater que la très fine couche atmosphérique ne peut plus s’épurer convenablement. Il faut que cela se termine, car l’air se pollue tous les jours davantage, et la température s’élève, comme le montre à l’évidence la fonte des glaciers. Sachez aussi à ce sujet, et contrairement à ce qu’il se dit, que la fonte des glaces due au réchauffement sensible de l’air ne peut élever le niveau de la mer d’aucune manière. Un enfant comprend que si une augmentation de la température atmosphérique fait fondre la glace, elle fait aussi évaporer l’eau en conséquence, en laissant inchangé le niveau de la mer… Seule l’épaisseur de l’atmosphère s’accroît dans cette affaire, et change le climat en conséquence.

    (29) Mais en raison de la surpopulation qui va croissante, de l’industrie qui ne cesse de se développer, de l’augmentation continuelle des machines utilisant la combustion, des villes qui s’étendent à l’infini, de la déforestation qui se généralise, et de tout ce qui résulte de l’abandon des valeurs essentielles de l’existence montrées par la loi, les conditions de vie à l’origine du monde régressent quotidiennement. Si donc rien n’interrompait leur destruction, le monde s’approcherait du moment où plus aucun être ne pourrait subsister. Pensez que si seulement les insectes ou certains d’entre eux disparaissaient du monde, le monde entier disparaîtrait avec eux.

    (30) Chacun sait qu’il suffit de peu pour déséquilibrer un tout et y mettre un terme. C’est pourquoi la détérioration climatique que l’on constate au soir du monde est une infamie quasi volontaire commise par les gouvernants. Or, plus rien ne peut arrêter l’amplification d’une telle calamité, si ce n’est la fin de ceux qui se donnent des pouvoirs sans anticiper leurs responsabilités.

    Aimé par 1 personne

  3. Quand on regarde le ciel chaque jour (surtout tôt le matin) que le bon Dieu fait, on se rend compte des dégâts et de ce qui est épandu au dessus de nos têtes. Parce que je peux vous dire que ces charognards commencent très tôt le matin pendant que les couillons prennent leur bagnoles pour aller bosser. Plus cynique tu meurs.

    Cette année, parce que nous avons un peu de canicule, on nous parle de changement climatique apocalyptique alors que les maladies que l’on peut observer sur les plantes, les cultures et les arbres ainsi que le déssèchement des sols sont uniquement dûs à l’aluminium (entre autres) qui est balancé dans les épandages aériens. Les Etats Unis et surtout l’état de Californie qui ont été les premiers cobayes en savent quelque chose.

    Donc il serait temps de s’intéresser à ce problème vital qui est numéro 1 car à ce rythme notre environnement ne va pas tenir le coup encore longtemps et nous avec. Bref ça urge mais en fait tout le monde s’en fout et ne cherche même pas à savoir. Comme d’habitude, c’est advienne que pourra. Et si vous avez le malheur d’en parler même en amenant des preuves vous vous faites traiter de complotiste.

    Nous finirons tous par crever par notre connerie et notre fainéantise intellectuelle. En un petit siècle, nous sommes devenus une espèce totalement dégénérée en décalage complet avec tout le vivant qui nous entoure. Nous ne survivons que par la destruction donc voués à terme à disparaitre puisque nous sommes notre propre perte. C’est l’image même du gars qui scie la branche sur laquelle il est assis. Et vu où l’humanité en est arrivée, franchement le plus tôt sera le mieux. Vous allez surement trouver mon discours extrême mais quand on voit comment le 1 % impose sa loi au reste de milliards d’individus qui sont sur la planète, il n’y a vraiment pas grand chose à espérer de la race humaine…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s