Nouveau monde: La géoingénierie. Science et Avenir/AFP

La géoingénierie, plan B controversé pour sauver le climat-AFP/Simon MALFATTOLa géoingénierie, plan B controversé pour sauver le climat-AFP/Simon MALFATTO

Scientifiques et stratèges du climat sont réunis cette semaine à Berlin pour débattre de la façon dont les technologies de manipulation du climat (ou géo-ingénierie) pourraient en partie compenser notre incapacité à réduire suffisamment les gaz à effet de serre responsables du réchauffement.

Fin 2015, 195 pays se sont engagés à contenir la hausse de la température mondiale « bien en deçà de 2°C » voire 1,5°C par rapport au niveau d’avant la Révolution industrielle. Mais l’accord de Paris ne précise pas comment et quand ces objectifs doivent être atteints.

Or la température a déjà augmenté d’un degré, entraînant tempêtes tropicales et vagues de chaleurs meurtrières, incendies… Des conséquences dramatiques qui indiquent que le temps ne joue pas en notre faveur et que l’éventail des solutions se rétrécit.

Michael Taylor, spécialiste de l’atmosphère à la West Indies University, a rappelé cette semaine à Berlin l’urgence d’agir après les deux cyclones de catégorie 5 qui ont récemment dévasté les Caraïbes. « Le climat de la région va tellement changer qu’il ne va pas seulement être inhabituel, il sera sans précédent », a-t-il déclaré.

« Il est devenu très clair que parvenir aux 2°C, et plus encore à 1,5°, dépendra beaucoup de notre capacité à extraire de grandes quantités de CO2 de l’atmosphère », a dit Naomi Vaughan, climatologue à l’Université d’East Anglia (Grande-Bretagne), devant les scientifiques réunis pour la 2e Conférence d’ingénierie du climat.

De fait, 90% des projections climatiques du groupe d’experts du Giec donnent un rôle clé à ces « émissions négatives » (retirer du CO2 de l’atmosphère) si le monde veut rester sous les 2°C.

Parmi les projets de capture du CO2 figurent l’intensification de l’érosion des roches (phénomène qui absorbe le CO2), la production à grande échelle de charbon de bois à partir de déchets organiques, la récupération du CO2 émis par la combustion de biocarburant ou encore l’aspiration du dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère.

La plantation massive d’arbres – qui stockent le CO2 – est elle aussi considérée comme faisant partie des méthodes d’élimination du dioxyde de carbone.

– Une pente dangereuse? –

L’autre approche, beaucoup plus controversée, le contrôle du rayonnement solaire, consiste à renvoyer assez de rayons solaires dans l’espace pour abaisser la température mondiale d’un degré ou deux.

La méthode consisterait à injecter dans la stratosphère des milliards de particules réfléchissantes, ou à accroître par des procédés chimiques la brillance de nuages.

« Il sera très difficile d’atteindre l’objectif de l’accord de Paris de rester sous les 2°C sans avoir recours à au moins une, si ce n’est deux, de ces formes de géo-ingénierie », estime Mark Lawrence, directeur de l’Institute for Advanced Sustainability Studies basé à Potsdam.

Mais pour certains scientifiques, la géo-ingénierie est une pente dangereuse.

« Elle détourne l’attention de la nécessité de réduire les émissions » de gaz à effet de serre, estime Jean-Pascal van Ypersele, professeur à l’Université catholique de Louvain et ancien vice-président du Giec. « Retirer le CO2 donne l’illusion que nous pouvons continuer à utiliser les énergies fossiles indéfiniment », a-t-il déclaré à l’AFP.

D’autres experts s’inquiètent surtout d’une manipulation du rayonnement solaire.

« C’est la première fois depuis le développement des armes nucléaires que nous avons un ensemble de technologies porteuses de conséquences sur la Terre ainsi que sur la société humaine, à une échelle planétaire », souligne Arunabha Ghosh, président du Conseil de l’énergie, de l’environnement et de l’eau à New Delhi.

Le contrôle du rayonnement solaire pourrait notamment perturber les précipitations, et donc l’agriculture, relèvent ces critiques.

Les effets secondaires – réels ou supposés – de cette technique risquent aussi de provoquer des conflits, ajoute Myles Allen, qui dirige le groupe de recherche sur le climat de l’Université d’Oxford. Les pays victimes d’une sécheresse, explique-t-il, pourraient par exemple accuser quiconque utilise le contrôle du rayonnement solaire d’en être responsable.

Ces technologies pouvant être développées unilatéralement par un pays ou une entreprise, il s’agira aussi de savoir qui déterminera les règles régissant leur usage.

« Nous devons imaginer des accords gouvernementaux qui n’ont jamais été imaginés auparavant », relève M. Ghosh, soulignant cependant qu’entretemps, la recherche doit se poursuivre.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat-la-geo-ingenierie-arrive-dans-le-debat_117294

10 réflexions sur “Nouveau monde: La géoingénierie. Science et Avenir/AFP

  1. Dans tous ces articles, il serait bon que soit cité le pourcentage du CO2 émis par l’activité humaine. Honnêtement ! Si je ne m’abuse, il doit s’agir d’une proportion de 0.15% environ. Alors, il est peu probable que nos efforts répétés fasse baisser significativement la masse de CO2 dans l’atmosphère, par contre, cela va générer des recettes pour certains à hauteur de dizaines, voir de centaines de milliards de dollars. Tout cela prélevé sur le dos des habituels gogos: les restes des classes moyennes de par le monde.

    J'aime

  2. Essayant d’informer des personnes de ma connaissance sur ce phénomène de géo-ingéniérie du climat avec des documents officiels à l’appui, je me suis faite traitée de complotiste. Force est de constater que les gens sont vraiment trop cons et c’est franchement déprimant. Je crois que nous crèverons non pas de cette oligarchie qui nous empoisonne mais de la bêtise de nos compatriotes qui ne font même pas l’effort de s’y intéresser. Si les gens n’ont même pas l’instinct de conservation pour eux même ni même pour leur progéniture, que faire ?

    A voir : extrait d’un documentaire qui devrait bientôt sortir. Edifiant car on y apprend la collusion depuis des années entre les pouvoirs politiques et les industriels pour nous imposer en silence ce suicide collectif.

    J'aime

  3. Oui. D’où la reprise de cet article (de l’AFP tout de même)! Vous pouvez l’utiliser.
    Quant aux gens, ils ont simplement peur de tout cela. Ca peut se comprendre…

    J'aime

  4. @LHK

    Tout ce qui vient de l’AFP de nos jours n’est plus vraiment une référence ! Et on sait bien qu’elle est aux ordres et ne diffuse ce que le pouvoir lui dit de diffuser. D’ailleurs cet article est très aseptisé et ne dit en rien de ce qui se passe véritablement. C’est Alice au pays des merveilles alors que ce qui se trame c’est Voyage au bout de l’enfer….

    Parce que vous croyez que je n’ai pas eu peur quand j’ai pris connaissance de tout cela il y a quelques années ? Ne croyez vous pas que j’ai été pétrifiée de me rendre compte que les gens qui gouvernent mon pays collaborent allègrement pour détruire notre environnement mais aussi notre santé ?

    Si je suis votre raisonnement, ne croyez vous pas que les gens qui ont combattu Hitler pendant la seconde guerre mondiale n’ont pas eu peur, qu’ils soient soldats, civils ou résistants ? Pourtant cela ne les a pas empêché de se battre et heureusement pour nous car où en serions nous à présent. La peur n’a jamais excusé la passivité et la lâcheté. La peur est au contraire bénéfique car elle sert à mesurer le danger. Tout le monde a le droit d’avoir peur, c’est humain et c’est utile mais le tout est de ne pas y succomber et surtout de faire marcher sa tête !

    Ce que je ne pardonne pas à ceux qui persistent à ignorer le problème c’est de ne même pas porter attention à ce qu’on leur dit ni même aux documents avérés qu’on leur présente. Qu’ils s’informent et après qu’ils se fassent eux même une opinion mais au moins en connaissance de cause ! Quelle paresse intellectuelle alors qu’on les emmène tout droit vers l’abattoir. Même les animaux réagissent mais eux non, ils préfèrent ne pas en entendre parler et advienne que pourra. Incapables de réagir alors que la vie de leurs gosses est en danger. C’est révoltant de les voir si indifférents alors que leur famille, leurs enfants et leurs proches peuvent à leur tour devenir autistes, cancéreux, atteints de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson et autres joyeusetés. Alors que l’on sait que c’est en rien une fatalité mais seulement provoqué par le trafic d’industriels et autres psychopathes avec l’entière collaboration de nos gouvernants.

    Je vous invite vivement à prendre connaissance de la lettre ouverte qu’a adressée récemment le scientifique américain J. Marvin Herndon aux responsables du GIEC. Il est membre depuis 45 ans de l’AGU (American Geophysical Union) et tout ce qui y est dit est riche d’enseignements sur ce que font en secret et depuis plusieurs décennies nos autorités au dessus de nos têtes.

    A diffuser largement car à y regarder de plus près, cela me parait bien être un plan de réduction de la population mondiale car le phénomène est bien mondial. Cette pollution tue et tuera de plus en plus dans les années et décennies à venir. Il est grand temps de se réveiller et de faire face à nos peurs car c’est à terme et au train où vont les choses l’avenir de la planète et de l’humanité qui est en jeu. Sans rire !

    Faire défiler jusqu’au 2ème article : http://www.cielvoile.fr/tag/actualite/

    Texte en anglais et format pdf : http://www.nuclearplanet.com/aguol1.pdf

    Cordialement

    J'aime

  5. La Création, la Nature, sont sans doute très bien équilibrées. Mais équilibrées dans le long et très long terme. Nous savons qu’il y a eu des cycles climatiques dès avant le déploiement des hommes sur cette terre et bien avant le déploiement de la révolution industrielle et toutes ses suites, quelque soit le modèle qui pourrait représenter les aléas climatiques y compris le réchauffement qu’on constaterait actuellement.
    Dans cette question de première importance, on n’entend jamais parler des recherches de Milankovich, glaciologue, qui fut, dans la première moitié du 20ème siècle, le pionnier des recherches sur les variations des glaciations relativement à l’inclinaison de la Terre sur son orbite avec les paramètres s’y rapportant.
    D’autre part (et c’est mon avis personnel) s’il y a des cycles climatiques, ceux-ci n’ont pas attendu le déploiement des activités humaines sur ce Globe. Ainsi, il est fort probable que si réchauffement il y a, ce serait une combinaison, d’une part d’un réchauffement climatique naturel quelles que soit les modalités et circonstances géophysiques et cosmiques de ce réchauffement actuel qui pourrait être « routinier » à cette échelle, et, d’autre part ce cycle naturel pourrait se superposer avec les effets climatiques des activités humaines se déployant massivement depuis environs un siècle et demi. Ici, statistiquement, les minimas et les maximas ne se contrebalanceraient plus ou moins, mais s’accumuleraient en minima ou en maxima (on ne sait). D’où les forts ‘effets’ climatiques que nous percevons sur Terre et vivons à une cadence, semble-t-il, s’accélérant.
    Il n’empêche que l’énergie solaire doit avoir toutes nos priorité malgré la « barrière infranchissable » de l’argent. L’argent, sa création et ses traitement, n’étant aucunement dans des mains servant le bien public. L’énergie solaire et toutes celles qui lui correspondent sera une libération très concrète. En plus avec une dimension symbolique éclairant la Terre comme les esprits que l’énergie solaire n’est pas une énergie tellurique et chtonienne comme le pétrole, et le gaz, mais bien, à notre modeste échelle, une énergie venant au sens strict de ciel (ou Ciel) saine, sainte, pour le corps comme pour l’Esprit!

    J'aime

  6. @LHK

    C’est sûr que les hypocrites de l’AFP sont bien obligés d’en parler un peu vu qu’on en parle de plus en plus. Même la Chine vient de dévoiler le budget qu’elle y accordait.

    Le soleil brille alors bon week-end et profitons en pendant que nous le pouvons encore. Mais gardez tout de même un oeil sur ce qui se passe au dessus vos têtes car les chemtrails ne devraient pas tarder à réapparaitre. Et là haut il se passe de bien drôles de choses….

    J'aime

  7. Il y a quand même une interrogation:
    Nous vivons tous sous le même ciel. Pauvres comme milliardaires. ces derniers, ou leurs descendances seraient-ils immunisés contre les effets négatifs éventuels de ces manipulations du climat?
    cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s