Un officier blâmé pour son talent d’analyse ! David MAITROT


Spécialiste des questions internationales et de défense, Hadrien Desuin est essayiste. Il vient de publier La France atlantiste ou le naufrage de la diplomatie (éd. du Cerf, 2017).

Le 27 juin 2018, le Conseil d’État a confirmé le blâme infligé le 12 mai 2017 à un capitaine de gendarmerie pour avoir publié sur internet des analyses géostratégiques écrites sous le nom de plume d’Hadrien Desuin.

 

Qu’on les approuve ou non, reconnaissons que ses textes résolument gaulliens sont intéressants, bien écrits, sérieux, et diffusés sur des supports de qualité : le Figaro, la Revue des Deux Mondes, Causeur, sans oublier un livre aux Éditions du Cerf. On est loin, très loin, d’un agité qui se défoulerait sur internet comme au café du commerce ! Et pourtant….

Jean-Hugues Matelly, Bertrand Soubelet, Pierre de Villiers, maintenant Hadrien Desuin.

Je trouve inquiétante et regrettable la volonté de l’Exécutif de s’octroyer le monopole de la réflexion sur les sujets de défense et de sécurité, et d’empêcher les militaires de nourrir le débat public et citoyen de leur expérience et de leur expertise.

A l’heure où l’on ne cesse de s’inquiéter des « fake news » et où les idéologies exacerbées tentent de se substituer aux faits objectifs, la vision militaire, fermement ancrée dans le réel, serait pourtant plus que jamais nécessaire.

A l’heure où des jeunes en quête d’un idéal et qui refusent de subir peuvent se laisser tenter par l’islam radical ou la contestation violente, le monde militaire offre l’exemple d’un engagement constructif, citoyen et crédible au service de tous, dans l’éthique et dans l’action. Ou oserait-on prétendre que les compagnons d’armes d’Imad Ibn Ziaten et Arnaud Beltrame n’ont rien à dire à la France ?

N’est-il pas plutôt temps que le pouvoir politique laisse parler les militaires au lieu de parler en leur nom au-dessus de leurs cercueils ?

Devoir de réserve, me dira-t-on. Certes. Mais n’avons-nous pas aussi un devoir de vérité vis-à-vis du seul et unique détenteur de la souveraineté, c’est à dire le peuple français, et vis-à-vis de ses représentants légitimes, c’est-à-dire le Parlement ?

Notre loyauté n’est pas envers l’État, mais envers la Nation (n’oublions pas justement Charles de Gaulle), mais que devient cette loyauté si nous laissons le gouvernement (de quelque bord politique qu’il soit) s’accaparer la parole et la pensée sur des sujets majeurs pour lesquels nous sommes les « sachants » par excellence ?

De quel droit le gouvernement pourrait-il empêcher les parlementaires d’entendre d’autres visions et d’autres idées que les siennes ? De quel droit le gouvernement pourrait-il empêcher les citoyens de nourrir leur réflexion à d’autres sources que la sienne ? Tant qu’il qu’il n’y a ni désinformation, ni atteinte à l’honneur de l’Armée, ni révélation de secrets stratégiques, ni déloyauté vis-à-vis de la France.

Or, autant que je sache et si j’en juge à ce que j’ai lu de leur plume, Jean-Hugues Matelly, Bertrand Soubelet, Pierre de Villiers et Hadrien Desuin n’ont toujours cherché qu’à servir la France, qu’à alimenter des débats nécessaires et parfaitement légitimes, qu’à informer les citoyens pour les encourager à prendre leur citoyenneté à bras le corps en s’intéressant à des sujets majeurs pour notre destin collectif.

On nous parle beaucoup, et à juste titre, de l’importance stratégique du « lien Armée-Nation ». N’est-il pas censé être au cœur de la PSQ ? Or, de Sun Tzu à Clausewitz en passant par Ibn Khaldoun, on sait que tout divorce entre le peuple et ceux qui ont pour mission de le défendre est une catastrophe. Le peuple se retrouve moralement désarmé face aux ennemis de la Nation, et les détenteurs de la force légitime se démotivent ou pire, en arrivent à mépriser ce qu’ils finissent par percevoir comme une « populace » qui ne les comprend pas et ne les soutient plus. Est-ce ce que nous voulons ?

Ne nous méprenons pas. Il n’est pas question pour nous de faire de la « politique politicienne », en soutenant servilement ou en critiquant mécaniquement tel camp ou tel parti plutôt que tel autre. Mais avons-nous encore le droit de laisser nos concitoyens dans l’ignorance des faits que nous constatons ? L’opinion publique est le centre de gravité stratégique des démocraties libérales. N’est-il pas de notre devoir de renforcer la résilience de ce centre de gravité, non pas évidemment en lui faisant croire que nous seuls détiendrions la vérité, mais en lui apportant notre expertise pour alimenter et encourager sa réflexion, pour l’aider à ce que cette réflexion et ses décisions soit les plus lucides possible ?

La citoyenneté est une responsabilité encore plus qu’un ensemble de droits, et les Français méritent mieux que du pain et des jeux : ils méritent qu’on les pousse à s’interroger sur la complexité du monde contemporain, à s’impliquer dans les choix essentiels qui conditionnent l’avenir de notre Nation.

Et gageons qu’une telle prise de conscience collective servirait aussi à rendre sa crédibilité à la classe politique, ou du moins aux hommes et aux femmes politiques qui servent la République plutôt que de se servir d’elle – j’ose croire qu’il y en a, et plus sans doute qu’on ne le dit parfois ! Mieux nos concitoyens pourront se former et s’informer sur les enjeux de défense et de souveraineté, mieux ils comprendront le poids des responsabilités qui pèsent sur leurs élus, et pourront apprécier leur engagement et même accepter leur humaine faillibilité.

Je ne partage pas forcément les analyses, les opinions ou les propositions de Jean-Hugues Matelly, Bertrand Soubelet, Pierre de Villiers ou Hadrien Desuin. Mais j’estime qu’ils n’ont rien fait d’autre que défendre par la plume ce qu’ils avaient fait serment de défendre par les armes. Le Conseil d’État a fait précéder sa décision de la mention « Au nom du Peuple Français. » Eux quatre ne prétendent peut-être pas avoir agi en son nom, mais au moins ont-ils agi à son service.

Lieutenant-colonel David MAITROT

OAC du groupement du Haut-Rhin,  Membre du CFMG

https://www.assogendarmesetcitoyens.com/single-post/2018/07/18/Un-capitaine-bl%C3%A2m%C3%A9-pour-son-talent-d%E2%80%99analyse-

Hadrien Desuin : « Emmanuel Macron, la fin tant attendue du néoconservatisme ». Par 

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Dans son entretien accordé au Figaro le 21 juin, Emmanuel Macron s’exprime notamment sur ses positions internationales en Syrie. Hadrien Desuin décrypte pour FigaroVox les déclarations du Président de la République.


FIGAROVOX.- Dans son grand entretien au Figaro du 21 juin Emmanuel Macron s’est exprimé sur ses orientations internationales. Contrairement à son prédécesseur François Hollande, il ne fait pas du départ de Bachar Al-Assad une condition nécessaire au règlement du problème syrien. Qu’est-ce que cela vous inspire?

Hadrien DESUIN.- C’est une position qu’Emmanuel Macron avait déjà avancée devant Vladimir Poutine à Versailles. Elle se confirme. Il se range définitivement à l’avis de Jean-Yves Le Drian qui revendique cette ligne depuis les attentats de 2015. En tant que ministre de la Défense, il avait alors souhaité un changement de cap en Syrie avec l’intention de se coordonner avec la Russie. L’idée était de participer davantage aux frappes contre Daech et de cesser de soutenir militairement des rebelles trop proches du djihadisme. Malheureusement Laurent Fabius puis Jean-Marc Ayrault ont freiné de tous leurs poids et François Hollande n’a pas insisté.

Le retour à une approche plus réaliste de la situation au Proche-Orient est très appréciable.

Le retour à une approche plus réaliste de la situation au Proche-Orient est très appréciable. Emmanuel Macron pourrait rompre avec une vision complètement déconnectée du terrain syrien en vogue depuis 2011. Cet aveuglement idéologique reposait sur deux postulats: premièrement, Bachar Al-Assad est trop faible pour rester au pouvoir, deuxièmement, il est la cause de l’expansion de Daech. Les dernières déclarations d’Emmanuel Macron replacent nos intérêts de sécurité au dessus des postures de justicier international sans les évacuer complètement. Le changement de régime par la force ne résout rien au Moyen-Orient. La démonstration a déjà été faite avec Saddam Hussein en 2003 en Irak et avec Muammar Kadhafi en Libye en 2011. Imposer la démocratie par les armes et par le biais des milices islamistes c’est une stratégie d’«apprenti sorcier» qui aurait due être abandonnée depuis le début des troubles en Syrie. Nous n’avons pas les moyens d’attiser un troisième foyer djihadiste en Syrie, simplement pour apaiser nos consciences. Avec le bouclier russe, il est de toutes les façons inenvisageable de plaquer cette doctrine néo-conservatrice et unilatérale en Syrie.

Le Président de la République a cependant fermement réaffirmé l’existence de «lignes rouges», notamment les armes chimiques. Comment l’expliquez-vous?

Je pense qu’il s’agit de rassurer son aile interventionniste et atlantiste car le Président n’aime pas les solutions univoques. Il avait ouvert la possibilité de riposte militaire dans le cadre de l’ONU lorsqu’il était en campagne présidentielle et qu’une base aérienne de Bachar Al-Assad avait été attaquée à coups de Tomahawk. Le Conseil de Sécurité est en effet un garde-fou contre les tentations interventionnistes irréfléchies. L’origine des frappes chimiques n’est pas si simple à déterminer dans l’instant sauf à se fier à des agences de presse controversées. Après l’épisode de 2013 à Damas, il a fallu dépêcher une équipe d’enquêteurs indépendants sous l’égide de l’ONU. Cette impartialité nécessite du temps et du calme. Une riposte émotive et colérique, sur le modèle de ce qu’a décidé en plein dessert Donald Trump au printemps, parait très aléatoire. Un accord de désarmement chimique est toujours préférable à une aventure militaire.

La possibilité de frapper Al Qaida en Syrie dans son fief d’Idlib serait une avancée importante à condition de se coordonner avec la Russie.

A Versailles, le Président n’a d’ailleurs pas directement ciblé le gouvernement de Damas mais tous les belligérants qui feraient usage d’armes chimiques. Ce qui ouvre aussi la possibilité de frappes contre Al Qaida en Syrie. Jusqu’à présent les cibles de la France en Syrie se concentraient sur Daech dans l’Est du pays. La possibilité de frapper Al Qaida en Syrie dans son fief d’Idlib serait une avancée importante à condition de se coordonner avec la Russie qui exerce le contrôle de l’espace aérien dans cette province.

Emmanuel Macron déclare notamment «Avec moi, ce sera la fin d’une forme de néoconservatisme importée en France depuis dix ans»…

Pour qui dénonce l’emprise d’une petite caste néo-conservatrice jusqu’au plus haut niveau de l’État, c’est une grande satisfaction de voir l’Élysée identifier le danger d’une diplomatie prisonnière d’un discours moral, pseudo-humanitaire et sous influence des faucons de Washington et de l’OTAN. L’arrogance de Donald Trump aide beaucoup Emmanuel Macron à tourner la page de la décennie Sarkozy-Hollande et à formuler une forme de restauration des ambiguïtés du chiraquisme. La France maintient ses sanctions contre Moscou par exemple. Elle a accepté lors du dernier sommet de l’alliance atlantique à Bruxelles que l’OTAN participe à la guerre en Irak-Syrie. L’ambassade de France à Damas reste fermée. Le combat n’est donc pas gagné car toute une génération de diplomates installés par Nicolas Sarkozy, Bernard Kouchner et Laurent Fabius est en place.

Omniprésent dans les cercles de réflexion du quai d’Orsay et de la Défense, le parti « ultratlantiste » infuse toute notre administration.

Cette génération néo-conservatrice a grandi sous la présidence Reagan et a voulu rompre avec la tradition française de la raison d’État tout en ringardisant la synthèse gaullo-mitterrandienne. Il est difficile pour elle de se remettre en cause et de faire le bilan de 25 ans d’échecs stratégiques. Omniprésent dans les cercles de réflexion du quai d’Orsay et de la Défense, le parti «ultratlantiste» infuse toute notre administration depuis que les acolytes de Thérèse Delpech se sont multipliés dans les années 90 et 2000. Sous les feux de la rampe depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir, ils font part de leur amertume suite à l’entretien du président au Figaro. Ils ne s’y attendaient pas mais n’ont pas dit leur dernier mot. Leur obsession c’est le combat contre la Russie et l’Iran. Malgré Donald Trump, les faucons français exercent donc une pression interne et externe pour qu’Emmanuel Macron se tourne à nouveau vers l’Amérique et l’OTAN.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/06/26/31002-20170626ARTFIG00127-hadrien-desuin-emmanuel-macron-la-fin-tant-attendue-du-neoconservatisme.php

24 réflexions sur “Un officier blâmé pour son talent d’analyse ! David MAITROT

  1. Qui a organisé la « fuite » en ce qui concerne son patronyme réel ? Ce type de délation, lui, est d’une saleté repoussante.
    Sur un autre plan l’exemple de l’action contre Zoé Shepard était tout aussi crapuleux, à telle enseigne que le film qui devait être tiré de son livre (dont il semblerait qu’elle ait vendu les droits) ne sortira jamais sur les écrans..

    Aimé par 2 personnes

  2. Outre assurer un registre d’exhibitions programmées pour témoigner d’une autorité et d’une efficacité illusoires, l’exécutif ne s’octroie pas le « monopole de la réflexion » parce qu’il n’y a pas de réflexion.
    Tout réside dans la rythmique de la  com’, tout se fait dans la gesticulation du moment et atteste sinon d’un  amateurisme affligeant, plus sûrement de la profonde  méconnaissance des dossiers par leurs impétrants, ce qui est plus gênant.

    Aimé par 1 personne

  3. Houlala ! Il y en a des choses à dire !

    En ce qui concerne le premier article, déjà citer

    – un Soubelet qui s’est vautré En Marche pour les dernières présidentielles et a vite retourné casaque vu le tollé que cela a provoqué,

    – un de Villiers qui a fait toute sa carrière au frais du contribuable puis son beurre en vendant son bouquin « Servir » (histoire de s’engraisser encore un peu plus) avant de rejoindre la plus grosse agence américaine de consulting qui travaille principalement avec des banques

    ça commence vraiment mal !

    Je rappelle pour ceux qui ne le saurait pas que ce général de Villiers est surtout un gratte papier qui compte seulement en opération 5 mois au Kossovo puis 5 autres en Afghanistan sous le commandement de l’OTAN. Donc pas vraiment une expérience de baroudeur sur le terrain puisque le plus gros de son expérience a été faite en France au ministère des armées et comme « baveux » auprès du président de la Ripoublique. Et au regard de ce que nous savons à présent sur ce qui s’est passé en ex Yougoslavie puis en Afghanistan, il n’y a pas franchement de quoi être fier. La Bosnie est devenue une base arrière des terroristes et un fief du salafisme de l’Arabie Saoudite. Quant à l’Afghanistan, il est à présent le plus grand producteur d’opium du monde et ce n’est plus un secret pour personne que c’est pour le compte de l’Oncle Sam.

    L’armée française est devenue une grosse merde vendue à l’OTAN, qui a externalisé beaucoup de ses fonctionnements avec pour résultat moins de professionnalisme mais aussi un matériel obsolète et de moins en moins opérationnel. Même notre ministère de la Défense appartient au privé et l’Etat ne fait que payer un loyer avec un coût de fonctionnement encore plus onéreux dans un partenariat public/privé si cher à nos présidents. Faut bien que leurs copains du CAC40 continuent à se remplir les poches.

    http://www.opex360.com/2018/02/07/ministere-armees-appele-a-clarifier-relations-opale-defense-loperateur-prive-balardgone/

    L’heure est à la privatisation des armées. Avec l’augmentation exponentielle des conflits à l’étranger dans un esprit de domination des énergies et des ressources avec l’appétit insatiable du complexe militaro-industriel, une armée nationale n’est plus tenable, sachant que les pertes sont toujours mutualisées et les profits privatisés.

    Tout avait été déjà très bien expliqué il y a trois ans par un ancien officier de l’armée française qui lui avait eu l’intelligence de partir avant le déluge ce qui lui a d’ailleurs permis d’avoir une liberté de parole.


    Depuis un bon moment déjà, l’armée française ne sert plus qu’à défendre les intérêts de pays auxquels nos présidents se sont vendus ou bien à défendre les intérêts de riches entreprises françaises notamment dans nos anciennes colonies africaines. En retour, elles paient leurs campagnes électorales afin qu’ils soient élus et obtiennent en retour de ne plus payer d’impôts en France mais se servent par contre allègrement de notre armée que nous contribuables payons rubis sur l’ongle. Mais en aucun cas, l’armée intervient dans l’intérêt même du peuple français. Il n’y a qu’à voir ce que nous a sorti il n’y a pas longtemps le général chargé de protéger la ville de Paris à propos de l’inaction de ses soldats devant le Bataclan pendant que les terroristes massacraient la population à l’intérieur.

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bataclan-declaration-fracassante-205032

    Et la justice française vient de donner une fin de non recevoir aux familles des victimes. Dégagez, il n’y a rien à voir ! Et encore plus sur une question qui dérange fortement le pouvoir.

    https://francais.rt.com/france/52566-attentats-13-novembre-recours-victimes-contre-les-defaillances-de-letat-rejete

    Pareil pour l’ouragan Irma sur l’ile de Saint Martin où les Français regardaient désespérés les citoyens américains se faire rapatriés par leur propre armée alors qu’un deuxième ouragan était attendu et qu’ils n’avaient déjà plus rien.

    https://www.defense.gov/Photos/Photo-Gallery/igphoto/2001805838/mediaid/2197907/

    http://www.leparisien.fr/environnement/nature/irma-un-habitant-de-saint-martin-appelle-les-militaires-au-secours-avant-l-arrivee-de-jose-08-09-2017-7246125.php

    Tous ces généraux qui pleurent misère parce qu’ils ne sont plus entendus par leur hiérarchie politique devraient réaliser qu’ils sont victimes d’avoir été si serviles. Ce n’est que le résultat de leur complicité et omerta dans des guerres sales et injustes dont leurs propres concitoyens paient les conséquences au prix fort, financièrement d’abordd mais aussi en vies humaines dans les attentats que cela ramène sur notre sol. Ils se lamentent de n’être plus considérés mais savent ils que pour être respectés il faudrait déjà être respectables ? Par cupidité ou omission, ils n’ont cessé de faillir à la défense de la Nation qui est avant tout celle du peuple et non celle d’intérêts politiques.

    Quant au deuxième article, c’est tout simplement à vomir. Parlons en du Le Drian qui a été catapulté en 2012 ministre de la Défense mais n’avait comme expérience que la mairie de Lorient et la présidence du Conseil Régional de Bretagne ! Cet infâme personnage, incompétent sans aucune connaissance du Moyen Orient ou de la guerre, qui du temps d’un Hollande lui-même caniche d’Obama n’appelait qu’à la chute d’Assad et au renversement de son gouvernement.

    https://francais.rt.com/international/46668-sempiternel-revirement-jean-yves-drian-avenir-bachar-el-assad-video

    Le Drian essaie aujourd’hui sous l’impulsion macronienne de se faire oublier et pour cause ! Mais personne n’oubliera son premier mandat (cela fait déjà 6 ans que l’on se paie ce tocard !) qui n’a été qu’une succession de bassesses et de trahisons, avec :

    – l’armement des faux rebelles qui passa entre les mains des purs et durs du djihad
    – l’alliance du bétonnier Lafarge avec la racaille terroriste dont le gouvernement français était parfaitement au courant
    – le cautionnement des propos de ses confrères que ce soit « le bon boulot du Front Al Nosra » de Laurent Fabius ou le « Ce n’est pas un délit de prôner le djihad » de Bernard Cazeneuve.

    Bien évidemment, il faut rappeler également tout le boulot de destruction fait en amont par Sarkozy en Libye qui a ouvert la voie des enfers. Toute cette clique devrait être aujourd’hui sous les verrous vu les morts que leur politique internationale a causé au Moyen Orient mais en Europe et particulièrement en France. J’aillais oublier la marée migratoire si chère à ces mondialistes car combien sont encore morts pendant les traversées, sans compter également les viols mais aussi les meurtres perpétrés par les plus sauvages de ces hordes car ça, on a tendance à l’oublier.

    Rappelons au passage que le Macron en faisait aussi partie mais lui était plus occupé à vendre les fleurons de l’industrie française pour le plus grand bénéfice de son ex patron puisque le Groupe Rothschild a chapeauté financièrement pas mal des ces fusions-acquisitions dont son ancien commis s’est occupé tout d’abord au conseil de l’Elysée puis comme ministre de l’économie. Notamment le bradage d’Alstom qui a fait perdre à la France son indépendance énergétique civile mais aussi celle de la propulsion de ses porte avions et ses satellites stratégiques militaires. Il a ensuite habilement démissionné pour se dédouaner de tout ce gâchis pour se consacrer à une élection qu’il savait déjà gagnée puisque les maîtres du pays en avaient décidé ainsi. Et c’est ce qui arriva…

    De plus, il n’est pas étonnant que Macron ait changé de rengaine pour la Syrie car la Russie a tellement bien fait le job que la cohorte occidentale qui soutenait la racaille djihadiste, France en tête, n’a plus son mot à dire là bas et a dû dégager la queue entre les jambes. Mais il a fallu quand même que notre Gland Président balance encore quelques bombinettes avec le fiasco que l’on connait mais qui nous a coûté tout de même la bagatelle de 20 millions d’euros. Voilà donc le prix à payer pour que cet ersatz présidentiel puisse sauvegarder son amour propre.

    Toujours dans ce deuxième article, Le Figaro ne s’est d’ailleurs pas attardé sur le fait que nos soldats étaient encore en Syrie il n’y a pas si longtemps (100 000 euros par jour et par soldat en OPEX) et ont été faits prisonniers comme des charlots par l’armée syrienne puisque perdus aux abords de la frontière. Rien non plus sur le fait, même s’il dément et ce ne serait pas son premier ni dernier mensonge, le gouvernement français appuie l’armée saoudienne au Yemen, se faisant complice du véritable génocide qui se pratique là bas.

    Et encore rien sur toute cette gabegie de fric et de vies humaines car le Moyen Orient a payé un lourd tribu de ces guerres d’invasion que nos généraux français ont largement cautionnées. Sauf qu’aujourd’hui plus un rond dans les caisses et le Macron en est arrivé à racketter nos retraités et tout citoyen en âge de travailler. Car travailler en France vu les charges, les impôts (fiscalité la plus élevée dans l’UE) et le coût de la vie, c’est accepter d’être victime d’un véritable racket organisé par une bande mafieuse opérant au plus haut niveau de l’Etat.

    En conclusion, toute cette hypocrisie qui transpire dans les médias et les cercles de la haute fonction publique est bien pathétique s’agissant d’un pays qui fut autrefois si riche mais aussi respecté et où il faisait si bon vivre. Alors que ces généraux arrêtent de pleurer car de la situation présente, ils y ont tous contribué à leur manière soit par complicité ou par un silence coupable. Il est trop tard à présent pour parler, le mal est fait. D’ailleurs les Français sont au courant de ce qui se trame depuis un bon moment et les généraux n’ont pas grand-chose à leur apprendre à part de le faire pour se dédouaner.

    Alors que la Grande Muette continue à fermer sa gueule comme elle a toujours su si bien le faire puisque qu’elle et ses généraux sont tout simplement à l’image de leur « chef » des armées.
    Un pour tous, tous pourris soit une belle bande de trous du cul..

    Aimé par 1 personne

  4. @ Literato

    Contente de vous retrouver sur ce fil. Je vous ai lu, relu, et la colère qui vous anime m’apparaît légitime. 
    La presse obséquieuse, menteuse, enjôleuse vous insupporte ! Croyez-moi, vous n’êtes pas le seul.

    Entre un exécutif européen souffrant de sciatique éthylique qui le fait dangereusement tanguer à Bruxelles et un exécutif français friand de culture exotique qui taquine le déhanché au nightclub afrobeat Shrine de Lagos pour finir déchaîné au stade Loujniki de Moscou, le doute n’est plus permis : nous avons affaire à des équilibristes.

    On met un pognon de dingue là -dedans et ni l’Europe ni la France ne s’en sortent !

    Aimé par 1 personne

  5. Avec un vocabulaire « fleuri », Literato dresse un bon état des lieux… Oui, la France est à la remorque des USA et les responsabilités des « élites » civiles et militaires, achetées par une finance supranationale, sont écrasantes. Les Français (dont les 22 % de naïfs qui ont voté Macron) commencent seulement à se rendre compte de la situation, mais je crains qu’il ne soit bien tard pour « renverser la vapeur »…

    Aimé par 1 personne

  6. Robert

    Je partage le même sentiment et je crains que la prochaine issue n’ait rien de doucereux. Curieusement les paliers franchis par l’humanité sont douloureux sinon tragiques, mais l’humanité a toujours rebondi.

    J'aime

  7. @Nadine
    @Robert

    Ce qui est dingue en France, c’est qu’à chaque quinquennat l’ignominie semble se surpasser. C’est d’ailleurs un des seuls domaines où nos présidents font preuve d’excellence. On croit être au fond, et ben non, le trou se creuse toujours un peu plus. Mais gare quand même au coup de grisou.

    Je ne sais pas si vous êtes au courant mais sachez que Manu, Marcheur de son état, s’est encore récemment surpassé et cette fois ci avec l’affaire Benalla. Les médias parlent déjà du « Benallagate » et c’est pain béni pour l’opposition. Mais aussi pour une grande partie des journalistes auxquels Macron a tourné le dos dès son arrivée au pouvoir après les avoir bien utilisés pendant sa campagne. Vengeance, vengeance….

    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/07/19/01002-20180719ARTFIG00318-alexandre-benalla-l-amateur-de-coups-de-poing-qui-adorait-le-president-macron.php

    Donc dans cette affaire nous assistons à la présence installée au sein des batiments de l’Elysée d’une sorte de barbouzerie dans l’entourage très proche du président, véritable électron libre qui se sert entre autres du bras armé de notre Etat pour aller ratonner du sans dent dans les manifs.

    Quand on voit les videos, ces deux individus bastonnant allègrement deux jeunes plutôt innofensifs dont une jeune femme, il n’est pas idiot de se demander si ces deux excités n’étaient peut être pas là pour galvaniser nos CRS. Il faut reconnaitre que ces deux gars sont drôlement zélés et ont l’air d’aimer ça.

    Voila donc un joli dérapage qui montre l’état de putréfaction de l’Etat français actuel ainsi que la mentalité des nervis embauchés à prix d’or par l’Elysée. Pas vraiment étonnant vu que le président s’exprime lui même en termes peu élogieux à propos de la population : feignants, lépreux, gens qui ne sont rien, illettrés, alcooliques, mafia et j’en passe. Il est alors légitime de se dire « Qui se ressemble s’assemble », d’autant que le Benalla en question accompagne Macron depuis le début de sa campagne présidentielle en 2016 (à 3500 euros mensuels nets) et ne l’a jamais quitté depuis.

    Et que dire également de son ex garde du corps, le grand Makao qui est bien pote du logeur de Daech, filmé avec lui en train de jouer sur une console video ?

    https://francais.rt.com/france/51414-quand-ex-garde-corps-demmanuel-joue-avec-jawad

    Il est également intéressant d’apprendre que ce Makao fut recruté par Benalla quand il faisait videur dans les boites parisiennes et les concerts de rap. Tout un programme qui dénote totalement avec le style bon chic bon genre du petit Manu propre sur lui.

    Ainsi donc va cette gouvernance qui, à défaut d’être En Marche, est littéralement partie dans le décor. Un drôle d’attelage dont les rênes sont tenues par un type totalement imbu de son pouvoir, bien mal entouré et incapable de maîtriser ses troupes. De trop grosses responsabilités confiées à un immature tel un rasoir entre les mains d’un singe. Cela me rappelle étrangement un certain Sarkozy qui avait le même « brio » égocentrique.

    Mais d’un autre côté, je commence aussi à me demander si, avec toutes ces affaires de conflit d’intérêts, malversations, corruption qui fuitent de plus en plus au sujet de Macron, de sa campagne mais aussi de son entourage, il n’y aurait pas des intérêts « supérieurs » qui oeuvreraient en coulisse pour la dégringolade.

    Et comme un avertissement, même Alain Minc la momie est sortie de son tiroir parlant d’une possible insurrection, rien que ça !

    https://francais.rt.com/france/52300-on-risque-insurrection-soutiens-emmanuel-macron-alerte-inegalites

    Ce qui interpelle également est par exemple la video ci-dessous qui met nettement la pression sur Macron lui même et qui nous vient de BFMTV. Je rappelle que ce média appartient à Patrick Drahi qui fut l’un des plus gros soutiens d’Emmanuel Macron, l’a fortement porté pendant toute sa campagne présidentielle et le soutenait encore depuis peu.

    Récemment, Macron a refusé la proposition de Trump de sortir de l’UE, sachant que ce dernier a cette institution en ligne de mire et ne cache pas son désir de la faire imploser. Nous savons tous que dans ce milieu une personnalité politique se fabrique mais peut se défaire tout aussi vite, surtout si elle perd ses soutiens. Connaissant le pragmatisme des Ricains, le petit Emmanuel ayant refusé et bien il est plus simple de le faire tomber pour le remplacer. Et à ce petit jeu là, l’Oncle Sam a toujours été très habile et a encore le bras long.

    Alors, je me prends à rêver que si, avec un bon coup de pouce, Macron tombe et qu’il soit remplacé par un eurosceptique, ce sera alors la fin de l’ogresse bruxelloise et notre salut pour tous. Une situation qui arrangerait bien les affaires de la présidence américaine actuelle. Et puis vu le sentiment anti UE grandissant, ce serait d’une pierre deux coups un bon moyen de redorer le blason de la Maison Blanche qui en a bien besoin vu les turpitudes qu’elle nous fait vivre depuis pas mal de décennies.

    Excellent week end à tous

    J'aime

  8. Literato

    La presse internationale s’est emparé de l’affaire Benalla, jusque chez l’oncle sam. Difficile d’y échapper.
    Très bon we à vous aussi ! 😉

    J'aime

  9. Cette affaire est tellement hallucinante qu’elle appelle d’autres interrogations….

    – Est ce que l’exécutif français ne serait pas « colonisé » par le Moyen Orient ?

    J'aime

  10. Certes chère Nadine,
    mais Yassine Belattar, M’jid El Guerrab, Alexandre Benalla, Makao, Mohamed Saou, Laetitia Avia…c´est plutôt toute l´Afrique et, si je ne trompe, ça nous fait quand même une belle brochette de « chances pour la France » qui confondent allègrement république et zone de non droit, le tout couvert par un gouvernement fantoche.
    Mais bon, comme disait justement notre bon général, les français sont tous des veaux!
    Et pendant ce temps la, a l´assemblée godillots, nos piètres dé-putes détruisent leur propre représentativité, déjà ridicule, en modifiant la constitution, sans que nul ne s´en préoccupe, obnubilé par le hochet Benalla….

    Et d´approuver totalement les propos de Literato!

    Excellent WE a tous et merci a Liliane Held-Khawam.

    J'aime

  11. Nadine, à tous,
    Puisque personne n’en parle, je vais mettre les pieds dans le plat :
    la lâcheté, la couardise, les volte-faces de certains élus, voire juges et/ou collatéraux montrent à tout le moins qu’ils sont l’objet de menaces (que je ne qualifierais pas) directe ou indirectes en ce qui les concerne,Les styles allusifs, les évocations, les pressions amicales sur les hommes politiques de pouvoir (ou supposé tel) sont depuis belle lurette abandonnées au profit (si l’on peut dire) de chantages inqualifiables auxquels ils cèderaient..

    Aimé par 1 personne

  12. Coucou Zelectron

    Depuis nos deux derniers commentaires ci-dessus, cette affaire a pris un développement inattendu à l’Assemblée cet après – midi, provoquant une suspension de séance.
    (Attribution de badges niveau maximum permettant à Benalla et autres proches de Macron de circuler librement dans les locaux de l’AN alors qu’aucun d’eux n’y est habilité).
    Les grandes oreilles ?!?

    Aimé par 1 personne

  13. @Nadine

    Pour le Benallagate, les spéculations vont bon train. Certains parlent d’homme de l’ombre proche d’Israel et le média Algérie Patriotique avance qu’il est un agent des services secrets marocains. Manque plus qu’Ali Baba et les 40 voleurs. A vot’ bon coeur m’sieurs dames;

    That’s all folks. Suis crevé et vais me pieuter. Bonne soirée à tous et que la nuit vous soit douce.

    J'aime

  14. @ Berthon Guillaume

    « …/… Certes chère Nadine, mais Yassine Belattar, M’jid El Guerrab, Alexandre Benalla, Makao, Mohamed Saou, Laetitia Avia…c´est plutôt toute l´Afrique et, si je ne trompe, ça nous fait quand même une belle brochette de « chances pour la France » qui confondent allègrement république et zone de non droit, le tout couvert par un gouvernement fantoche…/.. « .

    Effectivement …une mise au point avisée.
    On n’ignorait pas que les arcanes du pouvoir sont pavés de clair obscur, mais plus cette affaire se développe, plus elle démontre que l’exécutif est infiltré de barbouzes recrutés … euh … dans la confusion, ce qui tendrait à démontrer par la même occasion que nos institutions manquent cruellement de personnels compétents 🤔

    Ah bon ?!?

    J'aime

  15. @ Literato

    Pourquoi pas ?
    Sauf à ignorer que Hollande et Valls seraient de confession juive, je m’étais déjà interrogée lors de leurs derniers déplacements en Israël alors que tous deux coiffés de la kipa, faisaient acte d’allégeance à Netanyahu.
    D’autre part, comment ignorer que le puissant Mossad compte des agents dormants et /où actifs partout dans le monde.

    Ensuite d’autres implications et complicités dans nos propres institutions leur ouvrent tout grand les portes du (des) pouvoir (s). Ils n’ont même plus besoin de la mettre en sourdine et de la jouer discret. La preuve !

    J'aime

  16. Bien entendu, Nadine, vous avez sans doute raison mais hier soir c’était le trop plein car ça partait dans tous les sens sur le net au niveau des infos.

    L’influence tentaculaire de l’Etat d’Israel sous l’obédience de la toute puissante famille Rothschild n’est plus à prouver et je connais moi aussi mes « classiques ». D’ailleurs si je ne me trompe pas, je pense que les possibles accointances de Benalla avec Tel Aviv c’est bien cela qui dérange le plus l’Elysée et serait la preuve indéniable que Macron est toujours au service de la famille à l’Ecu Rouge. Une fois de plus, ce serait la preuve flagrante qu’Israel a toutes ses entrées dans les plus hautes affaires de la France et ça les Français en ont ras le bol. A votre avis, qui pilote en sous main les guerres au Moyen Orient, les migrations incessantes venues d’Afrique, les lois scélérates imposées par Bruxelles, l’industrie pharmaceutique et l’agro-alimentaire, les milliards du halal, les crises financières, le chômage chronique et la misère, si ce n’est la haute finance. Et à ma connaissance cette haute finance n’est pas aux mains des Bretons.

    M’enfin, en mettant au pouvoir le commis de la banque Rothschild, à quoi les Français s’attendaient ils ? Faut il vraiment être cons quand même. On a vu ce que ça a déjà donné avec Pompidou, non ? Un aller sans retour pour le bagne et la dette perpétuelle.

    Mais quoiqu’il en soit, vu la frénésie dans laquelle les nouvelles tombent dans cette affaire Benalla, je préfère adhérer à la prudence et attendre des informations fiables et concrètes au lieu d’aboyer avec la meute au risque de sortir des conneries.

    De toutes façons, Israel fait la pluie et le beau temps depuis belle lurette au gouvernement français et pour ça il n’a pas attendu l’arrivée ni de Hollande et encore moins de Valls.

    L’argent et le piston fourni par Israel, ils en croquent tous et pratiquement toutes les personnalités politiques françaises en vue font tous les ans leur « alya » au diner du CRIF.
    Cette année pour Macron c’était juste un petit retour à la maison.

    Bien à vous

    J'aime

  17. Literato

    Oh que oui. Nous sommes sur la même longueur d’ondes.
    Ceci dit, ce « serait » bien la première fois que l’infiltration de l’exécutif par un ou des agents au service d’une autre intelligence, soit rendue publique en France … pour autant que cette affaire aboutissebien sûr 😉

    J'aime

  18. @Nadine

    Si c’est vraiment la vérité, l’affaire n’aboutira jamais et la justice trouvera un moyen pour noyer le poisson comme elle vient de le faire pour la mise en cause de l’Etat au Bataclan. De plus dans l’opposition notamment chez Les Ripoublicains il y en a qui sont largement inféodés à Israel. Rappelez vous ils sont tous au diner du CRIF.

    Et puis c’est trop grave car cela met en péril le gagne pain de toute cette clique, celle qui est au pouvoir mais aussi tous ceux qui vivent de la politique. Ces fumiers de quelque bord qu’ils soient font toujours preuve d’un corporatisme à toutes épreuves quand il s’agit du grisbi !

    Je me marre parce que cette pauvre Liliane doit se dire ils sont fous ces Français ! Voilà que l’on part d’un article sur l’armée et qu’on embringue sur l’affaire Benalla et que l’on finit sur les turpitudes israéliennes de Marianne la possédée. Que de fil en aiguille !

    Allez bonne soirée à tous. La nuit porte conseil parait il.

    Aimé par 1 personne

  19. Merci Liliane 😍

    @ -Literato

    « …/… c’est trop grave car cela met en péril le gagne pain de toute cette clique, celle qui est au pouvoir mais aussi tous ceux qui vivent de la politique…/… »

    Bref, tous ceux qui sont en orbite 😄.
    Et nous sommes toujours sur la même longueur d’ondes.

    Aimé par 1 personne

  20. En France, aucun scandale ciblant directement l’exécutif de la V eme République n’a jamais fait vaciller le pouvoir en place et encore moins déchoir son locataire.
    Pour ce faire l’institution a prévu une parade infaillible : la Commission d’enquête parlementaire. D’enquête elle n’a que le nom et a été conçue pour ensevelir les faits quelle que soit leur gravité.
    On peut hurler à l’injustice – parce que c’est injuste – mais ainsi fonctionnent et dysfonctionnent les institutions dans le pays des droits de l’homme.

    Dans l’affaire Benalla qui implique l’infiltration de barbouzes au sein même de l’exécutif, le script a déjà été écrit et le la est donné….

    J'aime

  21. Oui, Nadine, c’est exact!

    J’ajoute qu’UNE DÉMOCRATIE SANS CONTRÔLE EST UN LEURRE.

    « C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser (…) Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses le pouvoir arrête le pouvoir » Montesquieu, l’Esprit des Lois, Livre XI, Chapitre IV

    En démocratie, le pouvoir vient des citoyens et donc seuls et, ceux là seuls, sont fondés à exercer leur devoir-droit de contrôle et sanction envers les abus des « autorités constituées » dont il est dénié d’être non seulement juges et parties mais qui plus est jugés par leurs pairs (l’entre-soi bien disant).

    Ce sont les citoyens qui doivent contrôler les agissements des élus et les sanctionner si besoin en est.

    Il est spécifié ici que venants de toutes les parties de l’échiquier politique et de la société civile (du cantonnier au président de multinationale) il appert que pour ne pas gêner ceux qui sont en activité, ceux là en sont dispensés, les retraités en revanche, en bonne santé, s’y obligent.

    Quant aux gauchiards de toutes espèces . . .

    J'aime

  22. Zelectron

    Bah … les mots « démocratie » et « démocrate » sont tellement galvaudés depuis des lustres, qu’on ne sait plus très bien dans quel sens il faut les articuler. Si ce n’est que ça fait sereinement joli.
    J’ai cependant connu quelques « démocraties », notamment en Afrique (vous savez, là où nos candidats présidents, entre autres, vont spontanément solliciter quelques aides substantielles) où l’ambiance ne correspondait pas du tout à la définition et au sens figuré habituellement attribués par les dictionnaires.

    Une question de goût peut-être ? 😋

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s