Les Yazidis: Un génocide aux portes de l’Europe.

01-dzen

Entrer une légende

Düzen dans un camp de réfugiés au nord de l’Irak dans la région autonome kurde, entourée d’enfants, la plupart des orphelins.

Avant-propos:

Un génocide se déroule sous nos yeux fermés, nos oreilles bouchées et notre cerveau embrumé par une société aussi bruyante que virtuelle.

Un peuple se meurt dans l’indifférence générale.

Des femmes vivent en ce moment même un enfer de chaque instant que nous n’aurions pas toléré pour nos animaux. Il faut dire que ces gens ne présentent aucun intérêt. Ils sont pauvres, démunis et sans défense.

Ce sont les yazidis.

Méconnus, ignorés, abandonnés, ces personnes n’en demeurent pas moins des êtres humains!

Cette thématique est à priori étrangère à ce site. Mais devant le silence pesant des médias « mainstream », nous nous devons de relayer ce drame!

Nous avons une obligation et un devoir d’alerter un maximum, de saisir les autorités nationales et internationales pour que l’enfer de ces personnes cessent!

Liliane Held-Khawam

LE YEZIDISME (Wikipédia)

Le yézidisme ou religion des sept anges est une religion1 qui est présentée par ses pratiquants (les Yézidis ou Yazidis ou Jésides – Êzidîtî ou Êzidî en kurde) comme plongeant ses racines dans l’Iran antique.

Les Yézidis forment un groupe ethnique kurde, adepte d’un monothéisme issu d’anciennes croyances kurdes. On retrouve en effet de nombreuses similitudes entre le yézidisme actuel et les religions de l’Iran ancien. Ainsi le yézidisme est considéré par ses pratiquants comme une survivance du mithraïsme iranien authentique qui s’est adapté à un environnement hostile en absorbant des éléments exogènes notamment les enseignements de Cheikh Adi (en), un savant soufi qui s’est installé dans la vallée de Lalish au xiie siècle10. Cependant d’autres études (européennes ou celles de théologiens musulmans) le considèrent comme un mouvement hétérodoxe de l’islam sunnite apparu au xiie siècle et sur lequel des éléments pré-islamiques ont par la suite été greffés, en utilisant des pratiques anté-islamiques conservées dans le Kurdistan10 notamment postérieurement à Cheikh Adi (en).

Les Yézidis font remonter leur calendrier religieux à 6 765 années (en 2015)5. Par rapport à d’autres religions majeures, le calendrier yézidi a 4 750 années de plus que le calendrier chrétien, 990 années de plus que le calendrier juif et a 5 329 années de plus que le calendrier musulman.

La catastrophe des Yézidis, Par Irina Lamp

 

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 9 décembre Journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide, d’affirmation de leur dignité et de prévention de ce crime. Les Nations Unies ont adopté la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide le 9 décembre 1948.

Aujourd’hui, 100 ans après le génocide arménien et 67 ans après le vote de la Convention, un génocide à grande échelle se déroule sur les territoires occupés par l’Etat islamique.

 Le génocide arménien n’a pas été le dernier massacre de masse à avoir eu lieu dans l’histoire de l’humanité. De nombreux autres ont suivi, dont la Shoah, les massacres en Indonésie, les génocides au Cambodge et au Rwanda. Apparemment, l’humanité n’a guère appris de toutes ces tragédies : 100 ans après le génocide arménien, les Yézidis sont exterminés avec la même détermination et la même cruauté que l’ont été les Arméniens à l’aube du siècle dernier. Journaliste à la télévision, Düzen Tekkal a été témoin en première ligne de ces atrocités, qu’elle a photographiées lors de son périple du nord de l’Irak vers le sud-est de la Turquie.

Entrer une légende

Düzen Tekkal, photo : Markus Tedeskino

« En tant que journaliste allemande, jamais je n’aurais cru que ma vie prenne une tournure aussi dramatique. Lorsque les partisans barbares de l’Etat Islamique (EI). sont entrés dans la ville yézidie de Sinjar, le 3 avril dernier, la vie de tous les Yézidis – hommes, femmes et enfants – a changé, y compris la mienne. Mes origines yézidies et ma profession ne m’ont laissé d’autre choix que de gagner le nord de l’Irak et de faire savoir qu’un génocide est en cours à l’aube du 21ème siècle, dans l’indifférence générale, » précise Düzen Tekkal, journaliste indépendante depuis 2014. Afin d’aider le peuple yézidi, elle a fondé le Hawar. En kurde, « hawar » signifie « SOS » et est synonyme de génocide.

Totalement coupés du monde extérieur, près de 10 000 Yézidis sont encerclés par les miliciens de l’E.I. dans les monts Sinjar, dont la partie la plus haute et la plus vaste se trouve à l’est de la frontière syrienne et à l’ouest de Mossoul, au nord de l’Irak. Au total, quelque 50 000 d’entre eux ont fui dans ces montagnes vers un sanctuaire yézidi, en quête de sécurité.

Un grand nombre de ces réfugiés sont morts de faim et de déshydratation. 

Entrer une légende

        Réfugiés fuyant les montagnes du Sinjar après l’invasion des combattants de l’EI

« Le génocide yézidi n’est pas fortuit : des premiers signes d’alerte ont été ignorés, car les Yézidis n’ont pas de soutiens. Ils ne disposent pas de groupes de pression. Du fait de la proximité de Mossoul, ils empruntent une voie d’accès importante. J’en veux à la communauté internationale qui porte sa part de responsabilité, car elle n’a pas entendu les avertissements de nombreux Yézidis, » souligne la journaliste, âgée de 36 ans. Comme les Yézidis ne sont pas autorisés à porter des armes à feu, ils ont été menacés d’exécution, lorsque les combattants kurdes, les Peshmergas, responsables de leur protection, ont fui l’avancée des troupes de l’E.I.

Autrefois pacifiste, Düzen note : « Une stratégie de survie voudrait que les Yézidis obtiennent de se défendre en les armant. En outre, ils ont besoin d’une zone de sécurité, de casques bleus et d’être formés. Le fait de se voir refuser l’autodéfense et d’être laissés sans protection a causé de funestes conséquences. »

Entrer une légende

Düzen dans un camp de réfugiés au nord de l’Irak dans la région autonome kurde, entourée d’enfants, la plupart des orphelins.

Les miliciens de l’E.I. persécutent les Yézidis du fait de leur foi qu’ils refusent d’abjurer.  » Il m’est arrivé de croiser des gamines de sept ans me disant avec une profonde conviction qu’elles préféraient la mort à la conversion à l’islam. Ces paroles m’ont beaucoup impressionnée, » ajoute Düzen. Les Yézidis constituent un groupe religieux monothéiste indépendant, qui a beaucoup de similitudes avec le christianisme. Considérés comme des adorateurs du diable, ceux qui sont tombés entre les mains de l’E.I. durant l’invasion de leurs hordes ont été victimes de traitements cruels, humiliés et tués. Le nombre des atrocités perpétrées se compte en milliers.

Il existe environ un million de Yézidis à travers le monde, dont la moitié est aujourd’hui en fuite. À l’origine, ils se sont établis principalement au nord de l’Irak et de la Syrie, mais aussi au sud-est de la Turquie, où vivaient autrefois les Arméniens. Aujourd’hui, la plupart des régions yézidies sont contrôlées par l’E.I.

« L’histoire des Arméniens et des Yézidis est une triste histoire : les deux peuples partagent une même souffrance, du fait des persécutions. Je me souviens de ma grand-mère me racontant avoir abrité des Arméniens à l’époque, vers 1914, où ils étaient persécutés. Les Yézidis et les Arméniens se protégeaient mutuellement. Malheureusement, nos ancêtres n’ont pu vivre dignement, à cause des menaces constantes dans les pays musulmans qu’ils habitaient. Ma grand-mère me disait aussi qu’elle préférait faire ses courses dans des commerces détenus par les Arméniens, » se souvient Düzen. Contrairement aux Arméniens, les Yézidis ont échappé pour l’essentiel aux massacres génocidaires, il y a un siècle.

« Je suppose qu’on peut attribuer cela au fait qu’ils ont toujours vécu dans un isolement complet, maintenant secrète leur pratique religieuse. Ils ont toujours vécu en marge de la vie publique ou de l’enseignement. Pendant mille ans, les Yézidis ont pratiqué leur religion, transmise oralement de génération en génération. Ils préféraient ne pas envoyer leurs enfants à l’école de peur d’être islamisés, alors que les Arméniens ont toujours attaché une grande importance à l’enseignement et insistaient pour vivre leur religion ouvertement et s’enorgueillissaient de leur patrimoine. Ce qui a causé leur perte, » relève Düzen.

femmes-esclaves-sexuel-c3a9tat-islamique

Entrer une légende

Femmes yézidies et chrétiennes esclaves sexuelles: 138 € pour une fillette, 35 € pour une femme de plus de 40 ans ! L’horreur du marché aux esclaves!

Bien que les Yézidis aient adopté un profil bas, ils n’ont cessé d’être persécutés : près de 72 massacres ont été perpétrés contre cette minorité religieuse au cours de l’histoire. « Le monde découvre la stratégie barbare et terroriste de l’E.I., mais les Yézidis y sont accoutumés depuis longtemps, » poursuit-elle.

« La seule différence entre les génocides yézidi et arménien tient aux chiffres : si le premier a fait relativement peu de victimes, le second a coûté la vie à un million et demi d’êtres humains. Comment expliquer le viol de fillettes de huit ans ? Comment regarder en face des enfants qui ont perdu leurs parents en quelques minutes, dont le seul crime est d’être Yézidi, comme moi ?

J’ai photographié l’horreur pour que personne ne puisse plaider l’ignorance à l’avenir. J’ai la conviction que nous avons tous une responsabilité dans ce que nous voyons, » explique Düzen.

Aujourd’hui, Düzen tente de faire prendre conscience de l’ampleur des massacres et des génocides grâce à Hawar : elle intervient à la télévision, s’adresse au Parlement allemand et rencontre des lycéens. Son film documentaire sera bientôt projeté dans les salles de cinéma. « Je n’ai pas envie que le génocide yézidi reste un simple fait d’actualité, tombant aux oubliettes dès qu’une autre information occupera le devant de la scène. J’ai envie qu’il soit gravé dans la mémoire de chacun. Je n’ai pas envie que les gens oublient un jour que ce sont les Yézidis qui ont été frappés par le malheur, avant qu’il ne nous frappe tous. Nous devons rappeler continuellement et avec force l’importance d’intervenir partout où l’injustice règne. »

Irina Lamp

Daëch, partenaire financier de la Haute finance internationale?

2 réflexions sur “Les Yazidis: Un génocide aux portes de l’Europe.

  1. Merci Liliane pour cette information. Merci de rappeler que tous les génocides se valent. Je ne comprends pas que ce génocide ne soit pas mis en avant par les politiques en France qui ne peuvent l’ignorer. Je considère que nos politiques hasardeuses au moyen orient nous rendent pour partie responsables de l’émergence de l’EI et nous avons donc un véritable devoir de sauver ce peuple en danger de mort.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s