Vers une crise sanitaire causée par les vaccins ? Les chiffres-choc de l’Indiana. Vincent Held

Vidéo incontournable du Dr Robert W. Malone, inventeur de la technologie qui a servi au développement du vaccin à ARNm. Il réinforme au sujet de la vaccination des enfants: « Voulez-vous vraiment que votre enfant fasse partie de l’expérience la plus radicale de l’histoire de l’humanité? »

Vers une crise sanitaire causée par les vaccins ? Les chiffres-choc de l’Indiana. Vincent Held

Avec déjà plus de 800’000 « effets secondaires suspectés » officiellement répertoriés par l’Agence européenne du médicament (EMA) – dont les inévitables myo- et péricardites, thromboses, troubles neurologiques divers, maladies auto-immunes et autres – la question de la sécurité des « vaccins contre le covid » se pose aujourd’hui de façon parfaitement officielle. Ce dont témoigne par exemple le site suédois partenaire de l’OMS VigiAccess.org, qui répertorie notamment les « effets indésirables » liés aux vaccins covid.

Ci-dessous à titre d’exemple, la liste des « effets indésirables » recensés à travers le monde en lien potentiel avec le célèbre vaccin à ARN messager de Pfizer/BioNTech (un produit pharmaceutique officiellement désigné par l’appellation déposée « Comirnaty® ») :

Source : Vigiaccess.org

Récemment encore en France, la directrice de l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) soulignait que les cas « d’effets indésirables » de médicaments répertoriés en 2021 avaient triplé par rapport aux « années sans covid ». Et que les « plus de 110’000 effets secondaires » alors recensés pour les nouveaux vaccins ne représentaient qu’une fraction du total des incidents réels, du fait de la « sous-déclaration » des « cas enregistrés »

A la fin 2021, le nombre des « cas enregistrés » en France avait bondi à près de 129’000 – dont un quart d’incidents « graves », d’après l’ANSM toujours. Dans ses rapports hebdomadaires, cet organisme étatique présente également la ventilation des cas par type de vaccin (Pfizer, Moderna, J&J…) et d’incident observé (affections « intestinales », « hématologiques », « vasculaires », « du système nerveux », « de la peau », etc.)

De fait comme disait le médecin de Molière, « si le malade meurt, il ne vient jamais se plaindre »[i]. De sorte que les données alarmantes révélées il y a quelques jours de cela au cours d’une vidéoconférence organisée conjointement par la Chambre du commerce de l’Indiana et par l’Indiana Hospital Association (IHA), méritent sans doute quelque attention.

Explosion de la mortalité et des demandes d’invalidité chez les 18-64 ans !

Voilà en effet que le 30 décembre dernier, Scott Davison, directeur de la filiale de l’assurance OneAmerica dans l’Indiana, constatait de façon parfaitement publique [ii] la hausse vertigineuse de la mortalité de ses assurés aux 3e et 4e trimestre 2021 :

« Nous observons les taux de mortalité les plus élevés que nous ayons jamais vus et pas seulement chez OneAmerica – ces données sont conformes à ce qu’on voit chez tous les acteurs de ce secteur [de l’assurance-vie collective]. Il s’agit avant tout de personnes en âge de travailler, entre 18 et 64 ans. […] Ce que nous avons vu au 3e trimestre [2021], et que nous voyons se poursuivre au 4e trimestre, c’est que les taux de mortalité ont augmenté de 40% par rapport à ce qu’ils étaient avant la pandémie. Juste pour vous donner une idée de l’ampleur du désastre : une catastrophe [sanitaire] comme on en voit tous les 200 ans causerait une augmentation de 10% de la mortalité. Alors là 40%, c’est inouï. »

Ce pic de mortalité d’une ampleur historique est donc bel et bien survenu au deuxième semestre 2021, soit après l’introduction des fameux vaccins. Or, bien qu’il se réfère sans cesse à « la pandémie » pour expliquer cette évolution spectaculaire, M. Davison admet lui-même que l’on ne parle pas ici nécessairement de « morts du covid » :

« Il se peut que tous les décès ne soient pas inscrits sous la rubrique COVID sur leur certificat de décès, mais le nombre de décès est tout simplement énorme. Énorme ! »

Et de fait, le tableau de bord en ligne (covid dashboard) de l’État de l’Indiana indique que les décès quotidiens officiellement imputé au COVID-19 en fin d’année 2021 représentaient environ la moitié de leur niveau de l’année précédente !

Source : Indiana Covid Dashboard & Maps

La question d’une surmortalité liée à la campagne de vaccination de masse « contre le covid » – et au long cortège « d’effets secondaires » qui en découlent, est donc posée…

On notera que si l’étude d’Unisanté à laquelle se référait le quotidien Le Matin en novembre dernier ne portait que sur le 1er semestre 2021, les chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS) n’indiquent, eux non plus, aucune surmortalité chez les moins de 65 ans tout au long de l’année 2021. Il ne s’agit-là toutefois à ce stade que de « statistiques expérimentales », les chiffres définitifs n’étant apparemment pas disponibles pour l’instant au-delà de 2019.

Il est encore à relever que si les taux de vaccination covid officiels dans l’Indiana sont relativement faibles (de l’ordre de 50% pour l’ensemble de la population selon les données de l’administration), les populations urbaines sont, elles, très fortement vaccinées (de l’ordre de 77% de « vaccinations complètes » chez les « plus de 5 ans » à Indianapolis, d’après ces mêmes données officielles). Or, ce sont précisément ces populations urbaines qui sont les plus susceptibles de bénéficier des prestations « d’assurances collectives professionnelles » offertes par l’entreprise de M. Davison. C’est donc sur ces effectifs urbains fortement vaccinés que porte en priorité la surmortalité historique observée dans l’Indiana.

« L’occupation de nos hôpitaux est la plus élevée des cinq dernières années – et nous avons 1’500 patients de plus que pendant le pic de l’année dernière. » (Dr. Lindsay Weaver, médecin-chef du Département de la Santé de l’Indiana, 30/12/21)

Les évolutions aussi spectaculaires qu’inquiétantes observées dans cet État US pourraient ainsi être le signe avant-coureur d’une nouvelle crise sanitaire générée non pas par « le virus »… mais plutôt par l’injection de ces substances « encore en phases de test » que représentent les vaccins anticovid (dixit TV5 Monde).

On notera toutefois que la population de l’Indiana serait composée pour quelque 37% d’obèses d’après le géant américain de l’assurance maladie United Health Group – une donnée qui pourrait bien jouer un rôle déterminant dans la surmortalité historique observée au cours des derniers mois. Que celle-ci soit avant tout liée aux effets secondaires des vaccins, à des « cas covid » indétectés (comme le laisse entendre M. Davison) – ou à toute autre cause envisageable.

Plus d’hospitalisations COVID-19 qu’avant l’introduction du vaccin ?

En tout état de cause, le cas de l’Indiana jette une lumière crue sur l’échec flagrant des « campagnes de vaccination » tant vantées – et si agressivement promues – par notre système politico-médiatique. Le 30 décembre 2021, au cours de la même vidéoconférence à laquelle avait pris part Scott Davison, le Dr. Brian Tabor, président de l’Indiana Hospital Association (IHA), lançait ce cri d’alarme angoissé :

« Nous n’avons jamais eu autant de monde dans nos hôpitaux et égalerons ou surpasserons bientôt les records de patients hospitalisés pour COVID-19 enregistrés depuis le début de la pandémie. »

Près d’une année après l’arrivée des potions salvatrices qui ont propulsé les chiffres d’affaires de Pfizer, Moderna et consorts dans la stratosphère, de telles affirmations ont en effet de quoi faire un peu désordre.


Par Vincent Held, auteur du Crépuscule de la Banque nationale suisse, d’Après la crise, d’Une civilisation en crise et d’Asservissement, Éd. Réorganisation du Monde, janvier 2021.

Références

[i] Le médecin malgré lui, Acte III.

[ii] Cette visioconférence a d’ailleurs été rediffusée en intégralité sur la chaîne Youtube de la chaîne de télévision CBS4 Indy.

15 réflexions sur “Vers une crise sanitaire causée par les vaccins ? Les chiffres-choc de l’Indiana. Vincent Held

  1. Pingback: Vers une crise sanitaire causée par les vaccins ? Les chiffres-choc de l’Indiana. Vincent Held-Le blog de Liliane Held-Khawam – Titre du site

  2. Les chiffres des effets secondaires et décès en Europe, un énorme travail de recherche fait par Health Impact News d’après les données d’EUDRAVIGILANCE.

    Voici le dernier rapport du 4 décembre 2021 où sont répertoriés tous les effets secondaires vaccin par vaccin

    https://etouffoir.blogspot.com/2021/12/ue-morts-par-vaccins-32649-personnes.html

    Ce site publie des rapports depuis mars 2021. Si vous voulez y avoir accès, allez sur etouffoir.blogspot.com et tapez dans la barre de recherche EUDRAVIGILANCE. Vous pourrez voir ainsi l’évolution de l’hécatombe.

    J’aime

  3. Merci pour les informations.

    AXA est dans l’orchestre de la plandémie (cf. Dr David E. Martin et sa liste des personnes impliquées). Manque de bol (enfin, ils le savaient), les jeunes meurent, et il faut verser les capitaux ou les indemnités. Pas bon pour leurs business des assurances…

    Ce ne sont PAS des vaccins, dommage d’utiliser ce terme fallacieux. L’exactitude des mots est importante dans la subversion du langage que l’on constate de plus en plus.

    Les effets ne sont pas indésirables, il semblent qu’ils soient au contraire désirables :

    La FDA savait depuis le 22.10.2020 les graves effets des ces injections, AVANT la vente des flacons.
    https://www.infovf.com/video/depeuplement-fda-savait-avance-pour-les-effets-secondaires–10350.html
    EN et DE, dès 43:50 : https://open.lbry.com/@Corona-Ausschuss:3/Bryan-Ardis—sitzung_63_converted_720p:7

    Liste des effets des injections sur la diapositive n° 16 :
    • Syndrome de Guillain-Barré
    • Encéphalomyélite aiguë disséminée
    • Myélite transverse
    • Encéphalite, myélite, encéphalomyélite, méningo-encéphalite, méningite, encéphalopathie
    • Convulsions, épilepsies
    • Accident vasculaire cérébral
    • Narcolepsie et cataplexie
    • Anaphylaxie
    • Infarctus aigu du myocarde
    • Myocardite, péricardite
    • Maladie auto-immune
    • Décès
    • Problèmes de la grossesse et de la naissance
    • Autres maladies démyélinisantes aiguës
    • Réactions allergiques non anaphylactiques
    • Thrombocytopénie
    • Coagulation intravasculaire disséminée
    • Thromboembolie veineuse
    • Arthrite et arthralgie, douleurs articulaires
    • Maladie de Kawasaki
    • Syndrome inflammatoire multisystémique de l’enfant
    • Maladie renforcée par les vaccins

    Alors qu’il s’est attardé à commenter les autres diapositives, le présentateur n’a pas laissé celle-ci une seconde à l’écran, cf. vidéo à 2:33:40 : https://www.fda.gov/advisory-committees/advisory-committee-calendar/vaccines-and-related-biological-products-advisory-committee-october-22-2020-meeting-announcement
    Document complet sur le site officiel de la FDA : https://www.fda.gov/media/143557/download

    Alors, quand on autorise en urgence, en interdisant tout médicament bon marché efficace, des produits que l’on sait être très toxiques et qu’on les impose à la population mondiale, jusqu’aux femmes enceintes et aux tout petits enfants, par la contrainte, le chantage, la coercition :
    > comment cela s’appelle-t-il ?

    Que c’est prémédité et convenu entre les diverses entreprises pharmaceutiques de distribuer les lots les plus nocifs par vagues (https://odysee.com/@FlowerPower:b/Nouvelles-D%C3%A9couvertes-sur-les-injections—Reiner-Fuellmich-Dr-Wodarg-Dr-White:2) :
    > comment cela s’appelle-t-il ?

    Qu’il y a de la nanotechnologie et des nanorouteurs dans les produits injectables pour transformer l’homme en machine avec tous les dégâts provoqués par ces composants nocifs, à son insu et contre son gré, comme nous l’a démontré LHK dans un article précédent :
    > comment cela s’appelle-t-il ?

    Les complices de toute cette monstrueuse opération « covid », à savoir les membres des gouvernements, les professionnels médicaux, les politiciens et d’autres collaborateurs, comment peuvent-ils encore se regarder dans une glace ? Ce sont des criminels et des meurtriers qui participent à la plus monstrueuse attaque sur les êtres humains à l’échelle planétaire.

    Aujourd’hui, avec toutes les preuves accumulées, ils ne peuvent pas faire les ignorants. Ce n’est pas possible. N’importe qui peut constater ce qui se passe, le bon sens et la raison suffisent.

    J’aime

  4. Il semble que le site internet de la Sécurité Sociale française (ameli.fr) ait déjà prévu jusqu’à 5 doses !

    Tout ceci n’est pas seulement une histoire de profits pour Big Phama. Afin de comprendre, voir la première video dont j’ai posté le lien plus haut qui est un entretien entre l’avocat allemand Reiner Fuellmich et les docteurs White et Wodarg.

    « Le faschisme, ça commence avec les fous, ça se réalise grâce aux salauds et ça continue à cause des cons. »
    Guy de Montherlant

    https://etouffoir.blogspot.com/2021/12/ue-morts-par-vaccins-32649-personnes.html

    J’aime

  5. Au vu de cet article, on se demande quand les populations se réveilleront à la vérité?
    Elles sont endormies par les prêchis-prêchas mensongers de la doxa. Elles ont aussi peur des punitions encourues par ceux qui s’opposent et contestent. La mort des deux frères Bogdanov en bonne santé, 3 semaines après une émission TV où ils ont critiqué les vaccins et ont fait l’éloge du Dr. Raoult sert de signature. On ne doit pas critiquer la religion covidienne si l’on est un scientifique réputé ou une personnalité connue, sous peine d’élimination sans explications ni autopsie.

    Il faut aussi reconnaître que la vaccination n’est pas mondiale. Elle est exigée avant tout aux populations de l’Occident, à la civilisation chrétienne, aux pays anglosaxons et à Israël. Les autres pays se portent mieux et vaccinent moins. Le constat est que plus le pays est vacciné et plus il détient les records en tous genres et plus les gouvernements sont autoritaires et menaçants. Il y a donc un ciblage qu’il serait temps de mettre sous les projecteurs pour trouver les raisons et les origines de toute cette mise en scène.

    Les USA ont heureusement des personnalités et des Etats qui s’opposent au scénario covidien. Ils ne sont pas tous dans le délire et les illusions entretenues par les médias et certains politiciens dans le but de berner les gens. Ces derniers créent une réalité abracadabrante, mensongère, irrationnelle, pleine de sophismes et de raisonnements paralogiques qui nous éloignent de la vérité, de l’objectivité, de la logique et de la science honnêtes. Tout cela crée le chaos dans les esprits, avant qu’il ne soit dans la société. Seuls les « complotistes » sont sains d’esprits et marchent les pieds sur terre. Cette technique de faire perdre la raison à la population est inadmissible, perverse et sert aussi de signature. Les petits démons sont à l’oeuvre, pour qui la fin justifie les moyens.

    J’aime

  6. Hypothèses : overdoses de Fentanyl + morts par armes à feu.

    Jusqu’à 40% des habitants dans certaines zones sont droguées. Le Fentanyl très addictif se cache sous n’importe quelle drogue, à tel point que les drogués ont des tests pour vérifier que leur héroïne n’est pas coupée au Fentanyl.

    A la suite de l’autorisation fédérale de la possibilité d’un port d’arme étendu (en 2017 ?), beaucoup d’Américains ont acheté une arme, ce qui fait des carnages (tueries + suicides).

    Cela ne suffit peut-être pas à expliquer tous les morts, mais à la suite de la gestion de la crise sanitaire avec une aggravation de la pauvreté qui pousse la population vers les drogues et des conduites auto-destructrices, il serait néanmoins nécessaire d’examiner ces hypothèses.

    J’aime

  7. Je ne sais pas si tu connais le blog de Lilianne Held Kawan (lhk) leurs articles sont plutôt bien sourcés + l’interview de Corinne Lalo (plus bas sur la page

    J’aime

  8. Pingback: Vers une crise sanitaire causée par les vaccins ? Les chiffres-choc de l’Indiana. Vincent Held – Les moutons enragés

  9. Pingback: Wikistrike – Vers une crise sanitaire causée par les vaccins ? Les chiffres-choc de l’Indiana – Le Blog de Thérèse

  10. Un certain président français n’avait-il pas déclarer, il y a une quinzaine d’années, ceci: « on ira tous ensemble vers le N.O.M et rien ni personne ne pourra l’empêcher ».
    Comme beaucoup le savent – ou s’en doutent -, nombre de développements, de très, très grande envergure, sociétaux-économico-technologiques sont en cours, en parallèle de la crise « sanitaire »..

    https://fr.sott.net/article/39153-Cabale-et-gouvernance-mondiale-Decryptage-de-la-couverture-2022-du-magazine-The-Economist

    Cette année 2022 s’annonce dantesque et marquera sûrement un tournant, aussi bien pour l’élite globaliste dégénérée et satanique, que pour les peuples du Monde et leurs libertés.

    p.s: 2022 pour les « fanatiques » de la numérologie -kabalistes et autres Franc-Macs, en tête – est une année 666…
    https://crowdbunker.com/v/GjBigsqUic

    J’aime

  11. @ Literato

    Pour information, la traduction de l’article des statistiques d’EudraVigilance n’est vraisemblablement pas le fait du site https://etouffoir.blogspot.com/, mais celui du site MirastNews qui traduit – via un traducteur automatique avec tous les défauts que ça entraîne – la plupart des articles publiés sur HealthImpact News.
    Ceci dit, il y a peut-être, justement, un travail de relecture fait par le site etouffoir.blogspot.com et la présentation y est plus lisible que sur MirastNews.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s