Laurent Alexandre: «Greta Thunberg est instrumentalisée par des militants extrémistes». Le Figaro

Le terme anglais greenwashing3 est la contraction des mots green (« vert », puis « écologique ») et whitewashing (« blanchiment à la chaux », puis « camouflage », « travestissement » (de la réalité)). Le Grand dictionnaire terminologique propose les traductions françaises « écoblanchiment », « mascarade écologique », « blanchiment vert » et « verdissement d’image »1. Le verbe greenwash apparaît en 19894 puis est substantivé en greenwashing en 19915. Le terme est largement repris dans les années 2006-20076 avec l’extension du phénomène lui-même.(Wikipédia)

FIGAROVOX/TRIBUNE – L’adolescente suédoise, égérie de la lutte contre le réchauffement climatique, sert de caution à des militants qui veulent imposer des mesures fantaisistes, assure Laurent Alexandre. En promouvant les énergies renouvelables, Greta Thunberg fait aussi le jeu d’intérêts économiques pour qui la préservation du climat importe peu, ajoute le médecin.


Laurent Alexandre est chirurgien-urologue, diplômé de Sciences Po, HEC et l’ENA, et cofondateur du site Web Doctissimo. Il est l’auteur de plusieurs essais. Son dernier ouvrage, qui vient de paraître, est L’IA va-t-elle aussi tuer la démocratie? coécrit avec Jean-François Copé (JC Lattès, 2019).


Le comité Nobel de la Paix envisagerait de décerner son prix à l’idole des jeunes, Greta Thunberg, qui est effectivement la réussite marketing de la décennie. Mais, pour qui roule-t-elle?

Il est déjà paradoxal que Greta Thunberg symbolise un engagement messianique planétaire, alors que son visage n’affiche jamais la moindre empathie. Cette enfant est d’autant manipulable que ses parents ont rendu public son handicap (ce qui est irresponsable de leur part): en tant que médecin, je pense que révéler l’état neuropsychiatrique de ses enfants mineurs aux médias devrait être un délit! On sait depuis la description du syndrome par Hans Asperger en 1941, que les enfants Asperger sont parfois géniaux mais toujours fragiles ; les instrumentaliser est une faute morale.

Lénine qualifiait les bourgeois de gauche d’idiots utiles de la révolution ; les jeunes qui suivent Greta Thunberg sont les idiots utiles de la dictature verte.

Mais surtout, Greta Thunberg roule pour l’extrême gauche anticapitaliste. La mort piteuse de tous les modèles marxistes – de la Corée du Nord au Venezuela en passant par Cuba ou le Cambodge de Pol Pot – a laissé les anti-libéraux en plein désarroi. L’écolo-catastrophisme et son cortège de peurs est l’instrument idéal pour proposer une nouvelle utopie qui est un substitut à la dictature marxiste. En instrumentalisant la jeunesse, on impose un agenda liberticide au nom des bons sentiments.

Lénine qualifiait les bourgeois de gauche d’idiots utiles de la révolution ; les jeunes qui suivent Greta Thunberg sont les idiots utiles de la dictature verte. Ressuscitant les peurs des chrétiens de l’an mil, on persuade les jeunes qu’on brûlera bientôt dans l’enfer du réchauffement climatique sauf s’ils acceptent une réduction massive de leurs libertés. Les jeunes qui font la grève de l’école sont manipulés par des officines cherchant à faire avancer leur agenda révolutionnaire, quand il ne s’agit pas de servir les intérêts des industriels des énergies soi-disant renouvelables. Greta Thunberg organise une grève de l’école pour exiger que nous divisions au minimum par quatre notre consommation énergétique, ce qui ramènerait la consommation des Français entre celle du Nigéria et de l’Égypte. Imposer un tel retour en arrière ne peut passer que par la dictature verte.

Le paradoxe est que les solutions que Greta Thunberg met en avant aggraveraient en réalité le réchauffement climatique. Les «khmers verts» cachent que la France est très vertueuse en termes de gaz à effets de serre grâce au nucléaire. Les écologistes travaillent – souvent en toute bonne foi – à augmenter les émissions de CO2 qui participent au réchauffement climatique, et de particules fines, qui sont néfastes pour notre santé. En effet, le solaire (80 grammes de CO2 produits par kilowatt-heure) et surtout l’éolien (11 grammes de CO2 par kwh) sont en apparence aussi verts que le nucléaire (6 grammes de CO2 par kwh) ou l’hydraulique (24 grammes de CO2 par kwh). Ce sont les chiffres mis en avant par les écologistes et les industriels du renouvelable eux mêmes. En réalité si l’on ferme les centrales nucléaires, dès que le soleil faiblit, que la nuit tombe ou que le temps est calme avec peu de vent, il faut allumer les centrales à charbon (820 grammes de CO2 par kwh) ou au gaz (420 grammes de CO2 par kwh). L’Allemagne en fait déjà l’amère expérience. Lorsqu’il n’y a ni vent ni soleil et qu’on a fermé les centrales nucléaires, on allume les centrales à charbon et à gaz!

Les jeunes sont sincèrement convaincus que les éoliennes et panneaux solaires diminuent le CO2 et la pollution ; la vérité est qu’ils les augmentent considérablement. Les Allemands auront dépensé 500 milliards d’euros pour un résultat désolant: l’Allemagne produit aujourd’hui neuf fois plus de gaz à effet de serre par kilowatt-heure que la France. Les ayatollahs verts et industriels du renouvelable qui instrumentalisent Greta Thunberg et la jeunesse veulent nous amener dans l’impasse allemande: les seuls gagnants seraient les chasseurs de subventions des industries éoliennes et solaires. L’ancienne député Isabelle Attard s’est d’ailleurs inquiétée du fait que les spin doctors qui ont fabriqué «le produit Greta Thunberg» ont des intérêts dans le financement des énergies renouvelables…

Il faut protéger Greta Thunberg, mais attaquer sans relâche les idées qu’elle véhicule.

À son insu sans doute, Greta Thunberg favorise également les intérêts de la Chine et de la Russie. Les énergies renouvelables intermittentes nous rendent fortement dépendants des métaux rares qui fourmillent dans les installations éoliennes, solaires et de stockage et dont la Chine a un quasi-monopole. En outre, leur intermittence oblige à allumer des centrales au gaz qui remplacent les centrales nucléaires dont Greta Thunberg veut accélérer la fermeture. Et notre gaz sera de plus en plus sous le contrôle de la Russie de Poutine.

Il ne s’agit pas de nier l’urgence climatique, bien sûr, mais de développer les technologies permettant de réaliser la transition écologique sans passer par une dictature, fût-elle verte. Les officines qui ont fabriqué Greta Thunberg ont visé juste: son âge et son handicap la rendent inattaquable. Greta Thunberg est une victime honteusement manipulée. Il faut la protéger, mais attaquer sans relâche les idées qu’elle véhicule.

Suivre Greta Thunberg aggraverait le réchauffement climatique, augmenterait le gâchis d’argent public, entraînerait une dictature verte régressive et nous mettrait à la merci de la Chine et la Russie. Tous les démocrates libéraux, tous les héritiers de Raymond Aron doivent combattre les utopies mortifères qu’elle véhicule.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2019/03/18/31003-20190318ARTFIG00121-laurent-alexandre-greta-thunberg-est-instrumentalisee-par-des-militants-extremistes.php?fbclid=IwAR1huBgiRq8cmyfk8ykLn4UZGGx_QDiIlazWRoNyPgWAUg2tdrLbrR8GkH0

Une réflexion sur “Laurent Alexandre: «Greta Thunberg est instrumentalisée par des militants extrémistes». Le Figaro

  1. « Mais surtout, Greta Thunberg roule pour l’extrême gauche anticapitaliste. La mort piteuse de tous les modèles marxistes – de la Corée du Nord au Venezuela en passant par Cuba ou le Cambodge de Pol Pot – a laissé les anti-libéraux en plein désarroi. »

    Il en aut une bonne couche pour débiter de telles âneries.
    Le rapprochement absurde entre Greta et l’extrême gauche anticapitaliste puis avec les modèles marxistes laisse rongeur.

    On sent la haine du type qui, d’évidence, est dans une impasse psychique : la dévastation planétaire, la crise économique systémique dont personne ne voit d’échappatoire pas même les « plus grands économistes de l’orthodoxie au pouvoir » et rien ne se passe, l’attente de l’effondrement, l’hébétude devant le cataclysme.

    Alors cette gamine sert de prétexte à compenser son impuissance avérée, à déverser sa bile : ne l’écoutez pas !
    Non pas qu’elle dirait des bêtises mais elle ne fait pas partie de la bien-pensance, rendez-vous compte, elle roule pour ces extrémistes qui ont fait le goulag ! Et le pire elle ne le dit pas.

    « Il ne s’agit pas de nier l’urgence climatique, bien sûr, mais de développer les technologies permettant de réaliser la transition écologique sans passer par une dictature »

    La fable du « monde libre » !

    Car bien-sûr nous sommes dans un monde Libre ! Les révélations de Snowden le prouvent d’ailleurs, la NSA n’espionne pas TOUT, ou si elle le fait c’est pour jouer, l’ennui sans doute. NON ! Elle sert uniquement à lutter contre les salauds. La preuve elle surveille Sarko, Hollande, Merkel, l’UE …
    Le monde est tellement libre que la guerre d’Irak fut juste, comme auparavant l’assassinat de Aldo moro ce communiste au couteau entre les dents .. idem en Syrie plus récemment pour libérer le monde ! L’empire capitaliste dominant une bonne partie du monde est une fable.
    D’ailleurs c’est évident, si le Vénézuéla, Cuba ou … vont mal c’est qu’ils sont marxistes. Pas du tout à cause des blocages de l’Empire. La France subirait le dixième de ces contraintes, on mangerait de l’herbe pour retarder de quelques jours le moment de crever de faim et nos forêts seraient entièrement brûlées dans nos chaudières et véhicules pour compenser pétrole et gaz qui nous feraient défaut !

    Et la crise du capitalisme qui ne trouve plus de pays à asservir, de nouveau pétrole à exploiter, de croissance pour ne pas crever n’est qu’un épiphénomène, une simple transition énergétique peinte en vert qui va remplacer le pétrole-gaz-charbon par des panneaux et des éoliennes ! La même fable que le nucléaire …

    Un vrai délire qu’il faut accompagner dans la haine d’un bouc-émissaire afin de maintenir la fable d’un monde libre et merveilleux : c’est le village potemkine soviétique repris par les capitalistes en perdition.

    Un prodige d’inversion qui relève de la psychiatrie.

    Car enfin presque TOUT ce qui était reproché à juste titre à l’URSS, l’Empire se permet de le faire !
    Et ce monsieur son héraut.
    Libre ?

    PS Concernant Greta je n’ai pas suivi l’affaire, je ne vais pas au cirque.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s