La migration est un impératif du grand patronat. Texte de M Gattaz.

Barraquements

Plusieurs centaines de baraquements provisoires tant en planches que parpaings et torchis sont déjà achevées dans l’agglomération notamment à Creil au parc Rouher. A Creil la seule entreprise Perignon a terminé plus de 80 immeubles représentant 350 logements ». http://www.vernoeil.com/BARAQUEMENT_LEO_LAGRANGE.html

La centralisation de la gouvernance de la planète est en cours avec l’ONU en fer de lance politique.
L’action de l’ONU s’appuie sur 2 concepts majeurs: le multilatéralisme et le partenariat multipartite.
Le multilatéralisme est une approche qui promeut la mise en commun de la gestion de problèmes. La migration en est un exemple-type. Ce faisant, les Etats adhèrent à des programmes développés au sein de l’ONU. Mais un des plus importants programmes qui a été lancé par le Pape François lui-même en 2015 est celui de l’Agenda 2030.
Cet Agenda pose des bases à ce Pacte migratoire qui doit être signé ces prochains jours à Marrakech.
Mais la gouvernance au sein de l’ONU inclut les privés parmi lesquels nous retrouvons les firmes transnationales. C’est le principe du partenariat multipartite.
Ces firmes sont même invitées à sponsoriser les programmes de l’ONU (cf le livre Dépossession).
dépossession 3
Les sponsors de l’ONU, page 50 et ceux de la COP 21 page 51.

Mais c’est aussi sur cette base que des ministères ont sous-traités des parties importantes de leur activité à des firmes transnationales.

Exemple: « 
Dans ce cadre, le ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle et Microsoft Maroc ont lancé la 9e édition d’InnovaTICE, au Centre des Formations et des Rencontres Nationales à Rabat. L’événement a garanti une place aux participants marocains dans l’étape régionale du «Microsoft in Education Global Forum» pour la région «Middle-East and Africa». La participation des enseignants marocains sélectionnés est une première, car ils auront l’occasion de porter le drapeau marocain dans le cadre d’une compétition aux standards internationaux qui aura lieu en février 2014. Si ces enseignants sont retenus, ils pourront participer à l’étape finale qui se déroulera en avril 2015.
«À travers ce forum, Microsoft nous offre l’occasion unique de nous surpasser en matière d’innovation. C’est aussi l’opportunité rare d’échanger, de partager et de s’enrichir, tout en ayant la chance de pouvoir représenter le Maroc et briller au niveau régional», explique Mlle Ouarda Amid, participante à InnovaTICE lors de différentes éditions.
Le programme «Partners in learning» ne représente qu’une composante du partenariat stratégique entre le ministère de l’Education Nationale et Microsoft Maroc visant à moderniser les méthodes d’enseignement. Microsoft Maroc œuvre aussi, auprès du ministère, dans la formation et la certification du corps pédagogique ».
https://lnt.ma/innovatice-microsoft-maroc-accompagner-lenseignement-du-21eme-siecle/
Et ces firmes veulent 2 choses: le gigantesque business du développement durable et une migration de masse. Mais attention, ces firmes veulent sélectionner, orienter et planifier cette migration. Cela n’a rien d’humanitaire.
D’ailleurs, dans le cadre du Pacte sur la migration, l’ONU parle d' »établissements humains » pour les loger. Curieuse appellation… Cela fait penser à ces baraquements sinistres qui longeaient les usines industrielles en Europe.
Après avoir délocalisé les outils et processus de production, il est l’heure pour une certaine intelligentsia de la haute finance de rendre les ressources humaines mobiles, performantes et peu coûteuses.
La migration de masse a clairement un objectif de rationalisation de la production et des coûts. Si on peut avoir des ressources humaines low cost qui accompagnent l’ensemble des flux planétaires, pourquoi s’en priver.
Oui, le Pacte de Migration a tout à faire avec une gestion de ressources humaines, et non de venir en aide à de malheureux citoyens perdus dans la cambrousse indienne. Et il y est question de planification.
Une autre chose. On peut penser que les migrants sont des gens à la peau foncée, venant de tel ou tel pays.
Demain, les populations occidentales pourraient être appelées à grossir les rangs des populations migrantes si le nouveau modèle d’organisation mondial financiarisé admettait que les humains avaient pour vocation principale à servir la production globale.
De toute façon, les véritables patrons des Etats sont leurs créanciers. Ce sont les mêmes qui sont au bout de la barre de pilotage des processus globaux de production. Mais ce sont aussi ceux-là même qui dépossèdent les populations Nord-Sud-Est-Ouest.
Quand M Gattaz nous parle des causes du malheur des gens et que nous savons que ce sont entre autres des patrons français qui récupèrent les richesses naturelles pour quelques sous, qui massacrent les écosystèmes, sources d’habitat et d’alimentations pour nombre de populations indigènes, nous pourrions avoir envie de rigoles. Sauf que ce n’est pas vraiment drôle.
Par conséquent:
  1. Ceux qui ont créé les problèmes de la planète ne les résoudront évidemment pas.
  2. Les représentants des Etats n’ont aucune alternative à la signature du Pacte de Marrakech.
  3. L’exploitation de l’humain se poursuivra de plus belle.

LHK

A lire également:

Sanctionner les pays anti-migrants : la proposition de Macron. Le Parisien.

http://www.leparisien.fr/politique/sanctionner-les-pays-anti-migrants-la-proposition-de-macron-23-06-2018-7789794.php?fbclid=IwAR3PUmYPSODohO5ZlKiJm81l4VcveHN7E2vARms6-NBvq5Y3le3wKdQ_xZY

Pierre Gattaz : l’accueil des migrants est « une opportunité pour notre pays »

« L’accueil décent des migrants est un impératif moral, écrit le président du Medef. La France doit donc agir pour rester fidèle à elle-même. »

LE MONDE | Par Pierre Gattaz (Président du Medef)

Source photo Wikipédia

La crise actuelle des migrants nous oblige à l’action. Nous ne pouvons plus nous contenter d’assister passivement à la tragédie qui se joue à nos portes. Et cela nous impose de relever trois défis.

Premier défi : l’accueil. L’accueil décent des migrants est un impératif, d’abord pour des questions de simple humanité et de cohérence avec l’une des trois valeurs fondatrices de notre République, la fraternité. Un pays qui renonce à ses valeurs est un pays qui se perd.

Mais aussi parce que c’est une opportunité pour notre pays. Cessons toute condescendance envers ces migrants : ils ont souvent un fort niveau d’éducation, sont la plupart du temps jeunes, formés et n’ont qu’une envie, vivre en paix et pouvoir élever une famille.

La France doit donc agir pour rester fidèle à elle-même. Bien sûr, cet accueil doit se faire selon des règles, en accord avec les valeurs de notre République, avec humanité et fermeté, avec des droits et des devoirs. Il doit aussi évidemment tenir compte de notre situation économique, sociale et politique. Mais nos difficultés ne peuvent pas être une excuse pour ne rien faire. Accueillons-les et sachons tirer profit de leur dynamisme, de leur courage, de leur histoire aussi. Accélérons enfin nos réformes pour être capables de les intégrer pleinement dans la durée.

Une volonté commune

Deuxième défi : l’Europe. L’Europe que nous construisons collectivement ne peut pas se contenter d’être un grand marché. La convergence est nécessaire pour nos règles fiscales et sociales, mais aussi dans notre action face aux grandes crises mondiales. Le couple franco-allemand doit être le moteur de cette convergence. Il en va aussi de la crédibilité de l’Union européenne. Le rapprochement actuel entre nos deux pays est donc une bonne nouvelle mais ce n’est qu’un premier pas. Se coordonner pour accueillir les migrants politiques est nécessaire, mais il faut aussi savoir lutter contre les passeurs, tous les trafiquants d’êtres humains, les terroristes, et impulser une volonté commune pour régler enfin les problèmes en amont.

Troisième défi : les causes. Car après l’urgence, il faut regarder la source de ces problèmes. Et donc s’attaquer, désormais, aux causes mêmes de ces migrations.

Le moment semble venu d’une grande ambition pour le développement du Maghreb et de l’Afrique

Les conflits tout d’abord. En la matière, les solutions ne sont ni simples ni évidentes et demanderont des années. Ainsi la situation de chaos profond dans laquelle sont plongés la Syrie et l’Irak alimente ces exodes massifs. Mais c’est aussi une partie de notre histoire qui se joue au Moyen-Orient. La reine Rania de Jordanie nous a récemment rappelé ce qu’il en était : « L’échec n’est pas une option. Si nous échouons, l’Etat islamique gagnera. Et si ce dernier gagne, la région sera rapidement réduite à néant, entraînant des répercussions mondiales pour longtemps. »

La situation économique ensuite, notamment du Maghreb et de l’Afrique, le continent à nos portes. Comment croire, à l’heure où l’information n’a plus de frontières, que l’Europe peut se construire enfermée dans ses murs, en maintenant à distance un continent qui frappe à la porte de la prospérité ? Comment, surtout, ne pas voir le potentiel extraordinaire d’un continent jeune, dynamique, fort de richesses naturelles encore largement inexploitées ? Le moment semble venu d’une grande ambition pour le développement du Maghreb et de l’Afrique, d’un plan structuré pour que le « réveil du continent africain » devienne une réalité. Car ce continent ne doit pas être ressenti comme une menace pour l’Europe.

Proposons des mesures concrètes

C’est d’abord et principalement une chance si nous savons nous y prendre. Proposons une vision commune, un espoir, des mesures concrètes. Travaillons avec les pays qui le veulent. Développons des projets de coopération économiques et sociaux. Motivons et soutenons nos entrepreneurs pour qu’ils se saisissent des opportunités qui s’ouvrent dans ce continent. Négocions des transferts de technologies, formons, éduquons, stabilisons le continent en somme.

En tant que partenaire historique, linguistique, politique et économique de beaucoup de pays du Maghreb et d’Afrique, la France a une carte à jouer pour que ce grand continent, qui passera d’une population de 1 milliard d’individus aujourd’hui, à 2 milliards en 2050, se réveille comme l’ont fait la Chine et les dragons asiatiques. Le continent africain doit devenir ainsi économiquement viable afin d’être politiquement stable et être enfin maître de son destin.

Nous en sortirons tous gagnants. Agissons.

6 réflexions sur “La migration est un impératif du grand patronat. Texte de M Gattaz.

  1. Tout ça pour avoir de la main d’œuvre pas chère et non qualifiée? plutôt que de se creuser la tête (est-elle pleine ou vide?) pour concevoir et fabriquer des centaines de milliers de robots pour espérer rejoindre les nations véritablement industrielles.
    Gattaz est un triste exemple surtout d’avoir traité énormément de commandes avec l’état dont on sait à travers ses serviteurs militaires et autres fonctionnaires que les besoins pour les bonnes œuvres sont si prégnants

    J'aime

  2. Il y a une autre raison. Quand l’élite anglo-saxonne a voulu occuper l’Amérique, elle a fait venir des migrants occidentaux. Les autochtones qui étaient des Indiens ont été parqués dans des réserves après les avoir affaibli par différents moyens : alcool, drogue, décadence sexuelle qui fait baisser le taux de natalité etc Aujourd’hui, les Indiens sont une toute petite minorité. En Australie, la même tactique fut utilisée. Mais cette fois-ci contre les Aborigènes.

    Pour casser les états européens, l’élite n’a rien trouvé de mieux que d’essayer là aussi de changer leur population.

    En Ile de France en 2016, le dépistage de la drépanocytose se faisait à 73,56% des naissances. Ce qui veut dire qu’elles venaient de populations africaines.
    http://www.fdesouche.com/wp-content/uploads/2017/11/DJuBx2dN.jpg
    En 2018, on a décidé de dépister tout le monde pour cacher la réalité. Le but est bien d’avoir une population sans repère. Ainsi l’Europe ne formera plus qu’un pays comme l’Australie.

    J'aime

  3. La migration en Europe est un plan de l’Etat profond américain : ou l’enquête de Francis Cousin :

    Depuis 1815, la France a été comme vassalisée par la City. Puis par les USA.

    J'aime

  4. « L’Europe que nous construisons collectivement ne peut pas se contenter d’être un grand marché. La convergence est nécessaire pour nos règles fiscales et sociales »

    Pourquoi les gilets jaunes ? Oswald l’explique très bien ici :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/06/30/1er-juillet-obligation-dingue-de-lethylotest-ou-voitures-dingues-pour-freiner-son-indignation/comment-page-1/#comment-35430

    L’Union Européenne exige la libre circulation des capitaux. Conséquence : délocalisation des industries et immatriculation des sociétés internationales dans des paradis fiscaux. En Irlande par exemple, le taux de la taxe sur les bénéfices est de 4%. Au Luxembourg de 3%. A Malte de 5%.

    Mais pour l’entreprise enregistrée en France, il est de 28 % pour les bénéfices inférieurs à 500 000 € et 33,3 % (ou 1/3) au-delà.

    C’est évidemment une injustice terrible : 4% contre 28%. C’est à dire que Macron en France demande aux petits de payer les taxes à la place des grands. Sans l’Union Européenne il y aurait moyen de supprimer ce scandale, mais comme le fait remarquer Emmanuel Todd : « il n’y a pas 30% des Français qui veulent sortir de l’euro. Ils ne comprennent pas les questions monétaires. Les gilets jaunes ne pigent pas que sans un minimum de protectionnisme, leur niveau de vie ne pourra pas remonter. » (à partir de 8 mn 30) Puis il répond à la question de l’opportunité d’un parti gilet jaune : « Il aura le même problème que celui de la France Insoumise ou du RN, s’il n’a pas dans son programme la sortie de l’euro, le président et son gouvernement resteront sans aucun pouvoir économique. » (à partir de 18h50).

    Alors les gilets jaunes ont-ils raison de manifester ?

    J'aime

  5. L’ Euro et l’ Europe actuelle sont une camisole de force. Rien ne pourra sensiblement évoluer si nous restons dans ce cadre : il faut « renverser la table ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s