BNS, une perte révélatrice d’une stratégie potentiellement dévastatrice: Liliane Held-Khawam

Crépuscule

L’endettement et la spéculation sont au coeur de la stratégie de la BNS. On met quand et comment le stop?

Il semblerait que la BNS fasse des pertes sur ce premier trimestre 2018 de 6,8 milliards. Une paille au vu de ce que nous pourrions craindre pour l’avenir.

Mais le scoop n’est pas là.

Il est dans la composition des causes de cette perte.

Une des causes est révélatrice des mensonges des « experts » et de leurs relais un peu partout. Ces personnes nous ont expliqué inlassablement que la croissance de cet établissement, devenu un gigantesque problème pour la Suisse d’aujourd’hui et de demain, se faisait par simple écriture, et qu’il n’engendrait aucun coût.

Dormez braves gens, le risque zéro est garanti.

Eh bien ceci est non seulement faux comme nous n’avons cessé de le prouver sur ce blog depuis de nombreuses années, mais voici une information relayée par l’ATS qui confirme l’endettement de cette entreprise privée.

L’ATS nous dit que « La Banque nationale suisse (BNS) devrait inscrire une perte de 5 milliards de francs au premier trimestre. L’évolution s’explique par la hausse des taux d’intérêt depuis début 2018, l’affaiblissement du dollar et la correction intervenue sur le marché des actions. »

3 raisons donc, toutes prévisibles, et que nous n’avons cessé de critiquer et de prédire:

  1. La hausse des taux d’intérêt depuis début 2018. Effectivement la Fed a augmenté son taux directeur. Et cela plombe les résultats de la BNS. Pourquoi? Parce que notre BNS a des dettes en dollar américain. Souvenez-vous qu’en 2012, elle était allée s’installer à Singapour. Elle peut donc y contracter des emprunts en devises étrangères pour financer ses achats. Pas de problème. La Suisse et ses contribuables soutiennent , bien malgré eux, le stylo que tiennent ceux qui contractent les dettes à notre nom. Ami lecteur, je vous mets l’endettement de la BNS en monnaies étrangères (ci-dessous). Aux médias de rétablir la vérité qui ne peut être ignorée dans certaines sphères de la Confédération.
  2. L’affaiblissement du dollar. Nous avons dénoncé ces achats compulsifs de dollars, alors qu’elle dit au peuple suisse qu’elle achète des euros! https://lilianeheldkhawam.com/2018/01/19/la-bns-vend-des-euros-et-achete-des-dollars-liliane-held-khawam/   swiss dollar avril 2018
  3. La correction intervenue sur le marché des actions. Nous savons que la BNS est le client idéal de la haute finance internationale. Elle seule a l’envergure pour acheter, à des valeurs surfaites, des actions en quantité alors que tout le monde sait. Nous avions pris il y a quelque temps le cas de l’action Valeant. Eh bien, ce titre a en 2 ans perdu encore la moitié de sa valeur, qui aujourd’hui tourne autour des 17$.

La BNS accumule des dettes sans en référer à qui que ce soit dans ce pays. Par ailleurs, elle exige des banques locales des sommes mirifiques sous forme de dépôts dans ses comptes à vue et des titres de HQLA. Que fait-elle avec?

BCV LCR

Source: https://lilianeheldkhawam.com/2018/03/20/bns-les-liquidites-des-banques-suisses-au-service-du-qe-de-la-communaute-monetaire-internationale-lhk/

Pour le cash, nous savons que cela lui permet de financer son bilan, mais pour ce qui est de récupérer les actifs de très belle qualité comme les titres sur les dettes immobilières par exemple. Qu’en fait-elle? Les met-elle à disposition du marché de l’ombre, et particulièrement du marché du repo?

En fait nous savons qu’elle pratique la chose depuis de nombreuses années. (cf livre de Vincent Held, « Le crépuscule de la BNS ».

Alors?

Alors pour l’instant, elle fait son beurre avec les taux négatifs ponctionnés sur l’épargne des caisses de pension (LPP), des assurances, et autres comptes épargnes bancaires. Ce faisant, elle les condamne à mort sur une durée relativement courte.

La BNS est en train de ruiner la Suisse, ses banques et son peuple. 

Au fait, ce n’est pas le directoire qui a communiqué l’info, mais un document rédigé par un des économistes de… UBS.

Remarquez ils en savent probablement plus sur l’établissement que son Conseil de banque…

Liliane Held-Khawam

Annexe: Les dettes en monnaies étrangères

passifs BNS en monnaies étrangères

passifs en monnaies étrangères BNS 2.PNG

 

27 réflexions sur “BNS, une perte révélatrice d’une stratégie potentiellement dévastatrice: Liliane Held-Khawam

  1. « BNS, Institution en faillite morale… ». Ah … si c’est seulement morale.

    Parallèlement à la situation « morale » Suisse, je lis que les banques européennes ont dans leurs livres 900 milliards d’euros de créances irrécouvrables.
    Depuis des mois, la Banque Centrale Européenne essayait d’imposer de nouvelles règles, plus sévères, pour les nouvelles créances pourries. Finalement, elle y renonce et envisage même d’assouplir sa position. Les 900 milliards d’euros de créances irrécouvrables vont pouvoir continuer à grossir.

    A la prochaine déflagration financière, le feu d’artifice sera grandiose.
    https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0301604621721-la-bce-envisage-dassouplir-sa-position-sur-le-stock-de-creances-douteuses-2171524.php

    Une question : si les états, Suisse incluse, ne peuvent plus s’endetter d’avantage, comment ces créances pourries vont-elles être transférées des banques privées vers le secteur public ?
    L’idée que les économies des épargnants et le capital des propriétaires seraient encore disponibles commence à circuler…
    Sortir l’argent des banques tant qu’il est encore temps apparaît peut-être de moins en moins loufoque ?

    J'aime

  2. Le pivot central est l’épargne. Nous ne devrions pas pouvoir récupérer notre épargne (évidemment l’épargne des organismes sociaux incluse). Il faut faire acter maintenant que l’épargne est irrécupérable. Reculer l’âge de la retraite, augmenter les franchises pour les soins, taxer les sorties de capitaux des assurances, etc. La question est comment vont-ils le faire sans remettre en question le droit à la propriété privée…?

    J'aime

  3. Selon la CDT c’est officiel la perte est de 6,8 milliards, c’est étonnant comment la BNS indique cela. Explication réservé aux non initiés, en autre terme pour les idiots.

    « Le résultat de la Banque Nationale dépend principalement de la performance des marchés de l’or, des changes et des capitaux. Il est donc soumis à de fortes fluctuations qui rendent difficile de tirer des conclusions sur le résultat de l’ensemble de l’exercice, souligne la BNS. »

    https://www.cdt.ch/economia/banche/192827/perdita-di-6-8-miliardi-per-la-bns-nel-primo-trimestre

    J'aime

  4. Jean et Liliane

    Peut-être que certains rendent compte à d’autres. Et alors ? Ils rendent compte de quoi précisément ?
    Je pense que la machine s’est emballée, que des mécanismes se sont déjà désolidarisés du bloc principal et que plus personne n’est en mesure de contrôler sa course folle

    J'aime

  5. En ce qui concerne la remontée des fameux taux de la FED, je vous le dis, l’avenir n’est pas au beau fixe. Lors de la dernière réunion de son comité monétaire voilà ce qui a été dit en conclusion :

    « « Les taux d’intérêt au jour le jour ont été relevés le 21 mars pour s’établir entre 1,50% et 1,75%, lors de la première réunion monétaire présidée par Jerome Powell.
    Le Comité, même s’il apparaît partagé sur le nombre de hausses prévues cette année, a maintenu ces prochains relèvements à deux cette année. Mais « un certain nombre de participants » estiment que le resserrement « sera sans doute plus rapide que prévu au cours des toutes prochaines années ».
    Au point que certains ont commencé à soulever la question de l’opportunité de devoir bientôt changer le langage de la communication de la Fed qui, depuis la crise de 2008, promeut « une politique monétaire accommodante ».
    « Il va peut-être être nécessaire de revoir le langage du communiqué pour reconnaître que (…) la politique monétaire va sans doute graduellement passer d’une posture accommodante à celle de neutre ou restrictive pour l’activité économie », rapporte le compte-rendu. »

    https://www.cbanque.com/actu/67696/la-fed-inquiete-pour-economie-americaine-de-possibles-represailles-commerciales

    Et voilà ce que nous apprend aujourd’hui le père Sannat :

    https://insolentiae.com/alerte-taux-le-10-ans-us-depasse-les-3/

    Ma foi, vous voilà prévenus mais ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas les seuls !

    https://insolentiae.com/classement-des-pays-les-plus-endettes-en-europe/

    http://lesakerfrancophone.fr/le-glas-sonne-pour-leuro

    En fait les licenciements en masse auxquels on peut assister (véritable hémoragie en France), les grands groupes et investisseurs qui partent investir en Asie, les fermetures d’agences bancaires, les pays qui rappatrient prestement leur or et maintenant les investisseurs qui se délestent de leur participation dans les dettes d’Etats, sans parler des gros déficits de la Deutsche Bank, pas de doute que l’orage commence à gronder sérieusement….

    https://insolentiae.com/inquietant-les-investisseurs-vendent-les-dettes-detats-sauf-les-assurances-vie-ledito-de-charles-sannat/

    https://insolentiae.com/le-danger-deutsche-bank-la-banque-qui-peut-faire-sauter-le-monde-ledito-de-charles-sannat/

    https://www.cbanque.com/actu/67835/une-responsable-de-la-fed-tire-la-sonnette-alarme-sur-la-dette-des-etats-unis

    Ne pas oublier non plus cette annonce qui est passée assez inaperçue et dont peu de monde a parlé qui est le plan de libre circulation des armées de l’OTAN en Europe et pas sûr qu’elles se cantonnent seulement à l’Est. Rappelez vous également qu’en 2016 les appels de l’Allemagne et de la Suède à leur population afin de constituer des réserves de nourriture, ceci juste un an après la décision par l’OTAN de cet espace Schengen militaire.

    https://www.legrandsoir.info/ue-espace-schengen-pour-les-forces-de-l-otan.html

    http://www.lalibre.be/actu/international/les-allemands-pries-de-constituer-des-reserves-de-nourriture-et-d-eau-57bdacc535704fe6c1df6304

    Tout le monde a les yeux rivés sur la Syrie mais elle a une Russie fortement armée et motivée qui est là pour la protéger.

    Mais nous, qui est là pour nous protéger puisque nos propres dirigeants eux même travaillent contre nos intérêts et main dans la main avec le nouvel ordre mondial ?

    Voilà la vraie question qu’il serait raisonnable de se poser….

    J'aime

  6. @ Litterato

    Ne tomber pas dans le fatalisme Litterato, la préparation à la guerre de la Suède est ridicule, cela est possible parce que le gouvernement de la Suédé est le caniche des US qui a encerclé la Russie avec les Bases Nato, Poutine leur vient de répondre que la Russie possèdes des armes supersoniques capables de détruire l’armée américaine complétement en quelque minute, après quoi les extrémistes US de la guerre se sont calmés, personne n’est suicidaire.

    Vue cela La Corée du Sud veut faire la paix avec la Corée du Nord, les US ont perdu déjà le contrôle de l’Asie, ne leur restent que de s’occuper de leur nombreux problèmes nationaux.

    L’Europe est devenu l’orpheline qui ne sait plus ou aller, elle a une occasion unique historique de devenir pacifiste sur l’exemple de la Suisse, mais pour cela il faudra éliminer les fauteurs de guerres, tel que la May et Macron appartenant au passé.

    J'aime

  7. Oui Jean et vous avez raison de le souligner.
    Moi aussi j’observe avec étonnement et intérêt ce rapprochement quasi inattendu entre les deux Corées. Sauf à comprendre qu’on a été gavés de « fake news » dans les mois précédents.
    C’est clair que les cartes géopolitiques et géostratégiques ont été redistribuées dans cette partie du monde. Pour le meilleur ou pour le pire ?

    J'aime

  8. @jeanmonti

    Je vous ai posté ce matin une réponse mais malheureusement elle a disparu dans les limbes. Les aléas de l’informatique et franchement j’ai la flemme de réécrire ma tirade. Une prochaine fois peut être…

    J'aime

  9. @Nadine

    Pour les deux Corées, ce n’est pas vraiment pas étonnant vu l’agressivité de la politique américaine mais aussi le fait que la Corée du Sud a changé de dirigeant, l’ancien étant vraiment pro-atlantiste. Les Sud Coréens veulent la paix et ont voté en conséquence.

    Et comme vous pourrez le constater dans les commentaires, les Sud Coréens ont été bien plus avisés que les électeurs français dans ce domaine. Sûrement la légendaire sagesse asiatique.

    De plus, le père Poutine travaille discrètement en coulisses avec beaucoup de brio et de doigté afin de former des alliances et rétablir la multipolarité. Cette réconciliation ne peut que le satisfaire surtout dans cette partie du monde.

    Quant à Trump, America First c’est sûr mais il me laisse quand même perplexe. Parfois je me demande s’il ne joue pas sur les deux tableaux car d’un côté véhément car surement pressuré par le Deep State mais de l’autre montrant aussi parfois des signes d’une volonté de le faire tomber ou au moins de le contourner. Par exemple la Clinton est en train de chuter sans que cela ne ne fasse trop de bruit. Le Donald assècherait il tout de même petit à petit le marais envers et contre tous ?

    http://lesakerfrancophone.fr/comey-clinton-cie-sont-deferes-au-penal-un-pas-de-plus-vers-la-decheance

    http://www.voltairenet.org/article198945.html

    Pragmatique, il saisira toutes les opportunités pour marquer des points mais n’a surement pas les mains libres contrairement à Poutine. Malheureusement il y a de grandes forces qui travaillent dans l’ombre et qui ont bien l’intention de continuer à régner sans partage…

    J'aime

  10. Litérato

    Sur ces points j’ai partage le sens de votre analyse.

    La dangereuse idylle Trump/Macron – 27/04/2018 – https://arretsurinfo.ch/la-dangereuse-idylle-de-macron-avec-trump/

    « le moment des pellicules » a peut-être été l’incident le plus révélateur. À un moment donné, dans le Bureau ovale, le président américain s’est interrompu au milieu d’une phrase pour se pencher vers son homologue français et se mettre à brosser son épaule en disant qu’il enlevait ses « pellicules ». Macron a continué à sourire comme si de rien n’était.
    Ce que Trump a dit ensuite était significatif : « Nous voulons qu’il soit parfait…. Il est parfait. » Pas besoin d’être Freud pour voir dans le réflexe de l’Américain le signe que le président français n’est guère plus qu’un hochet, un laquais, un parfait petit caniche pour Washington. Qui fait ce qu’on lui dit. » (Fin de citation)

    J'aime

  11. Dans la presse déchaînée de ces derniers jours, j’ai relevé quelques perles. Merci Liliane de bien vouloir héberger le produit de mes fouilles.

    PAR 6MEDIAS – la « Nouvelle Revue Française  » – Publié le 27/04/2018 à 17:49 | Le Point.fr
    (http://mobile.lemonde.fr/idees/article/2018/04/27/emmanuel-macron-paradoxalement-ce-qui-me-rend-optimiste-c-est-que-l-histoire-en-europe-redevient-tragique_5291503_3232.html?xtref=) :

    Si Versailles m’était conté.

    (Quelques extraits) E. Macron :

    – « Paradoxalement, ce qui me rend optimiste, c’est que l’histoire en Europe redevient tragique ».
    (Je laisse à chacun le soin d’apprécier)

    – « Je ne suis que l’émanation du goût du peuple français pour le romanesque ».
    – « J’ai fait beaucoup de philosophie, mais c’est surtout la littérature qui m’a structuré, à la fois pour les grands personnages et le sens du détail ».
    (Visiblement ça ne l’a pas plus inspiré que ça puisqu’il a été recalé à deux reprises du concours d’entrée à l’ENS).
    …/…
    – « Avec un homme comme Vladimir Poutine, l’art, la musique, la littérature, l’histoire ont une résonance forte. Je l’ai constaté à Versailles récemment à travers la figure de Pierre le Grand », affirme le chef de l’État. »
    …/…
    – « Angela Merkel est plus scientifique que littéraire dans son approche des choses, mais la musique a pour elle une grande importance « .

    A ceux qui lui demandaient où il trouvait son inspiration, le génial Mozart répondait « je mets ensemble les notes qui s’aiment ».

    Par extension, M. Macron met – il ensemble les mots qui l’aiment … ou les mots qu’il aime ?

    J'aime

  12. @Nadine

    Tout à fait d’accord. Le tétard est en train de se faire ballader. Il l’a déjà été magistralement dans cette attaque foireuse en Syrie car notez bien que celui qui est le plus controversé et la risée, c’est bien le Macron.

    Dans cette dernière mascarade lors de son séjour à la Maison Blanche, c’est encore lui qui a l’air d’un con et qui en fait trop. Sans oublier le signe du cornu (à 1’18 ») qu’il fait des deux mains et qu’il est d’ailleurs le seul à faire, nouvel ordre mondial oblige.

    Trump lui s’en est bien gardé soit parce qu’il est intelligent, soit tout simplement qu’il n’en fait pas partie. Il semble plutôt amusé de l’émoi du benet qui se défoule devant les caméras mais mon petit doigt me dit qu’il ne va pas tarder à le rouler dans la farine.

    Macron jouit de son instant de grâce mais ça ne durera pas. Rien ne dure toujours, sûrement pas en politique et encore moins en geopolitique, surtout quand on est gouverné par un ego surdimensionné doublé d’amateurisme. Ce type n’a aucune expérience solide en politique et n’a fréquenté que les bureaux feutrés de son ex employeur banquier où il n’a joué que les entremetteurs. Ensuite, il n’a rien eu à assumer en responsabilité lors de son passage à Bercy bien que cela fut catastrophique. Maintenant il est sur le devant de la scène et n’a plus de paravent.

    Les fanfarons et les bouffis d’orgueil sans queue ni tête, on a vu ce que cela a donné avec Sarkozy. Ces gens là ne sont que des instruments éphémères et de passage. De plus, Poutine lui réserve un chien de sa chienne et ne le lâchera pas car le camouflet de Versailles n’est pas près d’être pardonné. Observez bien la tête de Poutine à ce moment précis. Il fait de gros efforts mais on voit bien que ça ne passe pas.

    Tôt ou tard, cette bassesse qu’il s’est permis afin de se faire mousser en public lui reviendra dans la figure. Ce genre d’attitude n’est pas digne d’un chef d’état car on lave toujours son linge sale en famille, c’est une règle en politique. Nous sommes actuellement en pleine guerre de l’information et vu le chemin que prend Macron le félon et ce qu’il a déjà fait avant son élection, il va y avoir matière. Ce n’est qu’une question de temps….

    J'aime

  13. @Nadine

    Rien d’étonnant venant de L’Immonde ni non plus du Macron, pervers narcissique dans toute sa splendeur. Mais la mine est beaucoup moins réjouie quand son auditoire ne lui est pas acquis.

    Vous remarquerez l’écoeurante démagogie dont il fait preuve dans sa réponse en s’appuyant sur le fait que les lois scélérates dénoncées par cet eurodéputé ont été votées « démocratiquement ».

    Ce qu’il oublie de préciser c’est que ceux qui les ont approuvées sont comme lui des vendus et des traitres à leur patrie. Malheureusement, on y aura droit encore et c’est sa façon à lui de mettre les électeurs le nez dans leur caca puisque ce sont eux qui l’ont placé à l’Elysée et lui ont donné sa majorité à l’Assemblée. Un joli piège que les Français n’ont pas flairé et qui s’est à présent refermé, le confortant dans sa légitimité.

    J'aime

  14. @ Literato La meilleure photo de votre Macron avec Trump est très révélatrice.

    La réalité c’est bien qu’à 15 ans il a été violé par sont maitresse d’école qui devrait être condamné et mise en prison quand les faits sont devenus connus, un exemple parfait des marionnettistes choisissent ceux apte au pouvoir à contrôler.

    J'aime

  15. @ Nadine

    De mon point de vue, le pouvoir des anglo-saxons est en train de perdre sur tous les fronts, chose impensable aussi la réunification prochaine de l’Irlande avec l’Irlande du Nord. Tout cela pour une simple question, il n’y a plus d’argent réel. La marine anglaise est tell mal au point qu’ils n’ont pas réussi à tirer un seul missile sur la Syrie. Trump la dit très clairement aux européens vous devez assurer votre défense, les US ne peuvent plus le faire, plus de dollar pour le faire.

    Pour la Corée du Nord, même histoire, la Chine a donné la garantie de son parapluie nucléaire en Corée du Nord et la Chine est bien contente de voir partir les installations nucléaires américaine près de son territoire en Corée du Sud, accord de compromis entre la Chine et les US.

    Comme l’empire romain est tous les autres empires qui ont suivi, ce n’est pas la guerre qui les ont détruits mais c’est bien le manque de ressource financière.

    J'aime

  16. @Literato

    A mon avis Trump est un vrai patriote américain qui est entouré aussi de militaires avec un code d’honneur qui l’aident à sauver les US de la menacer des globalistes voulant détruire les US pour faire la gouvernance mondiale, dans une gouvernance mondiale ne peut y avoir des états dominants.

    Une réflexion intéressante de Brandon Smith qui mérite bien d’être divulgué sur ce blog, en traduction automatique.

    Comment le jeu du globalisme mène à un «nouvel ordre mondial»
    Mercredi 25 avril 2018 09:17 Brandon Smith

    Quand les mondialistes parlent publiquement d’un «nouvel ordre mondial», ils parlent de quelque chose de très spécifique et plutôt sacré dans leur petit culte de l’élitisme. Ce n’est pas simplement la notion que la civilisation se déplace ou change brusquement d’elle-même; plutôt, c’est leur nom pour une vision dirigée et machinée – un monde construit selon leurs règles, pas un monde qui a évolué naturellement selon la nécessité.

    Il y a d’autres noms pour cette vision machinée, y compris la «réinitialisation économique globale», ou le terme plus général et inoffensif «globalisme», mais l’intention est la même. Le but ultime du nouvel ordre mondial en tant qu’idéologie est la centralisation totale du pouvoir économique et gouvernemental entre les mains d’une bureaucratie sélecte et irresponsable composée de financiers internationaux. C’est la gouvernance selon les dictats de la République de Platon; un monde fantasmatique délirant dans lequel les rois philosophaires bienveillants, soi-disant plus intelligents et plus objectifs que le reste d’entre nous, règnent d’en haut avec une précision et une sagesse scientifiques. C’est un monde où les administrateurs deviennent des dieux.

    Une telle précision et objectivité dans les systèmes humains n’est évidemment pas possible. Les êtres humains sont beaucoup trop sensibles à leurs propres préjugés et à leurs désirs personnels pour avoir un pouvoir totalitaire sur les autres. Les résultats seront toujours la destruction et le désastre. Ensuite, ajoutez à cela le fait que les personnes qui poursuivent souvent un tel pouvoir sont principalement des sociopathes narcissiques et des psychopathes. Si une structure gouvernementale de centralisation de haut niveau est autorisée à se former, elle ouvre la porte à ces personnes mentalement et spirituellement brisées pour jouer leurs motivations tordues sur la scène mondiale.

    Il est important de se rappeler que les sociopathes sont enclins à fabriquer toutes sortes d’idéaux de haut niveau pour couvrir leurs actions. C’est-à-dire qu’ils adopteront une foule de causes apparemment nobles pour rationaliser leur course au pouvoir, mais à la fin, ces «humanitaires» se soucient seulement d’imposer leur volonté au plus grand nombre possible de personnes tout en se nourrissant aussi longtemps que possible. permet.

    Il y a beaucoup de fausses promesses, de fausses représentations et de conceptions frauduleuses entourant le récit du globalisme. Certains d’entre eux sont plutôt intelligents et subversifs et sont difficiles à repérer dans le brouillard créé délibérément. Les schémas impliqués dans la mise en œuvre du globalisme sont conçus pour embrouiller les masses avec la crise jusqu’à ce qu’ils finissent par demander plus de centralisation et moins de liberté.

    Examinons quelques-unes des méthodes de propagande et des arguments les plus courants derrière la poussée vers la mondialisation et un «nouvel ordre mondial» …

    Con # 1: Globalism est sur « Free Markets »

    Un mème pro-globalisme commun est l’idée que la mondialisation n’est pas vraiment une centralisation, mais une décentralisation. Cela joue principalement sur le côté économique de la gouvernance mondiale, qui à mon avis est le plus important car sans centralisation économique, la centralisation politique n’est pas possible.

    Les marchés libres selon Adam Smith, un pionnier de la philosophie, sont censés fournir des voies ouvertes à quiconque ayant des idées supérieures et de l’ingéniosité pour poursuivre ces idées sans interférence des institutions gouvernementales ou assistées par le gouvernement. Ce que nous avons aujourd’hui sous globalisme n’est PAS marchés libres. Au contraire, le globalisme a fourni un pouvoir sans entraves aux sociétés internationales qui ne peuvent exister sans la charte du gouvernement et l’aide financière du gouvernement.

    Le modèle d’entreprise est complètement contraire à la prémisse initiale du marché libre d’Adam Smith. Les grandes entreprises bénéficient d’une protection juridique injuste en vertu d’une responsabilité limitée ainsi que d’une protection législative absolue contre les conséquences civiles (Monsanto en est un parfait exemple). Ils reçoivent également un immense bien-être financé par les contribuables grâce à des renflouements et d’autres sources lorsqu’ils ne parviennent pas à gérer leurs affaires de manière responsable. Tout cela alors que les petites entreprises et les entrepreneurs sont empêchés à chaque tour par des obstacles fiscaux et juridiques.

    En ce qui concerne le commerce international, c’est le «libre-échange», ce n’est pas vraiment le cas non plus. Seules les grandes sociétés soutenues par les gouvernements sont en mesure d’exploiter les avantages des sources internationales de fabrication et de main-d’œuvre d’une manière qui assure le succès à long terme. Pendant ce temps, les modèles économiques qui favorisent la véritable décentralisation et le localisme deviennent impraticables parce que la concurrence réelle n’est jamais permise. Le monde n’a pas bénéficié de marchés libres depuis au moins un siècle. Ce que nous avons aujourd’hui est quelque chose de complètement différent.

    Con # 2: Le mondialisme est sur un « monde multipolaire »

    C’est une tactique de désinformation relativement nouvelle que j’attribue directement au succès du mouvement de la liberté et des économistes alternatifs. Au fur et à mesure que le public s’éduque sur les dangers de la centralisation économique et, plus précisément, sur les dangers des banques centrales, les mondialistes tentent de déplacer le récit pour brouiller les cartes.

    Par exemple, le mouvement de la liberté s’est opposé à l’existence de la Réserve Fédérale et à l’hégémonie fiat du dollar au point que notre campagne d’information a pénétré la pensée dominante. Le problème est que le globalisme ne concerne pas le dollar, l’hégémonie américaine ou le soi-disant «état profond», ce qui, à mon avis, est une distraction par rapport à la question plus vaste qui se pose.

    Le fait est que les institutions mondialistes et les banques centrales imprègnent presque tous les coins du monde. Des nations comme la Russie et la Chine sont tout aussi fortement liées au FMI et à la Banque des règlements internationaux et aux centres financiers internationaux comme Goldman Sachs que tout gouvernement occidental.

    Une partie du plan pour le nouvel ordre mondial, comme l’ont ouvertement admis les mondialistes et les publications mondialistes, est le déclin du système américain et du dollar pour faire place à une gouvernance financière mondiale par le biais du FMI et du panier des droits de tirage spéciaux. en tant que mécanisme pour la monnaie de réserve mondiale. Les mondialistes VEULENT un US moins dominant et un Est plus impliqué, alors que l’Est continue d’appeler à plus de contrôle de l’économie mondiale par le FMI. Ce concept plane malheureusement sur la tête de la plupart des économistes, même dans le mouvement de la liberté.

    Donc, le grand mensonge étant promu maintenant, c’est que la chute des Etats-Unis et du dollar est une « bonne chose » parce qu’elle aboutira à la « décentralisation », à un ordre mondial « multipolaire » et à la « mort » du mondialisme. Cependant, ce qui se passe réellement, c’est que les édifices mondialistes comme le FMI et le BRI montent aux États-Unis. Nous passons de la centralisation à la super-centralisation. Les mondialistes ont tenté de tromper le mouvement de la liberté en soutenant le succès de l’Est (qui est en réalité également contrôlé par le monde) et une philosophie qui revient fondamentalement à une nouvelle image du nouvel ordre mondial comme une sorte de décentralisation. paradis.

    Con # 3: Le nationalisme est la source de la guerre, et le globalisme finira

    S’il y a une chose avec laquelle les mondialistes ont une relation d’amour / haine, ce sont les instincts tribaux naturels de l’humanité. D’une part, ils aiment le tribalisme parce que, dans certains cas, le tribalisme peut être transformé en zélote, et les zélotes sont faciles à exploiter et à manipuler. Des guerres entre nations (tribus) peuvent être déclenchées si l’instinct tribal est pondéré par des peurs artificielles et des menaces.

    D’autre part, le tribalisme se prête à la décentralisation naturelle des sociétés, car le tribalisme sous sa forme la meilleure est le développement de nombreux groupes organisés autour d’une variété d’idées, de principes et de projets. Cela rend très difficile, voire impossible, l’établissement d’une «idéologie du monde unique». Le premier penchant des êtres humains est de discriminer les idées et les personnes qu’ils considèrent destructrices et contraires à leur prospérité. Les mondialistes doivent donc convaincre une majorité de gens que le tribalisme même qui a alimenté notre évolution sociale et certaines des plus grandes idées de l’histoire est en fait la source de notre destin éventuel.

    Le nationalisme a servi les mondialistes jusqu’à un certain point, mais maintenant ils doivent s’en débarrasser complètement. Cela nécessite une crise considérable imputée au nationalisme et aux idéaux «populistes». La guerre artificielle, qu’elle soit cinétique ou économique, est la meilleure méthode pour se débarrasser du tribalisme. Toute tragédie doit dorénavant être attribuée aux idées de séparation et de discrimination logique contre les idéologies négatives. La solution du globalisme sera alors offerte; un système un monde dans lequel toute séparation est considérée comme « mauvaise ».

    Con # 4: Le mondialisme est naturel et inévitable

    Comme mentionné précédemment, les mondialistes ne peuvent pas avoir leur «nouvel ordre mondial» à moins de pouvoir convaincre les masses de le demander. Essayer de mettre en place un tel système uniquement par la force aboutirait à un échec, car la révolution est le résultat naturel de la tyrannie. Par conséquent, le nouvel ordre mondial doit être introduit comme s’il avait été formé par coïncidence ou par providence. Toute allusion au fait que le public soit escroqué pour accepter une centralisation mondiale déclencherait une résistance généralisée.

    C’est pourquoi le mondialisme est toujours présenté dans les médias traditionnels comme une extension naturelle de la plus haute réalisation de la civilisation. Même si c’est l’interdépendance dangereuse du mondialisme qui a contribué à alimenter la crise économique de 2008 et continue d’aggraver cette crise à ce jour, plus de globalisme est continuellement promu comme la solution au problème. On en parle avec révérence dans les publications économiques dominantes et les discussions politiques. Il reçoit des éloges presque religieux dans les salles de l’université. Le globalisme est l’ambroisie socio-économique – la nourriture des divinités. C’est la fontaine de jouvence. C’est un nouvel Eden.

    Évidemment, cette adoration pour le globalisme est un non-sens. Il n’y a aucune preuve que le globalisme soit une force positive pour l’humanité, et encore moins une force naturelle. Il y a beaucoup plus de preuves que le globalisme est une idéologie empoisonnée qui ne peut jamais prendre pied à travers la supercherie et les faux drapeaux.

    Nous vivons dans une ère qui représente un carrefour ultime pour la civilisation; une période de grande incertitude. Allons-nous chercher la vérité dans les épreuves auxquelles nous sommes confrontés, et donc la capacité de créer nos propres solutions? Ou, prendrons-nous une route apparemment plus facile en embrassant toutes les solutions qui nous sont données par l’établissement? Ne vous méprenez pas – les mondialistes ont déjà une solution préemballée pour nous. Ils ont acclimaté et conditionné le public à l’accepter depuis des décennies maintenant. Cette solution n’apportera pas ce qu’elle promet. Cela n’apportera pas la paix, mais la guerre éternelle. Cela ne va pas rapprocher, mais l’isolement. Cela n’apportera pas la compréhension, mais l’ignorance.

    Quand les mondialistes essaieront finalement de nous vendre un nouvel ordre mondial, ils sortiront toute image imaginable du paradis sur Terre, mais ils ne le feront qu’après avoir créé un enfer tangible et toujours présent.

    J'aime

  17. Et pendant ce temps …

    « Une information passée à peu près inaperçue quelques semaines avant le false flag chimique de Khan Cheikhoun. La banque centrale russe a ouvert son premier bureau à l’étranger à Pékin le 14 mars, à un moment où la Russie va pour la première fois de son histoire lancer un emprunt en yuans chinois.

    Fin mars, le dragon renvoyait la pareille en ouvrant une banque de compensation à Moscou afin gérer les transactions en yuans et de créer en Russie un pool de liquidités en RMB facilitant le commerce bilatéral en monnaies nationales. Ce centre pourrait devenir un important hub financier dans le cadre de l’Union Economique Eurasienne et les nouvelles routes de la Soie chinoises…/…
    Mais surtout, les discussions avancent sur l’établissement d’un étalon-or commun aux deux pays au moment où les monnaies occidentales deviennent chaque jour un peu plus des monnaies de singe. Il est même évoqué l’éventualité de paiements commerciaux en or ! »
     » (fin de citation).

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2018/04/couacs-balistiques-et-fessees-financieres.html

    Pendant que l’animation et l’agitation ruissellent côté Occident, les challengers prennent discrètement la main côté Orient.

    J'aime

  18. @Nadine

    Chère Nadine, je vois que vous avez de très saines lectures. La Chronique du Grand Jeu est un des rares sites qui dissèque avec beaucoup de justesse les événements géopolitiques de la course aux hydrocarbures, le Saint Gral auquel s’adonnent les puissants.

    Votre conclusion est très bien vue et les facettes de ce Grand Jeu sont multiples. Le principe : toujours suivre l’argent. Les Trump, Macron, Merkel et consorts ne sont que les exécutants. Les vrais patrons sont ceux qui détiennent le nerf de la guerre.

    C’est à eux notamment que les français doivent la perte de leur souveraineté financière et plus récemment celle de leur indépendance énergétique civile et militaire par la vente d’Alstom.
    D’ailleurs depuis trois ans que le Tétard s’occupe des affaires économiques de la France, son ex employeur caracolle en tête dans la gestion des fusions acquisitions en France.
    Etonnant non ?

    Quant à ces guerres d’agression incessantes que nous constatons au Moyen Orient, financées avec nos impôts et où pourtant la France n’a rien à y faire, pas besoin d’aller bien loin pour savoir à qui profite le crime. Pour les mêmes, c’est toujours tout bénef avec le moins d’investissements possibles puisque ce sont toujours les couillons qui paient.

    Rien que pour la Libye, on apprenait qu’en pleine période de déstabilisation et de combat, une banque Rothschild s’ouvrait dare dare en toute simplicité et sans être aucunement inquiétée. Comme quoi l’entité terroriste a pour certains de très bons côtés.

    http://www.voltairenet.org/article197294.html

    Parce qu’avec les terroristes c’est un peu la même chose que le fameux sketch des Inconnus sur les chasseurs. Il y a les bons et les mauvais….

    Et il y a encore bien d’autres choses qui devraient nous faire bondir comme

    – qui finance en sous main l’invasion migratoire de l’Europe,
    – qui tire de très gros profits de l’industrie du Halal en France,
    – qui est derrière le financement du lobby LGBT,
    – qui promeut les insanités d’une soit disant éducation sexuelle (basée sur les travaux de Kinsey financés par la Fondation Rockefeller) expliquant aux enfants comment se pratique la félation et la sodomie,
    – qui pousse à la banalisation de la pédophilie,
    – qui recherche l’argent sale des mafias et s’acoquine avec elles,
    – qui spolie les Etats par l’évasion fiscale,

    Etc….

    Bref ceux qui sont un vrai fléau pour l’humanité.

    J'aime

  19. Pour en revenir à l’Helvétie , qui n’est pas 1 joueur aux échecs géopolitiques , le %tage.astronomique, à l’échelle du peuple suisse, d’USD ds. les actifs de la BNS fait que, pour éviter des pertes du même ordre , elle est obligée d’aligner le cours du CHF sur celui de l’USD . Donc, le CF n’a + aucune indépendance monétaire pour défendre le peuple qui l’a élu ; le matin, osent-ils encore se regarder ds. la glace ? heureusement que les rasoirs électriques n’entaillent pas les joues ! Ainsi l’Helvétie n’est même + 1 spectateur , ni 1 tour , ni 1 cheval , elle est 1 simple pion noir !
    Quant aux pontes de la BNS, en voulant affaiblir le cours EUR/CHF en vendant CHF et acheter EUR ensuite échangés contre USD, ils ont , avec la remontée prochaine de l’USD , apprendre qu’ils ne savent même pas jouer au billard à 2 bandes ( banquiers , ils n’ont jamais été puisqu’ils ne connaissent pas l’axiome :  » diversification des risques » ) car , contre EUR, collé à l’USD, le CHF va remonter … jusqu’à la parité aborhée .
    Garde CH

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s