L’homme le plus puissant du monde : ni Trump ni Poutine. Le blog de Bernard Gensane

Source image: Ouest France

Quel est l’homme qui contrôle plus de 4 900 milliards de dollars, bien plus que le PIB de la France ? C’est le patron de Black Rock, le premier gestionnaire d’actifs mondial avec 12 000 employés et 4 900 milliards de dollars d’actifs.

 

BlackRock possède aujourd’hui des participations significatives dans 18 des 40 sociétés du CAC40, l’indice des valeurs phares de la Bourse de Paris comme AXA, Sanofi, Safran, la Société Générale, BNP Paribas, Schneider Electric, Michelin, Vivendi, Accor Hotels ou Lafarge Holcim.

 

Sa pratique déroute un peu les dirigeants français habitués à régler les affaires en tête à tête : chez BlackStone, ce n’est pas le patron, Laurence Douglas Fink (Larry Fink), qui prend les décisions d’investissement, mais les multiples gérants des services inférieurs qui veillent surtout à la rentabilité de leurs prises de risque et à suivre les règles maison : participation à toutes les assemblées générales et une certaine sévérité envers les arrangements entre administrateurs.

 

Larry Fink était à l’origine un financier de haut vol de la banque First Boston et l’un des initiateurs du marché de la titrisation (le fait d’échanger des titres basés sur des créances hypothécaires) à la fin des années 1970. Après avoir fait gagner un milliard de dollars à First Boston, il en avait perdu 100 millions en 1986 à cause d’une mauvaise prévision sur les taux d’intérêt. D’où sa décision de quitter First Boston en 1988 pour fonder un gestionnaire d’actifs spécialisé en matière de risques, BlackRock.

Lancé par le Blackstone Group (un très important gestionnaire d’actifs non boursiers), BlackRock prend son indépendance dès 1994 et ne tarde pas à grossir, ce qui lui permet d’intégrer les services similaires d’importants acteurs de la finance comme Merrill Lynch en 2006 ou Barclays en 2009. Aujourd’hui, BlackRock est le premier gestionnaire d’actifs mondial avec 12000 employés et 4900 milliards de dollars d’actifs gérés (dont 150 en France et 35 dans les entreprises du CAC40).

 

Commentaire de Jean Lévy sur son blog “ canempechepasnicolas ” :

Tel est le visage du capitalisme financier au stade de la mondialisation de l’économie mondiale. On demeure confondu lorsqu’on entend les politiciens français, et au premier rang desquels le président de la République, nous parler de « mondialisation heureuse » et par surcroît d’indépendance de la France ! 

En fait, les richesses industrielles de notre pays ont été vendues aux pieuvres capitalistes étrangères, américaines en premier, qui en tirent de fabuleux profits au détriment du peuple français, son légitime propriétaire. 

On ne peut concevoir de changement de politique en France tant que celle-ci n’a pas recouvert  son indépendance économique et récupéré ses biens, largués au nom du marché libre et non faussé.  Seule une nationalisation de tous les secteurs-clefs de son économie peut permettre de rendre à notre pays son indépendance, et à son peuple, sa souveraineté.

Cela suppose en premier la sortie de l’Union européenne, espace politique du grand capital, qui a fait de notre continent un immense casino aux mains d’intérêts privés qui jouent la martingale à leurs profits.

Source http://bernard-gensane.over-blog.com/2018/03/l-homme-le.html

15 réflexions sur “L’homme le plus puissant du monde : ni Trump ni Poutine. Le blog de Bernard Gensane

  1. L’imposture politique des 28 (27) états européens est de laisser croire aux peuples que l’Etat existe toujours alors que les 4 attributs de souveraineté propres à l’existence même d’un Etat n’existent plus :

    – Battre monnaie
    – Décider de la paix et de la guerre
    – Faire les lois
    – Rendre la justice

    J'aime

  2. Le peuple français propriétaire du capital?
    Dans quel monde?
    Le capital appartient au capitaliste.
    Le « peuple », ça n’existe pas en économie.

    J'aime

  3. Merci à Bernard Gensane de nous le rappeler. Il existe un autre article paru en 2016 qui traitait également du sujet de façon plus étoffée et je vous invite à le lire.

    https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/blackrock-l-institution-financiere-185781

    Nul doute que la France subit un dépeçage en règle grâce à la collaboration sans faille de nos dirigeants mais aussi et il est important de le rappeler avec l’assentiment des électeurs qui se fourvoient depuis bien des années. Et encore plus dernièrement.

    Un autre article fort détaillé qui vous fera prendre conscience de l’ampleur du désastre et que cela ne date pas d’hier.

    https://bestofactus.wordpress.com/2013/02/21/dette-rendons-a-rothschild-ce-qui-appartient-a-rothschild/

    L’hécatombe à venir était prévisible. Déjà en 2014 sous la gouvernance Hollande avec comme ministre de l’économie un certain Emmanuel Macron :

    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/20140617trib000835505/alstom-psa-comment-la-france-voit-ses-grandes-entreprises-lui-echapper.html

    Puis ça se confirme en 2015 :

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/12/25/l-annee-ou-trois-groupes-du-cac-40-ont-ete-vendus-a-des-etrangers_4838004_3234.html

    Un hasard, une fatalité, vraiment ? Deux ans plus tard, la nouvelle tombe….

    https://www.lesechos.fr/finance-marches/ma/0301070422164-rothschild-conforte-son-emprise-au-sommet-du-m-a-francais-2141654.php

    Pas vraiment étonnant. Une emprise mondiale par l’entremise des banques centrales….

    http://www.voltairenet.org/article197294.html

    Il faudrait être bien naif pour ne pas s’en rendre compte. De plus ils ne s’en cachent même plus. D’ailleurs pourquoi le feraient ils étant donné que nous ne disons rien et que les élections sont une véritable parodie des chaises musicales ?

    http://www.leparisien.fr/politique/reforme-des-institutions-les-francs-macons-a-la-manoeuvre-09-03-2018-7598637.php

    Si il y a quelqu’un à qui les français veulent s’en prendre ce ne sera qu’à eux même en espérant que dans quatre ans ils se renseignent davantage sur celui ou celle pour qui ils iront voter. A moins que d’ici là, ils se réveillent enfin….

    J'aime

  4. Amis suisses, contemplez la connerie et la veulerie des contribuables français car il faut le voir pour le croire !

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/03/17/01016-20180317ARTFIG00065-les-contribuables-vont-continuer-a-payer-les-obseques-des-deputes-mais-un-peu-moins.php

    En 2016, cela nous a coûté plus de 358 000 euros côté députés et 967 000 euros en faveur des sénateurs, soit une enveloppe de 2 700 000 euros ! Et pour les sans dents qui n’ont plus un kopek, c’est direct la fosse commune !

    Mais soyez sûrs qu’il n’y aura aucune réaction. Demain et tous les jours de la semaine, les larbins prendront bien sagement leur voiture et sans moufter pour aller bosser afin de continuer à entretenir la clique qui se goberge aux frais de la princesse.

    La France doit mourir ? Et bien soit. De toutes façons, vu ce qu’elle est devenue, ce ne sera pas une grande perte.

    J'aime

  5. Le « la » sur la marche du siècle est donné me semble-t-il, et ce n’est pas vraiment réjouissant pour la survie du système social français bâti par nos ascendants. Nous ne sommes plus en phase de transformation (dans le sens d’indispensable « mise à jour » tel que le simule la com’ gouvernementale) attendu que nos dirigeants aux ordres de la super finance ont déjà percuté la phase de déconstruction voire de destruction.

    Alors, sortir de l’Europe comme le suggèrent certains ? Mais pour aller où ? Et faire quoi ?

    J'aime

  6. @Nadine
    « Alors, sortir de l’Europe comme le suggèrent certains ? Mais pour aller où ? Et faire quoi ? »

    Voilà bien une réponse apeurée et c’est bien cette peur qui est savamment instrumentalisée par Bruxelles et ses affidés.

    Que faisait on avant que nous adhérions à cette ogresse ? Nous existions bel et bien et nous nous en portions bien mieux. Comme si le monde n’existait pas en dehors de cette Union Européenne. Franchement, dites moi ce que cette saloperie nous apporte ou nous a apporté depuis 18 ans ?

    Faites un peu marcher vos méninges et regardez ce qui se passe autour de vous.

    Croyez vous sincèrement que les anglais vont s’auto-détruire avec le Brexit ? C’est bien mal les connaitre ! Et voyez vous comme par hasard le gouvernement britannique a tout fait pour l’accélérer car les anglais savent bien que l’UE ne va pas bien du tout et qu’il est temps de s’en désolidariser.

    http://www.lalibre.be/actu/international/brexit-londres-accelere-ses-preparatifs-et-recrute-des-milliers-de-personnes-59f8988ecd705114f00b52e8

    http://www.atlantico.fr/pepites/royaume-uni-malgre-brexit-croissance-accelere-au-dernier-trimestre-2017-3292292.html

    Et la Suisse comment fait elle ? Tout va très Madame la Marquise.

    https://www.tdg.ch/economie/seco-encore-optimiste-2018/story/26113035

    Et l’Islande ? Pourtant on ne peut pas dire que ce petit territoire soit riche en ressources mais l’Islande a surtout fait l’épuration de la clique financière sur son territoire, a opté pour sa souveraineté en se dotant de bons gestionnaires au sein de son gouvernement et s’est retroussée les manches.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/07/02/20002-20160702ARTFIG00001-l-islande-cette-petite-ile-qui-sait-aussi-faire-des-miracles-economiques.php

    Apparemment vous n’avez pas encore compris que l’Union Européenne a été créee dans le seul but de détruire et d’asservir le continent européen. La peur de sortir de l’UE est entretenue continuellement depuis maintenant 18 ans mais sachez qu’elle ne sert que les technocrates non élus de Bruxelles dont l’intérêt est de nous garder en esclavage.

    Rester dans ce système c’est comme se jeter par la fenêtre. Cette institution fabriquée de toutes pièces par l’oligarchie germano-américaine agit comme un cancer et si nous voulons survivre il va bien falloir accepter d’éradiquer le mal. Ce sera sûrement douloureux mais salvateur. Et dites vous bien que le plus tôt sera le mieux. Mais à vous de voir si vous désirez vivre ou crever car quand on regarde le bilan depuis 18 ans, la gangrène est en train de drôlement gagner du terrain….

    J'aime

  7. @Literato

    Que nenni ! Il n’y a pas réponse « apeurée ».
    Je partage bien évidemment votre vision d’une UE gangrenée notamment par la corruption.

    Sauf qu’avant de se lancer dans ce genre d’épopée, ça peut être utile d’assurer ses arrières. Et là … j’ai beau écarquiller les yeux, je ne vois rien. Rien d’autre que l’éternel bis repetita. Même notre diplomatie a disparu.

    Faire un parallèle entre la France et le Brexit est plutôt audacieux, l’Angleterre – plus précisément la place de londres – étant assise sur 300 ans de transactions financières affinées, ce qui n’est certainement pas le cas de la France.

    Quant à la minuscule Islande, ils ont au moins eu le mérite de faire du nettoyage chez eux, ce qui est loin d’être le cas chez nous.

    La Suisse ? Je suis inquiète pour eux et je pense qu’ils sont de plus en plus nombreux à le devenir.

    Au plaisir de vous recroiser ici.

    J'aime

  8. @Chère Nadine,

    Je sais bien que la France part complètement en sucette, son économie, sa diplomatie et tout le rayonnement qu’elle a pu avoir autrefois. Mais à coeur vaillant rien n’est impossible !

    Regardez ce qu’a réussi à faire Vladimir Poutine dans une Russie qui fut pourtant totalement disloquée à la fin des années 90. Certes, cela ne s’est pas fait en un jour et elle a du avaler bien des couleuvres. Il y a encore beaucoup à faire mais aujourd’hui ça commence à être payant. La Russie commence à tirer très sérieusement son épingle du jeu au niveau économique et est maintenant une des rares puissances mondiales qui tient la dragée haute à l’Oncle Sam. Même si les gros cons du Pentagone et les chacals de la Maison Blanche font les gros bras, ils savent très bien quelle est la ligne à ne pas dépasser et d’ailleurs, ils s’en gardent bien.

    Comme disait une des tirades de Michel Audiard : « Quand les hommes de 130 kgs disent certaines choses, les types de 60 kgs les écoutent ! ». Avec les yankees il n’y a que la force qui fait loi et sans faire de bruit, le Vlad s’est donné intelligemment les moyens de ses ambitions. C’est ce qu’avait d’ailleurs fait à son époque le Général de Gaulle.

    Les Français n’élisent que des traitres à l’Elysée et récidivent à chaque quinquennat. Leur gros problème c’est que de Poutine ils en ont point et il n’y en aura pas tant qu’ils voteront comme des veaux pour des gens dont ils ne savent même plus se faire respecter. Je pense qu’il faudra attendre de vraiment toucher le fond pour que les choses se décantent enfin. Mais avant ça il faudra souffrir et ça les Russes connaissent bien car c’est un peuple dur au mal et qui n’a jamais eu peur de faire face aux épreuves. Le meilleur ça se mérite et ça se gagne.

    Et surtout, et je pense que c’est le plus important, il faut que les Français réapprennent à être fiers d’être français car cela fait trop longtemps que leurs dirigeants leur font honte et que leur pays est la risée du monde. Cette fierté c’est ce qui fait l’unité et sans unité il n’y a pas de Nation. Voilà de quoi la France crève aujourd’hui et pourquoi Vladimir Poutine est en train de gagner son pari menant la Russie sur la voie de la réussite.

    Franchement, que l’on aime ou pas la Russie, ne pensez vous pas que cela a tout de même « de la gueule » et que les Russes peuvent en être fiers ?

    Quand la France aura réussi ce travail sur elle même, elle sera en grande partie sortie d’affaire mais tant que les Français se comporteront en soumis, ils ne pourront que continuer à baisser la tête et serviront de paillasson aux puissances étrangères.

    Hauts les coeurs chère Nadine en vous souhaitant une excellente soirée !

    J'aime

  9. @ Literato

    Vu les énormités qui nous ont été déclinées à ce sujet, j’ai plaisir à venir partager mon sentiment.

    Poutine est ce qu’il est et personne n’ignore qu’on ne peut arriver à la tête d’un état puissant en faisant dans l’angélisme.
    Mais voilà, Poutine a résolument un train d’avance sur beaucoup d’autres chefs d’états, européens notamment, ce qui insupporte ces derniers.

    Sinon gesticuler et se ridiculiser sur la place internationale, ces mêmes gouvernants sont cependant contraints de devoir composer tout en délicatesse avec Poutine. On ne va pas aller énerver celui qui compose le menu même si on n’apprécie pas la sauce slave. Hydrocarbures oblige.

    Bonne soirée à vous.

    J'aime

  10. @Jeanmonti

    Un bel exemple de comment un chef d’état peut intelligemment protéger son économie et ses industries avec un protectionnisme raisonné.

    http://www.noeud-gordien.fr/index.php?post/2018/03/19/Un-exemple-de-protection-efficace-d-une-%C3%A9conomie-nationale

    Ce qui prouve bien que tout n’est qu’une question de volonté politique et surtout de souveraineté. On revient irrémédiablement aux mêmes fondamentaux.

    L’Amérique le fait bien alors pourquoi pas nous ? Parce que nos dirigeants corrompus nous positionnent en tant que vassaux et que nous n’avons plus aucun pouvoir décisionnel. Rappelez vous du scandale qui a été lors des sanctions contre la Russie et ont ait perdre des milliards d’euros aux européens alors que nous apprenions pourtant que les échanges commerciaux ont continué à fleurir entre les Etats Unis et la Russie. De qui se moque t’on ?

    https://fr.sputniknews.com/presse/201504151015671571/

    Quant à votre inquiétude concernant la Suisse, je pense qu’elle est tout à fait fondée. Les liens concernant les articles que j’ai postés précédemment sur ce site ont bien démontré la volonté de cet Alain Berset de se rapprocher toujours plus de l’Union Européenne et de l’ogre américain. La Suisse jusqu’alors protégée est bien également en voie de colonisation par la pieuvre financière des marchés.

    Ce que je ne comprends pas, c’est que malgré les dangers tout à fait observables et avérés de la collusion entre l’Union Européenne et le système financiaro-industriel, la population a toujours une peur viscérale de stopper notre adhésion à cette entité.

    Entité qui pourtant ravage actuellement et sous nos yeux tous nos modèles et économies qui avaient déjà fait largement leurs preuves bien avant l’apparition de cette abomination.

    Cela doit être le syndrome de Stockholm. Je ne vois pas d’autre explication….

    J'aime

  11. @Literato

    C’est quand un gouvernement écoute son peuple ? Il n’y a pas d’exemple dans ces derniers temps……c’est plutôt le contraire….il y a une foi absolu encore dans les peuples que le gouvernement est à leur service…..contredire cela est un acte révolutionnaire…

    Bonne journée.

    J'aime

  12. @Jeanmonti

    En démocratie capitaliste, on peut élire qui on veut, ce sont toujours les capitalistes qui ont le pouvoir.

    J'aime

  13. Voici quelque idée de base à développer d’une vraie démocratie, abolir les partis, avec le tirage au sort des candidats avec un bagage professionnel de gestionnaire dans toute la population. Non renouvelable. (La décadence de la démocratie en Suisse a eu lieux avec l’abolition de la règle du non renouvelable)

    Liste sur les compétences acquise décider par personne, aucun financement de campagne.

    Toute candidatures se présente uniquement sur internet, l’unique outil de campagne politique ou seront contrôlés les dépenses plafonner à un minimum vital.

    Mais peut-être qu’un rêve…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s