Vous êtes en bonne voie pour devenir sujet de sa majesté: la Haute finance internationale. Liliane Held-Khawam

Alex Karp, le co-fondateur de Palantir.

Alex Karp, le co-fondateur de Palantir, nouveau sous-traitant de la DGSI.

Mike Blake/Reuters

Vous pensiez avoir tout lu, tout vu et tout entendu?Eh bien manifestement vous avez fait erreur.

Voici coup sur coup deux informations qui nous laissent supposer qu’une dérive majeure se produit en ce moment-même dans la ville Lumière.

La première information nous est parvenue il y a quelques jours.

En quittant Matignon, M Valls a signé le 5 décembre un décret incroyable. Il y est prévu que le gouvernement puisse contrôler la Cour de cassation. Petite information qui semble anodine mais qui vaut son pesant d’or démocratique!

La séparation des pouvoirs qui prévaut dans toutes les démocraties du monde n’est plus d’actualité en France! Les personnes concernées l’ont bien compris. Et voilà un texte qui a été tweeté par la Cour de cassation.

Les deux magistrats signataires du texte ci-dessus s’inquiètent de la  « rupture avec la tradition républicaine observée jusque-là« . « La Cour de cassation se contrôle habituellement elle-même, et établit chaque année un rapport sur son fonctionnement. Elle peut aussi être auditée par la Cour des comptes. » (BFM TV)

L’incident intervient quelques mois à peine après que les deux magistrats en question, à savoir,  Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, habituellement très discrets, aient interpellé le gouvernement. « La première fois, c’était après la parution du livre de confession de François Hollande, dans lequel il évoquait la « lâcheté » des magistrats. Ils avaient alors été reçus à l’Elysée. » (BFM TV)

Résultat de recherche d'images pour "cour de cassation"

Ce qui précède doit être mis en perspective avec un autre évènement tout aussi récent. Nous apprenions le 7 décembre que »submergée par les données informatiques liées au terrorisme, la DGSI vient de signer un contrat déléguant leur traitement à une société américaine, créée par la CIA. Une décision nécessaire dans un souci d’efficacité mais qui donne des informations secrètes aux services de renseignements américains et pose une question de souveraineté nationale. »

Plus besoin donc d’espionnage ou de trop se fatiguer, ce qui reste de l’Etat-France remet les clés de ses données les plus sensibles au privé américain.

Les institutions publiques sont en plein démantèlement et transfert vers le privé, avec un petit faible pour les actionnaires de la haute finance internationale made in Wall Street. Et tout ce qui précède trouve une cohérence implacable avec les traités de libre-échange et autre TISA, traité pour la libéralisation -comprendre suppression svp- des services publics… Par ailleurs, la privatisation de l’espace public prévu par la loi suisse sur la politique régionale découle d’une logique plus vaste qui frappe les pays du monde… Elle n’est pas une spécificité helvétique…

Quant à la Constitution, eh bien oubliez-la. Elle n’est plus ni efficace, ni moderne… A force de violation de son esprit et de ses lignes, elle est devenue un tas de vieux papiers désormais inutiles…

Bienvenue donc dans le monde efficace, compétitif et moderne de la haute finance internationale, appelée plus communément Casino.

Vous avez aimé travailler pour une entreprise-satellite de la haute finance, vous allez adorer être son sujet.

Good luck!

Liliane Held-Khawam

Pour mémoire: Le plan de bataille des financiers (vidéo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s