Entre arbitraire et déni de justice, le Covid institutionnalise les dérives liberticides.

Activer la traduction sur Youtube.

Dans cette vidéo, une jeune femme australienne raconte la mésaventure qui l’a conduite dans un camp d’internement. Sa faute? Avoir été en contact avec une personne positive au Covid, mais aussi avoir menti. Sous l’emprise de la peur, elle a faussement prétendu qu’elle s’était faite tester négative. Cela lui a valu 14 jours d’internement.

Durant son séjour, pas moins de 3 tests seront effectués. Tous négatifs…. Pourquoi l’a-t-on maintenue là? Isolement ou redressement? La question se pose.

En décembre 2020, nous nous demandions si l’Europe avait basculé dans une ère fasciste….

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-australie-ne-prevoit-pas-de-mettre-ses-citoyens-non-vaccines-contre-le-covid-19-dans-des-camps-de-quarantaine?id=10869218

De fait, dans le cadre d’une gouvernance mondiale, le fait qu’un Etat soit autorisé à ériger ce qui ressemble à un camp d’internement sans que la « communauté internationale » ne s’offusque signifie que la chose est non seulement admise, mais qu’il serait envisageable voire exigible qu’elle soit un jour appliquée partout ailleurs.

La question de l’isolement avait été évoquée par Michael Ryan, haut responsable de l’OMS, avait de son côté alimenté la polémique en parlant de retirer des membres d’une même famille pour les soigner avec dignité.

https://journalistessolidaires.com/enquetes/l-oms-enleve-elle-des-enfants/recpaPMoWxlXFvJmt

Toutefois, pour que nous osions parler d’arbitraire, il nous faut plus qu’une vidéo. Voici donc:

L’arbitraire en images…

Tout d’abord, la définition de l’arbitraire:

Définition du Larousse

Ce qui est demandé aux enfants…

Alors que l’impératif du port du masque harcèle jusqu’aux enfants de 2 ans, d’autres en sont manifestement exemptés. Voici quelques illustrations.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-84.png
https://www.cbc.ca/news/business/transport-canada-mask-children-flights-2-year-olds-1.5732572

… Ce qui est demandé aux amis du pouvoir

Communiqué officiel…
…Avant le tournage, on ajuste le masque.
Juste avant de passer devant le public…
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est image-22.png
Personne n’est masqué
Le serveur lui est masqué
Image
L’employé masqué…

10 réflexions sur “Entre arbitraire et déni de justice, le Covid institutionnalise les dérives liberticides.

  1. La pandémie est le moyen pour atteindre l’utopie mondialiste. On le sait depuis longtemps, car la Franc-maçonnerie a révélé ses objectifs à travers des déclarations ou des livres.

    Le problème tient aux objectifs, mais aussi et surtout aux moyens utilisés : en fabriquant un virus OGM avec inclusion de SIDA, de malaria et de prions, puis en fabriquant des vaccins très controversés. Les vaccins ne stoppent pas la pandémie et les vaccinés peuvent attraper le virus et être contagieux. Seul avantage selon les spécialistes, le vaccin soulage légèrement les hôpitaux, ce qui n’est pas vraiment démontré partout. On nous dit qu’il faut s’habituer dorénavant à porter un masque, comme on s’est habitué depuis les années 80 à mettre un préservatif à cause du SIDA. En Australie des camps sont construits pour interner des personnes soupçonnées d’être contagieuses, comme si elles ne pouvaient pas être en quarantaine à domicile. En Allemagne, on empêche les non-vaccinés de se rendre à leur travail, alors que de nombreux vaccinés sont malades et contagieux.

    On perçoit le côté coercitif de plus en plus présent dans les discussions officielles et dans les faits. Un monde totalitaire se met en place à bas bruit, avec l’accord de presque tous les gouvernements dont on peut en déduire qu’ils sont tous maçonniques. Le résultat de l’utopie est décrit dans le livre de George Orwell, 1984.

    Les élites mondialistes sont des malades mentaux, selon la Dre Ariane Bilheran : https://odysee.com/@Cyril_from_92:7/Ariane-Bilheran:2.
    Quand on a vu cette vidéo, on ne comprend pas pourquoi nos dirigeants, nos médecins, nos juristes, nos intellectuels ne sont pas plus critiques et indignés de ce scénario que l’on subit depuis deux ans. C’est l’omerta pure et simple. Le délire est contagieux nous dit le Dre Bilheran. Les gens normaux deviennent des criminels, pactisent et s’associent avec un ennemi qui a perdu la raison, pour installer une utopie. Ils détruisent nos nations volontairement et acceptent l’amoralisme, le mensonge et bien d’autres perversions et inversions des valeurs, jusqu’à une société totalitaire voulue par Klaus Schwab qui dit : « vous n’aurez rien et vous serez (des robots) heureux ».

    Véronique Lévy a écrit un livre en 2019 qui s’intitule : « Jésus-Christ ou les robots ». La soeur dissidente de BHL voit très clair et nous indique qu’il y a un choix à faire maintenant.

    Aimé par 1 personne

  2. Quand on ne comprend plus les dirigeants (ses representants), il faut les changer.
    Sauf que cela ne sert à rien, d’autres font de même …

    Je vous laisse conclure sur comment qualifier un tel régime
    et que faire.

    J’aime

  3. Un peu hors sujet mais il y a ce genre de réflexion qui est censurée par les msm, si quelqu’un peut éclairer la lanterne.

    La rhétorique employée depuis des mois pour promouvoir la vaccination est « une pandemie de non vaccinés ». Sur le site de l ofsp, nous avons d’ailleurs une « anomalie statistique » durant le mois d’août, où il y avait effectivement « une pandémie de non vaccinés » juste avant l’introduction du pass.

    Fraude statistique ou comme le blick l’a révélé à l’époque, les malades covid non vaccinés ont été « importés » par la rega depuis l’Europe de l’est (plus de 150 transports)?

    Aujourd’hui, certains réclament à grands cris que les non vaccinés ne soient plus soignés (le fameux tri) ou paient leurs soins (ce qui revient à peu près au même).

    Or, si cela devait arriver (que les non vaccinés se voient refuser des soins), c’est une pandémie de vaccinés avec laquelle l’état va se retrouver sur les bras.

    Et toute la rhétorique s’effondre (jusqu’à que la définition de « vacciné » soit mis à jour en fonction d’une nombre de doses).

    Aujourd’hui, l’état a donc besoin des non vaccinés hospitalisés pour justifier les statistiques et la rhétorique.

    Une question se pose : ne risque t on pas plutôt d’avoir des vaccinés qui se voient refuser des soins car il faut gonfler les statistiques ?

    Pourquoi ce genre de réflexion serait censurée ?

    J’aime

  4. Merci d’aborder ce sujet, qui répond à ma question dans mon commentaire d’hier, à laquelle je n’osais pas répondre personnellement, car craignant le pire.

    Le lien Odysee : https://odysee.com/@yabba:e/Special-Report-Inside-Australias-Covid-internment-camp_1080p:0

    Merci de montrer les photos des personnes et enfants muselés et maltraités à côté des psychopathes non masqués. Ces derniers sont des terroristes et des criminels. J’espère que votre article fera le tour de la francophonie.

    J’aime

  5. L’association du Barreau indien a porté plainte contre Bill Gates pour meurtre à la Haute Cour indienne, pour la mort d’un jeune de 23 ans des suite des injections covid :
    https://indianbarassociation.in/worlds-first-vaccine-murder-case-against-bill-gates-adar-poonawalla-filed-in-indias-high-court/

    Le document PDF de la plainte :

    « Selon l’avis des experts, compte tenu des preuves de nature irréfutable, Bill Gates et Adar Poonawalla seront condamnés à mort. »
    « Selon les experts, il n’y a aucune chance que Bill Gates soit libéré sous caution dans cette affaire et tous les biens mobiliers et immobiliers de l’accusé seront bientôt confisqués. »

    Encore faut-il qu’ils arrivent à l’attraper… Et à tomber sur des juges non corrompus…

    J’aime

  6. Une réponse pour Harlette ?

    On aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)  

    « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. »  (S-C.K)

    « La démocratie, c’est le nom volé d’une idée violée » (J-P.M).

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s