Le message alarmiste d’un grand scientifique suite à de récentes publications. A écouter et lire!

VERSION DOUBLEE FRANCAIS Le professeur Sucharit Bhakdi a été rédacteur en chef de
la revue Medical Microbiology and Immunology de 1990 à 2012
. https://odysee.com/@Roms17:d/MESSAGE-URGENT-du-Dr-Sucharit-Bhakdi—Tout-%C3%A0-dire:6?

L’ambiance autoritaire et anxiogène

A l’heure où la pression politique qui s’exerce sur les non vaccinés atteint des sommets:

M Berset ne devrait pas tarder à annoncer les mêmes mesures que le président français…

A l’heure où les médias mainstreams multiplient les informations qui, pour certaines, peinent à offrir un message cohérent:

Mme Siegrist dont les conflits d’intérêts ont été largement dénoncés continuent de vanter les vaccins.

Un appel à l’arrêt de la vaccination. Carrément!

Dans ce brouhaha informationnel, on découvre un message urgent clair, net et précis du professeur Sucharit Bhakdi ! La vidéo du haut est doublée. On ne peut éviter de la visionner! Elle est d’autant plus importante qu’elle s’appuie sur des publications scientifiques récentes que j’ai pris la peine de consigner ci-dessous.

Vidéo doublée en français: VERSION DOUBLEE FRANCAIS. https://odysee.com/@Roms17:d/MESSAGE-URGENT-du-Dr-Sucharit-Bhakdi—Tout-%C3%A0-dire:6?

Les journalistes qui affirment des contre-vérités devront selon moi rendre des comptes si un jour les dégâts sont à la hauteur de ce que prévoient ces scientifiques dont les compétences sont largement supérieures à celles d’employés de médias financiarisés dont l’opacité de la source de financement est plus que problématique:

Vidéo en anglais

Vidéo censurée immédiatement

Références publications

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2352396421002036
https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0249499
https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciab465/6279075

Professeur Sucharit Bhakdi Wikipédia

Bhakdi a été nommé professeur C2 à Gießen en 1982. Il a passé une année supplémentaire à Copenhague et est devenu professeur C3 de microbiologie médicale (à nouveau à Gießen) en 1987 avant d’être nommé à l’ Université de Mayence en 1990. À partir de 1991, il a dirigé l’Institut de médecine Microbiologie et Hygiène en tant que professeur C4. Bhakdi a pris sa retraite le 1er avril 2012. Depuis 2016, il est chercheur invité à l’ Université de Kiel . Avant sa retraite, Bhakdi a produit des travaux scientifiques dans des domaines tels que la bactériologie et l’ athérosclérose , et a publié plusieurs articles scientifiques dans ces domaines. Les récompenses qu’il a reçues incluent l’ Ordre du Mérite de Rhénanie-Palatinat .

Adhésions et fonctions

  • Membre des Centres de Recherche Collaborative de la Fondation Allemande de Recherche « Les protéines comme outils en biologie » à l’Université de Giessen (1987-1990),
  • Porte-parole adjoint du Centre de recherche collaboratif « Immunopathogenèse » (1990-1999)
  • Porte-parole du Collaborative Research Center « 490 Infection and Persistence in Infections » à Mayence (2000-2011).
  • Co-fondateur et membre du conseil d’administration de l’Association des médecins et scientifiques pour la santé, la liberté et la démocratie, qui a été fondée en mai 2020 et a perdu son statut à but non lucratif en octobre 2020.L’objectif de l’association est de prendre des mesures contre les mesures du gouvernement pour contenir la pandémie de corona.

À l’automne 2020, il a été l’un des premiers signataires de l’« Appel pour des espaces libres de débat » (Appells für freie Debattenräume).

13 réflexions sur “Le message alarmiste d’un grand scientifique suite à de récentes publications. A écouter et lire!

  1. Les « vaccinés » sont si bien immunisé qu’il faut s’assurer qu’ils ne rencontrent pas d’autre personne qui pourrait les infectés si ils n’étaient pas vaccinés…

    J'aime

  2. Pingback: Le blog de Liliane Held-Khawam:Le message alarmiste d’un grand scientifique suite à de récentes publications. A écouter et lire! – naufrage/sauvetage

  3. Pingback: Le Dr Sucharit Bhakdi nous demande de ne pas nous faire vacciner – Politique émois et moi

  4. Bonjour, Et bien voilà le début d’un massacre annoncé voulu pour le bien de l’autre, la vaccination. Dans notre famille j’ai deux privilèges, le plus âgé 80 ans , et farouche opposant à cette vaccination qui empoisonne ma vie. Autour de moi plus de 70 % sont vaccinés, ou encours. Je suis celui qu’on évite,le paria. Celui sur lequel on porte une regard condescendant car le pauvre et vieux et ne sait plus ce qu’il dit. Bien que je passe plusieurs heures par jour à trader sur les marchés, avec bonheur. Que puis je faire ? Rien hélas, car ils sont passé à un comportement religieux,– avoir la foi dans la peur–. Je vais prier pour eux tous les jours pour
    qu’ IL écarte la grande faux de leurs vies. Bonne journée Jean SEGUR

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour, qui pourrait transmettre à nos  » grands experts » et « immenses spécialistes », lesquels tiennent plus que de raison le crachoir dans les médias afin de vanter la « vaccination », les questionnements suivants ?
    Je les remets ici, et le ferai encore à l’avenir :

    Que de questions restant sans réponses…
    D’ailleurs : qui va bien vouloir, ou pouvoir, y répondre ?!?

    Commençons par rappeler quelques articles scientifiques relatifs aux thérapies géniques employant des acides nucléiques, notamment de l’ARN messager (ARNm) :

    https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1586/14760584.2015.973859?journalCode=ierv20
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5498813/
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6453548/
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7645050/
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7564019/

    Question 1.
    Peut-on parler de « vaccin » en employant de l’ARNm dans les formulations dites « vaccinales » actuellement promues contre le SARS-Cov2. Les articles ci-dessus parlent en effet surtout de thérapie génique, par exemple contre différentes formes de cancers.

    Ces ARNm « vaccinaux » sont produits par synthèse (on dit transcription) in vitro grâce à l’emploi d’une enzyme appelée ARN polymérase, laquelle copie un ADN (supposément) linéarisé double brin en une molécule d’ARN messager (ARNm) simple brin.

    Il est de notoriété publique que l’ARN messager est extrêmement labile. Il se dégrade très facilement dans les éprouvettes et tubes à essais. Il existe sur la peau, les ustensiles, les poignées de porte, les papiers usagers, etc., une protéine appelée RNaseA qui dégrade très efficacement l’ARNm une fois mise en contact avec lui.

    Considérons, avec toute l’attention critique requise, les « documents fuités » suivants :
    https://drive.google.com/drive/folders/1V2crXZOSpUOIKrJMHH_SgpJx1lTjs6Ue?sc=1738221413a9954cc13a1da6633ae7e188dfd7e1

    Nous y apprenons que les « vaccins » à ARN messager ne sont pas « intègres » quant à leur principe actif, l’ARN messager lui-même (page 18 du document Rapporteur Rolling Review Report Overview LoQ – COVID-19 mRNA Vaccine BioNTech.docx où nous lisons : « Therefore, the dossier should be updated with additional characterisation data and discussion on mRNA integrity, this is considered a major objection. »

    Ces documents sont véridiques et ont été reconnus comme tels par l’agence européenne des médicaments.
    https://www.bmj.com/content/372/bmj.n627

    Question 2.
    Une analyse dite « Northern blotting » de l’ARNm des formulations « vaccinales » actuellement promues a-t-elle été effectuée sur les différents lots de « vaccins » ayant été et étant administrés à la population générale, ceci en employant une sonde idoine marquée au phosphore-32 ? Dans l’affirmative, ces résultats sont-ils disponibles et où ?

    Question 3.
    Se pourrait-il donc que dans l’organisme humain qui a reçu ce « vaccin » à ARNm, lors de la synthèse par la machinerie ribosomique cellulaire (on dit traduction) de l’ARNm en protéine, ladite protéine (la protéine spike) soit tronquée ? Comment s’assure-t-on qu’elle ne le soit pas ?

    Question 4.
    L’ARNm des formulations « vaccinales » a-t-il d’ailleurs été traduit in vitro dans un lysat de réticulocytes de lapin ou dans un extrait de traduction protéique obtenu à partir de cellules eucaryotes (par exemple, un extrait de cellules CHO ; les deux extraits préalablement traités à la nucléase micrococcale), ceci en présence d’acides aminés méthionine et cystéine marqués au soufre-35 ? La protéine spike a-t-elle été ensuite analysé par la méthode dite SDS-PAGE et autoradiographie ? Dans l’affirmative, ces résultats sont-ils consultables et où donc ?

    Question 5
    La protéine spike traduite in vitro en présence des acides aminés méthionine et cystéine marqués au soufre-35 a-t-elle ensuite été purifiée par immunoprécipitation en employant des anticorps idoines, puis analysée par SDS-PAGE et autoradiographie ? Dans l’affirmative, ces résultats sont-ils consultables et où donc, saperli ?

    Question 6.
    S’il s’avère que la protéine spike soit traduite incomplètement par les ribosomes cellulaires, y aurait-il potentiellement la formation de peptides viraux qui fassent des épitopes qui ne ressemblent pas aux sites de reconnaissance voulus, et que ces épitopes soient alors reconnus comme des séquences du soi, pouvant ainsi conduire à des réactions dites auto-immunes ?

    Il se pourrait que l’ARN du SARS-Cov2 puisse être intégré dans le génome :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7743078/
    quand bien même d’autres chercheurs affirment le contraire :
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33980601/
    Cependant, la polymerase theta peut réverse-transcrire l’ARN en ADN, de manière similaire à la réverse-transcriptase du VIH :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8195485/
    Ceci est-il pris sérieusement en considération, et si oui par quelles « autorités » ?
    Quel est l’état de l’art quant aux « vaccinations à ARNm » à ce jour ?
    Y a-t-il la possibilité d’une potentielle intégration dans le génome de la séquence d’ARNm « vaccinal » ?
    Le risque d’intégration de l’ARN du SARS-Cov2 est-il pris en considération dans une balance bénéfices-risques ?

    Question 7.
    Que font donc les médecins et autres scientifiques ici en Suisse et ailleurs pour protéger la population contre une expérience médicale GRANDEUR NATURE ?
    Le consentement « éclairé » des personnes recevant ces injections est-il effectivement obtenu ?

    Merci beaucoup !

    J'aime

  6. « Imaginez un vaccin tellement sûr, que vous devez être menacé pour le prendre, contre une maladie si mortelle que vous devez être testé pour savoir si vous l’avez.»
    – Pr.Denis Rancourt

    Bonus – un peu de légèreté – quoique…:

    P.S: encore que ces dirigeants officiels sont sous « influence » – et quelle influence!!! – et/ou se révèlent malveillants; consciemment ou inconsciemment: cela pourrait être « The Question »..

    J'aime

  7. En effet, voilà ce qui pourrait se passer – également – en Suisse, mais aussi dans tous les pays occidentaux:
    https://mediazone.zonefr.com/news/tyrannie-au-canada-vous-refusiez-d-y-croire-et-bien-pleurez-maintenant-101

    Les globalistes veulent sacrifier l’occident – ces derniers ne s’en cachent même pas -, afin de « transférer le « centre » du pouvoir en Eurasie; et ainsi, y asseoir leur N.O.M..
    https://sansapriori.net/2016/10/28/1275-la-division-est-ouest-est-liee-au-dollar-pas-a-une-guerre-nucleaire/

    Ces prochains mois s’annoncent non seulement dantesques mais aussi également, déterminants pour l’Humanité.

    Autre chose: et si les globalistes nous préparaient une « surprise d’octobre » – 1 an après les élections présidentielles. u.s -, avec, K .Harris comme POTUS ou DJT de retour, voire un pouvoir militaire…

    2021/2022 s’annonce dantesque.

    J'aime

  8. Encore un argument anti-vaccination :

    https://qactus.fr/2021/07/16/q-scoop-aux-etats-unis-la-cour-supreme-a-decide-que-les-personnes-vaccinees-dans-le-monde-entier-sont-produites-les-marchandises-brevetees/

    En résumé, le SCOTUS, où se trouvent 7 mondialistes sur 9 juges, dont le président John Roberts, vient de décider que les vaccinés appartenaient désormais au dépositaire du brevet du vaccin Covid-19. Ils ne sont plus des humains, mais des OGM transhumains. Les vaccinés sont devenus des objets qui ne dépendent plus des droits de l’Homme, ni des lois conçues pour les êtres humains. Cette décision du SCOTUS est lourde de sens et elle inaugure l’ère du nouvel ordre mondial transhumaniste aux mains des financiers globalistes.

    Ce sujet mériterait l’analyse d’un juriste pour apprécier la pertinence de cette décision et entrevoir la situation qu’elle engendre.

    J'aime

  9. En complément du commentaire d’@Oliver

    Et dire que mon fils est allé se faire injecter pour « être libre » !

    «L’illusion de la liberté continuera tant qu’il sera profitable de la maintenir. À l’instant où cela deviendra trop coûteux, ils démonteront simplement le décor, tireront les rideaux, pousseront les tables et les chaises sur le côté et vous verrez le mur de briques au fond du théâtre. »
    Franck Zappa

    Du « sanitaire » au juridique, ce dont personne ne parle tant les esprits sont manipulés et focalisés sur les trois V : le « vaccin », les « variants », les « vagues ».

    1. Quel est cet « homme » qui figure dans l’expression « les droits de l’homme » ?

    C’est la question qui m’est venue mi-juin en entendant les propos de cette dame Guillotin, sénatrice, qui a pris la parole pour « menacer » les personnes opposées à l’injection de les empêcher de disposer de leur compte bancaire et d’utiliser les transports en commun.
    J’ai immédiatement pensé au poteau d’exécution et au rétablissement, de fait, de la peine de mort et je suis allée vérifier ce qu’il en est.
    Si elle fut abolie en France en 1981, la peine de mort est toujours légale à l’échelon européen, dans le cadre du Protocole nº6 de la «convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales concernant l’abolition de la peine de mort », mais SEULEMENT en temps de guerre. Le texte, très vague, date de 1983 et n’évoque pas l’éventualité d’une « guerre sanitaire ». Néanmoins, souvenez-vous de la déclaration de guerre de McRon aux français le 16 mars 2020… Il a répété cette phrase six fois me semble-t-il au cours de son intervention…
    Les mots sont importants et les nombres comptent aussi beaucoup pour ces idolâtres, adeptes de gématrie.
    Alors, de quelle manière doit-on considérer un individu vacciné ? Est-ce toujours un homme ? Un machin ? Un hommachine? Est-ce un OGM ? Un transhumain ? Un sous-humain ? Une chose ? Et que devient la femme dans cette histoire ? Et les enfants, hein ? Qu’advient-il des enfants ?
    https://www.peinedemort.org/document/4783/Protocole-no-6-a-la-Convention-de-sauvegarde-des-droits-de-l-homme-et-des-libertes-fondamentales-concernant-l-abolition-de-la-peine-de-mort

    2. Parlons peu mais parlons DROIT

    Quel est l’impact juridique de cette vaccination ?
    Si nous, les [personnes physiques][citoyens] [individus]… sommes déclarés seuls responsables au bout de la chaîne de décision concernant la campagne mondiale de vaccination, des informations indispensables doivent nous être communiquées pour éclairer notre jugement et nous permettre de donner notre consentement en toute transparence et en toute connaissance de cause.
    Dans la mesure où cette injection est susceptible de modifier notre organisme et corrompre notre statut d’humain pour faire de nous des transhumains, tout comme le génie génétique a fait du maïs naturel un maïs transgénique, quelles incidences cette injection a sur notre statut biologique et notre statut juridique ?
    Serons-nous, après l’inoculation, toujours des êtres humains relevant du [Droit des Personnes] ou bien serons-nous considérés comme des objets [Droit des biens meubles/corporels ou Droit des biens meubles/incorporels] ?
    Si l’injection fait de nous des « choses », à qui appartiendraient-elles ?
    Ces questions sont fondamentales et pourtant, il me semble qu’elles n’ont fait l’objet d’aucun débat public, d’aucun article de presse, ni d’aucune information quelle qu’elle soit à destination de la population, dans son ensemble.
    Il me semble qu’avant de songer à rendre cette vaccination expérimentale obligatoire, nous sommes tous en droit d’en savoir davantage sur ces questions.

    3. Information reçue le 5 juillet qui énonce clairement qu’une fois inoculé, l’individu est réputé être un transhumain, DÉCHU DE SA CONDITION D’HUMAIN ET DEVIENT LA PROPRIÉTÉ BREVETÉE DES LABOS.

    https://www.facebook.com/gaston.asper/postref=m_notif&notif_t=comment_ments/10218921658848086?ion&__tn__=R
    Retranscription ici de cette publication qui a été supprimée depuis :
    « Toutes celles et tous ceux qui ont reçu cette injection sont désormais techniquement « BREVETÉS » (rappelons que ce qui est breveté est « propriété ») et inclus dans la définition des « TRANSHUMAINS » …et en tant que tels, ils n’ont pas accès aux droits de l’homme ou aux droits accordés par l’Etat car ils ne sont pas classés comme 100% biologiques ou humains…!
    Via Véronique Zamnibortch le 25 juin 2021 à 10:21.
    Le saviez-vous ? Dans une affaire judiciaire datant de 2013 opposant « Association for Molecular Pathology vs Myriad Genetics, Inc », aux États-Unis, la Cour Suprême a statué que l’ADN humain ne pouvait pas être breveté car il était « un produit de la nature »… Mais à la fin de la décision, elle a déclaré aussi que si un génome humain était modifié par des vaccins à ARN messager (les Pfizer et Moderna actuellement utilisés), alors, le génome peut être breveté.[…]
    Il y a eu des documents juridiques récemment, donc des éclaircissements devraient être disponibles.
    VOIR DONC ICI, PAGE 12 DE CE DOCUMENT
    Les gènes peuvent-ils être brevetés ?
    https://medlineplus.gov/genetics/understanding/testing/genepatents/
    Même au-delà de la mort, les injectés appartiennent à Big Pharma qui pourrait disposer des corps comme bon lui semble (engrais, pâtée, viande reconstituée)
    Gaston Asper, 25 juin 2021 sur FaceBook.

    4. Vaccination et droit d’être humain : Injection ? Inception ? Esclavage 2.0 ? VACCINÉ = BREVETÉ

    Plus qu’un choix de société, c’est de civilisation dont il est question et la « santé » n’a pas grand chose à voir dans cette histoire, hormis à considérer la santé mentale et les délires de toute puissance d’une poignée de milliardaires, eugénistes,psychopathes, transhumanistes et satanistes.

    « Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions ».
    Extrait du serment d’Hippocrate

    A quoi le terme de « personne » employé dans cette déclaration fait-il référence ?
    Comment devons-nous prendre en compte cette « personne » sur le plan juridique ?
    Pendant plusieurs semaines, je me suis efforcée de comprendre l’impact de la « vaccination » dite aussi « thérapie transgénique » sur le statut biologique et juridique de celles et ceux qui la « reçoivent».
    Cela me préoccupe d’autant plus que parmi mes proches, nombreux sont ceux qui s’y sont déjà soumis, avant même toute « obligation ».
    Sans négliger l’aspect médical, je suis persuadée que nous devrions tous être informés sur la question du statut juridique des personnes injectées par ces « vaccins à ARN messager » qui ne méritent en aucun cas le nom de « traitements ».
    Je mets ici un pdf décrivant précisément le terme de personne juridique.

    Cliquer pour accéder à 537e257eb3e07.pdf

    Conclusions

    Tous ces éléments, mis en perspective, me laissent penser que dès lors qu’ils ont reçu l’injection, ces hommes et ces femmes perdent de fait le statut d’être humain. De façon absolument trompeuse, par malice et manipulation, ils sont désormais considérés comme des transhumains, autrement dit, des humains déchus de leur condition et réduits à celle de propriétés des labos, via le jeu des brevets des pseudo-vaccins.
    Une personne vaccinée perd tous ses droits, y compris celui de vivre, d’être soignée et, dans l’absolu, elle ne peut prétendre aux fameux « droits de l’homme ».

    Au moment de l’administration de l’injection, la question la plus fondamentale est tout de même celle-ci, non ? Ne le croyez-vous pas ?
    En l’absence d’informations suffisantes, comment considérer que les conditions du recueil du consentement des personnes ne sont pas trompeuses, que tout n’est pas mis en œuvre pour atteindre l’asservissement total des êtres humains ?

    Souvenez-vous bien des mots de Schwab: « vous n’aurez plus rien et vous serez heureux ».
    Heureux ? Vraiment ?
    Si on songe aux béatitudes, dans le contexte actuel, ces deux versets prennent toute leur dimension, n’est-il pas ?
    « Heureux les pauvres d’esprit, le royaume des cieux est à eux »
    « Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre! »

    Depuis le 21 juin, je suis sans nouvelle de mon fils qui a « reçu » ce jour-là une injection. Il a toujours refusé d’en discuter avec moi, connaissant ma position bien que je n’étais pas encore parvenue au bout de la réflexion. Ma mère a déjà eu les deux. Ma sœur, infirmière, ne veut pas perdre son travail et, alors même que j’ai eu la possibilité de lui montrer cet aspect de la soi-disante vaccination, elle n’en a visiblement pas pris toute la mesure.
    C’est affreux ce sentiment de devoir faire le deuil de ses proches, alors même qu’ils sont vivants. Cela ne doit pas être. Et c’est pour cela que je vous transmets ces informations que bien sûr nous ne voyons pas au 20heures.
    Je vous invite à vérifier ces informations que j’ai réunies au cours de ces dernières semaines. Étant donnée l’attitude des autorités nationales et internationales, le combat semble inégal mais comme on dit chez moi « Pakab lé mor san ésséyé ».

    Cette affaire n’a rien de sanitaire. Il s’agit d’un problème commercial, il s’agit du commerce des êtres humains.
    Nous assistons, médusés, à l’échelle de la planète entière, au rétablissement de l’esclavage. Ou plutôt à l’instauration de l’esclavage 2.0 rendu possible grâce à l’informatique, l’électronique, l’électromagnétique et à la domination sans partage d’une poignée de milliardaires eugénistes, psychopathes, transhumanistes et satanistes.

    J'aime

  10. Piquouze contre quoi au fait???????????????
    Covid 19- La preuve par les brevets – Une histoire qui a débuté il y a bien longtemps ! | Lève le voile !
    https://levelevoile.fr/2021/07/covid-19-la-preuve-par-les-brevets-une-histoire-qui-a-debute-il-y-a-bien-longtemps/
    brevet basé sur des coronavirus animaux, pas de nouveaux coro; bio militirisation d’une proteine de pointe.
    brevet nano particule, injection d’une protéine spike conne pour etre dangereuse et d’une information informatique.
    Il n’existe pas de variants, simulation informatique

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s