La jeunesse exposée aux injections anti-Covid. Ya-t-il mise en danger d’autrui?

Peut être une image de enfant et texte qui dit ’VACCINATION COVID-19 DES ENFANTS ET ADOLESCENTS Je l'aime, J'attends la fin des essais cliniques. Pour en savoir plus sur vaccination Covid des enfants et adol adolescents: Les vaccins Covid- actuellement utilisés France sont soumis à une autorisation mise marché conditionnelle délivrée par I'EMA,l'Agence Conditionnelle soumise conditions. En effet, aboratoires ont délai pour préciser I'EMA des excipients actives leurs vaccins, que sultats des essais cliniques. Délai pour Moderna décembre 2022 Pfizer Janssen décembre 2023: pour AstraZeneca mars 2024. essais 'efficacité liste sont pas encore terminés des incertitudes planent sur l'innocuité sérums. Pour nos enfants, restons prudents.’

Les données VAERS affichent que 283 cas d’inflammation cardiaque ont été observés après la deuxième dose de vaccin chez les personnes âgées de 16 à 24 ans (Voir article de Reuters ci-dessous). Ce sont des cas admis… Après, il y a tous ceux qui ne sont pas annoncés ou pas pris en compte…

COVID: Voilà une maladie qui n’attaquait pas ou très peu les jeunes. Subitement, il a fallu quand même vacciner de jeunes gens en santé contre une maladie que leur corps arrivait à surmonter. Pourquoi?

Pourquoi appliquer avec autant de zèle une intervention potentiellement lourde de conséquences pour laquelle on n’a aucun recul sur une population aussi large?

Il faut rappeler et marteler le fait que les vaccinés sont des cobayes puisque les essais sont en cours jusqu’à fin 2022. En

Malgré cela, en France, l’âge de la vaccination est descendu à 12 ans! Idem en Suisse… Ci-dessous un médecin cantonal qui se réjouit de l’autorisation de Swissmedic.

Vaccin Pfizer pour les 12 à 15 ans, « une excellente nouvelle« 
Le médecin cantonal neuchâtelois, Claude-François Robert, était invité sur le plateau du 19h30 pour réagir à l’annonce de Swissmedic d’autoriser l’utilisation du vaccin Pfizer/BioNTech chez les 12 à 15 ans.
>> Lire: Le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé pour les jeunes de 12 à 15 ans
Pour lui, pas de doute, c’est une excellente nouvelle. « Cela veut dire que le vaccin est efficace et qu’il a peu d’effets secondaires », analyse-t-il.
Dans le canton de Neuchâtel, il faut désormais planifier l’accès au vaccin à cette tranche d’âge. « Nous sommes en train d’étudier différentes pistes, avec les pédiatres, dans nos centres de vaccination, avec l’appui de la santé scolaire ou avec des équipes mobiles », explique le médecin neuchâtelois, précisant que l’objectif était d’être prêt pour la rentrée scolaire.

Ecouter la vidéo du médecin cantonal neuchâtelois ICI:

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Vaccin-anti-Covid-consentement-ados-une-decision-eclairee-possible-2021-06-10-1201160441

Et quand les populations sont réticentes, on fait appel au chantage (voyage, concerts, etc.), ou à la séduction. Ainsi, on appâte les clients comme on peut, avec pourquoi pas de la marijuana…

L’Etat américain de Washington offre désormais « un pétard contre une piqûre » pour inciter la population à se faire vacciner contre le Covid-19. Les dispensaires de cannabis de cet Etat sont autorisés à offrir un joint pré-roulé à tout individu d’au moins 21 ans qui se fera vacciner sur place.

Et s’il faut mettre en sourdine les réticences des parents, les autorités adaptent la loi et donnent le pouvoir de décision aux ados. Le consentement des parents n’est pas nécessaire car, dans cette tranche d’âge, on reconnaît à l’adolescent la « majorité médicale ». Une blague de plus donc…

Peut être une capture d’écran de Twitter de 1 personne et texte qui dit ’L'observateur Q1 @LobservateurLi1 2h Je suis passé devant le centre de vaccination de I'u. Laval. 6 gros autobus scolaires qui emmènent des ados (13 à 17 ans) directement de leur école pour se faire injecter des produits expérimentaux. J'ai eu le sentiment tres net d'être témoin d'un crime. #JeMeSouviendrai 104 t 434 906’

En France, on ergote sur ce qui se passe en cas de divergence de position entre les parents. Voilà le souci du jour!

De quel droit récompense-t-on les jeunes pour aller se faire injecter ces choses? En revanche, il est très dangereux de donner sa chance à des médicaments comme l’hydroxychloroquine ou comme l’Ivermectine. Là non, ils sont toxiques. Plus on lit sur le sujet et plus on comprend très bien que les autorités sanitaires pourraient être en train d’envoyer notre jeunesse au casse-pipe.

Et dans ce cas, la question de la mise en danger d’autrui est posée. Reste plus qu’à trouver qui a le pouvoir d’y répondre.

LHK

Rappel des 10 points du Code de Nuremberg

Code de Nuremberg a fait condamner les médecins qui ont aidé le régime nazi à mener des « expériences » sur des humains pour le moins non consentants…. Traduction Inserm. Lecture recommandée. https://www.inserm.fr/sites/default/files/2017-11/Inserm_CodeNuremberg_TradAmiel.pdf

Définition de la mise en danger d’autrui

La loi définit la mise en danger de la vie d’autrui comme étant le « le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement … « . C’est ainsi que la loi expose ainsi 4 conditions :

-Un risque direct,

-Un risque de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente,

-Un manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement,

-Une intention de transgresser ladite obligation.

https://www.alexia.fr/fiche/9929/la-mise-en-danger-de-la-vie-d-autrui.htm

Inflammation cardiaque chez les jeunes hommes plus élevée que prévu après les vaccins Pfizer et Moderna – États-Unis CDC. Reuters

Un nombre plus élevé que prévu de jeunes hommes ont souffert d’une inflammation cardiaque après leur deuxième dose des injections d’ARNm COVID-19 de Pfizer/BioNTech et Moderna, selon les données de deux systèmes de surveillance de la sécurité des vaccins, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis. (CDC) a déclaré jeudi.

Le CDC et d’autres régulateurs de la santé ont enquêté sur des cas d’inflammation cardiaque après que le ministère israélien de la Santé a signalé qu’il avait trouvé un lien probable avec la maladie chez les jeunes hommes qui ont reçu le vaccin COVID-19 de Pfizer (PFE.N) .

Israel relève des liens probables entre le vaccin Pfizer et les cas de myocardite

https://www.reuters.com/world/middle-east/israel-sees-probable-link-between-pfizer-vaccine-small-number-myocarditis-cases-2021-06-01/

L’agence a déclaré qu’elle évaluait toujours le risque de la maladie et n’avait pas encore conclu qu’il existait un lien de causalité entre les vaccins et les cas de myocardite ou de péricardite.

Alors que certains patients ont dû être hospitalisés, la plupart se sont complètement rétablis de leurs symptômes, a déclaré le CDC.

Plus de la moitié des cas signalés au US Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) après que les personnes aient reçu leur deuxième dose des vaccins Pfizer/BioNTech ou Moderna (MRNA.O) concernaient des personnes âgées de 12 à 24 ans, a déclaré le CDC. Ces tranches d’âge représentaient moins de 9 % des doses administrées.

« Nous avons clairement un déséquilibre là-bas », a déclaré le Dr Tom Shimabukuro, directeur adjoint du Bureau de la sécurité de la vaccination du CDC, lors d’une présentation à un comité consultatif lors de la réunion de la Food and Drug Administration des États-Unis jeudi.

L’écrasante majorité des cas se sont produits dans la semaine suivant la vaccination, a déclaré Shimabukuro.

Dans les données du VAERS, 283 cas d’inflammation cardiaque ont été observés après la deuxième dose de vaccin chez les personnes âgées de 16 à 24 ans. Cela se compare aux attentes de 10 à 102 cas pour cette tranche d’âge sur la base des taux d’incidence de base de la population américaine, a déclaré le CDC.

Shimabukuro a déclaré qu’il y avait une prédominance d’hommes dans les groupes d’âge plus jeunes parmi les cas d’inflammation cardiaque signalés.

L’âge médian des patients qui ont présenté l’inflammation après une deuxième dose de vaccin était de 24 ans, selon les données du VAERS. Un peu moins de 80 % des cas concernaient des hommes.

Shimabukuro a également déclaré que le Vaccine Safety Datalink (VSD) – un autre système de surveillance de la sécurité – a montré une incidence accrue d’inflammation cardiaque chez les 16 à 39 ans après leur deuxième injection par rapport au taux observé après la première dose.

Pfizer a déclaré qu’il soutenait l’évaluation du CDC des cas d’inflammation cardiaque, notant que « le nombre de rapports est faible compte tenu du nombre de doses administrées ».

Environ 130 millions de personnes aux États-Unis ont reçu les deux doses de l’un des vaccins à ARNm.

« Il est important de comprendre qu’une évaluation minutieuse des rapports est en cours et qu’il n’a pas été conclu que les vaccins à ARNm COVID-19 provoquent une myocardite ou une péricardite », a déclaré la société dans un communiqué.

Moderna a déclaré qu’il n’avait pas non plus établi d’association causale avec la maladie et son vaccin. Il a déclaré qu’il travaillait activement avec les autorités de santé publique et de réglementation pour évaluer davantage le problème.

Le CDC a déclaré qu’il tiendrait une réunion de son comité consultatif sur les pratiques de vaccination la semaine prochaine pour évaluer davantage les preuves et évaluer le risque de myocardite après la vaccination par l’ARNm pour COVID-19.

https://www.reuters.com/world/us/cdc-heart-inflammation-cases-ages-16-24-higher-than-expected-after-mrna-covid-19-2021-06-10/

A lire aussi

Rappel

9 réflexions sur “La jeunesse exposée aux injections anti-Covid. Ya-t-il mise en danger d’autrui?

  1. Ah non mais… VITE que les premiers vaccinés atteignent leurs 48 semaines de compte à rebours avant la mort… et commencent à mourir par millions et milliards… comme ça les autres arrêteront peut-être enfin de se vacciner..,

    Et c’est terrible à dire (et que dis-je.. ABOMINABLE même) mais voilà à quoi on en est réduit.

    Abominable, abominable… a non le mal a pris l’pouvoir désormais à la surface de cette planète… le doute n’est plus possible

    J'aime

  2. Ah non mais… TERRIBLE A DIRE mais.. presque envie de leur balancer ca dans la gueule… pour que ca fasse effet nacebo et qu’ils n’atteignent même pas les 48 semaines. TErrible terrible terrible à dire mais pourquoi ne pas perdre ces (plutôt) vieux pour sauver nos (plutôt) jeunes… (non vaccinée).. NAN !?! !? !!?

    A non TERRIBLE, nos assassins nous ont mis devant des choix CORNELIENS !!!

    MAIS MOI, j’ai choisi. Ce sera les JEUNES, plutôt que vieux et semi-vieux (comme moi).
    A VOTE !!!! le citoyen a voté !
    J’vais faire une initiative en ce sens ;.))) )) ,.))) (ne perdons quand même pas l’humour, c’est tout c’qui nous reste momentanément en attendant ;:(((( ;:()()()

    J'aime

  3. Simple on le voit aussi sur les bases de données européennes que les cas d’effet secondaire touche principalement la tranche des 18-64 ans en Europe aussi (base de donnée EudraVigilance), étonnamment les Pays-Bas ont la majeure partie des effets secondaires en Europe ( 34% des effets secondaires européens pour le Moderna, 25% pour l’AstraZeneca, 15% pour le Pfizer ou son autre nom le Tozinameran, et 80% du vaccin Janssen dont je ne connais pas). Il est étonnant qu’un petit pays de 17.5 millions d’habitant fassent 34% des effets secondaires dans tout l’Europe avec 446.8 millions d’habitants….

    De plus il semble que les effets secondaire sérieux vasculaire sont plus rare que les problème sur le système nerveux, pour le Janssen, l’AstraZeneca, le Tozinameran et le Moderna.
    Voire sur la base de donnée https://dap.ema.europa.eu/analytics/saw.dll?bieehome&startPage=1 de l’agence européen de médecine https://www.ema.europa.eu/en

    J'aime

  4. Elijo darles la espalda.Defender mi integridad con las armas si es necesario. No pasarán.Antes elijo morir si es el caso.

    J'aime

  5. « Ils » ont exploités le souci de ne pas nuire à nos grands-parents (aussi en leur faisant fêter Noël à la cuisine) , « ils » ( les chasseurs de fausses nouvelles inclus) vont nous accuser d’exploiter notre affection pour nos enfants. Et pourtant c’est très judicieusement conçu cette « affiche » . Merci et bravo.

    Il est toutefois une question qui reste sous le boisseau, même dans le camp de ceux qui réfléchissent librement : quand les essais de traitement ou d’injections sont fait sérieusement, ce qui suppose plusieurs années non encore écoulées dans le contexte de la syndémie du moment, non seulement on commence par des animaux de laboratoire nourris plus naturellement par rapport à leur système digestif que la majorité des humains, a fortiori occidentaux, carnivores et lactophiles, mais on poursuit avec des cobayes humains, plus ou moins en double aveugle, en particulier discrètement dans des EHPAD ou sur « des nègres ».

    Est-ce éthique ?

    J'aime

  6. Tout repose sur du vent !, tout est truqué, falsifié, manipulé, les médias et les gouvernements sont corrompus et malveillants, guerre sanitaire sous faux drapeau ?.

    LA PANDEMIE INVENTEE, LA NOUVELLE PATHOLOGIE DE LA NON SYMPTOMATICITE ET LA NON VALIDITE DU TEST PCR
    Dr Stefano Scoglio

    Comment isoler (ou pas) un virus ? Les exosomes et les virus ? Les tests PCR et les tests génomiques, la grande manipulation.

    POURQUOI VACCINER TOUT LE MONDE, Y COMPRIS LES ENFANTS ?

    Le vaccin cumule plusieurs objectifs :
    Le premier est une expérimentation gratuite pour les labos (elle est même extrêmement fructueuse question gros sous) à très grande échelle, d’une technologie génétique qu’ils n’ont jamais pu conduire sur les humains (jamais autorisée), une technologie indispensable pour réaliser le programme transhumaniste.
    Le second est la dépopulation. Le vaccin permet de se débarrasser en premier des vieux, des personnes à la retraite, des personnes qui coûtent à la Sécurité Sociale et qui sont inutiles. La campagne Rivotril en France et les vaccins ont aujourd’hui atteint leur rythme de croisière. Mais pas d’impatience ! Chacun aura son tour et sa chance, jusqu’aux bébés.
    La troisième est la restriction des libertés. Le vaccin permet aux puissants d’instaurer une privation de libertés : pas de vaccin, plus de vie sociale, puis plus de vie professionnelle, puis plus d’accès à vos comptes bancaires, puis plus d’aide sociale. Et si cela ne suffit pas, emprisonnement et vaccination obligatoire sous contrôle de l’armée.
    Le vaccin permet aussi d’injecter dans le corps un programme génétique spécial qui permet de faire peser une menace permanente sur l’individu désobéissant ou rebelle, de la même manière qu’une bombe miniature commandée à distance, placée dans la dent, permet d’asservir sans risque d’échec un individu. Par exemple, certaines fréquences envoyées sur des nanoparticules de fer font fondre les cellules.
    La quatrième est la fabrique d’une race de sous-hommes, ce qui est prévu dans le programme de la Grande Réinitialisation du Nouvel Ordre mondial, prônée par Franckenshwab, de prénom Klaus .
    Pour cela, ils ont imaginé, par exemple, un gel, appelé Darpa Hydrogel, qui est capable de servir de transducteur (intermédiaire) entre la cellule et l’électromagnétisme (via la 5G). Mais il existe d’autres moyens de contrôler à distance par l’électromagnétisme le métabolisme du corps ou même la conscience de l’individu, comme les nanoparticules magnétiques ou l’optogénétique au moyen de la lumière, comme nous l’a appris récemment LHK..
    Le vaccin permet d’installer dans notre territoire génétique les bases d’une technologie de contrôle du métabolisme du corps et de la conscience, qui sera perfectionnée et orientée à chaque nouvelle injection. De la même manière que les chinois viennent d’installer leur module de base dans l’espace, auquel se rajouteront progressivement à chaque nouveau lancement de nouveaux modules construisant progressivement leur station spatiale.
    Le vaccin permettra l’avènement glorieux du Gouvernement mondial de l’hyper-classe financière et de la Grande Réinitialisation. Hourra ! (concert d’acclamations et de félicitations)
    Alors effectivement que pèsent les récriminations de quelques complotistes et illuminés ? Que pèse la santé des enfants ? Ce seront les futurs citoyens du Nouvel Ordre Mondial.
    Tout est destiné à appartenir à l’hyperclasse financière transhumaniste. Nous tous et nos enfants sont- leur proie, leur propriété.

    Aimé par 1 personne

  7. On en vient à (malheureusement) espérer qu’il se passe « quelque chose  » d’ici la fin des essais cliniques ( bien que je souhaite rien de mal à personne) afin que cette Coronafolie cesse. Pleins de gens autour de moi qui étaient réticents au vaccin ont pourtant décidé de le faire. Vacances, quand tu nous tiens…….
    Au-delà du vaccin c’est le monde qu’on nous prépare qui m’inquiète…..surtout après avoir pris pleinement connaissance de vos livres…… (coup d’état planétaire). Merci pour votre travail inestimable.

    Aimé par 1 personne

  8. « Pour pouvoir voyager », c’est la réponse de tous les injectés – et fiers de le faire savoir – autour de moi (entourage professionnel – pourtant biologistes qui mangent exclusivement bio, va comprendre…) quand je demande innocemment « pourquoi ? ».
    Il y a quelque chose d’horriblement obscène dans leur parade. Et quelque chose d’intéressant, aussi, dans le fait de mettre en avant à quel point « ils n’ont rien senti » ou « vont super bien après 2 jours au tapis, pas grave », et de demander si les autres vont y passer. Je sens leur peur.

    Samedi 5 juin le site internet de la RTS osait écrire ceci en titre:
    « Dans le 19h30, le médecin cantonal neuchâtelois, Claude-François Robert, estime que cette annonce est une « excellente nouvelle » qui démontre que le vaccin est efficace et sans effet secondaire. ».
    Sans effet secondaire, ils ont osé l’écrire. J’ai fait une capture d’écran.
    La vérité fera surface, comme toujours, en son temps. Moi je m’interroge sur l’après, quand tant de gens comprendront qu’on les a dupés. Serait-ce cela le plan, de faire que les peuples fous de colère et ruinés renversent d’eux-mêmes leurs structures politiques, médiatiques, scientifiques, afin de, encore une fois, proposer une solution made in Davos ?

    Aimé par 1 personne

  9. Puis les personnes apprennent que non, pour aller en France par exemple, même doublement injectées, il leur faut quand même faire un test… Et ça ne fait pas tilt ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s