Israël enquête sur les effets secondaires du vaccin Pfizer. Un rapport alarmant.

Israël enquête sur le lien entre l’injection Pfizer et des problèmes cardiaques chez des jeunes de moins de 30 ans.

Une enquête du ministère de la Santé suscite des inquiétudes, car 62 cas de myocardite découverts sur 5 millions de personnes vaccinées – la plupart après la deuxième dose.

https://www.timesofisrael.com/israel-said-probing-link-between-pfizer-shot-and-heart-problem-in-men-under-30/
« La mortalité est très faible. Le vaccin a des inconvénients […]. Il y a 70% d’effets secondaires avec le vaccin Pfizer. On avait jamais vu ça avec un vaccin. C’est 2 à 3 fois plus que celui contre la grippe. ».

Rapport catastrophique sur la vaccination en Israël. Gilad Atzmon

Le Comité populaire israélien (IPC), un organisme civil composé d’éminents experts israéliens de la santé, a publié son rapport d’avril sur les effets secondaires du vaccin Pfizer.* Les conclusions sont catastrophiques à tous les niveaux.

Les conclusions sont catastrophiques à tous les niveaux possibles. Leur verdict est qu' »il n’y a jamais eu de vaccin qui ait nui à autant de personnes ». Le rapport est long et détaillé. Je ne citerai que quelques-unes des conclusions les plus dévastatrices présentées dans le rapport.

« Nous avons reçu 288 rapports de décès autour de la vaccination (90% jusqu’à 10 jours après la vaccination), 64% d’entre eux étaient des hommes. » Pourtant, le rapport indique que « selon les données fournies par le ministère de la Santé, seuls 45 décès en Israël étaient liés à la vaccination. » Si les chiffres ci-dessus sont sincères, alors Israël, qui prétendait mener une expérience mondiale, n’a pas véritablement rendu compte des résultats de son expérience. Nous entendons souvent parler de caillots sanguins causés par le vaccin AstraZeneca. Par exemple, nous avons appris ce matin l’existence de 300 cas de caillots sanguins en Europe. Toutefois, si les conclusions de l’IPC sont authentiques, le vaccin Pfizer pourrait être associé à plus de décès en Israël seulement que le vaccin AstraZeneca dans toute l’Europe.

« Selon les données du Bureau central des statistiques, en janvier-février 2021, au plus fort de la campagne israélienne de vaccination de masse, on a constaté une augmentation de 22% de la mortalité globale en Israël par rapport à l’année précédente. En fait, janvier-février 2021 ont été les mois les plus meurtriers de la dernière décennie, avec les taux de mortalité globale les plus élevés par rapport aux mois correspondants des dix dernières années. »

L’IPC constate que « dans le groupe d’âge des 20-29 ans, l’augmentation de la mortalité globale a été la plus spectaculaire. Dans ce groupe d’âge, on constate une augmentation de 32% de la mortalité globale par rapport à l’année précédente ».

« L’analyse statistique des informations du Bureau central des statistiques, combinée aux informations du ministère de la Santé, permet de conclure que le taux de mortalité parmi les vaccinés est estimé à environ 1 : 5000 (1 : 13000 chez les 20-49 ans, 1 : 6000 chez les 50-69 ans, 1 : 1600 chez les 70 ans et plus). Selon cette estimation, il est possible d’estimer le nombre de décès en Israël, autour du vaccin, à ce jour, à environ 1000-1100 personnes. »

Encore une fois, si cette analyse statistique est correcte, alors les chiffres rapportés par les autorités sanitaires israéliennes sont trompeurs de plus de 22 fois.

Ceux qui suivent mes écrits sont au courant de mon travail sur la corrélation indéniable entre la vaccination, les cas de Covid-19, les décès et la propagation des souches mutantes. L’IPC confirme mon observation, en fournissant des informations plus cruciales concernant les groupes d’âge. « Il existe une forte corrélation entre le nombre de personnes vaccinées par jour et le nombre de décès par jour, dans une fourchette allant jusqu’à 10 jours, dans tous les groupes d’âge. Les 20-49 ans – une fourchette de 9 jours entre la date de la vaccination et la mortalité, les 50-69 ans – 5 jours entre la date de la vaccination et la mortalité, les 70 ans et plus – 3 jours entre la date de la vaccination et la mortalité. »

L’IPC révèle également que « le risque de mortalité après le second vaccin est plus élevé que le risque de mortalité après le premier vaccin. »

Mais la mort n’est pas le seul risque lié à la vaccination. L’IPC révèle que « à la date de publication du rapport, 2066 rapports d’effets secondaires se sont accumulés et sont parvenus au Comité d’enquête civ; il et les données continuent d’arriver. Ces rapports indiquent des dommages à presque tous les systèmes du corps humain….Notre analyse a révélé un taux relativement élevé de lésions cardiaques, 26% de tous les événements cardiaques sont survenus chez des jeunes jusqu’à l’âge de 40 ans, le diagnostic le plus courant dans ces cas étant la myosite ou la péricardite. On a également observé un taux élevé de saignements vaginaux massifs, de lésions neurologiques et de dommages aux systèmes squelettique et cutané. Il convient de noter qu’un nombre important de rapports d’effets secondaires sont liés, directement ou indirectement, à l’hypercoagulabilité (infarctus), l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral, les fausses couches, l’altération de la circulation sanguine dans les membres, l’embolie pulmonaire. »

En Israël, le gouvernement cherche désespérément à vacciner les enfants.

L’IPC souligne qu’une telle démarche peut être désastreuse. « À la lumière de l’étendue et de la gravité des effets secondaires, nous souhaitons exprimer la position du comité selon laquelle la vaccination des enfants peut également entraîner chez eux des effets secondaires, tels qu’observés chez les adultes, y compris la mort d’enfants en parfaite santé. Comme le coronavirus ne présente aucun danger pour les enfants, le comité estime que l’intention du gouvernement israélien de vacciner les enfants met en danger leur vie, leur santé et leur développement futur. »

L’IPC souligne qu' »il n’y a jamais eu de vaccin qui ait affecté autant de personnes ! Le système américain VARES présente 2204 rapports de mortalité de personnes vaccinées aux États-Unis au premier trimestre 2021, un chiffre qui reflète une augmentation de milliers, en pourcentage, par rapport à la moyenne annuelle, qui s’élevait à 108 rapports par an. »

Je dois mentionner que le travail de l’IPC a été très peu couvert par la presse israélienne. Ces experts de la santé font un travail courageux, sachant que leur licence d’exercice de la profession médicale et leurs moyens de subsistance sont gravement menacés.

https://plumenclume.org/blog/696-rapport-catastrophique-sur-la-vaccination-en-israel

https://leblogalupus.com/2021/04/24/rapport-catastrophique-sur-la-vaccination-en-israel-par-gilad-atzmon/

Compléments Rapport Grande Bretagne ET ASM

Data en fichier joint:

ASM// DONNEES SUR LES EFFETS INDESIRABLES SUITE A LA VACCINATION. CAS PFIZER

9 réflexions sur “Israël enquête sur les effets secondaires du vaccin Pfizer. Un rapport alarmant.

  1. effets secondaires des vaccins ? pourquoi les études d’autres états ne sont pas publiées ?
    à moins qu’il n’ait pas d’études publiables-circulez-il-n’y-a-rien-à-voir !

    J'aime

  2. @zeletron, j’ai rajouté un rapport de l’ASM et un autre UK. Concernant Israël, je suppose que l’opposition est mieux organisée que chez nous, ou que le gouvernement est plus transparent (?)…

    Aimé par 1 personne

  3. Vacciner toute la population a un sens lorsque la maladie a une morbi-mortalité importante dans toutes les catégories d’âge. C’était le cas, selon les pays, pour la variole, le choléra, la lèpre, la polyo, la méningite, la rage, la fièvre jaune, l’hépatite A, etc.

    En ce qui concerne le Covid, cela n’est pas pareil. Les jeunes sont moins souvent et gravement malades que les aînés. De plus les jeunes ont plus d’effets secondaires graves dus aux vaccins que les plus âgés, en raison de leur métabolisme rapide et un système immunitaire plus réactif. Les dangers concernant la fertilité des deux sexes ne sont pas encore bien documentés. Donc, vacciner avant 50 ans devrait être déconseillé. D’autre part, il semble que les vaccins favorisent les mutations du virus, ce qui devrait faire réfléchir.

    On a toujours dit que le but du vaccin était avant tout de désengorger les services de réanimation. Pour cela, il suffit de vacciner les sujets à risques et les plus âgés.

    Ainsi donc, il n’y a pas d’indication à une vaccination effrénée de masse et de tous les âges. C’est même dangereux pour les jeunes.

    Comme on l’a souvent dit, la pandémie est un moyen pour créer la peur, pour isoler les gens, les diviser, les appauvrir, les soumettre et permettre aux banquiers d’installer leur régime totalitaire avec gouvernement unipolaire. Les informations statistiques et les prestations médicales volontairement exagérées et incohérentes cachent une action politique qui est l’oeuvre d’imposteurs et de corrompus. Il s’agit d’une guerre que les banquiers ont déclaré aux populations pour les piller encore plus et les soumettre dans un système communiste liberticide et populicide avec puçage, surveillance maximalisée et contrôle mental. C’est la pire situation imaginable.

    Il faut mettre fin à tout ce cirque. Les personnes courageuses et les leaders naturels doivent se montrer pour défendre le Bien, ce qui est juste, l’intérêt général et imposer le retour aux valeurs, à la morale et au bon sens. Les USA sont en train d’agir dans ce sens en ce moment à l’aide de personnes charismatiques, des patriotes trumpiens et de l’armée Q. Nous devons préparer le terrain et les esprits pour qu’il en soit de même chez nous. Le grand réveil doit gagner un maximum de citoyens.

    J'aime

  4. Bon dimanche, Tout ce petit monde baigne dans le pot de confiture se pourléchant à plus soif du tiroir caisse monstrueux. Hélas déjà les nuages assombrissent ce tableau idyllique, et cela ne fait que commencer. Le pire reste à venir. J’ai refusé, à bientôt 80 ans de me faire vacciner en Espagne. Je crains à court terme une défiance totale envers les scientifiques, avec d’autres conséquences.

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Israël enquête sur les effets secondaires du vaccin Pfizer. Un rapport alarmant. – Covid1984

  6. Les hommes politiques qui veulent à toute force comprendre les notes, rapports et autres publications des scientifiques se servent de leurs conseillers-lèche-bottes-ignares pour avoir une synthèse de ce qu’ils considèrent comme du galimatias et ils sont servis ! Les main stream à la recherche éperdue du sensationnel, du scoop, du sang à la une font leur, en l’adaptant à leurs pourvoyeurs de fonds, la phrase de Salvator Allende « Pour un journaliste de gauche le devoir suprême est de servir non pas la Vérité mais la Révolution »
    (la fin justifie les moyens, tous les moyens, fussent-ils les pires)
    Être journaliste de gauche c’est servir la révolution y compris par le mensonge

    J'aime

  7. Comme l’a toujours dit le Pr Raoult: « c’est à la fin que l’on fera les comptes »…et les surprises seront maquillées comme tout au long de cette crise du Covid ! Merci LHK pour ces nouvelles tues par la Presse Mainstream !

    Aimé par 1 personne

  8. Pingback: Israël enquête sur les effets secondaires du vaccin Pfizer. Un rapport alarmant. – Le blog de Liliane Held-Khawam – NEWERA : Métanoïa pour une Nouvelle Ère

  9. « Comme l’a toujours dit le Pr Raoult: « c’est à la fin que l’on fera les comptes » »
    En espérant que « on » sera encore là pour faire les comptes…si on le laisse faire

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s