Nouveau variant espagnol du SRAS-CoV-2. Université de Bâle

The new SARS-CoV-2 variant 20A.EU1 has spread widely across Europe. Visualization of sequence numbers (diameter of circles), color-coded by country. Bottom right: The “family tree” of sequences of the new variant (color-coded by country) indicates that 20A.EU1 traveled between countries multiple times. (Visualization: Nextstrain, Mapbox, OpenStreetMap)
La nouvelle variante SARS-CoV-2 20A.EU1 s’est largement répandue dans toute l’Europe. Visualisation des numéros de séquence (diamètre des cercles), codés couleur par pays. En bas à droite: L ‘«arbre généalogique» des séquences de la nouvelle variante (code couleur par pays) indique que 20A.EU1 a voyagé plusieurs fois entre les pays. (Visualisation: Nextstrain, Mapbox, OpenStreetMap)https://www.unibas.ch/en/News-Events/News/Uni-Research/Spread-of-a-novel-SARS-CoV-2-variant-across-Europe-in-summer-2020.html
https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/mediumoriginal/5/6/c/56c71e1e8b_50169415_frequence-20aeu1-emma-hodcroft-al-medxriv-2020.jpg
Fréquence de la variante 20A.EU1 du Sars-CoV-2 dans les différents pays européens. La taille des ronds indique le nombre de séquences identifiées. © Emma Hodcroft et al, MedXriv, 2020  https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-variante-espagnole-virus-origine-deuxieme-vague-meurtriere-europe-80914/

Avant-propos:

Une nouvelle variante SARS-CoV-2 serait à l’origine de la 2ème vague qui revoie une grande partie de l’humanité à la maison. Cette information m’interpelle, et j’en appelle aux scientifiques qui visitent ce site pour nous éclairer sur diverses questions que je me pose:

  • Comment peut-on parler de 2ème vague alors que le virus a muté? J’aurais tendance à penser que c’est une nouvelle épidémie.
  • Comment fait-on pour mesurer avec le même test PCR les 2 variantes simultanément? N’aurait-il pas fallu développer un nouveau test?
  • Si le virus a muté, comment le vaccin développé au printemps peut-il répondre à un nouveau variant?

Désolée je n’ai pas de réponses, mais poser des questions peut aider à clarifier l’équation qui pourrait déboucher sur une meilleure vision du puzzle qui semble de moins en moins chinois, et de plus en en plus ibérique. Voici les infos qui me permettent d’affirmer ce qui précède.

Des chercheurs de l’Université de Barcelone ont trouvé des traces du virus dans des échantillons d’eaux usées non traitées qui datent du 12 mars 2019. »

https://theconversation.com/le-coronavirus-etait-il-en-europe-en-mars-2019-141754

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.06.13.20129627v1

La nouvelle variante est elle aussi espagnole. Cette fois on en est sûr, et on le dit. Du coup,nous pourrions être avec 2 variantes dont la généalogie nous ramène en Espagne.

Et si les spécialistes faisaient une enquête pour savoir ce qui se passe là-bas? Souvenez-vous que nous avions récemment 2 spécialistes de premier plan qui nous disaient qu’il était concevable que la souche de printemps de ce virus était plus le fait d’un bricolage de laboratoire que de mutation naturelle. Mais alors qu’en est-il de la 2ème variante?

https://lilianeheldkhawam.com/2020/10/27/et-si-le-sars-cov-2-avait-ete-fabrique-en-laboratoire-hypothese-hautement-concevable-selon-alexandra-henrion-caude/comment-page-1/

https://lilianeheldkhawam.com/2020/06/18/les-bricoleurs-de-virus-nous-posent-un-probleme-de-securite-nationale-et-meme-mondiale-lhk/

LHK

Annexe OGM sous autorisation dès 2000

Diffusion d’un nouveau varaint SARS-CoV-2 à travers l’Europe durant l’été 2020. Université de Bâle

Des chercheurs de Bâle et d’Espagne ont identifié une nouvelle variante du SRAS-CoV-2 qui s’est largement répandue à travers l’Europe ces derniers mois, selon un pré-imprimé non évalué par des pairs publié cette semaine. Bien qu’il n’y ait aucune preuve que cette variante soit plus dangereuse, sa propagation peut donner un aperçu de l’efficacité des politiques de voyage adoptées par les pays européens pendant l’été.

Rien qu’en Europe, des centaines de variantes différentes du nouveau coronavirus SARS-CoV-2 circulent actuellement, se distinguant par des mutations dans leurs génomes. Cependant, très peu de ces variantes se sont propagées avec autant de succès et sont devenues aussi répandues que la variante nouvellement identifiée, nommée 20A.EU1.

Les chercheurs de l’Université de Bâle, de l’ETH Zürich à Bâle et du consortium SeqCOVID-Espagne ont analysé et comparé les séquences du génome viral collectées chez des patients Covid-19 dans toute l’Europe pour retracer l’évolution et la propagation du pathogène (voir encadré). Leur analyse suggère que la variante s’est formée en Espagne durant l’été. La première preuve de la nouvelle variante est liée à un événement de grande diffusion parmi les travailleurs agricoles du nord-est de l’Espagne. La variante s’est installée dans la population locale, se développant rapidement à travers le pays et représente désormais près de 80% des séquences en provenance d’Espagne.

«Il est important de noter qu’il n’y a actuellement aucune preuve que la propagation de la nouvelle variante est due à une mutation qui augmente la transmission ou impacte les résultats cliniques», souligne le Dr Emma Hodcroft de l’Université de Bâle, auteur principal de l’étude. Les chercheurs pensent que l’expansion de la variante a été facilitée par l’assouplissement des restrictions de voyage et des mesures de distanciation sociale en été.“

Modèle similaire au printemps en Espagne

«Nous voyons un schéma similaire avec cette variante en Espagne comme nous l’avions fait au printemps», conseille le professeur Iñaki Comas, co-auteur de l’article et responsable du consortium SeqCOVID-Espagne. «Une variante, aidée par un premier événement super-propagateur, peut rapidement devenir répandue dans tout le pays.»

À partir de juillet 20A.EU1 a déménagé avec des voyageurs alors que les frontières s’ouvraient à travers l’Europe et a maintenant été identifiée dans douze pays européens. Il a également été transmis d’Europe à Hong Kong et en Nouvelle-Zélande. Alors que les introductions initiales de la variante provenaient probablement directement d’Espagne, la variante a peut-être continué à se répandre à partir des pays secondaires.

Actuellement, 20A.EU1 représente 90% des séquences présentes au Royaume-Uni, 60% des séquences d’Irlande et entre 30 et 40% des séquences en Suisse et aux Pays-Bas. Cela fait de cette variante actuellement l’une des plus répandues en Europe. Il a également été identifié en France, Belgique, Allemagne, Italie, Lettonie, Norvège et Suède.

Le voyage a facilité la propagation

L’analyse génétique indique que la variante a voyagé au moins des dizaines et peut-être des centaines de fois entre les pays européens. «Nous pouvons voir que le virus a été introduit plusieurs fois dans plusieurs pays et beaucoup de ces introductions ont continué à se propager dans la population», déclare le professeur Tanja Stadler de l’ETH Zürich, l’un des principaux chercheurs de l’étude, «ce n’est pas un cas où une seule introduction suffit. »

Bien que l’augmentation de la prévalence de 20A.EU1 corresponde au nombre croissant de cas observés dans de nombreux pays européens cet automne, les auteurs de l’étude mettent en garde contre l’interprétation de la nouvelle variante comme une cause de l’augmentation des cas. «Ce n’est pas la seule variante qui a circulé ces dernières semaines et mois», déclare le professeur Richard Neher de l’Université de Bâle, l’un des principaux chercheurs de l’étude. «En effet, dans certains pays avec une augmentation significative des cas de Covid-19, comme la Belgique et la France, d’autres variantes sont répandues.»

L’analyse de la prévalence estivale du SRAS-CoV-2 en Espagne et les données sur les voyages montrent que ces facteurs peuvent expliquer comment 20A.EU1 s’est propagé avec tant de succès. Le nombre relativement élevé de cas et la popularité de l’Espagne en tant que destination de vacances ont peut-être permis de multiples possibilités d’introduction, dont certaines peuvent se transformer en flambées plus importantes en raison de comportements à risque après le retour chez eux.

Les auteurs de l’étude soulignent l’importance d’évaluer comment les contrôles aux frontières et les restrictions de voyage ont fonctionné pour contenir les transmissions de SRAS-CoV-2 au cours de l’été, et le rôle que les voyages ont joué. «Les fermetures de frontières à long terme et les restrictions de voyage sévères ne sont ni faisables ni souhaitables», explique Hodcroft, «mais à partir de la propagation de 20A.EU1, il semble clair que les mesures en place n’étaient souvent pas suffisantes pour arrêter la transmission des variantes introduites. été. Lorsque les pays ont travaillé dur pour réduire les cas de SRAS-CoV-2 à de faibles nombres, il est essentiel d’identifier de meilleurs moyens de «s’ouvrir» sans risquer une augmentation des cas.

Évaluation du phénotype du nouveau variant

La nouvelle variante a été identifiée pour la première fois par Hodcroft lors d’une analyse de séquences suisses à l’aide de la plate-forme «Nextstrain», développée conjointement par l’Université de Bâle et le centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson à Seattle, Washington. 20A.EU1 est caractérisé par des mutations qui modifient les acides aminés dans les protéines de pointe, de nucléocapside et ORF14 du virus.

Bien que l’état actuel des connaissances n’indique pas que la propagation de 20A.EU1 était due à un changement de transmissibilité, les auteurs travaillent actuellement avec des laboratoires de virologie pour examiner tout impact potentiel que la mutation de pointe, connue sous le nom de S: A222V, pourrait avoir sur le SRAS- Phénotype du virus CoV-2. Ils espèrent également avoir prochainement accès à des données qui leur permettraient d’évaluer les implications cliniques de la variante.

En outre, les auteurs de l’étude soulignent l’importance de suivre de près la montée de nouvelles variantes comme 20A.EU1: «Ce n’est qu’en séquençant le génome viral que nous pouvons identifier de nouvelles variantes du SRAS-CoV-2 lorsqu’elles surviennent et surveiller leur propagation dans et entre les pays », ajoute Neher,« mais le nombre de séquences que nous avons varie considérablement d’un pays à l’autre, et nous pourrions être en mesure d’identifier les variantes montantes plus tôt grâce à des efforts de séquençage plus rapides et plus réguliers à travers l’Europe.

Nextstrain et SeqCOVID-Espagne

La plate-forme «Nextstrain» a été lancée en 2015 dans le but de permettre le suivi en temps réel des agents pathogènes via un séquençage génétique et dans l’espoir d’aider à prévoir la propagation future des virus. Nextstrain tire parti des petites erreurs commises par les virus lors de leur réplication: la plate-forme crée un «arbre généalogique» qui montre comment différents échantillons sont liés. Cela permet aux scientifiques de suivre la propagation des virus dans le monde et dans le temps. Nextstrain a été appliqué à de nombreux agents pathogènes, y compris ceux qui causent la grippe, le Zika, le virus Ebola, la tuberculose et, bien sûr, le Covid-19. Le laboratoire Neher de l’Université de Bâle gère actuellement les analyses Nextstrain des séquences SARS-CoV-2 pour la plupart des pays d’Europe ainsi qu’une analyse dédiée pour la Suisse.

Le consortium SeqCOVID-Espagne vise à comprendre les modes de transmission du SRAS-CoV-2 en Espagne et en relation avec le reste du monde. Il est contribué par plus de 30 institutions cliniques pour obtenir une représentation nationale de la diversité virale.

https://www.unibas.ch/en/News-Events/News/Uni-Research/Spread-of-a-novel-SARS-CoV-2-variant-across-Europe-in-summer-2020.html

Original publication

Emma B. Hodcroft, Moira Zuber, Sarah Nadeau, Iñaki Comas, Fernando Gonzalez Candelas, SeqCOVID-SPAIN consortium, Tanja Stadler and Richard A. Neher
Spread of a SARS-CoV-2 variant through Europe in summer 2020
medRxiv (2020), DOI: 10.1101/2020.10.25.20219063

16 réflexions sur “Nouveau variant espagnol du SRAS-CoV-2. Université de Bâle

  1. Si, après l’avoir appris depuis l’école jusqu’à l’université, nous étions majoritairement soucieux d’utiliser le juste mort pour la juste chose, soucieux d’utiliser des mots pesés pour ne pas accroître, sinon pour aider à réduire les maux pesants nous n’en serions pas là.

    Manipulants, manipulés ou contestataires, nous communiquons très mal sur cette seconde épidémie, sans même savoir si le chiffre unique annoncé ne recouvre pas à la fois les victimes mortels ou non de la grippe (qui avait mystérieusement disparu lors de la dernière saison froide) et d’un des nombreux variants du mystérieux SRAS Cov 2 à propos de laquelle seuls des collègues d’une précieuse Alexandra Henrion-Caude peuvent comprendre les composants.

    J'aime

  2. – Comment peut-on parler de 2ème vague alors que le virus a muté? J’aurais tendance à penser que c’est une nouvelle épidémie.

    Pour nous, citoyens lambda, c’est une question de rhétorique qui n’a pas beaucoup d’importance. Tant que l’on a pas la preuve que le virus a muté, c’est une deuxième vague. Raoult qui a rapidement beaucoup séquencé a effectivement mentionné qu’il s’agit maintenant d’une nouvelle épidémie plutôt qu’une deuxième vague, vu l’apparition de mutants. Les virus à ARN comme le SARS-CoV-2 ou le HIV mutent très facilement, c’est bien le gros problème.

    – Comment fait-on pour mesurer avec le même test PCR les 2 variantes simultanément? N’aurait-il pas fallu développer un nouveau test?

    Il existe déjà plus que 2 variants du virus en circulation et il a déjà été publié qu’une mutation ponctuelle dans le gène N (nucléocapside) peut amener à un faux résultat. C’est pour cette raison que les tests PCR ciblent au minimum 2 régions différentes et importantes du virus.
    Les recherches et résultats scientifiques concernant ce virus sont largement sous-estimés par la population. En questionnant PubMed avec le mot-clé « SARS-CoV-2 » pour les 6 derniers mois, cette base de données crache plus de 35.000 publications !! Même un Prof Dr. Virologue « expert » ne peut pas connaître tous les aspects de ce sujet. Sans mentionner les médecins pieds-nickelés qui crient à tout-va que ces virus n’existent pas.

    – Si le virus a muté, comment le vaccin développé au printemps peut-il répondre à un nouveau variant?

    C’est la question la plus embarrassante. Cela dépendra de l’endroit des mutations et cette question dépasse mon niveau de compétence. Mais à cause de telles mutations qui arrivent au virus (à ARN) de la grippe, ce vaccin doit bien être ré-adapté chaque année, avec des résultats plus ou moins efficaces. Là, on arrive très vite sur la pente glissante des relations entre la politique et l’argent, comme vous l’avez déjà bien souvent souligné.

    Le tableau de toutes les notifications des projets OGM depuis 2000 n’est pas relevant pour votre sujet. Il comprend par exemple les notifications des enseignant(e)s des écoles secondaires qui ont réalisé une expérience banale avec un OGM en classe! En sélectionnant les projets de niveaux de biosécurité 2 ou 3 avec le mot clé coronavirus ou coronaviren, vous obtiendriez les quelques labos en Suisse qui travaillent sur ces virus, Bâle, Berne, probablement… Rien que de très normal.

    J'aime

  3. Bonjour,

    Habitant l’Espagne depuis plus de vingt ans, dans l’ attente d’un départ vers la Croatie, il faut relever les points suivants.
    En Catalogne 78 % des eaux souterraines sont totalement polluées par l’épandage de lisier de fumier de porc anaérobie comme un  » engrais « . Je vous dis pas l’odeur pestilentielle répandue à plusieurs kilomètres à la ronde de ce « traitement ». Bien sur « interdit » par l’Europe dont tous le monde s’en fiche complètement. Cela ne m’étonne nullement de ce résultat. Il suffit d’imaginer le bain de « culture » de ces épandages à perte de vue sur lequel pourrait venir se fixer ce Covid.

    J'aime

  4. Que la soi-disant 2è vague soit un virus mutant ou pas, un nouveau virus de laboratoire ou pas,ou un virus lâché par l’équipe qui organise la crise mondiale et la réalisation de son seul objectif : « LA DICTATURE ». Si vous n’êtes pas convaincu allez voir la vidéo d’Ema Krusi:
    https://polemiquepolitique.wordpress.com/2020/11/05/ingenierie-sociale-le-monde-est-sous-hypnose/ Cette vidéo sur « L’Ingéniérie Sociale » est simple,directe,sans aucune ambiguïté possible,et je défie quiconque de me prouver le contraire ! Dépéchez-vous avant que les maléfiques qui organisent la crise mondail ne s’empresse de la détruire…

    J'aime

  5. Je ne suis pas dans le secteur, mais sachant que le SARS a des ressemblance avec le virus de la grippe qui mute assez rapidement et qui touche plus ou moins les mêmes parties. On peut comparer le vaccin du SARS avec celui de la grippe. Or les vaccins de la grippe peuvent marcher sur plusieurs souches différentes du virus (comme pour la grippe), cependant cela n’est pas une garantie que le vaccin va fonctionner sur toutes les souches (comme pour le virus de la grippe). De plus on connaît assez bien le virus de la grippe contrairement aux SARS. Après pour les ordre de grandeurs, je n’ai aucune idée.

    Pour les testes comme on le sais que leur fiabilité n’est pas leur point fort (les simple testes simple pour la population, pas les testes plus poussés qui sont moins nombreux), il est possible que l’on ait plus de mutations que prévus et donc que le vaccin risque d’être inutile si une souche non-observée existe et non ciblé par le vaccin.

    J'aime

  6. Parmi d’autres Ema Krusi est effectivement très utile pour notre contre-information

    Malheureusement les gens très bien, vecteurs plus ou moins connus et performants d’opinions, étant souvent très occupés, à propos des très intéressantes plus ou moins très longues vidéos qui circulent de plus en plus, sur la Toile, il serait grand temps de systématiquement les mettre en appétit ou simplement leur faciliter le visionnement en indiquant en dessous de la vidéo les diverses secondes des diverses minutes considérables comme débuts d’un de ses moments-clé.

    J'aime

  7. Les variants ont été apportés par les voyageurs, c’est clair et net. Donc la mesure évidente est de contrôler les passagers aériens et les frontières + quarantaine. C’est du bon sens et ce qu’ont fait les pays, insulaires ou non qui ont réussi à stopper l’épidémie (Taïwan, Hong-Kong, Corée du Sud, Nlle Zélande …) Nombre de pays continuent à imposer la quarantaine (1 à 2 semaines) Canada, Chine semble-t-il, (mais pas vérifié). Globalisation = frontières ouvertes (Open society de Soros) = infection !
    Voir par exemple http://www.francesoir.fr/societe-science-tech/histoire-du-covid-19-chapitre-5-partie3-partie-3-les-mutations-et-leur
    Les mutations et leur fréquence jouent un rôle crucial dans le déroulement d’une épidémie : cite entre autres l’étude allemande de Sten Rüdiger de l’Université Humbolt de Berlin qui conclut : empêcher les mutations très contagieuses en coupant les communications à longue distance, c’est-à-dire les transports aériens. CQFD et CQDBS (c’est que du bon sens.org :-))

    Pré-publication de l’IHUM du 7/09 : https://www.mediterranee-infection.com/genomic-diversity-and-evolution-of-coronavirus-sars-cov-2-in-france-from-309-covid-19-infected-patients/
    en vidéo, Pr Raoult, 27/10 : https://www.mediterranee-infection.com/mutations-variants-ce-que-les-genomes-nous-apprennent/
    (à 7’30) observe diverses mutations, regroupées par variants nommés Marseille 1 à 5. Probable mutations par appariements avec des bouts de rhinovirus. (à 9’40) montre l’évolution de ces variants
    Pr Raoult, 10/11. https://www.mediterranee-infection.com/pourquoi-meurt-on-du-covid-19/
    Ont maintenant observé 15 cas de réinfection (personnes ayant eu le covid en mars-avril et qui sont ré-infectés par un variant.

    J'aime

  8. Préparez-vous parce qu’on va nous en sortir comme ça jusqu’à ce que nous allions tous, tel du bétail, à la sainte vaccination. On en aura à plus soif, il faut bien que la série continue.

    J'aime

  9. Connaissez vous l’Institut Berggruen ? Un think thank créé par le milliardaire germano-américain Nicolas Berggruen, membre du CFR qui a toutes ses entrées à la Commission Européenne, est en excellente relation avec George Soros et semble être un autre déjanté du genre Bill Gates. Sauf que de celui là on en parle peu mais on devrait car le gars semble très impliqué dans la destruction de notre société et très féru de transhumanisme.

    https://odysee.com/@ArtemisiaCollege:7/un-plan-pour-une-mutation-genetique-de-l%E2%80%99humain-et-l%E2%80%99asservissement-total-de-l%E2%80%99humanite:5

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Berggruen

    https://o.nouvelobs.com/pop-life/20140314.OBS9914/nicolas-berggruen-le-milliardaire-qui-voulait-sauver-le-monde.html#modal-msg

    https://www.franceculture.fr/economie/nicolas-berggruen-le-milliardaire-qui-veut-reformer-leurope-et-le-capitalisme

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Berggruen

    Pour vous mettre dans l’ambiance de ce fameux Institut Berggruen, voici la traduction d’un texte que j’ai trouvé sur son site dans l’onglet de leur programme « Transformation de l’humain ».

    « Le programme Transformations de l’humain est conçu comme une étude philosophique et une exploration artistique des multiples façons dont l’intelligence artificielle et la biotechnologie remettent en question nos conceptions établies de ce que signifie être humain. En plaçant des philosophes et des artistes dans des sites de recherche clés pour favoriser le dialogue avec les technologues, le but du programme est de rendre l’IA et la biotechnologie visibles en tant que sites expérimentaux exceptionnellement puissants pour reformuler notre vocabulaire pour penser à nous-mêmes. L’ambition du programme Transformations de l’Humain est de nourrir nos découvertes dans la production à la fois d’intelligence artificielle et de biotechnologie et de contribuer ainsi à l’épanouissement tant humain que non humain.

    Programme de bourses

    Le programme Transformations of the Human invite et accueille une cohorte hautement organisée de boursiers dans trois catégories de bourses: les boursiers juniors, les boursiers et les boursiers seniors. Les bourses juniors durent jusqu’à trois ans, sous réserve d’examens annuels, et comprennent des philosophes, des artistes et des spécialistes des sciences sociales qui sont placés dans des laboratoires d’IA et de biotechnologie. Leur tâche est de découvrir des questions philosophiques (exemples de transformation de l’humain) qui résonnent dans le travail quotidien concret des ingénieurs et des chercheurs. Les boursiers sont généralement des universitaires, des auteurs et des journalistes de mi-carrière à senior qui travaillent au siège de l’Institut Berggruen à Los Angeles ou à notre China Center à Pékin et sont directement intégrés dans nos groupes de travail. Les boursiers seniors sont généralement invités à co-concevoir un programme de recherche qui explore les aspects clés des transformations contemporaines de l’humain. »

    Toutes les « réjouissances » à découvrir ici…

    https://www.berggruen.org/work/the-transformations-of-the-human/

    J'aime

  10. On n’arrête pas une épidémie comme celle d’un coronavirus, c’est une utopie. Il faut vivre avec les virus, protéger les plus faibles s’ils le souhaitent, en leur laissant leur liberté et leur libre arbitre, et surtout renforcer le système immunitaire affaibli par la peur et par des mois de port du masque, de distanciation antisociale (on ne se touche plus, mais l’immunité passe aussi par le toucher), de désinfection à tout va avec des gels toxiques, d’interdiction de pratiquer des sports de groupe, de fitness, de suppression de la vie sociale, si importants pour la forme et le moral.

    Est-ce vraiment le virus qui rend les gens malades maintenant, ou des infections dues au masque et aux mesures qui affaiblissent l’organisme ?
    La deuxième vague de la grippe espagnole n’en était pas une : les gens mouraient d’infections bactériennes et les antibiotiques n’étaient pas encore connus. Aussi, tous les automnes il y a des refroidissements, des rhumes, des toux. Ce n’est pas nouveau.

    Si on ne veut pas apprendre à vivre avec les virus qui nous entourent, ne faudrait-il pas, en toute bonne logique, rendre les masques obligatoires pour toujours, toute l’année, toute la vie, la distanciation sociale aussi, plus d’activités de groupe, plus de poignées de mains, plus d’embrassades, plus de relations (cela ferait l’affaire des adeptes du dépeuplement de la planète) ? Pour toujours, comme cela on reste protégé de tous les virus existants et de tous ceux à venir.

    Non à l’injection de produits toxiques, même chargée de nanoparticules, étiquetée « vaccin » prévu pour nous éliminer ou nous rendre malade.

    A qui appartient un être humain dont l’ADN a été modifié artificiellement par mRNA ? Au détenteur du brevet ? Voilà une question morale qui devrait éclater partout, et que pose justement Dr Carrie Madej :
    https://open.lbry.com/@JeanneTraduction:a/doublage-quelle-humanit-pour-demain-dr:7

    J'aime

  11. PURGES ET INTIMIDATIONS DE MÉDECINS

    – Dr Thomas Binder, cardiologue en Suisse allemande, doctorat en immunologie et en virologie, arrêté le 11 avril 2020 par un commando de la police, au faux prétexte qu’il détenait des armes, car il a osé critiqué ouvertement sur l’Internet la fiabilité des tests PCR, la dangerosité du virus, la peur collective, et demandait l’arrêt immédiat de la 5G. Il a été placé plusieurs jours en hôpital psychiatrique et a dû prendre des médicaments. (https://alles-schallundrauch.blogspot.com/2020/04/wie-dr-thomas-binder-in-der-psychiatrie.html)
    – Dr Simone Gold, urgentiste aux USA, fondatrice des America’s Frontline Doctors (groupement de milliers de médecins), VIRÉE en été, après 20 ans de service, après la conférence de presse du 27 juillet 2020 devant la Maison Blanche. 18 millions de vues en 8 heures, puis censure de tous les médias sociaux. Le site de l’association a été fermé par l’hébergeur peu de temps après. Nouveau site : https://www.americasfrontlinedoctors.com
    – Dr. Eve Engerer, médecin généraliste en France, inquiétée par l’Ordre des médecins.
    – Dr Heiko Schöning, médecin en Allemagne, cofondateur de World Doctors Alliance, membre de l’ACU2020, membre de la commission d’enquête extraparlementaire corona allemande, arrêté et détenu plusieurs heures par la police anglaise alors qu’il participait à une manifestation à Londres le 26 septembre 2020. Son ordinateur, son téléphone et un livre lui ont été confisqués.
    – Dr Pascal Sacré, anesthésiste réanimateur en Belgique, VIRÉ.
    – Dr Louis Fouché, anesthésiste réanimateur en France, Marseille, convoqué par sa direction.
    – Pr Raoult, médecin spécialisé en microbiologie, maladies infectieuses, directeur de l’IHU Méditerrannée Infection Marseille, entravé comme jamais.
    – Pr Perronne, spécialiste des pathologies tropicales et infectieuses émergentes, ancien président de la commission Maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique en France, VIRÉ de son poste de vice-président et de président du conseil scientifique de la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT) qu’il avait cofondée ! Nombre de ses confrères ont quitté la fédération en soutien au professeur.

    Et des médecins qui ont démissionné, car forcés d’excercer leur pratique à l’encontre leur conscience et valeurs. Combien ?

    En Suisse, des médecins aussi s’organisent, mais on comprend qu’ils ont dû subir la pression de se taire et doivent protéger leur identité :
    https://collectif-santé.ch/

    Mouvement suisse pour la liberté citoyenne : https://mslc.ch/

    J'aime

  12. @LKH

    Bien qu’il soit inconnu du grand public, on le retrouve partout et semble très influent en Europe. Il a d’ailleurs été un soutien financier de la campagne de Macron aux présidentielles. C’est Alain Minc qui les a présentés quand l’arpette était encore Secrétaire Général Adjoint à l’Elysée pendant le quinquennat Hollande.

    Y a peut être matière à creuser car vu l’idéologie nauséabonde de son institut avec tous les vendus qui y gravitent, il ne doit certes pas être étranger aux plans de Davos via la couillonavirade.

    http://www.geopolintel.fr/article2433.html

    https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-adolphe/blog/030420/rions-un-peu-la-play-list-des-prochaines-annonces-de-matignon

    https://www.franceinter.fr/la-galaxie-offshore-de-nicolas-berggruen

    https://www.berggruenholdings.com/

    https://www.forbes.com/sites/luisakroll/2011/01/27/davos-chat-with-nicolas-berggruen/?sh=d7bacec477f7

    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-11-janvier-2020

    https://www.lejdd.fr/Economie/Milliardaire-sans-frontieres-228915-3105206

    https://www.challenges.fr/monde/europe/exclusif-la-lettre-du-financier-milliardaire-nicolas-berggruen-pour-defendre-sylvie-goulard-au-parlement-europeen_678134

    https://www.forbes.com/search/?q=nicolas%20berggruen&sh=630b7e75279f

    https://www.zonebourse.com/barons-bourse/Nicolas-Berggruen-1499/biographie/?type_recherche=rapide&mots=nicolas%20berggruen

    https://www.huffingtonpost.fr/2014/01/22/huffington-world-post_n_4631050.html

    https://www.lesinfluences.fr/Nicolas-Berggruen-le.html

    https://medjouel.com/bourses-berggruen-a-linstitut-mondial-detudes-avancees-de-luniversite-de-new-york/

    https://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/481578/charles-taylor-recoit-une-bourse-prestigieuse

    http://www.epge.fr/lencerclement-cognitif-par-la-philanthropie/

    https://brentwoodnewsla.com/berggruen-institute-brentwood/

    J'aime

  13. Et si on commençait didactiquement, nous les contestataires célèbre ou non du discours officiel lamentable et mortigène, par ne plus parler de Covid 19 et ou de Sras Cov2, mais de Covid 20 (depuis Juillet) et de Sras Cov3 pour essayer de faire prendre conscience qu’il ne s’agit plus de la même maladie et que ce sont maintenant des variants de l' »ex-Sras Cov2″ qui feront aussi des dégâts à cause de professeurs obtus ou inféodés à Bigpharma ou encore de personnel médical aussi dévoué que scandaleusement débordé.

    Sans oublier qu’on va continuer de toucher la prime si on déclare « Morte du Covid » une personne qui est morte de la grippe.

    Sachant qu’il y a des personnes âgées ayant eu une vie saine et une alimentation saine (i-e à mon avis végétarienne) qui ne sont pas «  » »vulnérables » » » surtout si elles se sont soignées en enrichissant le moins possible Bigpharma et qu’elles avaient un patrimoine génétique sain.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s