Màj. L’enfer fiscal peut être suisse… Si si!

tax pic

Facebook a censuré cet article!

Le scandale de la valeur locative, un revenu fictif taxé

Je profite du billet de G Monti pour introduire un thème qui, à lui seul résume ce que peut être l’injustice fiscale.

Il s’agit de ce qui est appelée en Suisse la valeur locative de son logement.

Il ne faut pas le confondre avec un impôt foncier, ni avec un loyer.

En Suisse, quand vous voulez accéder à la propriété, tout sera fait pour pousser les contribuables-propriétaires à l’endettement.

Normal dans le pays qui chouchoutent les banques et leur création monétaire contre crédit. (Si le sujet vous intéresse, vous trouverez les détails dans le livre Dépossession).

https://lilianeheldkhawam.com/2014/07/19/la-monnaie-scripturale-detruit-les-etats/
https://lilianeheldkhawam.com/2018/04/18/la-monnaie-scripturale-a-ete-otee-volontairement-de-la-constitution-suisse-liliane-held-khawam/

A la fin de l’année, vous allez déclarer la valeur fiscale de votre maison, les charges hypothécaires et d’entretien qui sont déductibles de vos revenus, mais le fisc va vous rajouter un revenu totalement fictif qui s’appelle valeur locative.

Le fisc considère que l’achat de votre maison ne vous exonère pas d’un loyer! Il va vous l’ajouter en tant que revenu. Puis, va vous taxer ce revenu fictif! Vous devez donc verser un impôt sur un revenu que vous n’avez pas!

Par conséquent, plus vous êtes endetté et chargé de frais liés au logement, et plus votre pseudo revenu va être neutralisé. Vous avez donc intérêt à ne jamais rembourser cette dette et à dépenser un maximum pour l’entretien de votre logement.

Le banquier est content!

Maintenant, à supposer que vous êtes une personne âgée qui n’avez pas beaucoup de dettes, ou que vous avez travaillé dur pour les rembourser. Vous vous retrouvez avec peut-être 500 ou 1’000 franc à débourser chaque mois pour avoir le droit d’habiter votre logement. Que faire alors que vos revenus professionnels ont baissé, puisque vous êtes retraité?

Mais ce n’est pas tout.

Le même fisc vous taxe encore sur la valeur du même logement, cette fois sous la colonne fortune. Vous avez tout intérêt à garder vos dettes pour réduire la valeur du logement….

Et enfin, vous recevez annuellement une 3ème taxe pour ledit logement qui s’appelle impôt foncier!

Vous êtes taxé donc 3 fois pour le même bien.Est-ce que quelqu’un a fait l’exercice de cumuler ces diverses taxes?

Un très grand scandale qui fait la part belle au secteur bancaire, sans parler du fait que vous risquez de dépenser pour un entretien pas forcément utile.

Le contribuable, un client captif d’une fiscalité pas toujours équitable (c le billet ci-dessous).

LHK

LA CHARGE FISCALE EXCESSIVE DE LA CLASSE MOYENNE DITE AISÉE. Gianluigi Monti

Il paraît que la population suisse est justement attachée à la progressivité de l’impôt.Mais force est de constater que, désormais,il existe dans ce pays plusieurs catégories de contribuables à géométrie fiscale variable .

Commençons par les moins favorisés qui bénéficient ,presque toujours à raison, d’une assistance financière et sociale importante et qui ne paient pas d’impôts(env. 25% en VD, ou plus de  90milles ménages).

A l’opposé, il y a les riches et ultrariches qui parviennent à réduire le poids fiscal au minimum et même à négocier leurs impôts .Ensuite il y a les bénéficiaires de forfaits fiscaux avec une charge exceptionnellement basse compte tenu de leur aisance financière considérable et qui évitent surtout l’impôt sur la fortune.Continuons avec les entreprises qui dans la révolution fiscale en cours(RIE)seront taxées à 14%,un vrai cadeau ;la taxation moyenne suisse étant déjà particulièrement avantageuse aux alentours de 19%.

Ensuite, il y a la tranche  importante des contribuables qui paient l’ impôt sur les revenus(salaires),les taux étant modiques pour les tranches basses et aux niveaux européens pour les hauts salaires.

Et pour finir ,reste la classe moyenne dite aisée qui supporte un poids excessif de l’impôt (revenus + fortune)et un poids nettement plus lourd  que dans d’autres pays.Une classe formée notamment de cadres supérieurs,de petits entrepreneurs,de professions libérales,de retraités, etc ,qui ont ou ont eu des responsabilités et des risques majeurs dans leur profession. Les Cantons qui sont devenus des enfers fiscaux pour ces contribuables sont surtout Vaud et Genève ,dont les taux impôt fortune y   avoisinent 1 pour  cent ,soit plus que le double du taux moyen suisse (0,38%) et 4-5 fois plus que celui de certains Cantons. A noter que, à cause de l’effet cumulé de  ces taux lémaniques  et de la baisse des rendements,la charge fiscale de ces gens dépasse  parfois  à l’heure actuelle 50-70% et les pousse dans les limites du bouclier fiscal (71,5% ).

Quant à l’impôt sur la fortune, considéré comme une abérration par des experts internationaux et désormais éliminé ailleurs, il serait l’impôt qui pose le plus de problèmes en Suisse suivant le fiscaliste Xavier Oberson. Introduit fin 1800 pour taxer les grosses fortunes de ces temps (vastes propriétés immobilières, comme les campagne de l’Hermitage ou de Dénantou à Lausanne),il s’est progressivement installé touchant tous les actifs des contribuables,y compris l’outil du travail. Il est devenu la chasse gardée des Cantons et Communes. De surcroît ,Vaud et Lausanne appliquent encore un impôt de succession en ligne directe.

Cette classe moyenne aisée, beaucoup plus importante en suffrages qu’on le pense, n’intéresse ou n’intéresse plus le monde politique.

Le ras-le-bol de ces contribuables est fort élevé . Il se traduit par des départs dans d’autres Cantons ou à l’étranger,et surtout par une pénurie de nouveaux contribuables juteux. Inéquitable et inquiétant !!

Gianluigi Monti, ancien dirigeant groupe financier européen

Facebook n’a pas aimé cet article!

article censuré.PNG

Censure de cet article avec de mande de le supprimer…

En complément: http://www.agefi.com/home/acteurs/detail/edition/online/article/la-main-invisible-du-conseil-detat-vaudois-483350.html?fbclid=IwAR0aIeyElLH-OK2ydmd7Gfxripz67ryV163HiJ1IuzjbNPTLXN1oWtQf2Fg

14 réflexions sur “Màj. L’enfer fiscal peut être suisse… Si si!

  1. Le fisc suisse sans aucune fatigue ni risque, à l’instar de ses collègues sur la planète, est une bête immonde qui se repait du sang et des larmes de ses concitoyens qui travaillent .

    J'aime

  2. Il ne fait aucun doute que la pression fiscale sur les classes moyennes en Suisse et notablement dans le Canton de Vaud devient insupportable parce que le contribuable modérément propriétaire (qui l’est vraiment à 100% parmi ceux-ci ?) doit non seulement payer triplement et constamment pour les raisons ci-dessus, mais également parce que le moindre écart d’amortissement de la dette d’une année sur l’autre fait l’objet d’une véritable inquisition sur les sources d’épargne, de prêt ou de revenu extraordinaire lorsqu’on est entrepreneur indépendant. Sans compter que la même fortune est imposée chaque année toute sa vie et qu’à la sortie nos descendants directs sont encore plumés, toujours sur le même montant. A quand une réforme vraiment libérale de l’impôt sur les revenus et la fortune pour les personnes physiques qui assument risques privés et fonctionnement de nos administrations publiques ?
    Sans compter en effet l’imposition scélérate d’un revenu de loyer fictif, un exemple unique au monde et un scandale qui persiste: que font nos parlementaires ?
    Enfin, non seulement les banques s’engraissent pendant toute la durée hypothécaire (en moyenne 50 à 75 ans chez nous contre 25 à 30 ans chez nos voisins), mais – plus grave pour les contribuables – le Canton transfère de plus en plus de charges sur nos communes qui s’endettent de façon croissante sans autofinancement et augmente ainsi le risque d’un accroissement inéluctable de la charge fiscale communale, sans que le Canton de Vaud par exemple diminue la sienne… A quand une initiative ou une motion de nos élus sur ce sujet ?

    J'aime

  3. Rien de bien étonnant puisqu’Alain Berset est un clone de Macron et ce n’est pas faute de l’avoir répété. Et puis le pouvoir de la finance suisse n’en est pas à son galop d’essai. Il s’est particulièrement illustré pendant la seconde guerre mondiale et plus récemment dans des scandales d’évasion fiscale et de blanchiement d’argent sale.

    L’esclavagisme peut prendre diverses formes….

    http://ugtg.org/IMG/article_PDF/article_1001.pdf

    http://m.alterinfo.net/L-implication-des-Rothschilds-dans-l-esclavage-et-le-colonialisme-_a142862.html

    Aujourd’hui il se fait par la dette et ne vise plus seulement les peuples africains : nous sommes à présent tous concernés et vous aussi en Suisse.

    Gilets Jaunes, amis Suisses, Gilets Jaunes. Il est grand temps de commencer à y penser….

    J'aime

  4. Macron, ex associé Rothschild qui a pris le pouvoir en France et regardez où nous en sommes arrivés aujourd’hui. L’esclavage n’a jamais été aboli, il a juste changer de forme. Et ne vous faites pas d’illusion, ce sont toujours les mêmes à la manoeuvre…

    https://www.medias-presse.info/quand-rothschild-organise-une-levee-de-fonds-pour-macron-la-discretion-est-demandee/72302/

    https://francais.rt.com/france/58041-crs-ont-bien-recu-ordre-porter-fusils-assaut-hk-g36

    https://francais.rt.com/france/58040-retraite-interroge-par-services-renseignement-apres-envoi-doleances

    https://desarmons.net/index.php/2019/01/04/recensement-provisoire-des-blesses-graves-des-manifestations-du-mois-de-decembre-2018/

    Natacha Polony l’avait d’ailleurs remarquablement bien résumé dès février 2017 et en moins de 30 secondes…

    J'aime

  5. @Professeur Philippe LAURENT

    « A quand une initiative ou une motion de nos élus sur ce sujet ? »

    Si vous pensez avoir un appui auprès de vos élus, vous risquez d’attendre longtemps. C’est une vision un peu naive du système tel qu’il est et tel qu’il a perduré. Voyez l’exemple de la pression fiscale en France, vous y êtes déjà. Alors ne comptez que sur vous même mais surement pas sur vos élus, toujours vertueux en paroles mais jamais en actes.

    Dites vous que ces élus n’arrivent à leur poste seulement parce que le système l’autorise donc n’espérez rien de positif de leur part. Il y a bien longtemps qu’ils ne sont plus là pour servir les intérêts de la population. Et ceux qui ont le malheur de dévier sont automatiquement éjecté ou calomnié voire « suicidé ».

    Voilà pourquoi le RIC (législatif, abrogatoire, constitutionnel et révocatoire) doit être exigé par TOUTE la population et leur fait si peur car il permettra un contrôle précis de toutes les politiques mises en place mais aussi de nos institutions et élus.

    En Suisse votre démocratie participative est un leurre et ne s’applique que sur des domaines qui sont loin d’entraver les politiques de destruction qui sont à l’oeuvre dans votre si beau pays. Pensez y avant qu’il soit trop tard et d’autant plus que vous ne faites pas encore partie de l’ogresse de Bruxelles. Don’t follow the french way….

    J'aime

  6. Bonjour !

    Oh les pauvres petits chouchous de la classe moyenne «aisée» qui gagne 7, 8, 9, 10000 francs ou plus par mois et doivent payer des impôts, les pauvres chéris, leur sort est si funeste…

    Faudrait songer à arrêter de se foutre de la gueule du monde!!!
    Ceux qui trinquent réellement sont les classes moyennes inférieures, qui ont tout juste réussi à devenir propriétaires (ce qui coûte beaucoup moins cher vu les taux bas et les loyers astronomiques), et qui sont aussi soumises à cette sottise de «valeur locative».

    C’est clair que ce système est pourri et toute notre caste politique sont les laquais des banques. Mais d’ici à plaindre ces malheureux «cadres supérieurs»… mdr lol plus c’est gros plus ça passe…

    J'aime

  7. @raloul, dans mon exemple, j’ai pris volontairement les personnes âgées pcq nombre d’entre elles sont condamnées à remettre leur logement à cause de cette valeur fictive.
    Ceci dit, toute la population est impactée par un Etat exsangue à cause des compromissions de ses dirigeants avec le marché de la très haute finance, y compris de banquiers centraux qui ne travaillent plus pour les pays dont ils portent le nom.
    Je rappelle que les gains boursiers sont exonérés d’impôts, de même que les firmes transnationales et nombre de produits financiers. Ceci a été signé par les « élus », eux-mêmes soutenus par les « milieux intéressés ».
    Le fisc se rabat sur les plus fragiles: les personnes âgées, les classes moyennes, mais aussi et c’est un drame la bourgeoisie détentrice de PME, voire d’exploitations agricoles « rentables ». Ce sont eux qui font vivre un secteur public pcq clients captifs en versant les impôts, que les dirigeants politiques orientent vers un certain monde privé (cf partenariats publics-privés et autres subventions). Le cas des redevances Billag, un impôt supplémentaire, est assez édifiant.
    Le problème ne peut en aucun cas des contribuables locaux, peu importe leur niveau de revenus, mais bel et bien de ceux qui dépossèdent l’ensemble des locaux de leurs ressources, tout comme ils dépossèdent le pays de ses forêts (qu’ils rasent sans pitié), de ses terres agricoles, de ses ressources naturelles, de son service public, de son outil de production, de sa monnaie, et qui confisquent aux citoyens leurs libertés fondamentales.
    Ne vous trompez pas de combat raloul.
    LHK

    Aimé par 1 personne

  8. Malheureusement aucun parti suisse ose toucher à cette manne cantonale et communale de l’impôt fortune. Même le PLR, sensé protéger cette classe moyenne épargnante, a perdu son âme et est devenu un parti généraliste. D’ailleurs, sa quote part est descendue à 17% contre 26-27 % des 2 partis libéral et radical qui l’ont formé.L’importance relative de cet impôt n’est d’ailleurs pas fort importante (env 10% du total des impôts cantonaux et communaux)mais il touche de plein fouet presque une seule catégorie de contribuables: les gens aisés pas riches. Si cet impôt doit être remplacé, faute de diminution du train de vie communal et cantonal ,d’autres impôts plus modernes seraient plus équitables, p ex impôts sur les plus values boursières et autres, amnistie fiscale payante (20%),etc . Le fiscaliste Xavier Oberson a fait d’ailleurs des propositions à ce sujet. Cette myopie fiscale des des responsables politiques suisses et de leurs partis se paient déjà maintenant surtout dans les 2 Cantons GE et VD « fiscalement sinistrés ou, encore mieux, sinistres », par des départs et pénuries de nouveaux contribuables….

    J'aime

  9. @LHK

    POUR INFO car c’est assez important pour être mentionné.

    UN SYNDICAT DE POLICE BALANCE GRAVE SUR LES ORDRES DONNES PAR LE MINISTERE DE L’INTERIEUR FRANCAIS !

    Etant donné que les violences policières envers les Gilets Jaunes s’accumulent ainsi que les plaintes, les policiers commencent à s’inquiéter et à ruer dans les brancards.
    De telles déclarations d’un syndicat de police envers sa hiérarchie dénonçant carrément une forme de corruption c’est INEDIT ce qui prouve le niveau de folie atteint par le gouvernement français dans sa peur de perdre le pouvoir. Les choses vont beaucoup trop loin et les policiers en ont bien conscience….

    Titre de la video sur Youtube : GILETS JAUNES : UN POLICIER MET EN CAUSE LE GOUVERNEMENT

    J'aime

  10. La situation est grave pour le pouvoir Macronien… et pour la France. Certes, Macron n’aurait jamais du être élu : ses électeurs ont voté de façon naïve, sans mesurer les implications de leur vote. Ils ont surtout voté… contre Marine Le Pen. A tort ou à raison, ce n’est même pas le sujet. Désormais la France est dans une situation insurrectionnelle, et d’un point de vue historique, cela s’est toujours mal terminé…

    J'aime

  11. @Robert

    Tout à fait d’accord mais il n’y a pas qu’une situation insurrectionnelle. Charles Gave l’explique très bien en fin de video : la France et une bonne partie de l’Europe entrent peu à peu en récession. Sans être alarmiste, il faut tout de même être pragmatique et réaliser que l’on ne fait que commencer à manger notre pain noir. Raison de plus pour éjecter Macron au plus vite et nous donner les outils afin de naviguer au mieux par le gros temps qui arrive. Et ça devient urgent….

    Aimé par 1 personne

  12. En tant qu’élu je peux vous dire que vous n’avez pas fini d`être tondu, l’alliance PS, PLR fonctionne à plein.Quand au revenu universel comme l’a dit monsieur Maillard ,il existe en Suisse par les prestations complémentaires, bon article sur le sujet dans le journal de l’UDC…….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s