Engie a transféré 27 milliards d’euros au Luxembourg pour réduire sa facture fiscale. lalibre.be

Engie, anciennement GDF Suez, est un groupe industriel énergétique français. C’est le troisième plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie (hors pétrole) en 20152. Son principal actionnaire est l’État français qui détient un quart du capital (24,1 % du capital et 27,6 % des droits de vote d’Engie).(Texte + Photo Wikipédia)

Cette holding, qui s’appelle « Engie Invest International » ou « Engie II » est en fait la maison mère chapeautant les quatre filiales d’Engie sur lesquelles enquête depuis septembre la Commission européenne, précise Les Jours.

« Ces 27 milliards représentent le niveau de ses capitaux propres, c’est-à-dire de ses ressources financières« , ce qui représente plus de la moitié de la valeur totale du groupe Engie, qui affichait fin 2015 des capitaux propres de 49 milliards d’euros, relève l’enquête.

« Engie II est en effet liée financièrement à ces quatre sociétés. Elle est leur maison mère, et c’est elle qui a prêté la somme destinée à mettre au point l’un des montages d’optimisation fiscale considéré comme litigieux par la Commission« , détaille Les Jours. Engie II est la holding de tête de la plupart des sociétés luxembourgeoises détenues par Engie et joue le rôle de banque interne du groupe, selon le média.

Cette attractivité du Luxembourg s’est accélérée à partir de 2010, quand la Belgique a commencé à être moins intéressante fiscalement pour les grands groupes, ce qui correspond au moment où les fonds d’Engie CC sont transférés à Engie II, avant que la première ne devienne une filiale de la seconde.

Contacté par l’AFP, Engie a indiqué qu’il « respecte la législation fiscale en vigueur » dans les plus de 70 pays « où il est présent, au Luxembourg comme ailleurs ».

« En 2015, Engie a versé plus d’1,2 milliard d’euros d’impôts et de taxes en France, que l’on peut mettre en parallèle avec un résultat net récurrent de 2,6 milliard d’euros pour cette même année ».

La Commission européenne a ouvert le 19 septembre une enquête sur des accords fiscaux passés « depuis septembre 2008 » par le Luxembourg avec GDF Suez (devenu aujourd’hui Engie), dont l’État français est le principal actionnaire avec plus de 32% du capital. Cette enquête porte sur deux transactions financières menées en 2009 et en 2011 à l’intérieur du groupe.

Bruxelles craint que ces décisions fiscales émises par le Luxembourg « n’aient potentiellement conféré à GDF Suez un avantage injustifié par rapport à d’autres sociétés, en violation des règles de l’UE relatives aux aides d’État », avait expliqué la Commission.

Selon Les Jours, le schéma d’optimisation fiscale mis en oeuvre par la multinationale depuis 2011 permet à des sociétés opérationnelles du groupe d’apporter du capital à Engie II, soit 27 milliards d’euros. Ces fonds sont ensuite prêtés à Engie CC – une précédente holding jouant le rôle de « banque interne » du groupe et créée avant 2008 en Belgique – qui le reprête à son tour aux sociétés opérationnelles.

L’enquête du site estime que les bénéfices réalisés par Engie II de 2011 à 2014 se chiffrent à quelque 2 milliards d’euros alors que la charge fiscale d’Engie de 2011 à 2014 s’est résumée à « pas grand-chose ».

http://www.lalibre.be/economie/libre-entreprise/engie-a-transfere-27-milliards-d-euros-au-luxembourg-pour-reduire-sa-facture-fiscale-5804fd7bcd70cd5761cbca88?fbclid=IwAR2yqda6h74NjnelJBs4Pi5rSIqYgG04gI4nSDDWEofXiaK5Fv257H7-sc4#.W9zEDeVP0dr.facebook

 

3 réflexions sur “Engie a transféré 27 milliards d’euros au Luxembourg pour réduire sa facture fiscale. lalibre.be

  1. Au fond les lois approximatives, les lois scélérates, les lois mal ficelées, mal bouclées, les lois mal fagotées et surtout préparées et votées par des élus dont les QI sont le plus souvent proches de ceux d’une huitre, voudraient que la sanction de ces , au choix, dilettantes, fantaisistes, fumistes, prétendus experts, soit lourde jusqu’à la radiation voire la « garde à vue » en attendant leur procès du fait de leurs faillites qui confinent à l’escroquerie (intellectuelle, en se disant « géniaux » alors que ce sont des ahuris imbibés d’alcool?) Engie est parfaitement innocent, alors que les les coupables sont bruxellois ou strasbourgeois drapés dans leur fausse dignité et jouant les offusqués.

    J'aime

  2. A l’heure où Macron fait un véritable matraquage fiscal sur les Français (sans parler de ce qui a été fait avant lorsqu’il était ministre de l’Economie), voir que notre propre gouvernement pratique l’évasion fiscale, il y a de quoi se facher tout rouge, non ?
    Mais avec un ancien banquier à la tête du pays et avant lui un soit disant « ennemi de la finance », quoi de plus naturel.
    Enfumage à tous les étages. C’est quand qu’on dit stop ?!!!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :