SOCIÉTÉ SANS CASH: UN DANGER POUR VOTRE LIBERTÉ ? Charles Gave + Expérience suédoise (M à J)

Gave

La Suède se retourne contre la société sans cash. Avertissement du gouverneur de la Banque Centrale.

‘Being cash-free puts us at risk of attack’: Swedes turn against cashlessness

Sweden’s central bank governor has called for public control over its payment system. Others say a fully digital system is vulnerable to fraud and attack

It is hard to argue that you cannot trust the government when the government isn’t really all that bad. This is the problem facing the small but growing number of Swedes anxious about their country’s rush to embrace a cash-free society.

Most consumers already say they manage without cash altogether, while shops and cafes increasingly refuse to accept notes and coins because of the costs and risk involved. Until recently, however, it has been hard for critics to find a hearing.

“The Swedish government is a rather nice one, we have been lucky enough to have mostly nice ones for the past 100 years,” says Christian Engström, a former MEP for the Pirate Party and an early opponent of the cashless economy.

“In other countries there is much more awareness that you cannot trust the government all the time. In Sweden it is hard to get people mobilised.”

There are signs this might be changing. In February, the head of Sweden’s central bank warned that Sweden could soon face a situation where all payments were controlled by private sector banks.

The Riksbank governor, Stefan Ingves, called for new legislation to secure public control over the payments system, arguing that being able to make and receive payments is a “collective good” like defence, the courts, or public statistics.

“Most citizens would feel uncomfortable to surrender these social functions to private companies,” he said.

“It should be obvious that Sweden’s preparedness would be weakened if, in a serious crisis or war, we had not decided in advance how households and companies would pay for fuel, supplies and other necessities.”

Source: https://brunobertez.com/2018/04/06/la-suede-se-retourne-contre-la-societe-sans-cash-avertissement-du-gouverneur-de-la-banque-centrale/

5 réflexions sur “SOCIÉTÉ SANS CASH: UN DANGER POUR VOTRE LIBERTÉ ? Charles Gave + Expérience suédoise (M à J)

  1. Quant à la Suède, elle est l’exemple même qu’il ne faut pas suivre. Il est d’ailleurs un secret pour personne que ce pays social-démocrate dans l’âme, dans la version la plus bobo politiquement correct, a toujours été au garde à vous devant l’élite mondialiste. Si les suédois veulent continuer à servir de laboratoire grand bien leur fasse, un euphémisme vu l’état d’invasion où se trouve leur pays. Mais il est possible que leur salut vienne de la jeune génération qui, elle, n’a pas l’intention de se laisser mourir.

    Et à écouter ces paroles, c’est quand même très encourageant vu le niveau intellectuel de ce jeune de seulement 20 ans mais aussi l’énergie qui l’anime ainsi que son excellente capacité d’analyse. J’ai bon espoir que le sursaut vienne de la jeunesse et nos aînés qui ont été si naifs feraient bien d’en prendre de la graine.

    Un discours plein de bon sens que l’on ne risque pas d’entendre dans la bouche d’un Macron qui a vendu depuis longtemps son âme au diable et ne sait que manier la langue de bois pour mieux nous vendre aux plus offrants.

    J'aime

  2. @Literato : Oui, gardons espoir d’une résistance de la jeune génération, qui évitera peut-être une révolte ou une guerre civile à terme… Il est déjà bien tard mais le pire n’est jamais certain.

    J'aime

  3. En ce qui concerne Charles Gave, je vous conseille vivement sa toute dernière prestation sur la chaine Youtube Thinkerview où on le retrouve en compagnie d’Olivier Delamarche et Pierre Sabatier.
    Un entretien de presque 2h20 mn avec un Charles Gave d’anthologie qui, après quelques gorgeons de Gibolin, nous gratifie d’une chaude ambiance. Un échange très intéressant avec des discutions animées et contradictoires mais aussi parfois de réelles bosses de rire, Charles Gave ne se gênant pas pour mettre les pieds dans le plat et d’asséner de bonnes vérités.
    Franchement, je recommande car c’est le genre d’entretien que l’on aimerait voir plus souvent et après lequel on se sent réconcilié avec l’espèce humaine.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s