La fake news du Conseiller fédéral Berset. Communiqué de presse de la Fédération vaudoise des médecins.

Avant-propos:

Voilà une vraie fake news.

Elle ne provient pas d’un site complotiste, mais de la bouche d’un conseiller fédéral (ministre suisse).

M Berset fait part dans un enregistrement public  de sa volonté de serrer la vis face aux abus de médecins qui gagneraient plus d’un million dans le cadre des prestations de base de l’assurance-maladie.

Nous reviendrons plus tard sur les chiffres et sur un minimum d’analyse, où il existerait d’ores et déjà un doux mélange entre chiffre d’affaires, salaires bruts et nets.

Nous reviendrons aussi sur la libéralisation des métiers règlementés (TISA), et sur les très grandes attentes des investisseurs internationaux dans le domaine de la santé.

Vous trouverez ci-dessous la vidéo dans laquelle M Le président de la Confédération où il fait part de l’information démentie par la Société vaudoise de médecine.

Vous trouverez aussi le communiqué de l’association qui dénonce la fausse information et qui exige que le président de la Confédération se rétracte publiquement.

En attendant, la méthode de diviser régulièrement la population a porté ses fruits. Bon nombre de citoyens croient à l’heure actuelle que les médecins gagnent des millions et que les augmentations de leurs primes sont dues à ces salaires déraisonnables….

LHK

VIDEO de Alain Berset:

Communiqué de presse – Réaction aux propos d’Alain Berset au TJ de la RTS du 29 janvier 2018

Chers membres,

Nous vous faisons parvenir ci-dessous le communiqué de presse que la SVM vient de publier au sujet des salaires supérieurs à 1 million de franc, prétendument à charge de l’assurance obligatoire.

En parallèle la SVM a demandé au Président de la FMH qu’il obtienne du ministre de la santé qu’il se rétracte publiquement.

Dans le climat actuel, et dans l’attente de l’adoption par le Conseil d’Etat des conventions tarifaires avec les assureurs, approuvées lors de l’assemblée des délégués du 30 novembre 2017 qui prévoient une baisse de la valeur du point de 1 centime, nous estimons que le moment est venu de rétablir la vérité sur le revenus des médecins dans le canton de Vaud.

Avec nos salutations confraternelles

Aucun médecin installé ne gagne 1 million par an grâce aux prestations de l’assurance obligatoire et aux primes!/ SVM

La Société vaudoise de médecine (SVM) a pris connaissance avec consternation des propos du conseiller fédéral Alain Berset au 19H30 de la RTS du 29 janvier 2018, en marge de la 5ème conférence nationale Santé 2020 qui s’est tenue à Berne. Dans le canton de Vaud comme dans toute la Suisse, aucun médecin installé ne peut disposer d’un salaire d’1 million de francs sur la base des prestations à charge de l’assurance maladie obligatoire, financée par les primes. Sur Vaud, selon la SVM, le chiffre d’affaires moyen des cabinets médicaux était de 422’000 CHF en 2016. Une fois les charges déduites, le montant disponible pour la rémunération des médecins installés est inférieur à 50% du chiffre d’affaires.

En marge de la 5ème conférence nationale Santé 2020, au cours de laquelle les acteurs de la santé ont discuté de mesures visant à freiner la hausse des coûts dans l’assurance obligatoire, le conseiller fédéral et ministre de la santé Alain Berset a dérapé.

Au journal télévisé de la RTS (http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/conference-nationale-sur-la-sante-a-berne?id=9289926), il a ainsi affirmé publiquement que des médecins gagneraient plus d’un million de francs à charge des primes d’assurance maladie obligatoire. La SVM considère qu’il s’agit d’une « fake news » inacceptable de la part du ministre fédéral de la santé. Celui qui vient d’imposer une révision du Tarmed ne peut pas ignorer que ce tarif ne permet pas de générer des revenus aussi élevés. Les revenus les plus importants, qui ne concernant qu’une infime minorité des 40’000 médecins suisses, sont le fait d’honoraires à charge des assurances complémentaires et/ou de payements directs des patients qui n’ont aucune incidence sur les coûts à charge de l’assurance obligatoire.

La SVM demande que le Ministre de la Santé Alain Berset se rétracte publiquement de cette affirmation calomnieuse. Il en va de sa crédibilité dans les travaux difficiles qui s’annoncent ces prochains mois pour tenter de limiter la hausse globale des coûts de la santé et de celles des primes d’assurance maladie obligatoire.

Il est temps aussi que les politiques reconnaissent leur responsabilité dans le transfert continu des charges financières des cantons vers les assurances, et donc les assurés ! Selon les données de l’OFS, la part du financement des coûts globaux de la santé à charge de l’assurance obligatoire qui était de 26.8% en 1995 s’est élevée progressivement pour atteindre 35.4% en 2015 ! Cette évolution est principalement due au transfert de prestations réalisées au cours d’hospitalisations vers l’ambulatoire. C’est pour cela que les primes augmentent plus rapidement que les coûts de la santé (3,6 % contre 2.7% par an entre 1995 et 2015). Ce transfert continu de charge vers les primes AOS a permis aux cantons de réaliser des économies considérables sur leur part de financement du stationnaire (55%), qui sont systématiquement passés sous silence.

Revenu des médecins vaudois installés
Selon les chiffres en sa possession (données transmises par 80% des cabinets de généralistes et spécialistes du canton), la SVM considère que les affirmations du conseiller fédéral Berset (« jusqu’à 90’000 de francs de salaire par mois, payé par les primes ») ne recouvrent strictement aucune réalité vaudoise.

Pour 2016, le chiffre d’affaires moyen des cabinets vaudois était de 422’000 francs. Au final, déduction faite des salaires des autres collaborateurs du cabinet médical, des charges sociales y compris la part patronale, des assurances, du loyer et autres frais, on peut estimer à environ 50% du chiffre d’affaires le revenu personnel disponible moyen du médecin installé, soit environ 200’000 CHF. Un montant sur lequel il faut encore déduire des milliers de francs par an pour la constitution des prestations de retraite.

Si l’on tient en plus compte de la charge importante de travail hebdomadaire largement supérieure à la moyenne et d’une durée de vie professionnelle relativement courte (environ 25 ans entre l’installation et la retraite), la SVM estime que le revenu moyen des médecins vaudois installés est l’équivalent d’un salaire annuel de 120’000 CHF sur l’ensemble d’une carrière.

En 2006, une étude vaudoise réalisée par une fiduciaire et publiée dans PME Magazine avait déjà permis de mettre clairement en évidence la différence entre le chiffre d’affaires d’un cabinet médical et le revenu du médecin. Il est déconcertant qu’au plus haut niveau du pays, une telle confusion puisse encore subsister.

Contacts :
Dr Philippe Eggimann, président SVM M. Pierre-André Repond, secrétaire général SVM

15 réflexions sur “La fake news du Conseiller fédéral Berset. Communiqué de presse de la Fédération vaudoise des médecins.

  1. Avant que la C.F. Ruth Dreifuss nous a fait l’assurance maladie obligatoire les primes étaient convenables, après les primes se sont envolées !!! Une collusion entre les socialistes et le secteur privé, c’était bien pour créer la classe privilégié des médecins, oui pas tous, mais beaucoup trop…. en revanche les oubliés des socialistes par centaines de milliers se retrouve chaque mois aux abîme sur une « taxe » inique.
    Merci Ruth…..

    J'aime

  2. Il est important de relever que cette ahurissante déclaration a été faite à la RTS en pleine campagne NO BILLAG. Voici donc un monumental mensonge débité avec un aplomb sans nom qui s’incrustera dans les esprits de la plupart des personnes n’ayant pas les connaissances indispensables pour poser un jugement équitable dans cette question. C’est le modus operandi trop souvent employé par la RTS et la RSR. Ce mode prend donc sa source dans la tête. Il est urgemment temps de porter remède à un mal si funeste.

    J'aime

  3. Et pourtant quand PY Maillard essaye de limiter leur revenu au CHUV à 550’000.-, ils réagissent très fortement.

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/voulue-maillard-limite-salaire-medecins-annulee/story/14932170
    et
    https://www.24heures.ch/vaud-regions/pierreyves-maillard-prie-eteindre-lincendie/story/21337626

    D’ailleurs si tu regardes la formulation du texte… c’est la partie remboursée par l’assurance maladie. Hors quand on prend une haute franchise, on doit assumer 2500.- de notre poche.

    Et beaucoup de citoyens ont augmenté leur franchise … donc payent toujours des tarifs régulés par TARMED.

    Même payé 500’00.- pour le 30% qu’ils travaillent remboursés par la LAMAL, cela représente à 100% des salaires de 1.5 millions.

    Je trouve la formulation du texte très intéressante… car ils ont très bien choisi leurs mots 😉

    J'aime

  4. On a eu Dreifuss, maintenant on a Berset,,,Le peuple suisse est-il vraiment d’accord avec l’élection de pareils polichinelles à la tête de notre pays? Et les autres dames du Conseil Fédéral sont-elles vraiment à leur place pour gouverner notre pays? Nous méritons mieux que cela!

    J'aime

  5. Peter König, sans porter de jugement de valeur sur les noms que vous citez, je me contenterai de signifier que, loin de stigmatiser les dames du Conseil fédéral, les agissements des messieurs m’inquiètent bien davantage…

    J'aime

  6. Peut être serait il intéressant de poster des sources permettant au lecteur de se forger une opinion ?

    Au « feeling » je dirais que 1mio me semble en effet improbable mais où trouver des informations factuelles ?

    J'aime

  7. Oui ça j’avais vu…

    Disons que ce ça ne serait pas mon premier choix comme source d’information factuelle…

    Avec le Tarmed il doit bien y avoir des chiffres statistiques assez fiables sur ce point ?!

    J'aime

  8. Comme j’ai dit dans mon billet, je n’ai pas fait de recherches personnelles… Il me semble toutefois impossible à distance qu’une même personne puisse cumuler une facturation fortement codifiée sur la base des assurances de base.
    En revanche, je veux bien que quelques personnes atteignent ce genre de revenus grâce à des compétences très pointues qu’elles font valoir dans le cadre de cliniques privées (chirurgie esthétique), ou des spécialistes radiologie, propriétaires de leur institut qui bénéficient de la marge de l’établissement…
    Mais la chose est impossible en temps normal. Il y a même des médecins qui ne tournent pas. J’avais connu une chirurgienne maxillo-faciale qui avait énormément de monde. Elle me disait que qd elle avait fini sa paperasse, remboursé ses crédits, payé ses assistantes, il ne lui restait pas grand chose.

    J'aime

  9. Il semblerait que certains journalistes on fait des recherches (en particulier Rundschau https://www.srf.ch/news/schweiz/auch-dank-operationen-so-viel-verdienen-chefaerzte-im-spital – merci à eux!) et si les conclusions ne sont pas encore toutes définitives, il semblerait qu’il y ait bel et bien des médecins qui gagnent largement plus d’un million / an. Reste à savoir quelle est la part LAMAL « de base » dans ce chiffre, et à quel point il est exceptionnel, sachant qu’il s’agit clairement pas de la norme.
    Peut-être serait-il aussi temps de reformuler ce « post »…

    J'aime

  10. Personne n’a dit à ma connaissance qu’il n’y avait pas de médecins qui gagnaient 1 million. (Les chiffres que j’ai indiquent une trentaine sur toute la SUisse, et sur l’ensemble du corps médical) La Suisse possède de grands centres médicaux et de remises en formes qui reçoivent des patients-clients de l’étranger. N’oublions pas la chirurgie esthétique, ou les médecins patrons d’un centre de radiologie pex. Les employés génèrent du chiffre d’affaires, qui peut être distribué sous forme de salaires ou de dividendes.
    Ce qui est contesté, c’est que l’on puisse faire un chiffre d’affaires du genre avec juste LaMal… J’attends des résultats fiables pour écrire dessus.
    J’ai personnellement fait des découvertes qui concernent la santé que je publierai ces prochains temps.

    J'aime

  11. Comme toujours me réjouis de lire vos futures contributions 😉
    Ceci dit je suis surpris qu’avec le TARMED on ne puisse pas obtenir ces chiffre de manière fiable !

    J'aime

  12. N’est-ce pas?
    Vous devez toujours replacer ces infos dans un contexte plus large. Pex, voir ce qu’est devenue la Suisse en tant qu’Etat, la mutation d’un Etat en SA, etc.
    La santé est un enjeu majeur pour le business international…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s