Perturbateurs endocriniens: Quand le business rattrape les causes de la planète! Liliane Held-Khawam

« Gouvernement : Nicolas Hulot, la grosse prise de Macron » titrait  le Parisien à la nomination de M Hulot à la tête du ministère de la transition écologique et solidaire.

L’arrivée de « l’écologiste préféré » des Français, qui a toujours dit non à un portefeuille ministériel, a été portée à l’actif du nouveau président et a été largement saluée par le monde des médias..

Lorsque M Hulot prend ses fonctions, un grand projecteur médiatique a mis en avant sur ce qui devait être le thème chaud qui attendait l’écologiste:  le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

La réalité est qu’il y avait encore plus chaud.

Une rencontre des gouvernements européens devait se tenir le 4 juillet pour valider dans le cadre de la régulation européenne sur les pesticides, la définition des critères qui identifient les perturbateurs endocriniens à bannir. Mme Royal s’était jusqu’alors opposée à ce texte aux garanties insuffisantes. Elle était allée jusqu’à qualifier d’inacceptable la définition de la Commission, qui comme tout le monde sait est sous haute influence des lobbies de l’agrochimie.

Avec l’arrivée de M Hulot, les choses devaient changer. Le collectif EDC free Europe a adressé une lettre ouverte au nouveau ministre en date du 22 juin, lui demandant de s’opposer au vote, l’invitant ainsi à tenir les promesses électorales du président Macron. http://www.edc-free-europe.org/open-letter-to-nicolas-hulot-french-minister-responsible-for-the-environment/

Sans succès…

Le 4 juillet les gouvernements européens adoptent la très controversée définition  des perturbateurs endocriniens, et ce  grâce à l’arrivée de M Hulot.

Les argumentaires des opposants dont une coalition de 70 ONG http://www.edc-free-europe.org/ngos-acknowledge-vote-on-first-ever-edc-criteria-call-on-european-parliament-to-reject-flawed-criteria-for-the-sake-of-human-health-and-environment-protection/
Elles jugent que cette définition présente deux défauts majeurs, qui risquent de limiter fortement le nombre de substances concernées :
  • Elles considèrent que le niveau de preuve demandé pour classer une substance comme perturbatrice endocrinienne est trop élevé : la majorité d’entre elles risquent d’échapper au classement ;
  • Elles contestent l’exemption accordée aux pesticides ayant pour mode d’action, justement, la perturbation endocrinienne. « C’est précisément cette disposition qui permettrait d’exclure le glyphosate de la liste des pesticides perturbateurs endocriniens », dit à Reporterre François Veillerette, porte-parole de Générations futures.
    « L’ensemble des ONG européennes qui suivent le dossier est donc très déçu de ce changement de position de la France », poursuit-il. Seuls le Danemark, la Suède et la République tchèque ont voté contre la proposition de la Commission.

Le lendemain de ce vote, apparaît dans la presse, les activités moins médiatisées de M Hulot. Le Canard Enchaîné révèle le juteux business que la société de M Hulot réalise grâce aux produits « Ushuiaïa ». https://www.challenges.fr/politique/shampoings-ushuaia-la-machine-a-cash-de-nicolas-hulot-dans-le-viseur-du-canard-enchaine_485239

Et là, nous apprenons que les shampooings et autres gels douche commercialisés par le ministre à travers sa société -dont il continue de percevoir des dividendes- ne sont pas si écolos que cela.

Vous croyez vous enduire d’un gel douche riche en « huile de tamanu et de gingembre » ? Erreur ! Vous voilà surtout enrobé d’agents lavants irritants et de substances de synthèse (PEG, quat, EDTA…) – les extraits naturels (par exemple, Callophylum inophyllum seed oil, l’huile de tamanu) étant relégués en fin de composition.Source: http://www.60millions-mag.com/2016/07/06/ces-cosmetiques-naturels-seulement-sur-l-etiquette-10562

« Le magazine « 60 millions de consommateurs » … épinglait trois produits de la marque, dont un gel douche contenant « un grand nombre de colorants susceptibles de provoquer des allergies » et un déodorant renfermant du benzyl salicylate, une substance soupçonnée d’être… un perturbateur endocrinien. »

Sans surprise donc, la classe politique continue de décevoir et de trahir les électeurs…

Liliane held-Khawam

Mise à jour:

On me signale ceci:

La fondation Nicolas Hulot épinglée par un rapport parlementaire

Par LIBERATION 16 février 2011 à 18:24
Nicolas Hulot, le 13 novembre 2010 à Lyon © AFP Philippe Desmazes

Train de vie, mécènes influents et pas franchement écolos, «confusion entre intérêt général et action personnelle»… Alors que l’animateur d’Ushuaïa se prépare pour 2012, sa fondation est pointée du doigt.

Lundi, dans un mail aux amis de sa fondation éponyme, Nicolas Hulot semblait préparer son changement de casquette: d’animateur vedette-patron d’ONG environnementale à… candidat écologiste à la présidentielle. «Dans l’hypothèse où je me présenterais, je peux vous assurer que toutes les précautions seraient prises pour respecter l’indépendance de la Fondation, qui est, et doit rester, totalement apolitique. Comme chaque année, tout est mis en œuvre pour assurer la poursuite et le développement des activités de la Fondation», écrivait-il.

Seulement voilà. Un rapport parlementaire, remis le 2 février, qui a passé au crible «les modes de financement et de gouvernance des associations de protection de la nature et de l’environnement», épingle, sur plusieurs points, la Fondation Nicolas Hulot (FNH). Sans épargner non plus d’autres poids lourds comme Good Planet présidée par Yann Arthus-Bertrand ou encore, pour ses frais de fonctionnement, France nature environnement (FNE).

Extraits du rapport des députés Geneviève Gaillard (PS) et Jean-Marie Sermier (UMP).

http://www.liberation.fr/france/2011/02/16/la-fondation-nicolas-hulot-epinglee-par-un-rapport-parlementaire_715423

2 réflexions sur “Perturbateurs endocriniens: Quand le business rattrape les causes de la planète! Liliane Held-Khawam

  1. Après avoir expliqué qu’il était temps que la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) soit au service du changement climatique et de la solidarité internationale, le ministre d’Etat à la Transition écologique et solidaire n’a pas résisté à l’avis défavorable du ministre de l’économie et des finances. Le Monde, 07/07/2017. http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/07/07/le-recul-du-gouvernement-sur-la-taxe-europeenne-sur-les-transactions-financieres_5157229_3244.html.
    Il faut reconnaître qu’un businessman, au revenu estimé à environ 30 000€ mensuels en 2013, n’a pas l’habitude de céder facilement à un manque à gagner.
    Bien cordiaement.

    Aimé par 1 personne

  2. Combien de fortune bâtît sur le changement climatique par des profiteurs de la crédulité des gens, après qu’il entre en politique rien détonnent avec les mêmes compères.

    Entre-temps le cycle du soleil c’est refroidit d’où la couleur blanche et le refroidissement de la terre qui cause des fréquent tremblements sur notre planète.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :