Saint Gothard: Une cérémonie détestable.Liliane Held-Khawam

Leuthard

Doris Leuhard, une conseillère  fédérale (ministre) du Parti Démocrate Chrétien à un concert à Berne…

Saint-Gothard, le tunnel le plus long du monde avec ses 57,1 km, a été récemment inauguré. Cette cérémonie devait être le couronnement de 17 ans de travaux pour une prouesse technologique mondiale largement relayée au niveau international.

Mais voilà que le mauvais goût pour ne pas dire le glauque s’est invité de part en part à ce moment historique. Les vidéos sont disponibles sur le net pour immortaliser la dimension culturelle de ce rendez-vous qui a réuni l’ensemble du Conseil fédéral.

Je vous invite à visionner quelques extraits de ce qui a sans nul doute sévèrement entaché et discrédité la Suisse. Le fait est qu’au lieu de  se satisfaire d’un spectacle culturel, les organisateurs ont empreint la scénographie d’une dimension spirituelle de niveau fort médiocre.

Une forte dimension satanique a ancré le show dans le glauque et le dégoût. Pour ne pas dire plus…

89856364_ddfb1fba-d6ca-414f-b0c9-2eb78bb86759

Un ange-démon…

Si la presse étrangère a été surprise par le côté bizarre ou étrange de la cérémonie, il est fort désagréable pour le citoyen de devoir s’identifier aux valeurs de ses supposés représentants. http://www.usinenouvelle.com/article/en-images-l-incroyable-ceremonie-d-inauguration-du-tunnel-du-saint-gothard.N394527

89856879_016e1a42-8bb8-4e18-b408-8d56477a2a98

Image offensante pour tous les Chrétiens du monde

Nous rendons ici hommage à tous les travailleurs, techniciens et autres ingénieurs qui ont réussi un exploit hors normes.

Et nous disons à Mme Leuthard que décidément ses valeurs ne sont pas les nôtres.

Un gâchis et une déception à la hauteur de l’évènement!

Liliane Held-Khawam

  • Voici le commentaire distillé par Slobodan Despot.
SUISSE | Gothard, portail des enfers?

Un étrange spectacle a marqué l’ouverture du plus long tunnel du monde. Procession d’ouvriers-zombies mécanisés, scènes d’esclavage, symboles de vie inversés, vénération d’un bouc et — apothéose — prosternation des figurants devant un ange déchu à la tête de bébé mort-né. On peut y voir un hommage aux divinités telluriques et païennes, ou alors un culte satanique aux symboles très explicites. Les médias suisses n’ont livré aucun commentaire approfondi sur le sens de cette étrange cérémonie. Laissant du coup le terrain libre aux spéculations des internautes.

Les cornes «sataniques» de Doris Leuthard fâchent

Concert d’AC/DCLa conseillère fédérale est allée applaudir les rockers dimanche à Berne et a porté leur emblème. Un geste qui n’est pas du goût de certains.

Le groupe de rock AC/DC a enchanté des milliers de spectateurs dimanche à Berne. Dans le public figuraient notamment Doris Leuthard, vêtue d’un perfecto en cuir noir, et l’ancien président du PLR Philippe Müller. Et ils n’ont pas boudé leur plaisir: comme de nombreux fans, ils ont des cornes rouges, emblème des rockeurs australiens depuis belle lurette. Les deux politiciens ont même été immortalisés dans une photo qui circule sur Twitter.

Pas approprié

Mais cette attitude décontractée n’est pas du goût de certains milieux conservateurs. «Se montrer avec des cornes clairement identifiées comme sataniques n’est pas approprié de la part d’une conseillère fédérale», critique ainsi Erich Vontobel, député au Grand conseil zurichois et membre de l’Union démocratique fédérale (UDF). «On sait depuis longtemps que AC/DC est l’abréviation de Antéchrist/mort du Christ», explique-t-il dans le Blick. Une interprétation basée sur une légende urbaine, démentie depuis les années 1980.

Sich mit einer Satans-verherrlichenden Band derart zu identifizieren, ist als BR nicht angebracht, Frau Leuthard.

Les bons chrétiens n’ont-ils dès lors pas le droit d’aller à un concert d’AC/DC? Erich Vontobel persiste: ce groupe répand «de manière flagrante des messages sataniques et dangereux», estime-t-il. Aller voir les rockers relève d’un «choix personnel», selon lui.

Ce qu’il n’accepte pas, tout comme d’autres membres de l’UDF, c’est que Doris Leuthard, en tant que représentante au gouvernement du parti démocrate-chrétien, envoie un signal complètement faux puisque selon lui, «elle doit défendre Dieu et non pas son adversaire».

A noter que les services de la ministre, qui inaugure ce mercredi le tunnel du Gothard en compagnie de plusieurs dirigeants européens, ne se sont pour l’instant pas exprimés sur la question.

9 réflexions sur “Saint Gothard: Une cérémonie détestable.Liliane Held-Khawam

  1. Je vous suggère de lire, les contes et légendes de Suisse, et plus particulièrement celle intitulée Le Pont du diable. Ca devrait vous éviter d’écrire des conneries du genre de celle que vous colportez ci dessus. Et très accessoirement de comprendre d’où Volker Hesse a pris son inspiration. Mais bon n’est pas Suisse qui veut, n’est ce pas ? « …une honte pour les chrétiens du monde entier… » Etes vous vraiment aussi stupide, Madame ? Et qui a dit que parce qu’on est Conseiller fédéral on n’a pas le droit d’aller voir un concert d’ACDC ? Johnny Halliday aurait mieux passé ? Vous préférez peut-être ceux qui se rendent aux grandes réunions de l’UDC ou mieux les pegida ? Vos propos sont tellement stupides, imbéciles, gratuits, que j’en ai honte pour vous. Contentez-vous de commenter l’économie, merci !

    J'aime

  2. L’Élite mondialiste trouve dangereux les religions c’est pour cela que sont idole c’est la Chine communiste sans religion, ce qui est très favorable à un état mondial, si ce modèle ce répand, au contraire les religions créent une division dans une vision mondialiste, cela est à combattre en promouvant les non-religions soit dans la musique soit dans l’art.

    Les deux plaisantins dans la photo prouve seulement une chose qu’ils sont appartenant à une vision mondialiste.

    Beaucoup artistes aujourd’hui ne font que de la provocation pour survivre, certainement pas de l’art, ce qui est pitoyable, mais c’est seulement le reflet de notre société actuelle qui perd graduellement les valeurs morales, les responsables se sont bien nos élites politiques mondialiste avec leur choix délibérer d’une société sans religion, ici on a un bon exemple.

    Le satanisme n’est pas une religion c’est seulement l’instrument pris a modèle des mondialistes pour éliminer tous les religions.

    J'aime

  3. Comme ça les Suisses savent par qui ils sont réellement dirigés. Il n’y a pas de faute de goût, pas d’erreur de casting. Tout ça a été voulu dans le détail par certaines élites aux croyances particulières…

    Aimé par 1 personne

  4. Chère Madame, vous avez fait sauter mon commentaire précédent ? comme c’est dommage. Peut-être que vous laisserez passer celui-ci ?

    Il ne fallait pourtant pas aller chercher bien loin : la Suisse, comme beaucoup sinon tous les pays a une longue tradition de contes et légendes. Il semble que le metteur en scène Volker Hesse a fait un petit effort de recherches, contrairement à vous et à tant d’autres. Il s’est tout simplement référé à LA légende du Pont du diable. Vous saississez ? Pourtant vous y étiez presque dans votre commentaire. Il aurait fallu creuser un peu plus, accessoirement LIRE la légende. Quant aux «étranges créatures couvertes de longs filaments», cela me paraît tout simplement être des personnages de carnaval genre Tschäggättä (je vous laisse chercher), ceux-là même qui chassent les mauvais esprits.
    Donc, vos allusions au nouvel ordre mondial, aux francs-maçons ou je ne sais quelle autre stupidité alors qu’il ne s’agit que de simples traditions suisses me font, non pas doucement, mais bruyamment rigoler !!!
    Et ma conclusion est : ne cherchez pas trop loin, l’explication est souvent la plus simple.

    J'aime

    • La légende du Pont du diable, ce que vous commentez indique que vous n’avez pas bien saisis la signification de cette légende avec la représentation effectuer, où vous n’avez pas lu les versions de la légende, mais si cela vous amuse…..Alien

      Aimé par 1 personne

    • Depuis quand les « traditions alpines suisses » incluent des agneaux morts, des Baphomet, des boucs, des figures d’ange déchu devant lesquels des persos zombifiés se prosternent, des arbres de vie renversés? La légende du Pont du Diable que j’ai lue était un poil différente.

      Comme d’habitude avec vous les « anti conspis », on voit bien vos moqueries et vos insultes mais on attend vos arguments.À défaut de pouvoir voir vous n’êtes bons qu’ à reprendre des communiqués de presse officiels. Une pensée au niveau zéro comblée par l’auto-satisfaction d’avoir raison contre les « abrutis paranos qui pensent aux FM et à loccultisme », sujets dont vous ne connaissez visiblement rien , surtout pas la symbolique. Continuez bien de vous gausser et d’applaudir à tout rompre les spectacles enrichissants de notre bienveillante élite, Après tout, on vous écrirais en face « vous êtes des chevres » vous penseriez à la chèvre de monsieur Seguin !

      J'aime

  5. A tous ces prétendus journalistes* qui se sont répandus dans les quotidiens et sur Internet, à tous les blogueurs plus ou moins cinglés, obsédés par le « Nouvel Ordre Mondial », le satanisme, les francs-maçons, ou même les illuminatis (Ah si, si, si, j’en ai trouvé), ou encore pire, ceux qui y ont trouvé des « images offensantes pour les chrétiens du monde » (non mais franchement!!!!), bref tous ceux qui ont imposé leur « explication » du spectacle de l’inauguration du tunnel du Gotthard, qui s’est propagée comme un feu de poudre, ou à ceux qui n’ont juste rien compris, je leur propose de lire le texte ci-dessous. Que j’ai tout bêtement découvert sur le site de la SBB-CFF (Schweizerische Bundesbahnen/Chemins de fer fédéraux pour ceux qui ne connaîtraient pas), ce qui devait être la première recherche (facile) à faire. Pour ma part, je pensais simplement à la légende du Pont du diable; c’était encore plus intéressant. Je dois avouer que j’ai fait une petite erreur. A chacun d’admettre la sienne… Mais encore une fois, l’explication du spectacle était toute simple… Cela me confirme que décidément les gens deviennent de plus en plus dingues ! Et que c’est également ainsi que l’on propage dangereusement des âneries, des fausses idées, ou de la propagande…. Ce qui hélas, pullule sur le net !

    Je rappelle, en passant, que c’était juste un spectacle. Mis en scène par un homme qui bénéficie tout de même d’une certaine réputation dans le milieu. Il me semble qu’on a pu, et qu’on peut encore, voir pire dans certaines salles.

    « Six cents artistes ont présenté le spectacle mis en scène par Volker Hesse des deux côtés du tunnel de base du Gothard, devant des milliers d’invités. Les mythes du massif, la modernité de l’ouvrage et le rapprochement Nord-Sud étaient au centre de cette performance. » Source : http://www.laliberte.ch/news-agence/detail/volker-hesse-presente-un-spectacle-rythme-des-deux-cotes-du-tunnel/348650#.V2BpId8Vybk

    1. Sacre del Gottardo

    Tel est le titre de la première partie du programme artistique. Le terme «sacre» renvoie à des pratiques rituelles et cérémoniales. L’inauguration de l’ouvrage du siècle appelle à un événement grandiose, empreint d’un pathos exacerbé et d’une solennité sacrée. Le terme «sacre» renvoie également à la notion de sacrifice. «Le sacre du printemps», célèbre ballet composé par Igor Stravinski, met en scène un sacrifice humain – archaïque, sauvage, cruel. Les forages de tunnels constituent d’impressionnants témoignages de l’esprit inventif de l’homme et des performances collectives, mais peuvent aussi être le théâtre de tragédies, malédictions et tourments. Les constructions de tunnels dans les Alpes au cours du XIXe siècle sont en effet synonymes de destruction et de dur labeur. Nombre de travailleurs y ont sacrifié leur vie. Aujourd’hui encore, les forages de tunnels montrent combien la lutte de l’homme contre la montagne est périlleuse. Les constructeurs de tunnels sont bien conscients du caractère imprévisible de la nature et de l’audace de leur entreprise. Ainsi voit-on toujours, à côté des imposantes machines modernes qui creusent les entrailles de la terre, discrètement illuminée, la statue de sainte Barbe, patronne des mineurs…

    2. Démons de la montagne

    Les personnes qui vivent et travaillent à la montagne en connaissent les dangers: chutes de pierres, coulées de boue ou avalanches détruisant en un instant maisons, villages et paysages, sans compter les terribles tempêtes qui s’abattent sur les hommes… La culture des régions alpines intériorise la part d’impuissance de l’homme face à une nature inhospitalière et conjure les dangers du monde extérieur. Les légendes de démons, diables et fantômes prennent vie. Dans une atmosphère inquiétante, des sons mystérieux s’élèvent, des esprits issus des profondeurs rocheuses dansent et s’élancent soudain dans le vide. Les chants des yodleurs, profondément empreints de ferveur et de mélancolie, résonnent par-delà les vallées. L’art célèbre la beauté des Alpes au crépuscule, la majesté du firmament étoilé, la nostalgie d’une vie préservée dans la quiétude villageoise.

    3. Euphorie et joie

    Les trains inauguraux se rapprochent de leurs destinations, les démons disparaissent ou deviennent amusants. On ovationne le chef-d’œuvre technique tout autant que la performance politique et économique. Le nord et le sud vont à la rencontre l’un de l’autre: la Méditerranée côtoie des paysages industriels d’Europe centrale, des personnages felliniens approchent les esprits les plus brillants, Monteverdi rencontre Bach, la tarentelle se mélange aux danses alpestres, la Montanara se mêle au gloria… Quant à sainte Barbe, elle bénit aussi bien les voyageurs des trains que les représentants postés aux entrées du tunnel

    Source : http://www.sbb.ch/content/dam/sbb/de/pdf/freizeit-ferien/ferien-kurztrips-schweiz/Festfuehrer_Gottardo_fr.pdf

    Et là , je tiens a présenter mes excuses à Madame Liliane Held-Khawam pour mes propos quelque peu… violents d’hier soir, ou plutôt de cette nuit. Je lis souvent vos textes, par l’intermédiaire du Saker francophone ou d’Arrêt sur info, et je les apprécie. La lecture de votre publication m ‘a franchement mise dans une grande colère, ainsi que vous avez pu le constater…

    *Dans ma grande naïveté, je pensais que le journaliste avait un certain travail de recherche à faire avant de diffuser ses écrits…

    J'aime

    • Cette fois je vais vous répondre puisque je perçois quelques excuses.
      1.- Vos insultes et vos sous-entendus concernant la citoyenneté de seconde zone sont totalement et définitivement intolérables.
      La richesse de la Suisse est certainement dans son ouverture et dans sa capacité à accueillir les compétences de gens blancs, jaunes, noirs, femmes, hommes, chrétiens, musulmans, juifs, etc…
      J’ai moi-même été admise dès mes 30 ans dans les milieux masculins de la Zürich financière à l’époque où les femmes étaient généralement des secrétaires.
      Par conséquent vos insultes dénaturent et desservent la Suisse et les Suisses que vous voulez défendre.
      2.- Vous avez tout mélangé. Mes commentaires avec ceux relayés par la Tribune de Genève rendant vos critiques incohérentes et inutiles.
      3.- Vous me parlez à répétition de franc- maçonnerie et illuminati dont je ne parle jamais ni par écrit, ni oralement d’ailleurs tellement je ne connais pas cette thématique.
      4.- Même la phrase qui était supposée reprise de mon texte (1 er post) était fausse.
      5.- Vous voulez me cantonner à l’économie alors que j’ai déjà réagi à certaines situations qui me sortaient de l’économie (cf les femmes agressées, les yézidis et les chrétiens d’orient,… Je m’intéresse à l’Homme chère madame avant de m’intéresser aux finances. celles -ci ne sont mauvaises que du moment où elles s’en prennent à la dignité humaine.
      6.- La photo de Madame la conseillère avec des cornes vous amuse peut-être mais pas moi dans la mesure où elle est supposée représenter l’ensemble des sensibilités du pays.
      7.-Centrer -et non faire allusion- une scénographie sur l’enfer et ses démons relèvent d’un état d’esprit. Amener les démons à devenir amusants est spirituellement indéfendable. Un démon ne sera jamais amusant sinon ce n’est plus un démon.
      8.- Porter un agneau dans le cadre d’un sacrifice revient à faire un remake de la Passion du Christ qui peut vous amuser mais qui relève d’une pratique antichristique.
      9.- Les ouvriers qui arrivent avec une chorégraphie de robots est dégradante pour la nature humaine au vu des dangers que vit notre société avec la déshumanisation des méthodes de gestion et la concurrence qui frappe les ouvriers par ces engins…
      Voilà en vrac ce que je pense de cet évènement. Tant mieux si vous y avez trouvé votre compte.
      Ceci ne vous empêche pas de rester polie avec votre interlocuteur et de faire preuve de moins de racisme à l’avenir… Et qui sait nous pourrions peut-être alors débattre sereinement…

      J'aime

  6. Pingback: L’inauguration du tunnel du Gothard revisitée par Slobodan Despot – Le blog de Liliane Held-Khawam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s