Marché de l’électricité: opacité et gros sous.Liliane Held-Khawam

alpiq_trading_superstory_1_3_tcm97-68389

Alpiq Commerce & Trading

 

Ultralibéralisme serait le monde dans lequel nous vivons. Soit.

Cela sous-entendrait que la concurrence est vraiment libre avec un marché qui fixe les prix selon la loi de l’offre et la demande. En ajoutant le mot « ultra- » on en vient à dire que les gouvernements n’interviennent pas du tout!

C’est dans ce contexte d’ultralibéralisme que le marché de l’électricité s’est ouvert.

Dans un monde ultralibéral, le lieu où l’offre va rencontrer la demande est la Bourse! On vous a fait miroiter le jeu de la libre-concurrence mais on a omis de vous dire que les prix seraient fixés par des traders.

Et voilà que nous découvrons que cette bourse est capable de faire flirter le prix de l’électricité autour de zéro et que même par moment, il faut payer le client pour qu’il veuille bien prendre -on n’ose plus dire acheter- de l’électricité.

Alors peut-on expliquer comment une entreprise avec ses coûts peut en faire abstraction? Or, cette situation invraisemblable n’est abordé par aucune autorité suisse ou européenne.

Quel entrepreneur accepterait de prendre un contrat si ses coûts de base sont ignorés? Quel contractant sérieux peut oser faire pareille suggestion? On aurait voulu torpiller les producteurs et vendeurs d’électricité européens qu’on ne s’y serait pas pris autrement! Il ne faut donc pas s’étonner qu’ils aillent tous mal!

1ère conclusion: Le prix de l’électricité est fixé par une bourse qui ne fonctionne pas normalement. La question de la manipulation est posée.

Prix négoce Alpiq

Dans un marché ultralibéral, l’Etat n’intervient pas! Or, il s’avère que les Etats subventionnent les énergies renouvelables. En Suisse, les énergies renouvelables sont subventionnées et l’énergie hydraulique propre hautement taxée. Pourquoi?

Conclusion 2: L’intervention de l’Etat est partout soit en subventionnant certains produits, soit en taxant d’autres. Subventions plus taxes vont pénaliser gravement l’hydroélectricité.

Alpiq* et Axpo, les producteurs suisses d’électricité veulent étatiser leurs centrales nucléaires.

Dans un marché ultralibéral, les entreprises mal gérées sont évacuées naturellement de la scène grâce à la faillite. Le mot même « étatiser » est incompatible avec le mot entreprendre. Il relève de l’économie planifiée chère aux soviétiques dans ses années glorieuses.

Conclusion 3: Le fait que Alpiq et Axpo comptent sur l’Etat pour se débarrasser de poids morts montrent que le management  de ces entreprises n’a pas une culture libérale.

Nous découvrons aussi que Alpiq souhaite se débarrasser des centrales nucléaires mais voudrait récupérer le faramineux business de leur démantèlement. Elle a déjà préparé une entreprise portant le nom de Swiss Decommissioning AG (cf managment tableau ci-dessous) créée en mars 2015. Elle s’appuierait sur les compétences d’une autre société Kraftanlagen Heidelberg GmBH (Allemgne)

Swiss decommissioning Ag

Alpiq a créé cette structure dirigée par des citoyens allemands pour démanteler les centrales nucléaires une fois étatisées

Conclusion 4: On se débarrasse des coûts des installations nucléaires puis on reprend le business que le démantèlement de celles-ci peut générer. L’Etat paie deux fois! Bénéfices privatisés et dépenses étatisées.

Un groupe comme Alpiq semble s’orienter par la cession de ses actifs suisses et se développe en Europe. Les intérêts stratégiques ne convergent pas avec ceux des consommateurs suisses. Pourquoi faut-il que le contribuable-consommateur suisse renfloue des activités d’une entreprise privée dont le management est plus tenté par l’aventure européenne?

Conclusion 5: Le développement du marché européen de l’électricité se fait financer par des contribuables locaux.

La question des deux centrales de pompage-turbinage -dont celle de Nant-de Drance et de Cleuson-Dixence qui ont coûté des fortunes reste entière. Pourquoi s’est-on engagé sur des projets aussi faramineux si on n’en veut pas?

La vérité est que la production hydroélectrique intégrant le pompage-turbinage  est non seulement propre, mais aussi flexible. On peut produire quand on veut, autant qu’on veut. Le temps nécessaire pour monter la puissance de la production est ridiculement bas. On peut alors se demander si les centrales solaires allemandes qui s’arrêtent  au premier nuage ou les éoliennes françaises -dont une bonne partie est en attente de raccordement-  tributaires des caprices du vent n’ont pas besoin des braves centrales hydroélectriques suisses qui assurent une stabilité et une prévisibilité par tous les temps!

Conclusion 6: Par leur disponibilité et leur flexibilité, les centrales hydroélectriques suisses hautement coûteuses qui ont intégré la système de pompage-turbinage- sont une clé de voûte de l’architecture européenne de l’électricité! Elles servent de régulateur aux excès ou aux déficits de production européenne.

Quoiqu’il en soit, le contexte de l’ouverture du marché électrique n’a rien de libéral et relève plus de la privatisation des gains et la mutualisation des coûts. Entre-temps, le marché de l’électricité suisse et européen est en train de se fracasser sur les falaises abruptes du casino de la finance planétaire, devenu le patron tout-puissant du secteur…

Si le phénomène devait se poursuivre, il ne sera plus alors si évident  d’avoir de l’électricité au bout de son interrupteur…

Liliane Held-Khawam

* Précision: Je n’ai rien contre Alpiq en particulier bien sûr. Le raisonnement s’applique à l’ensemble du système qui fausse le marché de l’électricité…. Alpiq a attiré mon attention par son annonce de vente des barrages… Et comme l’eau potable va avec… LHK

Annexes

stratégie Alpiq.png

Le retour des concessions. Les détails de la chose dans cet article de Bilan de 2010:

Concessions Valais 1.PNG

Concessions Valais 2

4 réflexions sur “Marché de l’électricité: opacité et gros sous.Liliane Held-Khawam

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article qui m’a vraiment ouvert les yeux, nous ne sommes pas assez informés sur ce genre de choses et cela est dommage, j’ai pris gout à lire l’article et à apprendre à connaitre tous ces éléments. J’ai aussi trouvé d’autres articles intéressants sur ce site si cela vous intéresse : http://www.tranclim.com

    Cordialement

    Georgette

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s