Volkswagen, c’est aussi une banque à risque, Christian Chavagneux

Salon automobile de Changchun (Chine) en septembre 2015.
Salon automobile de Changchun (Chine) en septembre 2015. Volkswagen est aussi un établissement financier. ©De Gong/Featurechina/ROPI-REA

On l’oublie souvent mais les constructeurs automobiles disposent presque tous de filiales bancaires. Volkswagen ne fait pas exception et ses déboires sont en train de poser de gros soucis à sa banque.

Le total de leur bilan équivaut en gros, à fin 2014, à 40 % de l’activité de  construction de voitures

Les constructeurs automobiles ont compris depuis longtemps qu’ils pouvaient gagner de l’argent en prenant la place des banques. Plutôt que laisser ces dernières offrir des crédits à la consommation pour acheter leurs voitures, ils se sont dit qu’ils pouvaient offrir eux-mêmes ces crédits à forte marge. Ainsi, à côté de Volkswagen Financial Services, on trouve en France PSA Finance pour Peugeot Citroën, RCI Banque pour Renault, etc. On dit de ces banques qu’elles sont « captives » des constructeurs dans la mesure où elles dépendent de leurs clients.

Ces établissements financiers ont développé une activité relativement importante : le total de leur bilan équivaut en gros – à la fin 2014 – à 40 % de l’activité de construction de voitures. Ce sont des banques à part entière : elles offrent des crédits aux clients et aux concessionnaires et elles récupèrent des dépôts en offrant des produits d’épargne.

Automobile: le poids non négligeable des actifs financiers

Actifs des établissements financiers des constructeurs automobiles (orange) comparé à l’actif industriel de l’entreprise (bleu) au 31 décembre 2014, en milliards d’euros.

Leurs crédits sont plutôt à court terme (de l’ordre de trois ans) et elles se financent également à court terme sur les marchés financiers, notamment en titrisant leurs crédits (15 % de leur financement), c’est-à-dire en les vendant à des investisseurs. Elles peuvent d’autant plus emprunter à des taux d’intérêt bas qu’elles disposent d’un accès à la liquidité offerte quasi gratuitement par la Banque centrale européenne (BCE) et que le constructeur automobile dont elles dépendent est là au cas où, ce qui leur assure une rentabilité conséquente. Mais quand la maison mère va mal, comme chez Volkswagen, une fois n’est pas coutume, ce sont les problèmes de l’économie réelle qui se transmettent à la finance.

Des risques financiers

C’est ce qui s’est produit par exemple en 2009 pour GMAC Bank, la filiale de crédit de l’américain General Motors ou pour PSA Finance en 2012, qui ont dû être sauvés par les pouvoirs publics. Suite aux récentes révélations, la BCE a décidé de surveiller de près Volkswagen Financial Services, doutant désormais de la qualité de son modèle économique : les investisseurs peuvent être moins enclins à lui prêter, ce qui pourrait lui poser rapidement des problèmes. On sait également que la banque du constructeur allemand est présente sur les marchés de produits financiers sophistiqués, dont une partie peut s’avérer toxique.

L’Allemagne sera peut-être forcée d’intervenir pour sauver la branche financière de Volkswagen

Face à toutes ces incertitudes, le gouvernement allemand sera peut-être forcé d’intervenir à son tour pour sauver la branche financière de Volkswagen. Non pas que l’établissement soit systémique : avec ses 160 milliards d’actifs à la fin juin 2015, il reste un acteur financier de petite taille dont la chute ne devrait pas entraîner un vaste mouvement de panique. Mais un effondrement ajouterait un choc financier au déboire industriel rendant encore plus difficile la remise sur pied du constructeur. En Allemagne, c’est Volkswagen, pas sa banque, qui est too big to fail.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :