[MàJ]La géoingénierie est une arme qui incendierait les forêts assoiffées… Document US déclassifié.

La planète est en grand danger et nous avec elle. Une des principales responsabilités incombe à la pratique intensive de la géoingénierie, dont le but avoué est de contrôler le climat. Pour le pire et le meilleur? Non, uniquement pour le pire.

Ce soir, je voudrais commencer par introduire une information que j’ai reçue et qui fait froid dans le dos. Elle vient de Dane Wigington. Et voici ce qu’il dit en résumé:

Des sources officielles ont finalement été obligées de reconnaître que la planète entière a été complètement contaminée par les PFAS « des produits chimiques pour toujours» (substances per- et polyfluoroalkylées). Ce qui reste encore à être admis, c’est que la plus grande source unique de pollution par les nanoparticules atmosphériques toxiques vient des opérations d’intervention climatique mondiale en cours. Un document militaire américain autrefois classifié décrit en fait des processus complexes d’incinération intentionnelle de forêts comme arme militaire. La destruction de la production alimentaire fait-elle partie de l’agenda ? Les récoltes continuent d’être écrasées alors que de vastes régions du monde cuisent et brûlent. La production alimentaire dans d’autres régions est noyée dans un déluge constant. Et après?

Dane Wigington

Un document militaire américain autrefois classifié décrit en fait des processus complexes d’incinération intentionnelle de forêts comme arme militaire.

Les feux de forêt en tant qu’arme. Un document US le prouve dans cette vidéo de Dane Wigington, le spécialiste en géoingénierie.

Je me permets de rappeler que les Etats et leurs myriades d’agences décentralisées sont devenues les terrains de jeux des milliardaires, des consortiums et autres fondations. De toute manière, Planète finance accompagne les Etats Unis depuis des décennies (en fait bien plus) dans tous leurs mouvements et déverse des milliards dans les laboratoires secrets pour bricoler l’atmosphère – la vie en général- afin de se l’approprier et de contrôler la vie sur terre. Et comme d’habitude, la nanotechnologie est le levier-clé qui leur permet de dépasser les limites habituelles de la technologie.

A côté d’un thermomètre qui rougit sévèrement, nous avons un autre problème qui est le manque de précipitations.

Le vrai problème n’est pas tant la chaleur, mais l’absence de précipitations!

La baisse du niveau de pluie est énorme! Regardez les chiffres suisses:

Ce manque de précipitations s’est accentué depuis le début de l’année. Genève n’a ainsi reçu que 230 l/m2 en 7 mois, Delémont 274 mm, Lausanne 328 mm et Sion que 184 l/m2! Le déficit hydrique atteint ainsi parfois plus de 50% dans les cantons de Vaud, Genève, en Valais et au Tessin. Ce déficit est en revanche moins marqué sur le nord, le centre et l’est de la Suisse. https://meteonews.ch/fr/News/N10810/Tr%C3%A8s-inqui%C3%A9tante-s%C3%A9cheresse

Or, ceci peut être parfaitement le résultat de la géoingénierie, qui serait l’équivalent d’une attaque militaire puisque selon le document militaire américain déclassifié, la réduction de l’humidité des forêts facilite leurs incendies.

Ailleurs, on nous dit le plus sérieusement du monde que la géoingénierie permet l’ensemencement des nuages sans AUCUN risque sur les écosystèmes et donc sur le vivant. L’expert de la vidéo est catégorique là-dessus. Alors, pourquoi ne pas faire pleuvoir plus souvent?

Je vous invite à visionner cette vidéo mainstream qui traite de l’ensemencement des nuages. Il y est admis que les interventions ont DEJA lieu et qu’elles se font habituellement par des avion, et là pour des raisons de développement durable, on envoie des fusées depuis la terre….

Je vous rajoute un dossier (2ème partie de cette publication) présenté par le World Economic Forum prônant une méthode de géoingénierie. Vous noterez qu’il y est admis que la « plupart des propositions de géo-ingénierie sont liées à la terre, ce qui pose d’énormes risques pour notre écosystème vivant« . Cela signifie que la technologie présentée par C NET n’est pas forcément si rassurante que ce que le reportage voudrait nous faire croire! D’ailleurs voici une vidéo qui met à mal le reportage de C-Net

Au fait, les questions que se pose Dane Wigington sur les conséquences de la géoingénierie en matière d’organisation de graves pénuries alimentaires sont les nôtres. Prenez le temps de l’écouter juste pour vous faire une idée de ce qui est en train de se produire dans le silence assourdissant des médias et des politiciens.

LHK

Rappel:

lilianeheldkhawam.com

Ce bouclier ‘Space Bubble’ pourrait contrer les effets du changement climatique en réfléchissant les rayons du soleil – World economic forum

  • Les chercheurs du MIT explorent la possibilité de faire flotter des bulles congelées constituées d’un film mince au-dessus de la Terre pour refléter les rayons du soleil, appelées « Space Bubbles ».
  • Il s’agit d’une variante de l’idée commune de géo-ingénierie d’un bouclier solaire, qui bloque le rayonnement solaire, mais comme il est basé dans l’espace, il ne devrait y avoir aucun risque d’interférer avec la biosphère terrestre.
  • Les chercheurs soulignent que la proposition est conçue pour compléter, et non remplacer, les efforts actuels d’atténuation du changement climatique.

L’architecte Carlo Ratti fait partie d’un groupe de chercheurs du MIT explorant la faisabilité de lutter contre le changement climatique avec un conglomérat de « bulles spatiales » qui flotteraient au-dessus de la Terre pour refléter les rayons du soleil.

Le projet de recherche Space Bubbles propose de faire flotter un « radeau » composé de bulles gelées au point de Lagrangien L1 – le point entre la Terre et le soleil où leur attraction gravitationnelle s’annule.

Les bulles seraient constituées d’un matériau à couche mince et fabriquées dans l’espace où, une fois interconnectées, elles couvriraient une zone à peu près de la taille du Brésil.

La proposition Space Bubbles envisage d’utiliser des sphères gelées pour bloquer certains des rayons du soleil. Image : MIT

Des bulles spatiales pour lutter contre le changement climatique

Développé au Massachusetts Institute of Technology (MIT), Space Bubbles est une variante de l’idée commune de géo-ingénierie d’un bouclier solaire, qui fonctionnerait en bloquant une partie du rayonnement solaire entrant pour réduire théoriquement les effets du réchauffement climatique.

Une différence clé, cependant, est qu’avec un pare-soleil basé dans l’espace, il ne devrait y avoir aucun risque d’interférer avec la biosphère terrestre. Les projets déployés dans la stratosphère terrestre courent ce risque.

Les chercheurs du MIT soulignent que la proposition Space Bubbles a été conçue pour compléter et non remplacer les efforts actuels d’atténuation du changement climatique, mais que le jour viendra peut-être où une telle intervention deviendra essentielle.

Le radeau serait déployé dans l’espace où il ne pourrait pas impacter la biosphère terrestre. Image : MIT

« La géo-ingénierie pourrait être notre dernière et unique option », a déclaré Ratti, qui dirige le Senseable City Lab du MIT.

« Pourtant, la plupart des propositions de géo-ingénierie sont liées à la terre, ce qui pose d’énormes risques pour notre écosystème vivant. »

Carlo Ratti, Senseable City Lab du MIT

« Les solutions spatiales seraient plus sûres. Par exemple, si nous dévions 1,8 % du rayonnement solaire incident avant qu’il n’atteigne notre planète, nous pourrions complètement inverser le réchauffement climatique actuel. »

Un autre avantage de ce pare-soleil particulier est qu’il est réversible, car les bulles pourraient être dégonflées et retirées de leur position.

Les sphères seraient fabriquées à partir d’un matériau tel que le silicium, transporté dans l’espace sous forme fondue, ou de liquides ioniques renforcés de graphène.

Une bulle d’espace devant une sphère blanche. Image : MIT

Bulles spatiales : résultats préliminaires de l’expérience

L’équipe du MIT a mené une expérience préliminaire réussie en gonflant une coque sphérique dans des conditions spatiales et pense qu’elle pourrait être l’une des structures à couche mince les plus efficaces pour dévier le rayonnement solaire.

Le projet de recherche Space Bubbles s’appuie sur les idées du scientifique James Early, qui a d’abord suggéré de déployer un objet déviateur au point de Lagrange, et de l’astronome Roger Angel, qui a proposé le radeau à bulles.

Pour l’instant, le projet est une hypothèse de travail, mais l’équipe interdisciplinaire espère obtenir un soutien pour une étude de faisabilité qui impliquerait d’autres expérimentations et analyses en laboratoire.

En plus des matériaux, l’étude explorerait les options pour expédier le matériau depuis la Terre, y compris s’il pourrait utiliser un railgun (un pistolet à accélérateur magnétique).

Un diagramme montrant l’effet d’une bulle spatiale sur Terre si 1,8% du rayonnement solaire était dévié. Image : MIT

Il examinerait également le positionnement et la stabilisation du radeau à bulles spatiales, la capacité d’ombrage, la rentabilité, la maintenance et la transition en fin de vie, l’impact sur le climat et l’écosystème et les implications pour les politiques publiques.

Les questions de politique publique incluent si la géo-ingénierie présente un « risque moral » en sapant le soutien aux politiques d’atténuation du climat et en encourageant les gens à considérer l’abandon des combustibles fossiles comme moins important.

La géo-ingénierie s’est avérée controversée, mais le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies a déclaré qu’il s’agissait d’un plan B nécessaire si les hausses de température ne pouvaient pas être plafonnées à un niveau gérable.

https://www.weforum.org/agenda/2022/06/space-bubble-shield-to-reflect-the-sun/

Les propositions de géoingénierie évoquées incluent l’aspiration du dioxyde de carbone de l’air , le pompage de gaz dans la stratosphère pour refléter une partie de la chaleur du soleil, l’éclaircissement des nuages ​​​​marins pour les rendre plus réfléchissants et la modification de l’albédo de la Terre avec des toits blancs ou des revêtements réfléchissants pour les déserts.

https://www.weforum.org/agenda/2022/06/space-bubble-shield-to-reflect-the-sun/

16 réflexions sur “[MàJ]La géoingénierie est une arme qui incendierait les forêts assoiffées… Document US déclassifié.

  1. Bonjour Madame Held-Khawan,

    Très bon article comme toujours, sourcé et empli d’humanité.
    Pour étayer ce chapitre, je vous transmets des liens qui devraient interpeller sur les armes à énergie dirigée, utilisées en Californie (2018) et ailleurs. Les DEW.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Directed-energy_weapon

    En ce qui concerne la Californie, avec quelques recherches, vous trouverez des photos de maisons coupées en deux par le feu, des ponts métalliques ou terrains de sport brûlés linéairement, des véhicules carbonisés à coté d’arbres intact ou l’inverse…
    Ces DEW peuvent être embarqués sur des engins terrestres comme sur des aéronefs (drones) ou des navires. La géo-ingénierie est partout, même pour créer des séismes à distance (HAARP et certainement Pine Gap)
    https://stateofthenation2012.com/?p=109249&p=109249

    Une question se pose. Ces DEW ont-ils été utilisés pour les incendies en Europe, particulièrement en France ?

    Bien à vous

    Patrice

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: [MàJ]La géoingénierie est une arme qui incendierait les forêts assoiffées… Document US déclassifié. – Titre du site

  3. Pingback: [MàJ]La géoingénierie est une arme qui incendierait les forêts assoiffées… Document US déclassifié. – Les moutons enragés

  4. Il y a énormément de choses à dire à ce sujet !

    1. Livre « The cooling – Has the next ice age already begun – Can we survive it ? »
    Date de parution : 1976.
    Nous y apprenons que des « armes climatiques » étaient déjà à l’oeuvre à cette époque. Pour n’en citer que quelques-unes : iodure d’argent, « coal fly ash », lasers satellitaires, ondes électromagnétiques.
    Pas convaincus ?
    Achetez et lisez ce livre…

    2. A propos de Dane Wingington.
    Cet activiste a toujours fait l’impasse sur les armes de destruction, tant du climat que des infrastructures, basées sur la dite « énergie libre ».
    Pour s’en convaincre ? Lire l’ouvrage magistral de Judy Wood intitulé « Where did the towers go ? Evidence of directed free-energy technology on 9/11 ».
    Ce pavé de 500 pages peut être commandé ici (après avoir consulté les différents diaporamas) :
    https://www.drjudywood.com/wp/
    L’auteur Andrew Johnson, dans le livre « 9/11 Holding the truth », en démontre magistralement toutes les implications.

    Cliquer pour accéder à 911%20Holding%20The%20Truth%20-Andrew%20Johnson%20-%202017.pdf

    3. Ce qui se passe sur la planète Terre est une guerre qui a lieu à un niveau spirituel, ou si vous voulez le dire autrement, à un niveau méta-humain.
    Pas convaincus ?

    Il vaut la peine de prendre le temps de regarder ces deux vidéos… :
    a) interview de Naomi Wolf. Surtout dès la minute 37 et environ 20 secondes :
    https://odysee.com/@sarahwestall:0/Naomi-Wolf—6-27-22:6?r=EQMRSNuSFX3VbtJkxa1q7aHCvsf9k9Zy&t=390
    b) malgré son titre « cucul-la-praline » et ses images « flashy », l’interview de John Wallis mérite vraiment le détour et donne beaucoup à réfléchir :

    J’aime

  5. @ Danielus,
    Merci pour votre commentaire.
    Je ne veux pas défendre Dane Wignigton mais peut-être qu’il n’a pas les bonnes sources d’infos pour aller sur le terrain de l’armement, sachant qu’en face on s’attaque très probablement à autre chose qu’à L’Etat US… Les marchands d’armes sont très probablement la population la plus dangereuse qui hante cette terre.

    Je suis d’accord avec la dimension spirituelle. Je n’avais jamais vu un projet d’envergure réussir aussi bien que celui dans lequel nous baignons. Or, je n’avais jamais participé à un projet de ce niveau de complexité…

    J’aime

  6. Très intéressant. Cependant, il est très préoccupant que la seule opposition « antisystème » aux USA soit basiquement une amalgame de: 1- Chrétiens naïfs pro Capital; 2- « Libertariens » pro Capital.
    Les extrêmes droite et gauche made in USA ne sont qu’une farce manipulé par le Parti Républicain (coté extrême droite avec leur WASP et trumpistes ridicules) et par les Démocrates (coté extrême gauche avec des « black blocks » et trotskistes bobos). Une narrative hollywoodienne good cop, bad cop qui marche assez bien pour la consommation en masse.

    Rosa Luxembourg a prophétisé « socialisme ou barbarie ». Malheureusement, on va devoir subir une bonne dose de barbarisme avant de (peut-être) nous positionner vers un socialisme vraiment anticapitaliste et scientifique.

    J’aime

  7. La manipulation du climat fait partie des armes de guerre dont la Chine a ouvertement parlé,pour s’approprier l’eau de la mousson aux Indes,afin d’en faire profiter ses propres zones agricoles…Quant aux feux de forêts,ce n’est qu’une des nouvelles armes parmi tant d’autres…Nous assistons à l’explosion dégénérative de la folie humaine diabolique,avant que la puissance spirituelle, qui a créé l’Univers,ne décide d’intervenir pour sauver les Humains Terrestres…Restons « Debout », »Actif »,& défendons l’Espérance…

    Aimé par 1 personne

  8. la géo-ingénierie est l’arme la plus terrifiante en effet.
    Attaquer et détruire l’écosystème terrestre , c’est littéralement maléfique et ce procédé nous laisse, nous les Humains, sans défenses.
    Oui, nous vivons des moments bibliques, il faudra être très fort spirituellement pour survivre à ce désastre.
    Merci pour cet article et toutes les sources renseignées, un très grand Merci !

    Aimé par 1 personne

  9. Bonjour et merci pour article je m’intéresse aux documents déclassifier citer dans l’article avez vous un lien pour les consulter? merci

    J’aime

  10. Devant toutes ces preuves, je suis sidéré de voir qu’à travers le monde, des ingénieurs prévisionnistes (genre MétéoFrance) ne témoignent pas des bizarreries climatiques qu’ils observent, ou bien, sont-ils, à l’instar de nos benêts de médecins avec le Covid et le vaccin, chapeautés par une instance qui les désinforment en continue. JE suis effaré que peu de gens remettent en cause le soit disant dérèglement climatique alors qu’on nous vaporise la gueule à longueur de journées. Qui pour témoigner que des balles de ping pong glacées un 20 juin ce n’est pas normal ?? Qui pour témoigner que les incendies d’une telle violence, c’est du jamais vu (cf cet article) ? Bon Dieu, réveillez-vous !

    J’aime

  11. Je vous rejoins à 100 %, je pense comme vous. Les preuves sont là, ces phénomènes météorologiques sont vraiment fabriqués de manières artificielles mais plus c’est gros, plus ça passe, je m’interroge sur les capacités intellectuelles des gens, plus aucune réflexion, de bon sens… c’est hallucinant !

    Aimé par 1 personne

  12. Pingback: La géoingénierie est une arme qui incendierait les forêts assoiffées… Document US déclassifié. (LHK) – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIER LE BON GRAIN DE L IVRAIE

  13. Pingback: Mais que se passe-t-il avec le climat? - modernité et totalitarisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s