Vacciner les enfants, une décision gravissime. 60.000 scientifiques demandent l’arrêt de la vaccination de masse. Info du jour

Un enfant de 5 ans décède 4 jours après avoir reçu sa 1ère injection https://childrenshealthdefense.org/defender/vaers-cdc-adverse-events-deaths-5-year-old-died-pfizer-vaccine/

60.000 scientifiques demandent l’arrêt de la vaccination de masse

Martin Kulldorff, Sunetra Gupta et Jay Bhattacharya les trois rédacteurs de la déclaration de Great Barrington (Massachussetts)
Martin Kulldorff, Sunetra Gupta et Jay Bhattacharya les trois rédacteurs de la déclaration de Great Barrington (Massachussetts)

La communauté scientifique s’élève contre la politique sanitaire des autorités : la déclaration de Great Barrington (USA) contre les injections massives d’ARNm a récolté 870.000 signatures.

Alors que le président de la République française réunit ce lundi 6 décembre, un nouveau Conseil de Défense pour lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19, de plus en plus de voix s’élèvent contre la politique sanitaire complètement folle des autorités qui vise à vacciner toujours plus la population. Après la troisième dose de vaccin imposée, sous peine de désactivation du pass sanitaire !

Voilà qu’il est question de vacciner les enfants de 5 à 11 ans. Une décision qui serait gravissime selon de nombreux médecins et chercheurs dont nous nous sommes faits l’écho ici même.

Des effets secondaires graves

La vaccination de masse avec un vaccin encore expérimental à ARN messager inquiète depuis longtemps la communauté scientifique. Dès le 4 octobre 2020, trois scientifiques de haut niveau, le Pr Martin Kulldorff, professeur de médecine à l’université de Harvard, biostatisticien et épidémiologiste, spécialisé dans la détection et le suivi des épidémies de maladies infectieuses et dans l’évaluation de la sécurité des vaccins. La Dr Sunetra Gupta, professeur à l’Université d’Oxford, épidémiologiste spécialisée dans l’immunologie, le développement de vaccins et la modélisation mathématique des maladies infectieuses. Et le Dr Jay Bhattacharya, professeur à la faculté de médecine de l’université de Stanford, médecin, épidémiologiste, économiste de la santé et expert en politique de santé publique, spécialisé dans les maladies infectieuses et les populations vulnérables recommandaient une approche alternative contre la Covid-19 dans ce que l’on a appelé la Déclaration de Great Barrington. Car ils sont très inquiets des effets secondaires de la vaccination de masse sur les populations.
Que préconisent-ils ? Une protection « focalisée ». C’est-à-dire de protéger autant que possible les personnes âgées, infirmes, fragiles et de laisser aux autres le soin de vivre normalement jusqu’à ce que la société atteigne l’immunité collective.

Or, la vaccination massive par ARNm rend impossible cette immunité collective.


L’un des premiers cosignataires était le Dr Simon Thornley, épidémiologiste et biostatisticien à l’université d’Auckland. De plus en plus connue dans le monde, la Déclaration de Great Barrington a, depuis, été signée par 60.000 médecins et scientifiques. Une pétition a recueilli à ce jour 870.000 signatures de soutien.

La Déclaration de Great Barrington

« En tant qu’épidémiologistes des maladies infectieuses et scientifiques spécialisés en santé publique, nous sommes inquiets des impacts physiques et mentaux causés par les politiques actuelles contre la COVID-19 et nous recommandons une approche alternative que nous appelons Protection focalisée (Focused Protection), écrivent les trois premiers signataires.
« Que nous soyons de gauche ou de droite et quel que soit notre pays d’origine, nous avons consacré nos carrières à la protection des populations.

Les politiques actuelles de confinement produisent des effets désastreux sur la santé publique à court, moyen et long terme.

Parmi les conséquences, on peut citer, entre autres, une baisse des taux de vaccination chez les enfants, une aggravation des cas de maladies cardio-vasculaires, une baisse des examens pour de possibles cancers ou encore une détérioration de la santé mentale en général. Cela va engendrer de grands excès de mortalité dans les années à venir, notamment dans la classe ouvrière et parmi les plus jeunes. Maintenir les écoliers en dehors de l’école est une grande injustice.
Conserver ces mesures en attendant qu’un vaccin soit disponible causera des dégâts irréparables. Les couches sociales les moins favorisées seront les plus touchées.

Une maladie peu dangereuse pour les enfants

Heureusement, notre compréhension du virus s’améliore. Nous savons que la vulnérabilité à la mort par la COVID-19 est plus de mille fois plus haute parmi les personnes âgées et infirmes que chez les jeunes. En effet, pour les enfants, la COVID-19 est moins dangereux que bien d’autres maux, y compris la grippe.
L’immunité grandissant dans la population, le risque d’infection baisse pour tout le monde, y compris les plus vulnérables. Nous savons que toutes les populations vont finir par atteindre l’immunité collective, c’est-à-dire le point où le nombre de nouvelles infections est stable, et que ce processus peut s’accompagner (sans pour autant dépendre) de l’existence d’un vaccin. Par conséquent, notre objectif devrait être de minimiser la mortalité et le mal fait à la société jusqu’à ce qu’on atteigne l’immunité collective.

Une approche à la fois compassionnelle et prenant en compte les risques et les bénéfices consiste à autoriser celles et ceux qui ont le moins de risques de mourir du virus de vivre leurs vies normalement afin qu’ils fabriquent de l’immunité au travers d’infections naturelles tout en protégeant celles et ceux qui ont le plus de risques de mourir. Nous appelons cela la Protection Focalisée (Focused Protection).

En plein air plutôt qu’à l’intérieur

Le fait d’adopter des mesures pour protéger les plus vulnérables devrait être le but central des réponses de santé publique à la COVID-19. À titre d’exemples, les résidences pour personnes âgées devraient être dotées de personnel qui a acquis l’immunité et qui réalise fréquemment des tests pour les autres membres du personnel et les visiteurs. Par ailleurs, la rotation du personnel devrait être la plus faible possible. Les personnes retraitées qui vivent chez elles devraient se voir livrer leurs courses à domicile. Quand c’est possible, elles devraient rencontrer les proches en plein air plutôt qu’à l’intérieur.
Une liste de mesure complète et détaillée, incluant des approches pour les foyers comprenant plusieurs générations, peut être mise en œuvre. C’est largement dans la capacité et les prérogatives des professionnels de la santé publique.
Ceux qui ne sont pas vulnérables devraient immédiatement être autorisés à reprendre une vie normale. Des mesures d’hygiène simples, comme se laver les mains et rester chez soi si l’on est malade, devraient être pratiquées par chacun pour réduire le seuil de l’immunité collective. Les écoles et les universités devraient rouvrir pour des enseignements en présentiel. Les activités extrascolaires comme le sport devraient reprendre. Les jeunes adultes qui présentent peu de risques devraient travailler normalement plutôt que depuis chez eux. Les restaurants et les commerces devraient ouvrir. Les arts, la musique, le sport et les autres activités culturelles devraient reprendre. Les personnes qui présentent plus de risque peuvent participer si elles le souhaitent à ce processus tandis que la société dans son ensemble bénéficie de la protection ainsi conférée aux plus vulnérables par ceux qui ont construit l’immunité collective. »

Effets secondaires répertoriés au 26 novembre 2021 – Etats-Unis

https://www.medalerts.org/vaersdb/findfield.php?TABLE=ON&GROUP1=CAT&EVENTS=ON&VAX=COVID19

Etats-Unis: Effets secondaires sur les enfants de 5 à 12 ans – 26 novembre 2021

Luxembourg: Effets secondaires au 22 novembre 2021 – Moins de 17 ans

La vie ruinée d’athlètes

8 réflexions sur “Vacciner les enfants, une décision gravissime. 60.000 scientifiques demandent l’arrêt de la vaccination de masse. Info du jour

  1. Il faudrait aussi être plus juste envers les personnes âgées (de plus de 65 ans) pour ne pas mettre tout le monde dans le même panier, car il y en a qui n’ont pas la conviction de se faire vacciner, qui ont une robustesse que même des jeunes n’ont pas, des immunités solides du fait qu’ils ont traversé diverses agressions pendant des décennies, et n’ont pas été affectées du tout ou que faiblement ces deux dernières années. Maltraiter des convictions est aussi certainement une cause d’effet secondaire, de dépréciation du produit… de tout traitement d’ailleurs.  C. Trouiller

    Livre publié : Noël, Noël ! pas sans sa vraie histoire – en ligne version papier et ebook ici notamment https://www.bod.fr/librairie/noel-noel-merry-christmas-claude-trouiller-9782322397952

    Livres en cours de publication :Changer pour le meilleur Les 3 et 1 Petits Cochons (l’histoire tradi des 3 Petits Cochons revisitée, écologisée et spiritualisée)

    Mon blog : Oser toucher la lumièreSur FB : Claude Thé et Recycl’art Claude 

    J’aime

  2. Les Kabbalistes talmudiques et les Francs-maçons mènent une attaque contre ceux qu’ils considèrent comme des sous-hommes ou les Goyim, qui sont avant tout les Chrétiens.

    Les Kabbalistes font référence à l’ésotérisme de l’Egypte antique, qui est la science des initiés. Ils adorent Astaroth et Baal, les démons favoris du roi Salomon. Les rituels et le sacrificiel font partie des cérémonies en l’honneur de ces déités méchantes. Le Christ a mis fin à cette magie, à cette sorcellerie et aux privilèges des initiés, ce qu’ils n’ont pas apprécié. Ces initiés considèrent qu’eux seuls sont des humains voulus et protégés par Dieu. Leur polythéisme leur permet de se faire passer pour des croyants monothéistes, alors qu’ils vénèrent des démons en cachette avec rituels et sacrificiels.

    Le but de la Kabbale est l’extermination des Goyim, selon les spécialistes qui ont lu le livre considéré comme un livre saint du Talmudisme. Les Goyim sont un obstacle au progrès. L’idéologie kabbaliste explique l’histoire tragique de l’humanité et la catastrophe actuelle.

    La Kabbale permet aux Talmudistes de voler les pouvoirs de Dieu pour leur propre usage. C’est la définition du satanisme : supplanter Dieu. « La Kabbale recommande l’extermination des Gentils comme le plus haut devoir religieux. Ce n’est qu’alors que les Talmudistes pourront s’épanouir ». La soumission et l’élimination des Goyim est l’essence du mondialisme et du Nouvel Ordre Mondial.

    L’Humanisme de la Renaissance a été le vol des pouvoirs et de la Raison du Dieu de Moïse et des Chrétiens par les initiés des sociétés secrètes de l’ésotérisme judéo-égyptien. Depuis lors, le monde occidental subit les attaques constantes des Kabbalistes avec un très lourd tribut en victimes. La pandémie du Covid et ses pseudo-vaccins sont les ultimes assauts qui représentent aussi des rituels sacrificiels à des déités archaïques, comme tous les génocides antérieurs.

    La civilisation chrétienne doit disparaître pour être remplacée par la civilisation talmudo-maçonnique avec l’installation de la Gnose et des valeurs orientales venues de l’Egypte antique. La magie, l’occulte et l’ésotérisme seront mis en avant officiellement de même que les cultes à des divinités archaïques. Selon le Journal Haaretz, le troisième Temple de Jérusalem verra les sacrifices revenir. C’est la transformation d’une société purement rationnelle obéissant à la Raison de Dieu et à l’intelligence chrétienne vers l’obscurantisme et l’irrationnel oriental.

    Il est temps de réfléchir à ce qui se cache derrière les événements et de dénoncer les troupes anti-chrétiennes qui élaborent subrepticement ce nouveau monde.

    J’aime

  3. Cette idée qu’il faut vacciner (en priorité) les personnes âgées et les personnes malades (avec comorbidités) me semble une aberration.
    Cette injection d’un agent pathogène toxique, qu’on appelle « vaccin » pour mieux tromper les gens, et qui fait produire au corps lui-même la protéine Spike responsable d’une inflammation des vaisseaux sanguins et de nano technologies agressives, est dangereuse.
    Il semble bien qu’il y ait une certaine atténuation lors de l’infection au Covid 19 dans sa première version, mais supprime progressivement l’immunité naturelle pour tous les autres variants et autres virus.
    Dans tous les cas la personne injectée est perdante et vouloir appliquer en priorité cette inoculation toxique aux plus fragiles est le meilleur moyen de détruire davantage leur santé.
    Quant à introduire dans le corps des enfants au niveau le plus fondamental (ADN et ARN) ce produit dangereux sans aucune justification scientifique, c’est détruire la santé physique et psychique de toute une génération. Et cela montre que les intentions des décideurs sont criminelles.
    Je ne parle pas de ces bébés nés de parents tous deux « vaccinés », qui présentent à la fois des caractères apparemment trisomiques et des capacités physiques accrues, Cela me fait penser à la préparation génétique d’une nouvelle race d’humains génétiquement modifiés pour les adapter au transhumanisme et à la connexion avec l’IA.

    J’aime

  4. Pingback: Vacciner les enfants, une décision gravissime. 60.000 scientifiques demandent l’arrêt de la vaccination de masse. Info du jour – Les moutons enragés

  5. Pingback: Vacciner les enfants, une décision gravissime. 60.000 scientifiques demandent l’arrêt de la vaccination de masse. Info du jour – Le Monde

  6. Pourquoi les gouvernements tel la France, l’Allemagne, l’Autriche etc ne tiennent pas compte des effets secondaires graves et décès après ces injections ??? Et la TV occultant ces problématiques également….

    J’aime

  7. ***  » Pourquoi les gouvernements tel la France, l’Allemagne, l’Autriche etc ne tiennent pas compte des effets secondaires graves et décès après ces injections ??? Et la TV occultant ces problématiques également…. »

    POURQUOI ?
    Excellente question.
    La première constatation à faire est qu’ils n’ont pas le plus petit argumentaire pour cela.
    En effet, ILS IGNORENT (dans le discours) ce fait patent.
    C’est donc que ce FAIT contrecarre leur argumentaire usuel, à savoir protéger la population.
    Mais SI la population n’est pas protégée, la preuve LE VAXIN TUE, ALORS TOUT l’argumentaire tomberait. NIER ces faits permet de continuer de justifier à VAXINER

    Leur BUT est donc de VAXINER et non pas la protection de la population.
    CQFD.

    Ensuite on peut chercher pourquoi cette folie, ce meurtre ?
    C’est ce que nous ferons dès que possible quand nous serons capables de dire NON.
    Collectivement.
    Quand LE GROUPE des NON saura se nommer et se compter, se RENCONTRER, se reconnaitre comme tel.

    Cette rencontre des NON étant préemptée par les médias qui INTERDISENT l’expression d’une opinion, en la déclarant contraire à l’intérêt de tous.
    ILS utilisent l’argument DONT nous avons besoin pour exister, l’intérêt de tous ..
    C’est génial de saloperie.

    De plus ILS utilisent TOUS les instruments de tous ordres :
    – la loi, qu’ILS écrivent, ET Qu’ILS VIOLENT (les injonctions du Conseil d’État ne sont pas respectées dans les décrets …)
    – la violence, dont ILS disposent (étant au pouvoir – et donc violant la règle de représentation de la population – pas rien)
    – les censures, tant des médias que des « réseaux sociaux », que des sachants,
    – la confusion, en trompant les gens par des chiffres ne correspondant pas à la réalité qu’ILS annoncent (confusion entre contaminés et malades : nous sommes tous porteurs du virus du rhume, tous contaminés sans être malades, confusion sur la dangerosité : TRÈS FAIBLE, mais JAMAIS cela n’apparait, confusion sur la qualité des nombre : valeur absolue qui ne permet pas de relativiser versus la proportion, …)
    – la PEUR, la soumission, l’incertitude, les contradictions, les mensonges, …

    Cette accumulation instrumentale EST par définition TOTALITAIRE.

    *

    Mais il y a plus préoccupant :
    Dans une discussion entre 2 médecins : un pro VAXIN et anti-vaxin (on parle des vaxins covid pas des autres ..),
    tous les deux convenaient de l’inutilité du Pass, en en décrivant SA DANGEROSITÉ.

    L’un dit ce vaxin étant dangereux puisqu’il TUE au moins 2 ordres de grandeur plus QUE TOUS LES VACCINS CONNUS USUELS réunis, DONC il faut arrêter le massacre.
    L’autre a fait le raisonnement suivant :
    Il semble que le bénéfice risque est positif, donc il faut continuer.Ce médecin ne niait pas les morts dus au vaxin mais considérait QUE PEUT-ÊTRE, le bilan est positif, moins de morts si on vaxine que si on ne vaxine pas.

    L’argument est absurde :
    1 – ce bilan est impossible à faire a priori  – avant longues expérimentations comme cela s’est toujours fait !! surtout pour un vaxin INCONNU, expérimental, de technique à effet à terme non maitrisée – mais ILS DÉCIDENT
    2 – la variabilité du virus rend TOUTE prédiction impossible, il est impossible de généraliser quoique ce soit ; il faut ou il ne faut pas, il suffit de considérer les écarts inexpliqués entre les pays, les contaminés, les morts, les vaxinés : il est aujourd’hui impossible de comprendre ni les survenues des variants, ni les contagieusités, ni les morbidités, ni les mortalités, il est donc impossible DE RIEN DÉCIDER si c’est utile ou non, nuisible ou non– mais ILS DÉCIDENT.
    3 – sachant les morts dus au vaxin, QUI PEUT DÉCIDER DE PRENDRE LE RISQUE DE MOURIR pour sauver d’autres en se vaxinant ou en ne se vaxinant pas sinon chacun (je prends le risque de faire ou ne pas faire mais JAMAIS un autre ne le peut à ma place!)  ? – mais ILS DÉCIDENT
    A-t-on jamais VU une loi, règle ou Traité ou accord qui pourrait le dire ?
    Les seuls exemples SONT ceux du nazisme ou autres pays totalitaires …

    Il y a donc EU BASCULEMENT du régime – Nous observons QUE nos élus décident à notre place, ceci a un nom.
    L’acharnement vaxinatoire de la classe dirigeante (médias & gouvernements) est plus que suspect, il est ILLÉGAL, INJUSTIFIABLE, A-DÉMOCRATIQUE, HORS-LA-LOI.

    J’aime

  8. Pingback: Sud-Ouest toujours plus à l’Ouest – NoPass24

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s