COVID, les statistiques suisses tournent à la farce! Les preuves de la falsification s’accumulent

Il y a trois sortes de mensonges :

les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques.

Mark Twain

Décidément, les équipes de M Berset ont du mal à respecter les règles basiques de calcul. A force de cumuler des biais grossiers dans les méthodes de calcul, pour arriver à définir le taux de positivité, les intentions réelles de notre dirigeant en chef deviennent suspectes.

Après le cycle d’amplification qui peut monter à 50; l’intégration dans les statistiques locales de la population transfrontalière qui vient se faire soigner en Suisse grâce à des accords parfaitement ignorés par les chiffres publiés, des statistiques hospitalières qui confondent les hospitalisations DUES au Covid avec celles de malades (y compris en fin de vie ou en grand danger) « accessoirement » testés positifs grâce aux fameux cycles honteusement élevés; l’infection avancée de certains membres de la task force par les gros capitaux de la Planète finance; voici une détestable découverte faite par le média alémanique nau.ch.

https://www.nau.ch/news/schweiz/coronavirus-bag-treibt-positivitatsrate-kunstlich-in-die-hohe-65872655

Nous découvrons dans l’article de nau.ch un trucage de plus qui augmente artificiellement le taux de positivité calculé par les l’OFSP chapeauté par M Berset.

Le Conseil fédéral pratique massivement des tests Covid et les finance dans leur totalité. Mais: seuls les résultats positifs sont inclus dans les statistiques et les conséquences sont énormes.

RÉSUMÉ
Les tests de masse sont destinés à détecter les cas asymptomatiques de corona.

Les résultats négatifs ne sont souvent pas à signaler. Cela fausse les statistiques.

L’OFSP l’admet : le taux de positivité actuel est une surestimation.

nau.ch

Qu’est-ce que le taux de positivité?

Avant d’aller plus loin, ouvrons une parenthèse sur ce qu’est le Taux de positivité des tests virologiques

Le taux de positivité correspond au nombre de personnes testées positives (RT-PCR et test antigénique) pour la première fois depuis plus de 60 jours rapporté au nombre total de personnes testées positives ou négatives sur une période donnée ; et qui n‘ont jamais été testées positives dans les 60 jours précédents.

Trois niveaux ont été fixés pour cet indicateur :

vert : taux de positivité entre 0 et 5% ;

orange : taux de positivité entre 5 et 10% ;

rouge : taux de positivité supérieur à 10%.

https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/indicateurs-de-suivi-de-lepidemie-de-covid-19/

Pour calculer le taux de positivité, il nous faut diviser le nombre de cas positifs (ci-dessus en rose), par le nombre total de personnes testées. Exemple: je teste une population asymptomatique A de 100 personnes dont 10 sont positives et 90 négatives.

J’ai 2 solutions à ce stade:

a. Comportement honnête: Je prends les 10 positives asymptomatiques et je les ajoute au numérateur avec les autres personnes testées positives. Au dénominateur, j’ajoute les 100 testées qui viennent gonfler le nombre de personnes déjà testées dans le pays. Le ratio de 10% de positif de A est intégré aux résultats obtenus dans le cadre des différentes campagnes de dépistages réalisées dans le pays.

b. Comportement frauduleux: J’ajoute les 10 positives au numérateur, j’ajoute 10 au dénominateur et non 100. 90 ont volontairement été omis au dénominateur.

Conséquence de la méthode b: La formule du taux de positivité n’est pas respectée. De plus, le taux de positivité va automatiquement augmenter à cause d’un dénominateur tronqué.

La méthode devient encore plus contestable dès lors qu’il s’agit d’une opération massive de dépistage à titre préventif où le nombre de négatifs est très important!

Taux de positivité, outil de gouvernance et de vie et de mort des indépendants et PME

Or, le ministre de la santé, Alain Berset, exige un taux de positivité inférieur à 5% afin d’ouvrir des pubs et de permettre la tenue d’événements. Cela signifie que les biais dans le calcul du ratio ont des conséquences économiques dramatiques!

https://c.nau.ch/i/B4lNl/1360/coronavirus-tests.jpg

Dans le même temps, le taux de positivité a légèrement baissé ces dernières semaines, mais encore trop peu, se plaint la Confédération.

Méthode statistique frauduleuse

Les recherches de Nau.ch révèlent que le calcul actuel est une farce. Le taux de positivité publié par l’OFSP est falsifié.

Les résultats négatifs des tests de masse ne sont pas inclus dans les statistiques. (cf ci-dessus le cas b)

Comme l’indique le porte-parole de l’OFSP, Jonas Montani, en réponse à une question, l’obligation de déclaration ne s’applique qu' »aux établissements médicaux ».

Cela signifie que tous les résultats négatifs des tests préventifs de masse effectués dans les maisons de retraite, les écoles ou les hôtels ne sont pas enregistrés.

Hormis dans certains cas, seuls les résultats positifs pour le coronavirus sont repris dans la statistique de l’OFSP.

Si tous les tests négatifs des tests de masse préventifs étaient inclus, le taux de positivité diminuerait. Interrogé, l’OFSP confirme : « Il en résulte que le taux de positivité actuellement mesurable est une surestimation du taux de positivité réel ».

Et enfin, selon l’enquête de Nau, l’OFSP confirme que « La revalidation ciblée des tests antigènes positifs peut en effet augmenter la proportion de tests positifs ». En effet, la probabilité qu’un tel test soit confirmé positif par la PCR est élevée. « Seul le post-test PCR est inclus dans les statistiques. Il y a un double comptage« , ajoute l’OFSP.

Bref, Je vous renvoie aux résultats de l’enquête publiée sur le site de nau.ch (en allemand).

Cette nouvelle manipulation des chiffres qui vient s’ajouter à tout ce que nous avons mis au jour ici rend la position de M Berset, ainsi que de ce Conseil fédéral, intenable et incompatible avec son devoir envers la population. On m’a récemment soufflé que le Conseil fédéral n’avait pas la main sur la gestion de ce dossier, mais alors si tel était le cas, il se doit, soit de démissionner, soit de nous en informer.

Dans tous les cas, le nombre de manipulations décelées dans le cadre de cette crise atteint des sommets. Le cumul des biais, des erreurs, et des fautes rend le taux de positivité faux et inopérant.

Sur la base de toutes les informations que nous accumulons, la réouverture de TOUS les commerces, restaurants, etc s’impose sans aucun délai.

LHK

A lire également

https://lilianeheldkhawam.com/2021/01/20/les-chiffres-covid-gonfles-grace-a-un-amalgame-dans-la-collecte-des-donnees-le-nombre-des-hospitalisations-en-cause/

https://lilianeheldkhawam.com/2020/10/04/rt-pcr-le-professeur-greub-du-chuv-de-lausanne-repond-a-nos-questions-interview/

https://lilianeheldkhawam.com/2021/01/25/la-charte-de-la-statistique-publique-bafouee/

https://lilianeheldkhawam.com/2020/12/09/covid-19-les-autorites-suisses-utilisent-une-methodologie-fallacieuse-qui-gonfle-artificiellement-les-chiffres-petition/

https://lilianeheldkhawam.com/2020/09/30/un-virus-au-service-dun-terrorisme-detat-antichambre-de-la-dictature-lhk/

Ajout d’une vidéo transmise par un lecteur

Aussi ICI https://odysee.com/@LiBERTY_VOICE:b/HOLD-UP+-BONUS—Vincent-Pavan:b

15 réflexions sur “COVID, les statistiques suisses tournent à la farce! Les preuves de la falsification s’accumulent

  1. C’est pas Twain, sauf erreur, c’est Disraeli

    Copieur ?

    « Il y a trois types de mensonges : les petits mensonges, les gros mensonges et les statistiques »

    Au XXième siècle il aurait sans doute ajouté  » et les sondages » :-))))))))

    Aimé par 1 personne

  2. Article très intéressant: il dévoile que Monsieur Berset pilote la crise avec ces effets collatéraux dans un but qui n’est pas, qui n’a jamais été, sanitaire. Vous noterez l’utilisation du mot « pilote ». En effet, le conseiller fédéral n’est ni incompétent ni ne cherche à résoudre cette crise. Il souhaite mettre l’économie suisse au tapis sinon il aurait démissionné depuis longtemps pour incompétence. Mais il fait le lit de la gouvernance mondiale, le conseil fédéral n’est qu’une réunion de traitres qui n’agissent plus pour le bien de la majorité de la population. Cette farce du couillonavirus me fait étrangement penser à cette théorie mise en avant par deux historiens belges sur la bataille de Verdun durant la première guerre mondiale. En effet, cette bataille a vu la disparition de 500’000 jeunes hommes, 300’000 allemands et 200’000 français, massacrés par leur états majors respectifs sans que la stratégie n’ait été changée en six mois : on a voulu, des deux côtés, supprimer des contestataires potentiels et faire peur aux autres pour que le système mis en place vive encore un peu… Là aussi, les responsables savaient très bien ce qu’ils faisaient, ils n’étaient pas incompétents, ils étaient justement très efficaces.

    J'aime

  3. Alors, la question qui se pose est de taille : Qui à la main sur ce dossier et l’ensemble des décisions destructrices de commerces et de Vie qui sont prisent si ce n’est pas le CF ?

    J'aime

  4. @gege
    Bravo, vous avez expliqué cette guerre WWI qui n’a jamais été répétée nulle part, qui, en fait, est un massacre organisé pour les besoins de la révolution industrielle qui n’arrivait pas à vendre ses voitures et ses tracteurs.
    Une information intéressante, à la fin de cette guerre, il y a avait un maximum d’éclopés (des gens qui ne pourraient pas travailler au champ) et plus aucun animal de trait. Et donc les voitures et les tracteurs se sont vendus très bien au sortir de la guerre, c’était le vrai objectif.
    Quant à maintenant, nous sommes dans le même schéma, nous allons avoir droit à la révolution transhumaniste et il faut que les hommes laissent la place à cette révolution, autrement dit, on est à la veille d’un autre massacre.

    J'aime

  5. Seule la mortalité toute cause confondue peux réellement faire état de si 2020 et par extension la « crise de la covid 19 » est un événement exceptionnel : ce n’est pas le cas ! J’ai étudié correctement les chiffres et 2020 est une année tout à fait normale en terme de mortalité : https://www.esprit-libre.ch/mortalite-2020-en-suisse-rien-de-special/ Une analyse de la chaîne Youtube « Décoder l’éco » arrive aux même conclusions pour la France. Je suis certain qu’on arriverait aux même conclusions pour tous les pays… Et encore, quand on aura les données précises des causes de décès en 2020, on découvrira que beaucoup de décès sont directement dus aux « mesures »… Tout ceci est une arnaque gigantesque et je n’arrive pas à comprendre comment la majorité des gens ne le voit pas et accepte le délire…

    J'aime

  6. Pingback: COVID, les statistiques suisses tournent à la farce! Les preuves de la falsification s’accumulent – Les moutons enragés

  7. @gege
    Entièrement d’accord avec vous ! Voilà un moment que je pense que M. Berset travaille pour des intérêts au-dessus de la Suisse, donc contre la Suisse. Je me suis demandé ce qui le motive : des avantages pécuniaires et matériels, ou le chantage ? Le second peut être une incitation bien plus forte à collaborer que les premiers.
    Il est une marionnette aux mains des mondialistes, de la haute finance, des philanthrocapitalistes. Qui ne se gêneront point de l’écarter lorsqu’ils n’auront plus besoin de lui.
    C’était déjà lui qui avait fait passer la loi sur les épidémies… pratique, non ? La plandémie était déjà probablement décidée à cette époque.
    Peu importent ses mobiles, on appelle ce genre de comportement de la traîtrise. Je considère que M. Berset est un TRAÎTRE de notre pays. Et c’est très grave. Il devrait se trouver en prison, avec ses collègues et les membres corrompus de la task force.
    Quant aux parlementaires, ils ne valent pas mieux, à part quelques-uns. C’est une honte.

    Mme Held-Khawam explique bien dans ses articles et son Coup d’Etat planétaire que les Etats ne sont plus souverains, que le pouvoir est supranational.

    J'aime

  8. Pingback: COVID, les statistiques suisses tournent à la farce! Les preuves de la falsification s’accumulent – Les moutons enragés – Le Monde

  9. Si le gouvernement de l’exemplaire Suisse au-dessus de tout soupçon fait ainsi,
    alors qu’en est-il du reste du monde ? C’est l’horreur totalitaire mondialisée qui extermine et nous terrorise sans espoir de refuge, sinon en devançant l’ultime, l’inexorable.

    Je connaissais l’histoire et ses multiples massacres de masses des gueux qui dérangent, je reconnais aujourdhui la continuité de cette histoire des salauds qui dominent le monde et qui pour se maintenir au pouvoir malgré la faillite systémique du régime, nous terrorise pour nous soumettre. Et demain que feront-ils de pire ?

    un citoyen sacrifié par une élite de bandits milliardaires (ne parlons pas des larbins).

    J'aime

  10. La Suisse n’est pas différente de la France, l’Allemagne ou la Belgique. Les élus font partie du système de l’Etat profond car ils sont choisis dans la Franc-maçonnerie qui est une confrérie rappelons-le. L’hydre de la maçonnerie et de l’Etat profond est très développée et englobe la plupart des gouvernements occidentaux, les institutions internationales à trois lettres comme l’ONU, OMS, FMI, OMC, CIA, FBI, etc. et l’hyperclasse oligarchique mondialiste. L’objectif est un monde cosmopolite sans frontières, communiste, crétinisé et soumis à l’hyperclasse. Ce but messianique est « religieux », sous la directions de divinités démoniaques cornues comme Baphomet, Moloch et Seth. Il est donc satanique.

    Le satanisme inverse les valeurs, les vertus, la morale innée, et l’Ordre naturel. Il cherche à s’imposer philosophiquement à travers le machiavélisme, donc le mensonge, la tromperie, la duplicité et la perversion. Il cherche aussi à s’imposer juridiquement avec le deux poids et deux mesures, de nouvelles lois ou réglementations et des modifications de la Constitution. Toutes ces mesures sont destructrices de l’ordre public et de la société traditionnels. Si l’on ajoute la destruction de l’économie par le reset covidien, il ne restera plus grand chose de la civilisation occidentale. Et c’est leur but : détruire l’Occident d’essence chrétienne et installer le communisme qui est un système politique satanique.

    Je ne sais pas si nos CF savent cela, mais ils semblent obéir à la maçonnerie, au comité Bilderberg et à Klaus Schwab qui ont tous les mêmes fondamentaux. Ils suivent aussi ce qui se fait en Allemagne et en France. S’attaquer à l’Etat profond est une entreprise gigantesque car il s’est structuré durant au moins 300 ans et a infiltré tous les postes-clé, y compris le Vatican. Cet entrisme a servi à pervertir et détruire de l’intérieur tout ce qui devait l’être surtout en Occident. Poutine et Xi Jin Ping sont contre l’Etat profond. Trump mène le combat aux USA avec l’armée et le succès n’est pas loin. En cas de victoire, l’Europe devrait suivre. Il y a donc de l’espoir aussi pour la Suisse.

    J'aime

  11. @jjp
    Vous avez raison, la première guerre mondiale a débuté à la fin de l’été 1914, en pleine période des… moissons. On a voulu faire basculer le monde de la terre à la finance en supprimant le monde terrien que l’on envoyait au front pour une soi-disant cause patriotique pour imposer un monde de capitalisme spéculatif à la fin de la guerre, à la suite de laquelle, et je vous rejoins entièrement, on est passé de l’agriculture hippomobile à la voiture comme mode progrès alors que la jeunesse européenne avait été littéralement éventrée durant cinq ans.

    J'aime

  12. Bonsoir vous tous.
    Je regrette, mais je n’adhère pas à cette hypothèse liée au satanisme et à la franc-maçonnerie. Un temps pas si éloigné nous a vu rendre responsables de tous les maux du monde le peuple juif, et puis les tziganes, avant que nous nous en prenions aux jaunes et aux rouges.
    Que cette pseudo-épidémie se révèle être une opportunité pour certains milieux, il n’y a aucun doute. Que les médias relaient les voix officielles et celles des pouvoirs qui les entretiennent, aucun doute encore. Et je ne parle même pas de la puissance des pharmas. J’ai écrit une fois une texte qui dénonçait l’utilisation de l’armée de ce pays pour protéger ce ragoût de bandits qu’est le WWF de Davos.
    Mais néanmoins, nous sommes tous ultimement responsables des peurs qui nous habitent et que nous nourrissons. Ce qui ne doit pas nous empêcher de prendre position et de lutter contre l’insoutenable, mais en élargissant un contexte qui ne se résume pas, à mes yeux, à un moment historique. L’Histoire est infinie et nous n’en sommes que les acteurs du moment.
    jbfasel

    J'aime

  13. @Jean-Bernard Fasel. Par ce que vous écrivez, je me sens visé, car Madame Held n’a pas évoqué le satanisme et la FM, je me permets donc de vous répondre.

    Première chose, si on n’approfondit pas, on n’avancera pas. Traiter les sujets superficiellement sans chercher les causes, cela n’est pas scientifique. Dans la situation actuelle ou celle que vous évoquez du milieu du XXe siècle, on a le choix soit de lire l’actualité littéralement en faisant confiance aux gouvernants et à la presse ou les médias officiels, ce que font la plupart des gens, soit on cherche les causes aux événements. Cette dernière démarche est « interdite » par la pensée dominante, car elle peut révéler des complots secrets. De nombreux grands politiciens se sont exprimés sur les raisons des guerres ou des révolutions de ces 300 dernières années. Le Franc-maçon Winston Churchill nous dit : « Rien n’arrive par hasard en politique, les événements du Monde sont planifiés et gérés par ceux qui tiennent les cordons de la bourse ». Il nous donne un indice. George Orwell qui a écrit le livre prémonitoire « 1984 » était Franc-maçon de haut degré. Si vous vous intéressez à l’Histoire, vous serez surpris de constater que les FM sont presque toujours présents dans chaque événement dramatique des 300 dernières années. Car leur vocation et leur objectif sont de créer un nouveau monde et ils en ont les moyens.

    Cette vérité étant démontrée, il faut faire ensuite une recherche sur la Franc-maçonnerie, ses origines, ses croyances, sa doctrine et sa philosophie. Après lecture de livres dont les auteurs ne sont pas impliqués dans la nébuleuse FM, on peut apprendre que la maçonnerie a pour religion la gnose et la kabbale et qu’elle considère le Pharaon Thoutmosis III comme son fondateur. Elle s’en inspire dans ses rites et ses symboles. Ce rapprochement avec la culture égyptienne antique et son polythéisme démoniaque fait de la FM une société sataniste et elle ne s’en cache pas. Lucifer et les princes de l’enfer font partie de la panoplie des divinités de la FM dont ils constituent l’arsenal.

    Il n’est pas dans mon intention de stigmatiser l’ensemble d’une communauté. Il s’agit de la critique d’une doctrine et d’une philosophie véhiculées par une société secrète qui a des intentions hégémoniques et qui cultive l’amoralisme.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s