[MàJ]SIDA: le doute. Film documentaire RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. 1997

Je partage avec vous un film documentaire sidérant tourné en 1997.

Un reportage rigoureux diffusé par nombre de chaînes télévisées européennes  RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. Cela lui apporte le crédit médiatique nécessaire pour lui éviter d’être classé dans la redoutable catégorie « Théorie du complot »

L’auteur s’appelle Djamel Tahi a de manière précise et professionnelle rapporté une controverse peu à pas connue du grand public. Voici ce que nous lisons sur le site:

https://i0.wp.com/www.film-documentaire.fr/images/logo.png

Pour tout un chacun, il est communément reconnu que la cause du Sida est le VIH. Or, depuis l’identification du virus dit du Sida, il n’a pas été possible pour la communauté scientifique d’expliquer et de démontrer précisément, l’étiologie du virus. Cette question essentielle divise largement les chercheurs, toujours en quête d’une explication. Pour cette raison, certains chercheurs, comme le Professeur Luc Montagnier de l’Institut Pasteur, ou le Professeur américain Robert Root Bernstein de l’université du Michigan, ont invoqué l’implication d’autres agents dans la maladie, les cofacteurs, en n’attribuant qu’un rôle secondaire au virus VIH. D’autres chercheurs sont allés plus loin, et avancent que le virus VIH n’est pas la cause du Sida. Pour ces chercheurs, appartenant à l’élite scientifique, toutes les connaissances accumulées sur le Sida au cours de ces dix dernières années permettent d’affirmer que ce n’est pas une maladie infectieuse, et que son évolution pathologique et épidémiologique le prouve. Dans ce film consacré au Sida, nous lèverons le voile sur la controverse autour de la cause du Sida, qui règne presque à huis clos, au sein de la communauté scientifique. Pour cela, nous développerons les arguments qui questionnent l’implication du VIH dans le Sida. Et, à travers les portraits des principaux acteurs qui animent cette controverse, nous tenterons de comprendre pourquoi ils n’acceptent pas ce qui est reconnu par tous

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/21849_1

Source: https://www.nexus.fr/video/sante/titre-de-la-video-3/?fbclid=IwAR3xj8TusdSQMK0irjdkQiFjrfL-M2Tv6oaCPCGUrg4I9-6v5FG3A0PRFv0

Voici la version audio:

Dans tous les cas, je vous conseille d’enregistrer cette perle d’un journalisme d’investigation désormais rare.

AJOUT

Un lecteur nous transmet ceci: Les origines du SIDA

Un documentaire passionnant! On relèvera la présence de Stanley Plotkin (46 minutes 17). M Plotkin est comme nous l’avions vu précédemment la référence absolue en matière de vaccination.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/06/06/voyage-au-bout-de-lenfer-des-vaccins-et-de-lusage-de-foetus-vendus-lhk/

21 réflexions sur “[MàJ]SIDA: le doute. Film documentaire RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. 1997

  1. Ces doutes étaient compréhensibles au début mais ne tiennent plus actuellement. Malheureusement, il y a encore des médecins qui suivent ces thèses, et même qui nient l’existence du virus HIV, particulièrement en Allemagne et Suisse alémanique.
    Vous souvenez-vous encore de l’histoire du guérisseur bernois ?
    https://www.rts.ch/info/regions/berne/4713520-un-guerisseur-accuse-davoir-inocule-le-sida-a-seize-personnes-juge-a-berne.html
    et de celle du sang contaminé ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_sang_contamin%C3%A9

    Il ne faudrait pas non plus ignorer les progrès dans la connaissance de ce virus, de sa biologie et de ces effets depuis 1997, âge de cette video – ces bla-bla ignorent totalement les travaux publiés par la suite :
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=hiv+aids

    Pour la petite histoire, il ne faut jamais avaler tout cru les paroles d’un « éminent » scientifique, fut-il prix Nobel. Kary Mullis, le personnage génial qui a inventé la PCR avait dit avoir vu un raton laveur extra-terrestre fluorescent dans son jardin et cela sans être sous l’influence de drogue ce soir là !

    J'aime

  2. Pingback: Ray Kurzweil, développeur de Google et chef de file transhumaniste. 2 Vidéos – Le blog de Liliane Held-Khawam – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

  3. @Bernard, je veux bien. J’ai même publié un texte sur les ratés du sang contaminé. Mais alors une question: Pourquoi Moderna, Inovio et les autres n’ont pas mis au point un vaccin contre le VIH, du genre de celui qu’ils promeuvent pour le Covid-19 qui n’a que quelques mois de vie?

    J'aime

  4. Pingback: Le blog de Liliane Held-Khawam:SIDA: le doute. Film documentaire RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. 1997 – chaos

  5. Le VIH est un retro virus. Il se deguise en proteine pour rentrer dans la cellule T4, c est pour cela que le vaccin n.a pas encore été trouvé.
    Le Corona n est pas un retrovirus

    J'aime

  6. @Asper Ghislaine, j’ai entendu Bill Gates parler d’une plateforme vaccinale qui règlerait tous les problèmes viraux, y compris celui du SIDA. Je vais essayer de la retrouver. Vous redis si jamais.

    J'aime

  7. @Asper Ghislaine, et voici dès 2 min 43. Alors question: Pourquoi n’a-t-elle pas été opérationnelle plus tôt pour le SIDA?

    J'aime

  8. Encore une publication de LHK qui pose les vraies questions sur la manière peut scrupuleuse dont les scientifiques et leurs instances, traitent des grandes maladies comme le Sida. On y retrouve la classification abusive, d’autres maladies en Sida, alors que ça aurait dû être classifié sous un autre nom. Même phénomène que pour le Covid-19. L’écoute de cette vidéo montre , « sans aucun doute » que l’origine du Sida n’a jamais été publiée, ni définie par un quelconque chercheur ! C’est accablant pour ceux qui s’affirment avec autorité contre le bon sens de ceux qui sont honnêtes…Ajoutez à cela le problème des tests non fiables, avec une interprétations des critères différents selon les pays ! Et personnes à part le Pr Montagnier ne parle des Micoplasmes !

    CONCLUSION: le montage de la PSY-OP du Covid n’est qu’une resucée de celle du sida, qui avait montré que la PEUR générée, qui est l’effet recherché pour enfumer les peuples, avant le grand RESET de l’économie mondiale en Janvier 2021 annoncée par Mme Lagarde…

    J'aime

  9. LHK: « Pourquoi Moderna, Inovio et les autres n’ont pas mis au point un vaccin contre le VIH, du genre de celui qu’ils promeuvent pour le Covid-19 qui n’a que quelques mois de vie? »

    La réponse a été partiellement donnée. Le HIV est effectivement un retrovirus, contrairement au coronavirus. Leurs propriétés sont totalement différentes. Les rétrovirus ont un génome à ARN et ces virus s’intègrent dans le matériel génétique de l’hôte. Pour cela, ils utilisent une transcriptase inverse qui va transformer leur ARN en ADN qui pourra s’intégrer dans les cellules. Comme cette enzyme n’est pas très fidèle, elle commet des erreurs qui entraînent un nombre élevé de mutations (variants). En fait, il n’existe pas qu’un seul virus HIV, mais plein de variants – c’est problématique pour le développement d’un vaccin. Le génome du HIV s’intègre dans les lymphocytes et restent cachés. Même en arrivant à supprimer totalement les virus circulant avec la trithérapie, il restera toujours une proportion de lymphocytes infectés qui pourront se multiplier et recommencer à produire les virus. Les autres rétrovirus, parfois à l’origines de cancers, s’intègrent dans d’autres cellules.
    Notre ADN contient environ 8% de bouts de retrovirus plus ou moins actifs que l’on a accumulés pendant l’évolution…
    Sauf erreur, il n’existe pas encore de vaccin contre un retrovirus, mais je ne suis pas un spécialiste…il faudrait que j’investigue plus loin…

    J'aime

  10. @Bernard, Avez-vous écouter ce que dit Bill Gates dans la vidéo ci-dessus? Il y parle de Sida.
    Et ma question est la suivante: pourquoi avoir attendu pour faire vacciner les sidéens?

    J'aime

  11. @LHK Bill Gates est un homme d’affaire qui pense comme beaucoup d’autres que l’argent suffit à résoudre n’importe quel problème. La biologie ne fonctionne pas comme cela. Je n’entends que du bla-bla dans cette vidéo.

    Il y a eu des centaines d’essais cliniques de vaccinations contre le HIV depuis 1988, mais ils ont toujours foiré parce que ce virus est encore plus malin que tous les scientifiques actuels payés par B.Gates.
    https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-030-32459-9_18
    https://www.nature.com/articles/s41577-018-0103-6
    etc…

    J'aime

  12. Pingback: SIDA: le doute. Film documentaire RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. 1997 – Les moutons enragés

  13. Je vais jouer l’extra-terrestre… nécessaire !? L’origine du mal c’est la transgression d’un ordre établi par le Créateur – qui n’est pas un hasard et des hasards aveugles; si on s’y arrête un minimum. Dès lors, cette possibilité ayant été prévue par ce Dieu-là (le Créateur), il a aussi établi des systèmes de défense dont les réactions immunitaires. Sauf bien sûr qu’il ne nous accorde pas tout, pour qu’on n’évolue pas sans lui, le fondement de ses créations étant son amour – qu’il désire partager – autant que son potentiel créatif -qu’il partage aussi un peu.
    Et donc, quand on persiste à dire qu’il n’y a pas de Dieu et qu’être c’est faire tout ce qu’on voudra (Même Lacan le frère du moine que j’ai connu le dit !), on arrive un jour on l’autre au seuil où les immunités ne suffisent plus, ni en soi ni via les recherches scientifiques… dont on sait de plus en plus comment elles sont aussi incertaines et insuffisantes que nous-mêmes (Eiseinberg, Gödel, Lorenz…). Et si on persiste et signe en ne voulant toujours pas voir ou entendre qu’on n’est que des créatures (dénaturées, génériquement et psycho-génétiquement accidentées, abîmées) et qu’il existe (dont on est en exil ou exit) un Dieu dont on est une image (déformée, amoindrie), ça va être comme pour la génération d’après la 1ère guerre mondiale, une seconde « vague » qui n’aura rien à voir avec la première. D’autant que les prophéties bibliques ne sont pas prises de court avec ce qui arrive.
    Alors VIH ou Covid sont seulement des déclencheurs, des gouttes qui font mousser et déborder le vase de nos intérieurs impurs, malades, insanes (au plan psyché, l’âme en grec, avant que le principe de somatisation opère). Et tout le monde sait que la saleté est source de bien des maladies et morts.
    C.T. http://www.toucherlalumiere.info/

    J'aime

  14. Les similitudes avec la situation actuelle et le covid sont troublantes…
    De la même manière que dans le reportage, ils disent que du jour au landemain, les scientifiques se sont mis à dire que le VIH était la cause du SIDA sans qu’il soit possible de fournir la moindre preuve est la même chose qu’il se passe aujourd’hui vis à vis des tests RT-PCR censé démontrer une infection Covid… Essayez seulement de faire des recherches sur ces tests PCR et de trouver la moindre preuve que ceux-ci sont fiables. Particulièrement, essayez de trouver une évaluation de la spécificité et vous verrez que celle-ci n’a jamais été démontrée et seulement assumée… Hors la spécifité de pair avec la sensibilité sont déterminants pour la fiabilité du test. En l’occurrence, si la spécificité n’est pas de 98-99% comme assumé, c’est autant de faux-positifs potentiels…
    Dans la mesure ou toutes les décisions récentes des gouvernements que ce soit le port du masque, les quarantaines ou encore la fermeture de commerces sont basées uniquement sur ces tests, le fait qu’ils ne soient pas fiables est consternant…
    Mais bon, quand je vois les troupeaux de moutons avec leurs masques tout partout je me dis qu’on est pas sorti de l’auberge…

    J'aime

  15. Pingback: le doute. Film documentaire RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. 1997 – Le Monde

  16. D’accord avec Peter Bishop sur la similitude entre sida et covid-19. Ayant déjà écrit que je considérais l’opération PsyOp covid-19 comme une resucée de l’opération sida, et la bande sonore sur le sida qu’à publiée LHK est une merveille. De plus, le député Philippe Viguier (dirige un Laboratoire d’analyses) a posé des questions au gouvernement, et à la TV, sur la qualité des tests sérologiques, qui ne seront vraiment utiles qu’à la condition d’être performants.
    Pour répondre à Peter Bishop sur la sortie éventuelle et incertaine de l’auberge macronienne:
    seules des actions fortes et sur une base non négociable, NON VIOLENTES, mais regroupant une masse considérable de citoyens, permettront d’obliger la clique qui gouverne à quitter le pouvoir. C’est ainsi que GANDHI a défait le Gl Smuts au Transvaal, et l’a obligé à abolir la loi scélérate qu’il a voulu imposer.

    J'aime

  17. @ Peter Bishop
    « Essayez seulement de faire des recherches sur ces tests PCR et de trouver la moindre preuve que ceux-ci sont fiables.  »

    Avez-vous essayé de chercher ces preuves afin de pouvoir comprendre ce schmilblick un bout plus loin? ou répétez- vous simplement des avis colportés sur la toile par n’importe quel journaliste ou groupe d’influence sans vérification?. C’est un énorme problème actuellement; il est beaucoup plus facile de re-twitter une idée aguichante en laissant le soin au lecteur de contrôler sa véracité.

    « Essayez seulement de faire des recherches sur ces tests PCR et de trouver la moindre preuve que ceux-ci sont fiables. Particulièrement, essayez de trouver une évaluation de la spécificité et vous verrez que celle-ci n’a jamais été démontrée et seulement assumée… »

    Êtes-vous capable de fonder et d’étayer par vous-même une telle affirmation?
    Les tests PCR/RT-PCR actuels sont très sensibles et très spécifiques, mais dans la chaîne d’analyse, il ne faut pas oublier le patient et la personne qui prend l’échantillon. Je serais intéressé de savoir si à la place de celui qui doit échantillonner le fond du nez de centaines de patients, vous seriez assez motivé pour avoir la même qualité de prélèvement entre le début et la fin de la journée…
    De plus, nous savons que le virus ne se trouve pas toujours dans le nez, selon l’évolution de la maladie. Il peut être présent dans les poumons et le résultat du test nasal sera faussement négatif.
    Le site suivant décrit en détail le domaine de fiabilité de ces tests, inclus aussi un pdf montrant les résultats de tests de validation effectués par plusieurs labos (Ringversuch) . Malheureusement, c’est en allemand. Vous pouvez toujours utiliser http://www.deepl.com , bien meilleur que gogol-trad pour l’allemand et le français.
    https://tinyurl.com/y7tuvhfv

    Quant aux décisions récentes des gouvernements basées « uniquement » sur ces tests, c’est effectivement une question difficile. Je pense que les politiques appliquent la prévention (pour la Suisse) et que si les faux résultats peuvent avoir un impact dramatique pour les individus concernés, ces tests devraient tout de même servir à donner une image épidémiologique utile de l’évolution de la maladie au niveau de la population.

    Quant aux « troupeaux de moutons », faites attention de ne pas hurler avec certains loups ! 🙂

    J'aime

  18. Pingback: [MàJ]SIDA: le doute. Film documentaire RTS, ARTE France, TVE, Histoire TV. 1997 – Le blog de Liliane Held-Khawam – DE LA GRANDE VADROUILLE A LA LONGUE MARGE

  19. @LHK Il est possible de trouver tout et son contraire sur la toile. Où se situe la vérité ? C’est une question très difficile, surtout quand le discours contient des demi-vérités. Actuellement, pour faire un travail sérieux, il faut rechercher qui sont les auteurs des histoires avant de les répandre.
    Torsten Engelbrecht est journaliste et Konstantin Demeter photographe et chercheur indépendant (comme tout le monde!). Engelbrecht est l’auteur d’un livre paru en 2007 en anglais (Virus-mania) et la version allemande (Virus-Wahn) vient d’être reboustée à sa 8 ème édition à cause du SARS-Cov2. Ce livre contient tellement d’absurdités qu’il est à éviter. Il a du succès car il fait croire au lecteur qu’il est assez intelligent pour comprendre les résultats scientifiques anciens et dépassés sur lesquels les auteurs s’appuient pour délivrer leurs demi-vérités, mais le texte titille plutôt les émotions du lecteur. La manipulation du lecteur par les émotions est facile, la démarche scientifique sérieuse est malheureusement plus sèche et ardue.
    Ce livre de Engelbrecht soutient la thèse que les virus n’existent pas (ou ne sont pas cause de maladies) et contient par exemple le titre suivant en gros et gras:
    « AIDS ist keine sexuell übertragbare Krankheit » – le SIDA n’est pas une maladie sexuellement transmissible !!!
    Les critiques de la validité des tests PCR actuellement relayées abondamment sur la toile se basent principalement sur les affirmations captieuses* des auteurs de ce livre et de leurs « coreligionnaires ».
    *captieux: qui vise à tromper par des apparences de raison, de vérité.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s