Une propagande génératrice d’insécurité. LHK

personnes âgées

Vous avez l’impression que l’on vous balade, que l’on use et abuse de mesures coercitives, que des décisions politiques sont prises hors d’une certaine base de bon sens? Eh bien je ne sais pas pour vous, mais c’est mon sentiment.

Depuis le début de la crise du COVID-19, on nous dit les choses et leurs contraires dans toutes les langues, à toutes les heures, tous les jours de la semaine, et ce toutes les semaines des mois qui passent.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/03/22/les-autorites-sanitaires-suisses-entre-impreparation-et-incompetence/

Les incohérences sont multiples et nombre de vidéos et d’éminents professeurs les ont pointées du doigt. (cf vidéos ci-dessous) L’expert allemand Wolfgang Wodarg dénonce de manière simple et indiscutable, ce que nous appellerons un abus intellectuel, de l’emploi fait du coronavirus. Selon lui, les Coronavirus représentent 7 à 15% des virus présents en cas d’affections respiratoires. Mais voilà, techniquement ils n’existent pas s’ils ne sont pas testés.

Graphique extrait de la vidéo de Wolfgang Wodarg où le sous-titrage en français est possible (ICI):

Wolfgang Wodargpeut vous expliquer par a+b les chiffres replacés dans les contextes des pays respectifs. Et ce monsieur de confirmer ce que d’autres avaient déjà expliqué: le COVID-19 est un virus comme il en survient chaque année.
Grâce à des lecteurs attentifs, nous pouvons présenter les courbes de décès en France (hors les Bouches du Rhône) de l’INSEE entre le 1 er et le 23 mars 2020:

Vous constaterez que 2018 était bien plus marquante en matière de décès que 2020. Le confinement par ailleurs mis en place 17 mars 2020 à 12heures n’a pu influer. Les statistiques affichées par le Professeur Raoult complètent la vue d’ensemble pour nous confirmer dans une tendance « normale ». (Voir nos précédents articles où les chiffres de décédés du COVID-19 sont largement inférieurs à la moyenne nationale grâce aux soins de l’IHU de Marseille).

Évolution hebdomadaire du nombre d’épisodes de cas groupés d’IRA en collectivités de personnes âgées par semaine de début de l’épisode en France métropolitaine, de la semaine 40/2015 à la semaine 11/2020*

Concernant les personnes âgées qui paient le plus lourd tribut en matière d’infection respiratoire aiguë (IRA), le graphique français ci-dessous est plus qu’intéressant car il illustre l’évolution de celle-ci de 2015 au 18 mars 2020. On y voit un pic d’épisodes pour la saison 2016-2017, plus impressionnant que celui de 2018 en matière d’épisodes de cas groupés de IRA. Nous relevons aussi et surtout les marquages en bleu qui indique « une étiologie inconnue ou autre »! Voilà donc des causes de mortalité qui ne sont pas identifiées alors même que nous sommes en présence de IRA… Un lien avec des coronavirus non identifiés, le COVID-19?Bulletin_grippe France
Grippes saisonnières france

Attention les données s’arrêtent au 18 mars 2020

Des lectrices de notre réseau ont mis au jour un document, daté du 3 janvier 2013, émanant de l’Assemblée nationale allemande. Il y était simulé une pandémie. Grâce à la traduction de notre amie lectrice, nous découvrons:

« Le présent scénario décrit un événement épidémique exceptionnel basé sur la propagation d’un nouvel agent pathogène. Le scénario est basé sur l’agent pathogène « Modi-SRAS », qui est hypothétique, mais dont les caractéristiques sont décrites dans la fiche d’information (voir annexe) et qui est très étroitement lié au virus du SRAS. L’expérience passée a montré que des agents pathogènes dotés de nouvelles propriétés qui déclenchent un événement épidémique grave peuvent apparaître soudainement. (p.ex., le coronavirus du SRAS [CoV], le virus de la grippe H5N1, le virus Chikun-gunya, le VIH). Un exemple actuel d’un nouvel agent pathogène est un coronavirus (« nouveau coronavirus »), qui n’est pas étroitement lié au SRAS-CoV,. Ce virus a été détecté chez six patients depuis l’été 2012, dont deux sont décédés. Un patient a été soigné en Allemagne et peut être considéré comme guéri. Toutefois, contrairement au SRAS-CoV, ce virus ne semble pas ou très peu transmissible d’une personne à l’autre, de sorte que l’évaluation actuelle des risques suppose que le risque de maladie résultant d’une transmission interhumaine est faible (au 26 novembre 2012). »

https://dipbt.bundestag.de/dip21/btd/17/120/1712051.pdf

Ces commentaires rejoignent une espèce de banalisation qui a prévalu à Berne en Suisse les premières semaines de l’épidémie. Sur cette base voici le commentaire du Conseiller d’Etat vaudois:

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/les-explications-de-philippe-leuba-ministre-vaudois-de-leconomie-?id=11140789

Eh bien cet homme politique ne fait que reprendre ce que l’office fédéral diffusait alors comme information. Sauf que ses commentaires lui ont été depuis attribués à titre personnel, faisant de lui un porte-parole du monde du business… La vérité est que nous avons tous entendu le conseiller fédéral en charge du dossier rassurer tout le monde, maintenir la venue de la délégation chinoise lors des JO de la jeunesse, refuser de tester les Chinois venant célébrer le Nouvel an autour du 25 septembre, refuser de prendre des mesures dans le cadre des aéroports de Zurich ou de Genève, maintenir sa frontière ouverte avec l’Italie pour permettre aux frontaliers d’y venir travailler, mais aussi de s’y soigner…

Pour bien confirmer que le virus n’était au fond pas si dangereux, on a expliqué sur toutes les chaînes européennes d’Etat ou financiarisées que »Les personnes en bonne santé ne doivent pas porter de masques d’hygiène en public. Ils ne protègent pas efficacement une personne saine contre l’infection par des virus affectant les voies respiratoires (autoprotection). Porter un masque peut dès lors donner un faux sentiment de sécurité. » Mais voilà, les tests étaient indisponibles et peut-être même peu fiables au vu des commentaires de l’expert Wolfgang Wodarg, en tout cas celui utilisé dans le cadre de l’épidémie chinoise…

Petit aperçu des informations rassurantes puis recadrées en France:

https://www.mouv.fr/nation/societe/le-coronavirus-petite-grippe-qui-vraiment-dit-ca-358901

Une propagande qui entretient confusion et peur

Cette stratégie rassurante qui a ouvert grand les portes à tout porteur de virus durant de trop longues semaines a été accompagné d’assertions manquant du bon sens le plus élémentaire! J’ai personnellement vu encore en mars des personnes âgées faisant leurs courses, allant à la banque, papotant sans masques du tout!

Mais voilà que soudainement, la grippette est devenue une espèce de peste noire qui exigeait confinement, et distanciation sociale! Heureusement que nos dirigeants politiques avaient eu la bonne intuition de réaliser d’énormes travaux de télécommunications, et de mise en place de la fibre optique jusque dans les plus petites des ruelles des villes de plaine comme de montagne!

Aucun délai réaliste de sortie de confinement n’était disponible. Des dates sont annoncées, puis repoussées, puis  la com était flanquée d’ expressions du genre « au plus tôt », et « peut-être même pas de sortie sans vaccins », puis « oui, mais le virus peut muter », etc., etc. etc.

A tout ce qui précède, il convient d’ajouter des statistiques fausses!

Embrouillage, confusion, enfumage, versatilité, et bien d’autres mots qui mènent tous au stress, anxiété, peur, pour finir par virer à la psychose. Faire perdre les repères individuels et sociétaux est un excellent moyen pour en placer ou en imposer de nouveaux!

Maintenant regardons ce que signifie le mot propagande:

Définition de la propagande

« La propagande est l’action de diffuser, de propager, de faire connaître, de faire admettre une doctrine, une idée, une théorie politique. Son but est d’influencer l’opinion publique, de modifier sa perception d’évènements, de personnes, de produits, de convertir, de mobiliser ou de rallier des partisans. La propagande prend la forme de campagnes de diffusion d’informations toujours partiales et déformées, à grande échelle, parfois insidieuses.« 

Les émotions au coeur de la propagande

« La propagande moderne exploite les connaissances et les techniques de la psychologie et de la communication. Elle privilégie la manipulation des émotions, au détriment des capacités de raisonnement et de jugement.

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Propagande.htm

Propagande est le mot qui qualifie le mieux ce que nous vivons. Le droit à l’information, socle de la démocratie a été remplacée par des messages massifiés, standardisés, qui nous guident et orientent en tant que masses, et non en tant qu’individus.

Si rien ne devait intervenir pour corriger la stratégie, nous ne serons plus jamais des être humains pouvant exercer notre libre-choix, et libre-arbitre sur la base d’une connaissance fiable de notre environnement. Cette dernière nous est en principe fournie par les médias et l’Etat est supposé y veiller… Dans le cas du COVID-19, force est de constater qu’à la fin vous ne savez toujours pas à quel point ce virus est dangereux… ou pas. Heureusement qu’en Suisse, la structure du système médical et hospitalier est encore excellente.

Propagande mais aussi manipulation des émotions, sont des sentiments qui envahissent les perceptions d’un nombre trop élevé de citoyens. A tort ou à raison. Tout aussi déstabilisant est la rupture de la confiance dans la capacité de gestion de la crise par les autorités. Leur capacité à changer de cap, à prendre des mesures coercitives, sans convaincre, sans expliquer la nonchalance qui a prévalu durant des semaines, est très problématique.

A la fin, cette accumulation de contradictions entre les discours banalisant la situation et les images générant une peur entretenue au quotidien amplifient le stress et prennent in fine le pouvoir sur vous.

https://antipresse.net/medias-suisses-et-coronavirus-cesser-de-nourrir-la-peur/

Progressivement, vous êtes confinés, paralysés, et obligez d’obéir telle une marionnette. Si demain, on nous obligeait à porter un masque alors que cela nous a été présenté comme inutile au plus fort de l’épidémie, vous aurons tous le sentiment d’avoir été copieusement floués, spécialement les personnes à risques.En tout cas, la propagande des Etats est en marche.

https://www.rts.ch/info/suisse/11224019-faut-il-generaliser-le-port-du-masque-en-public-la-suisse-dit-toujours-non.html

Bill Gates, pierre angulaire

Avec l’effondrement des Etats, nos dirigeants politiques ont renoncé à réfléchir par eux-mêmes et nous font exécuter désormais benoîtement ce que les consignes de l’UE, de l’OMS, et en dernier ressort de la Fondation Bill et Melinda Gates, pierre angulaire de tout le mécanisme de la santé de la planète.

Et que veut ce monsieur? Il veut un confinement général le plus long possible: « Bill Gates says countries can reopen in 6 to 10 weeks if they do a good job on coronavirus lockdowns »

https://www.businessinsider.fr/us/bill-gates-coronavirus-shut-downs-done-well-last-6-10-weeks-2020-3

https://techcrunch.com/wp-content/uploads/2020/03/gates-wfh-ama.jpg?w=730&crop=1

Maintenant regardez cette vidéo où il explique que la fin viendra avec le vaccin qu’il a prévu pour l’humanité entière. Il est très frappant de voir à quel point il semble avoir le pouvoir de décision final et total. Il ne parle pas comme un financier qui va se faire un fric gigantesque avec les vaccins, tests, médicaments. Il parle comme un manager! Est-ce juste de la com ou est-il le patron final de la planète santé, comme Blackrock et Vanguard semblent l’être pour la finance planétaire?  Nous le saurons d’autant moins que le management par le stress et la peur distillé exige incertitude et insécurité.

La communication planétaire menée par ce milliardaire omniprésent dans la sphère médiatique vise non pas à conseiller, ou même à influencer, mais littéralement à imposer son message au monde politique et aux populations. Cela s’appelle « propagande ».

La crise du COVID-19 représente une étape importante dans la marche vers un des objectifs fondateurs du Nouveau Monde: le post-humanisme, et son sinistre transhumanisme. Les nouveaux mécanismes sont présentés comme des « must » pour sauver la planète des méchants virus.

Pour l’heure, voici notre certitude ici: le pire virus qui menace l’être humain est celui qui habite une élite soumise au dieu Mammon, et qui rêve de le soumettre à une machine, appelée la Bête dans la Bible qui nous est présentée sous le nom d’Intelligence artificielle, la machine informationnelle présentée récemment… Vigilance donc!

https://lilianeheldkhawam.com/2020/03/31/creer-une-nouvelle-societe-digitalisee-sous-surveillance-permanente-lhk/comment-page-1/

Liliane Held-Khawam

 

Annexes

 

1.- L’avis de spécialistes plus compétents que Bill Gates ou les politiques

2.-Le lourd tribut payé par les personnes

âgées en Suisse mal informées et protégées!

18 réflexions sur “Une propagande génératrice d’insécurité. LHK

  1. « Le COVID-19 est un virus comme il en survient chaque année. ». Soit. Mais lui n’a aucun vaccin, aucun traitement disponible facilement et est très sournois par sa forte contagiosité sans symptômes avec de vrai dégâts, et là c’est très nouveau.

    J'aime

  2. Rapport OMS du 28 février 2020 => The WHO-China Joint Mission on Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) … https://www.who.int/docs/default-source/coronaviruse/who-china-joint-mission-on-covid-19-final-report.pdf
    Le 28 février est publié le rapport crucial de l’OMS sur ce qui a été fait en Chine. Il montre que seule une mobilisation de « tout le gouvernement » (all-of-government) et « toute la société » (all-of-society) permet de vaincre l’épidémie. On se souviendra sans doute longtemps du fait que le lendemain, le samedi 29 février d’une année bissextile, le premier ministre Édouard Philippe a décidé de détourner un conseil des ministres « exceptionnel dédié au Covid-19 » pour annoncer l’utilisation de l’article 49.3 de la Constitution afin d’adopter sans vote la réforme des retraites. Alors que l’OMS démontrait l’urgence de l’action collective et solidaire face à une pandémie bientôt incontrôlable, le gouvernement s’est dit que le plus urgent était de profiter de la dernière fenêtre de tir pour faire passer son projet de loi tant décrié.

    J'aime

  3. « Pour l’heure, voici notre certitude ici: le pire virus qui menace l’être humain est celui qui habite une élite soumise au dieu Mammon, et qui rêve de le soumettre à une machine, appelée la Bête dans la Bible qui nous est présentée sous le nom d’Intelligence artificielle, la machine informationnelle présentée récemment… Vigilance donc! »
    Il n’y a rien à ajouter à cette conclusion !

    J'aime

  4. Au moment où l’Etat et les médias français commencent à parler de déconfinement, je suis de plus en plus furieux de la désinformation organisée qui préside à la gestion de cette épidémie de coronavirus. Comme le montre les chiffres des épidémies de grippe de 2016/17 avec 21200 décès et 2017/18 avec 17900 décès d’après Santé Publique France, on peut s’étonner que nous n’ayons pas été confiné à ces époques !

    Puis, si vous lisez l’article du journal Le Point de cette semaine: « Le député Philippe Vigier » (biologiste) veut tester les Tests sérologiques du prochain déconfinement, et il a 100% raison !
    https://www.lepoint.fr/politique/coronavirus-le-depute-qui-veut-tester-les-tests-07-04-2020-2370546_20.php
    Comme ce qui s’est passé pour le VIH, avec le Laboratoire ABBOTT dont certains tests n’ont pas permis de savoir si les contaminés étaient positifs où non, Philippe Viguier a proposé au Gouvernement, une stratégie simple et massive, pour évaluer la fiabilité de ces tests développés à la hâte: une grande étude sur les 15000 patients diagnostiqués positifs au Covid-19 et déclarés guéris. Et, il précise, qu’avec les 3.500 laboratoires d’analyses en France, on peut faire ça en moins de 24 heures, ABBOTT bis ??? car il est très inquiet que des tests soient mis en production alors même que leur fiabilité n’est pas démontrée ! ABBOTT bis ??? Il ajoute: « Le système de “savonnettes” génère plein de faux positifs et de faux négatifs, ça n’est pas fiable ».

    Pour conclure, au moment où l’Italie, l’Espagne et la France, sont en bagarre avec l’Europe du Nord et l’Allemagne, pour l’aspect financier du « RESET » de l’économie européenne et mondiale, je suis de plus en plus persuadé par les faits que nous mettons au grand jour, que, comme le dit LHK, ce coronavirus n’est qu’un enfumage total !!!

    J'aime

  5. Le confinement permet surtout aux médias aux ordres de bien manipuler la population, puisqu’alors, la grande source d’infos leur parviendra par la télévision et la radio. Ceux dont on peut estimer qu’ils se font un malin plaisir à négativiser tout ce qui leur tombe sous la main. Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’ils se focalisent quasiment uniquement sur les mauvaises nouvelles. faisant ainsi régner une atmosphère d’anxiété et de stress. Pour vivre mieux, passons-nous de ces messagers de malheur et vivons avec les gens qui nous entourent. Il y a déjà assez de névrosés et de paranoïaques comme ça. Je ne sais plus qui a dit que: « Ceux qui sont prêts à sacrifier de leur liberté pour un peu plus de sécurité, ne méritent – et n’auront – plus de liberté et pas de sécurité ». Et il a raison.

    J'aime

  6. https://www.zerohedge.com/economics/worst-economic-collapse-ever
    The Worst Economic Collapse Ever?
    by Tyler Durden – Wed, 04/08/2020-14:45 -Authored by Tuomas Malinen via GnSEconomics.com,

    Country after country has reported extremely dark economic numbers. The gigantic jobless claims, 6.6 million from the U.S. last week, are just the tip of the iceberg. For example, the service sector PMIs have been simply ghastly across the globe. We are now in a crisis of epic proportions.

    But, how massive can the crisis eventually get? Since our inception, in 2012, we have contemplated three scenarios as a part of our quarterly forecasts. While we have not referred to them in each report, we have repeated them periodically. They are:  the optimistic, the most probable and the pessimistic.
    But at this point our main worry is the approaching realization of the pessimistic, or the worst, scenario.  It’s likelihood, while still low, is increasing fast in our estimate.
    Underpinning its severity is not the virus, but the fragility of the global economy.
    Breeding chaos: failed clean-ups and bad policies
    The Global Financial Crisis (GFC) was considered a Black Swan event to many. However, it was no such thing. It was a massive failure of hedging and diversification within the global banking system, most notably in the U.S., and a number of prominent analysts saw it coming. See our blog, 10 years from Lehman. And nothing has been fixed, for an insight view on that crisis.
    While banks were wound down and recapitalized in the U.S. after the GFC, an equivalent restructuring did not happen in Europe. Stricken European banks were left to linger in a state of permanent financial distress.
    “Outright Monetary Transactions” or “OMT”, negative interest rates, and ECB’s QE program all aggravated the predicament of European banks. The failure to resolve the 2008 crisis ‘zombified’ the European banking sector, a situation which persists today. (See Q-Review 3/2019 for a detailed account).
    Another pivotal moment for the world economy came in March of 2009, when the Fed vastly expanded its asset purchase program of U.S. Treasuries and mortgage-backed securities. This became known as the notorious Quantitative Easing or “QE” program, and has persisted in one form or another ever since.  (See Q-Review 1/2018 for a detailed explanation.)
    Central banks quickly assumed the role of “lender of first resort” in the capital markets, and their balance sheets ballooned. Asset prices rose to never-before-seen heights. Continuous market bailouts, culminating in the ‘pivot’ of the Fed in early January 2019 and its repo-bailout in September, removed all market discipline and incentivized investors to wild speculation (see Q-Review 4/2019 for details).
    The giant with (debt) clay feet
    Chinese leaders also reacted quickly when the financial crash of 2008 precipitated a global recession.
    China initiated a massive infrastructure programs that jump-started the world economy to a renewed upward trajectory. These programs were financed by credit issued by state-controlled banks, which Beijing can compel to lend, and the banks responded by doubling the volume of loans YoY. Between 2007 and 2015, 63% of all new money created globally came from China, and most of this increase was created by commercial banks.
    During 2016, China unleashed a never-before-seen credit bonanza, tripling the size of the “shadow banking sector” as a response to a slump in the Chinese housing market, which had become the backbone of the Chinese economy over the past two decades.
    By the end of 2017, the assets of the shadow banking sector stood at a mind-boggling 367% of GDP. The commercial banking sector has also become extremely levered, posting over 500% growth in credit since 2008.
    Alas, the Chinese banking sector is now totally incapable of coping with any significant shock, and these Chinese economy became riddled with unprofitable investments.
    Into the Abyss
    These fragilities, combined with the massive economic impact of the coronavirus, leads us to our most pessimistic scenario. In it we assume that :
    • Many governments will not be prudent enough in suppression measures, which will lead to severe global pandemic peaking in summer.
    • Due to the worsening outbreak and delays in containment, suppression measures will eventually be prolonged and they become draconian (“Wuhan style”).
    • The massive stimulus measures enacted by governments and central banks will be ineffective in providing support for the economy, as the tardy application of draconian suppression measures lock people at home in several key countries of the global economy for a prolonged period of time.
    • Global economic activity plunges to never-before-seen lows.
    • European banking sector breaks.
    • Eurozone unravels violently.
    • China ‘lands hard’.
    • Global financial system collapses.
    • A systemic crisis engulfs the world.
    A systemic crisis simply means that the banking sector and financial markets collapse. In practice, this implies that most banking services will stop and funding through financial markets will cease. This also means that the monetary system is likely to collapse (see Q-Review 4/2019 for a detailed explanation).
    It should be acknowledged that we have never faced such a scenario on a global scale (though the collapse of the Soviet Union could certainly be classified as “systemic meltdown”). That is why the sheer scale of such an apocalyptic scenario will be horrifying. They are presented in the Figure below.

    Figure. The forecasted (Y-to-Y) GDP growth rates in the U.S. and in the Eurozone in 2020 – 2023. Source: GnS Economics, OECD
    Fragilities laid bare
    The Covid-19 pandemic will reveal all the fragilities of the world economy. The near collapse of the U.S. capital markets in mid-March was averted only through unprecedented socialization of the financial markets. However, when the Flood of corporate bankruptcies begins, central banks will not be able to withstand the onslaught. Then we will face only extreme economic options.
    The global collapse scenario, presented above, would bring in its wake massive unemployment, poverty, misery and the eventual re-structuring of our whole social and economic order. The world would be utterly and permanently changed as a result.This something we absolutely need to be prepared for, even though its likelihood is still relatively low. But it is increasing fast, and that should worry us all.

    No comments, just read and analyse…

    J'aime

  7. Bravo, merci pour votre « il nous ballade » pour des cons-finés c’est un comble.

    Et vous avez raison, je reviens sur des chiffres essentiels de la mortalité en France

    Taux de mortalité annuel compris entre 0.9 et 1% disons pour simplifier 1%
    65 millions d’habitants Français = 650.000 décès par an / 365jours = 1780 décès jour moyen.
    Attention, la répartition journalière est aléatoire et variable

    Les merdias nous informent des décès EHPAD, résidence médicalisée.
    Le taux de remplacement nove langue « mortalité » est de 4 ans soit 25%. 60 résidents = 15 décès annuel.

    En résidence non médicalisée, le taux est de 10% annuel.

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/09/coronavirus-en-france-le-bilan-approche-des-11-000-morts-le-confinement-prolonge_6036054_3244.html

    Pour votre sécurité, masquez-vous. Bon confinement à tous.

    J'aime

  8. Sur ce Bill Gates je voudrais attirer l’attention sur le fait que son plan qui remonte à quelques années pour éradiquer le paludisme dans le monde avec la création d’un vaccin contre le paludisme mais quelle étrange combinaison puisque la meilleure cure contre le Covid-19 soit le professeur Didier Raoult avec sa cure d’hydroxychloroquine et l’azithromycine qui est la base de la guérison du paludisme, maintenant ce Bill Gates se présente comme le champion de la santé mondiale, cet étrange lien entre le paludisme et Covid-19 pourrait laisser supposer que la recherche sur le paludisme de Bill Gates en fait c’est bien la création du virus Covid-19, lorsque lui-même Bill Gates et la propension de son père à l’eugénisme mondial pour sauver la planète Terre sont bien connues.

    J'aime

  9. Merci. Les dégâts économiques du confinement sont incommensurables et pour certains irréversibles. Vivre masqués en conservant des distances après le déconfinement signifie la mort de bons nombres de commerces et une économie qui aura du mal à redémarrer… C’est un nouveau monde qui arrive avec probablement la mise en place du revenu universel pour éviter des révoltes et des émeutes. On se demande s’il fallait payer un tel prix surtout quand on voit que la Suède qui refuse de confiner ne s’en tire pas si mal pour l’instant.

    J'aime

  10. Avec l’avènement du Covid 19 qui a fait son entrée dans le monde nous sommes face à un tsunami terrifiant de désocialisation de la société prolongée par ces vagues répétées liées aux mesures de confinement. Mais pour sortir du confinement se met en place un ensemble de réflexions devant conduire, à la régulation de la vie sociale légitimée par la crise sanitaire, mais là aussi n’allons-nous pas nous habituer à une forme de conditionnement autoritaire des esprits, une domestication et l’apprentissage de tous, puis en fin de compte à accepter demain le couronnement de la cité cybernétique, celle d’une gouvernance hyper technicisée au moyen d’algorithmes gérant toutes les activités humains, les pistant, autorisant ou non nos bons de sorties … Ne sommes-nous pas là en train d’ouvrir tout simplement la boite de Pandore ?
    Eric LEMAITRE Auteur du l’essai, l’homme mécanisé paru en décembre 2019

    Aimé par 1 personne

  11. Et si la pandémie n’était pas due au virus mais au vaccin?…

    Les morts ne proviennent pas du virus, mais d’une réaction exagérée au virus, une allergie, un « choc septique » ou un « choc cytokinique ».

    Pour un mort d’allergie, on ne dit pas qu’il a été tué par du pollen ou par une cacahouète, mais bien par un état anormal de son système immunitaire.

    Quelles circonstances pourraient expliquer que les personnes agées sont plus touchées par cette réaction exagérée de leur système immunitaire? Il faudrait pour cela qu’une action entraine leur système immunitaire à réagir toujours plus à un virus.

    Par exemple si on leur donnait chaque année un produit qui exacerbe la réaction de leur système immunitaire. Comme un vaccin contre la grippe par exemple…

    Un autre indice ? « Together, these results confirm that the DIV vaccine would not be protective against infection with SHC014 and could possibly augment disease in the aged vaccinated group.” from a 2015 paper on viruses…
    https://www.nature.com/articles/nm.3985

    J'aime

  12. aujourd’hui ils augmentent la cadence du
    droit de vie et de mort sur toute l’économie, les pays le monde et donc les gens.

    https://www.marketwatch.com/story/america-should-be-ready-for-18-months-of-shutdowns-in-long-hard-road-ahead-warns-the-feds-neel-kashkari-2020-04-12?mod=MW_article_top_stories

    https://www.tvlibertes.com/actus/la-presidente-de-la-commission-europeenne-evoque-un-confinement-pour-les-personnes-agees-jusqua-la-fin-de-lannee
    donc pas seulement les vieux
    comme au temps du nazisme les handicapés physiques et mentales, les inutiles selon leur critères de technocrates
    le rêve de ces psychopathes la réduction de la population mondiale droit de vie et de mort aux mains de quelques sociopathes

    J'aime

  13. Pingback: Une propagande génératrice d’insécurité. LHK – Le blog de Liliane Held-Khawam – josephhokayem

  14. Une bonne nouvelle

    “Covid-19 : Une découverte majeure :
    Plusieurs équipes dans plusieurs pays (notamment en Chine, en France – à Lille – aux USA), ont fait une découverte majeure qui offre un grand espoir de traitement du covid :
    Le virus, en effet, ne tuerait pas directement, mais par l’intermédiaire d’une bactérie intestinale qu’il infecterait, la Prevotella… et c’est cette bactérie infectée qui, devenant virulente, déclencherait l’hyper-réaction immunitaire qui délabre les poumons et tue le malade !
    Ceci expliquerait :

    Pourquoi le traitement du Dr. Raoult, utilisant un antibiotique (l’Azithromycine), et plus encore celui du Dr Sabine Paliard-Franco, qui préconise une double antibiothérapie, fonctionnent,

    Pourquoi les enfants sont épargnés et les personnes âgées plus touchées : Provetella est quasiment absente de la flore intestinale enfantine, mais de plus en plus présente avec l’âge,

    Pourquoi les obèses sont beaucoup plus touchés : leur flore intestinale déséquilibrée contient beaucoup de Prevotella !

    Pourquoi les complications pulmonaires se déclenchent alors qu’on ne retrouve pratiquement plus de covid dans l’appareil respiratoire, la bactérie infectée (qu’on retrouve dans les selles, contenant de l’ARN du covid et parfois même des virus vivants) prenant le relai de son attaque initiale (bénigne), de manière beaucoup plus dramatique, en déclenchant l’hyper-réaction immunitaire inflammatoire qui noie les poumons…

    Pourquoi le virus peut réapparaître chez un patient guéri (avec alternance de positivité et de négativité des tests), car la bactérie, toujours présente dans la flore intestinale, en reste l’hôte et peut le relarguer à tous moments…

    Bref, cela expliquerait tout ; et cette cohérence augure de la validité de l’hypothèse.
    On tient donc une confirmation de l’intérêt de l’azithromycine, comme thérapeutique curative, à prescrire dès le début de l’infection… et même une piste prometteuse pour traiter préventivement les infections graves (des coronavirus… et sans doute aussi de la grippe !), ce traitement passant par le rétablissement d’une flore intestinale saine qui neutralise Prevotella (par la prescriptions de « probiotiques », c’est à dire d’une bonne flore intestinale)…

    Il est clair que cette piste thérapeutique ultra-prometteuse bon-marché rendrait alors caduque l’utilisation d’un vaccin, de découverte aléatoire et onéreuse… ce qui ruinerait donc encore les espoirs lucratifs de Gilead et de ses lobbyistes, après l’échec patent de leurs antiviraux… dont on ne parle plus trop, vu que les premiers essais thérapeutiques (dont plusieurs malades ont payé le prix de leur vie) se sont révélés catastrophiques, tant en terme d’inefficacité que de toxicité…
    Il est probable aussi que les médias aux ordres, qui avaient lynché Raoult, parce qu’il laissait entrevoir cette piste thérapeutique bon marché, qui concurrençait leurs antiviraux dont ils attendaient de gros retours financiers, nous taisent cette découverte majeure, et qu’en revanche ils nous serinent maintenant, à temps et à contretemps, que leur vaccin (qui est loin d’être au point et qu’il faudra refaire chaque année, comme celui de la grippe) est la « seule solution » !”

    J'aime

  15. Covid-19 suite: malgré le désinformation du Journal Le Monde (actionnaire principal Xavier Niel) hier, sous la plume de Assma Maad, comme pour le Pr Raoult qualifié de FAKE NEWS, Igaal Hanouna dévoile la première théorie expliquant les mécanismes d’action du Covid-19, élaborés par Sandeep Chakraborty de l’Université de Californie Davis et un professeur français de Sciences et Vie de la Terre se faisant appeler Biomoon.

    Voir sur Medium.com

    et aussi sur: https://blogs.mediapart.fr/igaal/blog/240420/covid-19-pourquoi-la-piste-de-la-bacterie-prevotella-n-est-pas-une-fake-news

    et encore: https://blogs.mediapart.fr/igaal/blog/220420/prevotella-une-bacterie-au-centre-des-questionnements-sur-le-covid-19

    Une approche inédite qui semble beaucoup gêner l’INSERM et l’institut Pasteur, car il ne seront pas les leaders de cette avancée peut-être décisive…hors des laboratoires choisis pour l’essai Discovery européen…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s