Toujours plus de concentration de richesses.

 

12 pays hébergent les 50 plus riches de la planète qui détiennent à l’heure actuelle des sommes extravagantes.

Le nombre de milliardaires vivant aux Etats-Unis d’Amérique, figurant au top 50 mondial est passé de 18 à 21.

L’Europe en grande perdante de la mondialisation a vu le nombre de ses ultra-riches fondre sévèrement. Les drapeaux suisse, suédois, anglais ont disparu du classement.

La chute des entrepreneurs qui faisaient l’Europe peut être actée.

Ils ont cédé la place à des arrivants asiatiques, mais surtout russes. Ceux-ci représentent désormais 10% du top 50.

Encore plus intéressant, c’est l’évolution du niveau de fortunes des plus riches. Pour cela, nous reprenons les fortunes des 20 plus riches de 1999. La fortune de J Bezos affiche 131 milliards contre -les déjà respectables- 90 pour Bill Gates. 50%  de fortune de plus pour le champion des champions.

A relever que M Bezos a fait exploser les compteurs passant de 10 à 131 milliards en 20 ans.

La famille Bettencourt a plus que triplé sa fortune. Avec plus de 40 milliards, elle ne pointe qu’à la 15ème place au classement mondial. A titre comparatif, Buffet en 99 occupait la 2ème marche avec 36 milliards.

D’autres temps, d’autres  revenus. Il faut dire que les banquiers centraux étaient encore tranquilles et discrets.

Du coup, les QE des banques centrales pour répondre à la crise des subprimes sont directement en cause pour expliquer ce constat. Ceci n’est que la pointe visible de l’iceberg, conséquence du déraillement des politiques monétaires qui ont inondé le « marché » de la finance de liquidités.

top 50 milliardaires 1999.PNG

Source ICI

A l’évidence, les mécanismes sous-jacents au marché de la finance dysfonctionnent fortement.

Avec pareil résultat oligarchique, la mécanique dite économie de marché est manifestement biaisée en tout cas par une politique monétaire de banquiers centraux, qui pratiquent le siphonnage de l’argent local au bénéfice du supranational.

BCV LCR

LHK

 

5 réflexions sur “Toujours plus de concentration de richesses.

  1. rares sont ceux qui utilisent leur fortune avec discernement et qui investissent dans des projets scientifiques, technologique ou agri-agroalimentaires d’envergure, ils préfèrent spéculer, spéculer et spéculer encore pour accroitre leurs capitaux stériles, avec quelques œuvres de charité pour acheter une bonne conduite . . .

    J'aime

  2. Question naïve : dans quelle mesure ce classement des plus fortunés est-il crédible ?

    Lorsque l’on sait la relative facilité d’échapper à l’impôt par l’optimisation fiscale, les paradis fiscaux, mais surtout de spéculer de manière anonyme on peut se poser des questions, non ?
    L’intérêt des plus riches ne serait-il pas de ne pas figurer dans ce tableau ? Et n’en n’auraient-il pas les moyens ? Sans entrer dans des théories complotistes est-il crédible que de grands noms de banquiers, par exemple, ne fassent pas partie de ce classement ?
    Qu’en pensez-vous ?

    J'aime

  3. Dans mon livre, j’explique en effet que les réels bénéficiaires de la privatisation du système et de la monnaie-dette sont inconnus.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s